AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

[FlashBack] Une chasse pour une tonne de bonbons ? GO ! [PV - Silith]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: [FlashBack] Une chasse pour une tonne de bonbons ? GO ! [PV - Silith] Ven 10 Mai - 21:06



○○○ Départ de la chasse !! ○○○



Depuis mon retour j'étais un jeune enfant de dix ans et qu'est-ce que peut manger un enfant de cet âge ? Je vous le donne en mille, des bonbons ! Alors imaginez ma joie lorsque j'ai vu un étrange panneau multicolore dans une petite ville. L'usine de bonbons "Candy Island" organise un grand concours avec un prix fabuleux. Les participants doivent rejoindre une île gigantesque de South Blue. Cette île a la particularité d'abriter toutes sortes d'espèce d'animaux. L'objectif des participants, est de capturé l'animal le plus mignon pour le futur produit de l'usine de bonbons. J'ai donc sauté sur l'occasion dans l'espoir de rafler le prix ! La récompense s'élève à 10 000 Berrys OU UNE TONNE DE BONBONS ! Vous vous rendez compte ? Avec tout ça, j'ai de quoi m'exploser cent fois les dents ! Le rêve de tout gamin. Je me suis donc empressé de m'inscrire. Seulement, je ne m'attendais pas à voir autant de monde débarquer sûr l'île. La plage était noire de monde, peuplée de personne en tout genre. Des jeunes, des vieux, des familles et même des trucs bizarres ! Il y en avait même un qui devait faire quatre mètres de haut et autant de largeur. Lui, il voulait la tonne de bonbons, c'était mon concurrent numéro un. J'avais réussi à me faufiler pour rejoindre le premier rang et regarder ce qui se passe. Une estrade avait été installée et plusieurs personnes en costume était présent. Il y avait la mallette de Berrys et bien sûr l'immense coffre à bonbons. À cet instant, j'avais des étoiles dans les yeux. Un grand homme tout maigre s'avança pour faire une annonce. Il demanda le silence, ce qui fut instantané, puis il pris la parole.

-Bienvenue au premier concours annuel de l'entreprise Island Candy ! J'espère que vous êtes tous prêt à vous battre pour la récompense... Bon, je ne vais pas vous faire attendre plus longtemps... Que le concours commence !! **PAN**

Il utilisait un pistolet pour donner le top départ et là c'était la marée humaine. Tout le monde courrait dans tous les sens, chacun sa technique. Moi je courais sans savoir où j'allais, j'essayais surtout de ne pas me faire engloutir par tous ces dégénérés. L'île était tellement grande qu'il n'y avait plus personne au bout de quinze petites minutes. Maintenant l'objectif était de trouver l'animal le plus mignon de cette île. Ce qui n'était pas chose facile. Il aurait été question de l'animal le plus gros, ça aurait été facile. En règle générale je ne m'attarde pas sur l'aspect de l'animal, je le mange. Qu'il soit mignon ou non, en broche ! Enfin, à quelques rares exceptions près bien sûr.

Mon avancée ne se passait pas très bien. Je ne trouvais pas d'animaux, à croire qu'ils avaient décidés de se cacher. Forcément, avec autant de cinglés sûr une île, moi aussi j'aurais fuit. Du coup, j'en profitais pour poser mes fesses sur mon disque, afin d'éviter les efforts inutiles. Plus j'avançais et plus je croisais de monde, certains avec des animaux pleins les bras, d'autre rien, tout comme moi. Je commençais à regretter ma venue sur cette île. Puis je sortais enfin de la forêt pour rejoindre une terre plus sèche avec de petites montagnes. C'est là que je croisais une jeune femme. Puisque je ne trouvais rien, je décidais de passer le temps et de discuter. Manque de chance je remarquais aussi le gros du début, qui avait le sourire aux lèvres. Il dévorait un paquet de chips géantes et il semblait animé de mauvaises intentions. Je m'approchais de la jeune femme pour la prévenir, quand bouboule se mit à sauter comme un dingue sur le sol. C'est là qu'une énorme fissure apparue. Lorsque je me retrouvais emporter par la crevasse avec elle. Je voulais tenter de ressortir, mais c'était impossible, le trou s'était refermé. Cet enfoiré avait surement décidé d'éliminer les concurrents. J'étais fou de rage ! Seulement, je ne pouvais pas faire grand-chose. Heureusement on y voyait un peu clair. Il y avait de drôle de cristaux sur les parois. Ses derniers avaient récupérés le peu de lumière du soleil et maintenant, il brillait. C'était assez beau, d'une lumière verdâtre qui s'étalait dans toute la grotte. J'essuyais mes vêtements et je me dirigeais vers la jeune femme.

-Est-ce que ça va ? Quand je sors de là je l'éclate le gros tas ! Quel enflure ce mec... Rhaaaa ça m'énerve ! Bon, puisqu'on est coincé ensemble... Autant faire équipe, qu'en penses-tu ? Je suis sûr qu'on peut trouver une sortie. Moi c'est Shingen, et toi ?

Nous avions plus de chances de sortir d'ici à deux. Etrangement la grotte était de mieux en mieux éclairée. C'était un étrange procéder, mais c'était un magnifique spectacle. Au moins, on n'avait pas tout perdu, même si ça ne change rien, je remonte et je l'éclate. Je m'intéressais un peu plus à la grotte et une légère odeur nauséabonde traînait dans l'air. Impossible de savoir d'où elle venait, mais sa n'annonçait rien de bon. J'espérais que cette grotte ne soit pas peuplé d'étrange créature. Au moins ça aura le mérite de pimenter un peu la chasse.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Une chasse pour une tonne de bonbons ? GO ! [PV - Silith] Ven 10 Mai - 22:59

Une chasse pour des bonbons ?





Résumé des faits précédents
J'avais quitté GrandLine après l'attaque sur Man et la mort de Murray. Je pensais que ma colère me rendrait folle et que ma rage me ferait bouillir jusqu'à l'explosion. Mes larmes, je les avais chassées. Il n'était pas temps de pleurer. Il était temps de ruminer ma vengeance.
Mais la vengeance est un plat qui se mange froid. Il me fallait des alliés puissants. J'avais donc suivi la route des navires marchands jusqu'à SouthBlue, espérant y trouver ce que je cherchais.
En chemin, je tombais sur une annonce. Une traque géante. La récompense était inintéressanteà mes yeux, mais je pourrais au moins me changer les idées et me défouler. Peut être y repérer quelqu'un qui vaille le coup qu'on s'y intéresse.






Pourquoi m'étais-je intéressée à cette affiche? Je n'en avais pas la moindre idée. Pour me changer les idées? Pour trouver un exutoire à ma colère? Certainement pas pour l'argent de la récompense, ni pour la tonne de bonbons à l'arrivée. Traquer une créature, la tuer ou la capturer était tout ce que je savais faire. Ça et chanter et lavant des verres à bière.

C'était sûrement la raison qui m'avais poussée à m'aligner sur la ligne de départ de cette chasse ridicule. C'était la seule chose que je savais faire.

Autour de moi il y avait des hommes, des femmes, des enfants, seuls ou en famille. J'étais sûre à cet instant que Murray aurait adoré faire ce genre de concours avec moi. Il avait toujours été du genre farfelu. J'entendais son rire résonner dans ma tête en l'imaginant me proposer de participer. Mais ce souvenir était beaucoup trop douloureux et je le chassais rapidement.

Un gamin se faufilait entre les participants pour aller plus en avant de la foule qui attendait le départ. Lui il avait une bonne raison de participer. Les bonbons c'est pour les gosses, les berrys pour les crétins et la chasse en elle-même.... pour moi. Il y avait là toutes sortes de gens. Je cherchais à deviner le potentiel de chacun. Savoir évaluer son adversaire, c'était quelque chose que je pensais pouvoir faire. Mais les hommes sont bien différents des animaux. Bien moins humains paradoxalement.

La voix du speaker me tira de mes pensées. De là où j'étais j'entendais mal. C'était dû aux bruits qui m'entouraient. Il y avait bien trop de monde ici. Je n'ai jamais aimé la foule. En particulier la foule bruyante, et celle-ci l'était particulièrement.

-Bienvenue au premier concours annuel de l'entreprise Island Candy ! J'espère

-Tain je vois rien...

-...battre pour la récompense... Bon, je ne ...

-Poussez pas merde

-...plus longtemps... Que le concours commence !!


Le bruit du coup de feu annonçant le départ couvrit soudainement le brouhaha des participant. Tous partirent en avant et je leur emboîtais le pas.

Le but était de trouver une créature la plus mignonne ou la plus étrange possible. Je n'avais pas la moindre idée de ce que je pourrais trouver mais l'idée d'une traque, fus-t-elle pour des raisons idiotes, était grisante au plus haut point. J'avais vraiment besoin de ça. De me retrouver de nouveau dans l'excitation de la chasse. J'avais passé des jours sans fin sur ce fichu bateau et il me tardait de me mettre de nouveau en chasse. C'était comme une drogue.


Le problème avec ce genre d'événement c'est que la plupart des proies ne sont pas si stupides qu'on le pense. Autant de bruits, de fous courants dans tous les sens, avaient dû faire fuir ce qui aurait pu être intéressant à attraper. Je savais que je ne trouverais rien à moins de m'éloigner de la cohue. Je traversais les bois sans rien repérer d'autre que des traces d'animaux paniqués et de piétinement humains. Ces crétins avaient brouillés les rares pistes que j'aurais pu suivre. Je devais donc m'éloigner un peu plus.

Je débouchais sur une sorte de clairière au sol sec. Je n'aurais pas de traces convenables à pister sur une telle surface et décidais donc de ne pas perdre de temps ici. Au moment où j'allais m'éloigner je remarquais le gamin que j'avais vu plus tôt se faufiler dans la foule qui venait vers moi. Il semblait vouloir un peu de compagnie, je n'en cherchais pas vraiment. Mais il se mit à faire de grands gestes attirant mon attention sur un grand type antipathique un peu en retrait.

Tout c'était alors accéléré. Avant que je n'ai pu réagir, l'autre crétin avait piétiné le sol et, les Dieux seuls savent comment, celui-ci avait cédé. Ni le gamin, ni moi, ne purent éviter la chute. Il me fallut à peine quelques secondes pour me redresser en touchant terre, mais il n'y avait déjà plus d'issues. J'avais du mal à calmer la colère qui montait en moi. Ce sale tricheur nous avait sciemment mis hors jeu. Qu'on veuille éliminer ses concurrents, passe encore, mais là il y avait des enfants en compétitions. Et l'un d'entre eux était tombé avec moi dans cette fichue crevasse. Je comptais bien sortir de là et le traquer lui, en tant que créature la plus immonde que cette île abritait. Je vérifiait que Morrigan était intacte. Mais l'arc ne semblait pas avoir souffert de la chute lui non plus. C'était un soulagement. Je n'aurais pas supporté de perdre ce souvenir là.

-Est-ce que ça va ? Quand je sors de là je l'éclate le gros tas ! Quel enflure ce mec... Rhaaaa ça m'énerve ! Bon, puisqu'on est coincé ensemble... Autant faire équipe, qu'en penses-tu ? Je suis sûr qu'on peut trouver une sortie. Moi c'est Shingen, et toi ?

La voix du gosse m'avait faite sursauter. J'étais jusque là trop occupée à laisser monter ma colère mais j'étais soulagée de voir qu'il allait bien. Moi qui ne voulais pas de sa compagnie, j'étais bien forcée d'admettre que ce gosse me semblait tout à coup fort sympathique. Lui aussi semblait fort en colère contre le tricheur.

-Silith. Lâchais-je simplement en parcourant les lieux du regard. Mon nom à moi c'est Silith. Et oui, bien sur qu'on va faire équipe. Je te promets qu'on va le retrouver et qu'il gagnera que dalle.

Je ne savais pas vraiment pourquoi j'avais fait cette promesse stupide. Peut être que je voulais le rassurer, bien qu'il n'ait pas eu l'air de paniquer. Il avait même l'air plutôt excité par la situation. Sans doute aimait il le coté grisant de la tournure que prenait ce qui devait être l'aventure de sa vie.

C'est à peu près à ce moment que je m'étais rendu compte de la clarté qui régnait. Les parois réfléchissaient le peu de lumière qui avait filtré. C'était magnifique. Je ne put m'empêcher de penser que Murray aurait adoré cela aussi. Comme précédemment, je chassais son souvenir de mon esprit, ce n'était pas le moment de se laisser aller à la nostalgie.


Il nous fallait trouver un moyen de sortir de là. Nous allions devoir explorer cette crevasse si nous voulions trouver un moyen de remonter. De plus, si le spectacle était magique, l'odeur l'était beaucoup moins. Cette odeur, je la connaissais bien. C'était celle d'une tanière. De la viande en décomposition qui y moisit. Il y avait quelque chose ici. Je savais me défendre, mais qu'en était-il de ce gamin ? Il avait sans doute prévu d'attraper un genre de lapin ou une autre créature inoffensive, mais là ça semblait être toute autre chose.

-hey... Shingen c'est ça ? Je n'attendais pas vraiment de réponse. Si on avançait ?

J'avais envie de voir ce qui peuplait cette grotte, mais je me sentais responsable de la sécurité du garçon. C'était frustrant, mais étrangement je ne lui en voulais pas. J'avais fait moi-même tellement d'âneries et m'étais mise tant de fois en danger étant gamine. Combien avais-je reçu de corrections pour avoir désobéi et avoir effrayé mes parents. Nous étions des enfants turbulents. J'avais commencé à avancer dans ce qui me semblait être la source du maigre courant d'air qui nous parvenait. La sortie était forcement de ce côté...s'il y en avait une.

Je me retournais pour faire signe à Shingen de me suivre.

-Y a de l'air par là, ça doit mener dehors. Vient on va retrouver l'autre tricheur et lui apprendre le fairplay.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Une chasse pour une tonne de bonbons ? GO ! [PV - Silith] Sam 11 Mai - 17:33



○○○ Rencontre monstrueuse ? Visqueuse ? ○○○



Ma partenaire du moment se nommait Silith et elle semblait tout aussi énervé que moi. Bien que j'avais le pressentiment que ce n'est pas uniquement à cause du gros tas. Ce n'est pas ce qui m'intriguait le plus. L'odeur et ces étranges cristaux au fond d'une grotte... j'avais déjà entendu parler de ça quelque part. Durant mes nombreuses explorations je m'étais retrouvé dans endroit à la fois merveilleux et hostile, celui-ci devait en être un. Silith avait une âme d'aventurière et elle n'hésitait pas à passer devant moi. Surement pour me protéger, elle devait s'imaginer que je n'étais qu'un gamin. C'est la même réaction à chaque fois, mais je ne peux pas leur en vouloir. J'étais à moitié perdu dans mes pensées quand elle me demandait de la suivre. Ce que je fis, mais toujours avec l'esprit ailleurs. J'étais persuadé d'avoir déjà entendu parler de ce genre d'endroit un jour. Impossible de remettre la main dessus, mais je mettais ça dans un coin pour suivre l'aventurière. Puis, j'étais de plus en plus réticent à avancer dans la direction choisie. J'avais un mauvais pressentiment et les choses allaient surement ce compliqué. De toute façon avec moi ce n'est jamais simple, elle ne sait pas avec qui elle est tombée. Je décidais de lui faire part de mes craintes, tout en avançant.

-J'ai déjà entendu parler de ce genre d'endroit... l'odeur nauséabonde, les cristaux sur les parois... Je crois même pouvoir me dire sans me tromper, que ce n'est pas bon de les voir aussi lumineux...

Elle avait l'air d'une chasseuse ou comme je l'ai dit, d'une aventurière. Elle ne devait pas avoir peur pour si peu et elle devait croire que s'était l'imagination d'un gamin. Seulement, lorsque je sens que ça va mal finir, je me trompe rarement. Bien sûr, je n'étais pas apeuré, au contraire, j'affichais un large sourire. J'étais excité à l'idée de me frotter une nouvelle fois aux ennuis. À moins que ce soit la tonne de bonbons qui me motivait. Puis on arrivait dans un endroit immense, mais le plus étrange, c'était la luminosité des cristaux qui étaient plus faibles. C'est là que je remarquai l'immonde créature qui se tenait à quelques mètres de Silith. Peut-être qu'elle ne l'avait pas remarqué, mais moi oui. Je me rappelais de ce que s'était et je savais pourquoi j'avais un mauvais pressentiment. Ce sont des créatures d'ordinaire très calme et qui vivent dans le noir. Seulement, lorsqu'elles sont proches de la lumière elles deviennent enragé. Celle-ci devait faire plus d'un mètre. D'après ce que je savais, c'était des sortes d'animaux préhistoriques qui avait évolué au contact de ces cristaux. J'étais à la fois fasciné et effrayé de voir ça. Fasciné parce que j'étais un explorateur et je pouvais voir une créature que peu de gens avait eu la chance de voir. Effrayé, car elle était dite comme extrêmement dangereuse. Silith l'avait surement remarqué, mais avant qu'elle fonce dessus, je devais lui expliquer deux ou trois choses.


-Je... je me rappelle maintenant... Ce genre de grottes renferment des créatures du nom de Krogmar... Elles mesurent entre un mètre et trois mètres pour les plus grosses. Ce sont des lézards qui ont évoluésous ces étranges cristaux. Un animal fascinant, mais... très dangereux et très moche. Ils sont capables de cracher de l'acide, amusant n'est-ce pas ? Alors, bizarrement, il ne me semble pas avoir entendu qu'ils vivaient en solitaire...

Je me disais donc qu'il devait être seul et je ne me doutais pas une seconde de la suite. Je passais à côté de Silith et je posais ma main sur une grosse pierre. Je la faisais aussitôt léviter en un mouvement de main. La monstruosité m'avait remarqué malgré mon silence et mes gestes lents. Forcé d'évoluer dans le noir, elles avaient développés une ouie très fine. Puis je la voyais ouvrir la gueule. Plusieurs rangées de dents pour déchiqueter leur proie et une espère de tuyau, surement là pour cracher leur acide. Je ne perdais pas un instant. On m'a toujours appris qu'il fallait attaquer avant d'être mangé ! Je voyais donc le gros rocher avec puissance sur la bestiole. Le résultat fut immédiat. Elle s'écrasa contre le mur dans une gelée verte bouillonnante. Je me tournais fièrement vers Silith.

-Oh, pas si méchante que ça la grosse bêbête finalement ! Héhé, je crois qu'on peut...

Soudain la lumière revenait doucement et je voyais le plafond bouger... bouger ? Oui bouger ! En réalité la lumière n'avait pas diminuée, c'est que quelque chose la cachait. Ce quelque chose, c'était les petits copains de celui que j'avais éclaté. Elle se réunissait en groupe face à nous et elle devait être une vingtaine, voir plus. Elles se mirent à crier à l'unisson, d'un cris puissant et strident. Tout ceci n'annonçait rien de bon et on n'avait pas beaucoup de solutions. Nous devions fuir ou bien combattre. Comme toujours j'affichais un large sourire. Les choses tournaient toujours mal avec moi, quoi qu'il arrive, même pour une chasse aussi ridicule que celle-là. Par conséquent, ça me faisait sourire... pas sûr qu'il en soit de même pour Silith, mais je m'occupais plus de ce nous avions en face de nous.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Une chasse pour une tonne de bonbons ? GO ! [PV - Silith] Dim 12 Mai - 9:45






Ce gosse n'était pas comme les autres, j'en étais sûre. Au plus nous avancions, au plus il me semblait content d'être là. Je ne pouvais m'empêcher de faire la comparaison avec ce que nous étions mes amis et moi quand nous avions son âge. Aziel, le vaillant chevalier, et nous, les damoiselles en détresse. Quelle imagination nous avions à cette époque. D'une grotte comme ça, nous aurions fait l'antre d'un dragon, pour sûr ! Mais de dragon, il n'y avait ici pas la moindre trace. La femme mature que j'étais devenue depuis en remerciait les Dieux. Comment aurais-je pût sauver ma peau, et celle de ce garçon, seule, avec Morrigan pour tout moyen de défense, face à une de ces créatures mythiques ? C'est certainement ma propre mort que la déesse qui prêtait son nom à mon arc viendrait annoncer.

Je me tournais vers Shigen et m'aperçus qu'il semblait un peu plus troublé. Peut être se rendait-il enfin compte du pétrin dans lequel ils étaient tous les deux s'ils ne trouvaient pas de sortie.

-J'ai déjà entendu parler de ce genre d'endroit... l'odeur nauséabonde, les cristaux sur les parois... Je crois même pouvoir me dire sans me tromper, que ce n'est pas bon de les voir aussi lumineux...

Je m'étonnais de la prétendue connaissance de l'enfant. Ceci dit, j'avais dans mon enfance, lu suffisamment d'ouvrage sur les légendes, les contes, le folklore, que je pouvais aisément les réciter à qui voulait bien m'entendre. Il était plausible qu'il ai en effet lu quelque chose à ce sujet et je décidais de rester sur mes gardes. Même si je savais trop bien l'imagination que peuvent avoir les enfants. Celui-ci pouvait avoir raison, comme il pouvait fabuler tout un monde à partir d'une minuscule part de vérité.

Mais mon instinct, du moins je mettais ça sur son compte, m'avait mise en garde depuis un moment. Il y avait effectivement une présence ici. Quelque chose de vivant, quelque chose tout près de nous.

Il faisait plus sombre ici, et je savais que ça pouvait être notre chance. Si quelque chose vivait là, c'était un animal nyctalope. Et dans ce cas, avec un peu de chance, il nous distinguerait mal si nous évitions les gestes brusque et autres mouvements inutiles.

Le silence autour de nous. Un frisson dans mon dos. L'instinct encore sans doute.

Il y avait en effet quelque chose tout près de moi. Une forme que je ne connaissais pas. Je me surpris à prier pour qu'il s'agisse de la proie de la créature dont cette grotte semblait être la tanière. Non pas que je ne me sentais pas de taille à affronter la chose, mais je m'inquiétais vraiment pour Shingen. Je m'inquiétais pour lui ? Ou peut être que je ne voulais pas avoir une mort de plus sur la conscience. Peut être que j'avais peur de lui porter la poisse à lui aussi, comme à mes amis, ma famille, mon amant. Peur.... je n'avais pas le droit d'avoir peur. Pas de le leur montrer du moins, ni à ce gosse, ni à cette chose. C'était la règle numéros un. Si un animal ressent votre peur, de chasseur, vous devenez proie. Non pas qu'il vous prendrait en chasse directement, mais qu'il chercherait à comprendre de quoi vous avez peur et paniquerait. Et un animal sauvage en panique est bien pire qu'un animal en chasse. Ce dernier raisonne et on peut tenter de deviner, comme aux échecs, quel sera son prochain mouvement. Tandis qu'un animal en panique devient imprévisible, seul l'instinct de survie guide des pas. Je devais donc rester calme. Je comptais mentalement jusqu'à dix, à neuf, j'avais chassé cette peur.

Ce pendant, comme je le disais plus tôt, les hommes sont bien différents des animaux. C'est aussi valable pour les enfants, ils sont imprévisibles, tout simplement.

-Je... je me rappelle maintenant... Shingen avait pris la parole, prenant soin de chuchoter. Ce genre de grottes renferment des créatures du nom de Krogmar... Elles mesurent entre un mètre et trois mètres pour les plus grosses. Ce sont des lézards qui ont évolué sous ces étranges cristaux. Un animal fascinant, mais... très dangereux et très moche. Ils sont capables de cracher de l'acide, amusant n'est-ce pas ? Alors, bizarrement, il ne me semble pas avoir entendu qu'ils vivaient en solitaire...

Ce gosse semblait être un véritable puits de sciences. Il avait l'air de bien connaître le sujet. Seulement voilà, ce n'est pas parce qu'on connaît sa proie sur le papier, qu'on sait forcement ce qu'il va se passer une fois sur le terrain. Comme il finissait sa phrase, il était passé à côté de moi et avait posé sa main sur un rocher. Je me tournais pour voir ce qu'il faisait. La créature, le Krogmar puisque ça avait un nom, avait ouvert la gueule en nous voyant bouger. Et quelle gueule ! Je n'eus pas le loisir de l'observer davantage, mon jeune compagnon avait envoyé le rocher sur l'animal et l'avait écrasé contre le mur. Un utilisateur de fruit du démon ! J'étais coincé dans ce trou avec des créatures sorties d'un autre temps rêvant de me dévorer et un utilisateur de fruit du démon. En d'autres circonstances, j'aurais adoré ça. Aziel et notre amie aussi. Murray aurait sûrement traité le gamin de tricheur, car c'est ainsi qu'il appelait les gens comme lui. J'étais stupide de penser à eux maintenant. Mais j'aurais aimé voir leur réaction.

-Oh, pas si méchante que ça la grosse bêbête finalement ! Héhé, je crois qu'on peut...

Shingen avait interrompu l'assaut de mes souvenirs avant d'être interrompu par un bruissement. La lumière s'intensifiait peu à peu et nous levions la tête. Les parois du haut de la caverne semblaient aller et venir comme une vague. Oui j'aurais pu, en d'autres circonstances, être émerveillée parce que j'avais devant les yeux. Mais je maudissais à présent tout en bloc, les cristaux à la splendide lumière, les légendes de créatures du passé, les pouvoirs du fruit du démon de Shingen. Je comptais dix-huit de ces choses, mais leurs mouvements sur les cristaux créaient trop d'ombres portées et je n'étais pas sûre du tout de mon compte.

Fuir ? Je doutais que ces créatures abandonnent rapidement la poursuite. De plus nous ne connaissions rien à ces tunnels, elles si. Nous risquions de nous perdre, voir pire d'atterrir dans un cul de sac ou un autre trou où elles viendraient nous cueillir tranquillement.

Nous battre ? De toutes évidences, celui que je considérais comme un gosse sans défense cachait bien son jeu. Peut être pourrions nous tirer profit de la situations avec ses capacités. Il y avait suffisamment de projectiles à sa portée et j'avais mon carquois plein. L'essentiel serait de les tenir à distance.

-Ne restons pas près des murs. Murmurais-je au jeune garçon. S'ils nous arrivent dessus on est cuits ou fondu, appelle ça comme tu veux. On sait pas par où fuir, on est tous les deux assez grands pour se défendre semble-t-il, on devrait se poser dos à dos et les dégommer au fur et à mesure qu'ils approchent.

Je joignais le geste à la parole en me rapprochant de lui. Je n'avais plus à me soucier de sa sécurité, du moins, moins que je le pensais. L'adrénaline, le frisson, l'exaltation de la chasse me revenaient. Mêlez ça à une envie de vivre plus forte que jamais, c'était mieux que de l'ivresse. Il y avait devant moi une proie que je ne connaissais pas. Je mettais un point d'honneur à ne pas la laisser m'abattre. J'étais le chasseur, pas la proie. J'attrapais cinq flèches dans mon carquois et bandais Morrigan en l'air, en direction du gros du "troupeau".

-Hey petit... je ne le regardais pas, mes yeux étaient rivé sur mes proies, n'oublies pas qu'on doit sortir de là tous les deux et aller dégommer l'autre gros lard.

Ce genre de discours m'aurait valu une bonne correction dans mon enfance. Mon père, ni ma douce mère d'ailleurs, n'auraient toléré un tel langage. Mais il y avait longtemps que j'avais oublié le protocole. J'avais passé quatre ans à servir des bières à des chasseurs, des pécheurs et des dockers. J'avais su m'adapter. Je ne pensais pas avoir choqué le garçon. Le temps n'était de toutes façons pas à l'échange de bonnes manières.

-Prêt ? Lui soufflais-je en tirant un peu plus sur la corde.

Mais je n'attendis pas la réponse et lâchais ma volée de flèche sur les Krogmars devant moi. L'Arkan Sonney. Je comptais sur ma chance pour ce premier tir depuis que j'avais quitté Man. Cinq flèches, trois touches. Deux morts, un blessé énervé. Les flèches avaient toutes touché leur cible, mais leur carapace avait peu de faiblesses, j'allais devoir passer aux choses sérieuses.







Dernière édition par Silith le Dim 12 Mai - 20:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Une chasse pour une tonne de bonbons ? GO ! [PV - Silith] Dim 12 Mai - 11:25



○○○ Direction l'enfer ? ○○○



Ma partenaire du moment semblait me prendre au sérieux. Elle prenait même cette situation en main pour donner les directives. Ce n'étais pas très utile face à ses créatures. Elles avaient certaines qualités, mais de nombreux défauts. Une mauvaise vue par exemple et un odorat ruiné par les odeurs nauséabondes. En revanche, leur ouïe était surdéveloppée. J'imagine qu'on peut aussi parler d'une carapace résistante, bien qu'elle ne résiste pas à un gros choc bien placer. Son plan était de faire front et cette idée me plaisait. J'avais peur qu'elle me dise de fuir pour sauver ma vie. Hors de question de fuir, c'est bien trop amusant d'affronter ces monstres. C'est comme si vous étiez le héros d'un cauchemar. D'ailleurs, je ne pouvais décroché de mon large sourire, je n'avais qu'une envie affronter ses créatures. Je ne pouvais pas compter sur ce qui nous entourait avec une telle tactique, j'optais pour mon disque. Je déployais Shizun face à moi et je le faisais tournoyer rapidement. Ces étranges créatures ne ressentaient pas la peur. Elles étaient dictées par l'instinct et rien d'autre. Pour eux, nous sommes de la chair fraiche, autrement dit, leur repas. Silith me demandait si j'étais prêt et elle lançait la première offensive. Cette action enragea encore plus les monstruosités. Plusieurs se jetaient sur nous et on faisait de notre mieux pour s'en débarrasser. Tandis qu'elle décochait ses flèches, je découpais tout ce qui se présentait à nous avec les six parties de mon disque. On en tuait à tour de bras, mais elles semblaient toujours aussi nombreuses. Moi je m'amusais, je rigolais à chaque fois que j'en découpais une.

-Haha c'est l'éclate ! Je trouve ça trop bien, pas toi ? C'est bien mieux que de capturer des lapins débiles ! Je pourrais faire ça toute la journée !

On repoussait les assauts des Krogmars, mais elles étaient coriaces. Ces bestioles ne lâchait pas l'affaire, lorsque soudain elles se stoppèrent. Un cri retentit et résonna dans toute la grotte. C'était un cri effroyable qui avait réussi à me filer des frissons. Les créatures se retiraient une à une et rapidement, la pièce était vide. Il ne restait plus que les cadavres de nos adversaires. Cet étrange cris les avait rappelé. En tant qu'ancien explorateur je sais bien ce que cela signifiait, une Matriarche. Surement une reine ou une connerie dans le genre. Une chose est sûre, nous ne sommes pas sortis d'affaire, mais elle nous offre une ouverture. Je recomposais mon disque et je me décollais de Silith. Autour de nous c'était le chaos, accompagné d'un calme glacial. La lumière de la grotte nous permettait de distinguer plusieurs passages. Celui où les créatures avaient fuit et un autre, une sortie peut-être ou bien des tunnels à n'en plus finir. Je me tournais vers la chasseuse et j'affichais un large sourire. Ce qui n'annonçait rien de bon, mais ça, elle l'ignorait pour le moment.

-Nous devrions les suivre... Je sais que ça semble suicidaire, mais je suis sûr qu'ils connaissent la sortie. Cet endroit ne semble pas posséder de sorties conventionnelles, malgré ça... il y a cette odeur nauséabonde et les courants d'air...

Je marquais une pause pour regarder autour de nous. Puis je m'approchais des deux sorties. Mon hypothèse semblait se vérifier, puisque l'air venait de la direction des créatures. Mon idée était simple. Cette odeur de décomposition vient de carcasses d'animaux, mais nous sommes sous la surface. Au vu du nombre de Krogmars, ils ne semblent pas souffrir de mal nutrition, au contraire. Ils doivent trouver un moyen de sortir ou bien de faire venir les animaux. Dans les deux cas, c'était notre porte de sortie. Bien sûr, c'était comme sauté à cloche pied sur tas d'épée, mais ça valait le coup de le tenter. Je me tournais de nouveau vers Silith pour lui expliquer mon hypothèse.

-Tu l'a remarqué toi aussi, cette odeur est celle de la mort, d'animaux en décomposition... De un, je doute qu'ils partagent la grotte et de deux, ils sont bien nourris. Nous sommes sous la surface, par conséquent, comment font les Krogmars pour trouver de la nourriture ? Mon hypothèse est la suivante... Soit les animaux se retrouvent coincer tout comme nous, soit ces créatures sortent pour chasser... J'opterais pour la première hypothèse étant donné qu'il est extrêmement difficile de les croiser... D'où vient ce cri, je suis sûr qu'on trouvera une sortie... seulement... es-tu prête à affronter l'enfer ?

Je ponctuai ma phrase par large sourire, comme si tout ceci n'était qu'un jeu pour moi. C'était un peu le cas, l'aventure ne vaut le coup que si on risque notre vite. Partir à la recherche d'un trésor, sans rencontrer d'ennemis, ça n'a rien d'une aventure. Quoi qu'elle décide je comptais bien suivre mon plan, j'suis un gamin et j'suis têtu. De toute façon, nous n'avions pas beaucoup d'options. L'île était immense, les tunnels peuvent s'étaler sous toute la surface et il va être difficile de trouver une sortie. Mon plan était dangereux, mais j'étais sûr de ce que j'avançais. J'avais appris de mes nombreux voyages et c'est toujours la même chose. Ses créatures vivaient en groupe ici, surement avec une reine ou quelque chose dans le genre à leur tête. Ils n'ont pas besoin de sortir, puisque la nourriture leur tombe du "ciel". Maintenant, il fallait savoir si Silith aimait l'aventure extrême ou est ce qu'elle préférait s'enfoncer dans les tunnels.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Une chasse pour une tonne de bonbons ? GO ! [PV - Silith] Dim 12 Mai - 20:48






Les yeux, la gueule, les épaules, la base du cou. C'étaient les points faibles de leur carapace, ceux que j'avais repéré du moins. Je remerciais les Dieux que Murray m'ait emmenée avec lui dans ses chasses nocturnes. La lumière des cristaux éclairait certes plus que le clair de lune, mais la clarté était loin d'être optimum. Mon jeune allié ne semblait pas gêné par cette faible luminosité. Il utilisait son pouvoir pour faire léviter un objet que je n'aurais su décrire. La pénombre et la vitesse à laquelle il le faisait tourner pour attaquer m'empêchaient de le distinguer comme il faut. J'avais de plus, autre chose à faire que de chercher à comprendre ce qu'était cette chose et comment elle fonctionnait. J'en avais compté dix-huit, j'étais semble-t-il bien loin du compte. Ils continuaient d'arriver comme des vagues successives de termites sortant de leur cachette. A chaque vague, ils approchaient un peu plus.

-Haha c'est l'éclate ! Je trouve ça trop bien, pas toi ? C'est bien mieux que de capturer des lapins débiles ! Je pourrais faire ça toute la journée !

Ce gosse était décidément bien surprenant.

-Les lapins n'ont jamais été ma proie préférée non plus, lui répondis-je sans cesser de tirer.

Le frisson de la chasse, l'adrénaline d'avoir nos vies en jeu, tout cela m'empêchait de réfléchir. J'attrapais une flèche, je bandais mon arc, j'entrevoyais une ouverture, je tirais, puis je recommençais. Je savais que j'arriverai bientôt au moment inéluctable où je serais à cours de munitions. Ensuite il me resterait dix couteaux, puis... J'avais bien de quoi me défendre une fois qu'ils seraient au contact, mais comment me protéger de l'acide qu'ils étaient supposés cracher ?

-Le hic c'est que mon carquois n'est pas sans fond.

J'avais prononcé ces mots à mi-voix. Je ne voulais pas l'effrayer, le déconcentrer. Une seule erreur de la part d'un d'en nous et s'en serait fini. Si l'un de nous tombait, l'autre suivrait vite. Je le savais, il le savait aussi certainement.

Mais avant que j'arrive au moment fatidique où il me faudrait changer d'arme, il se produisit une chose à laquelle je ne m'attendais pas. Un grondement, qui se transforma vite en un cri. Un cri strident et puissant qui me glaça le sang. Les krogmars arrêtèrent leur assaut pour regagner leurs tunnels. Ce genre de cri, suivi d'une telle réaction, ne pouvait laisser envisager que deux options d'après mon expérience. Soit une plus grosse de la même espèce, soit un prédateur naturel de ces créatures. Si la première hypothèse se révélait exacte, nous allions avoir de gros ennuis. Nous avions abattu nombre de ces choses et une plus grosse serait sûrement la mère de couvée ou le mâle alpha et il ou elle n'apprécierait certainement pas la façon dont nous avions traité ses rejetons. Dans le cas de la seconde option... nous allions aussi au-devant de gros problèmes. Si ces créatures fuyaient malgré leur nombre, la chose qui les effrayait devait être imposante et avoir un potentiel bien plus dangereux. Ce cri, cette grotte aux cristaux fabuleux, ces choses venues d'un autre temps... et si les Dieux m'avaient conduite ici pour m'y faire rencontrer l'une de leurs progénitures ? Et si cette grotte abritait l'un des dragons des légendes de mon enfance ? Quel droit avais-je de pénétrer son sanctuaire ? Quelles chances avais-je de m'en sortir vivante ? Avais-je fait tout ce chemin, avais-je échappé au massacre des miens pour finir dévorée par une vouivre dont j'ignorais le nom ?

Une voix me tira de ces pensées morbides. Je les chassais rapidement de mon esprit. Il n'y avait plus de dragons. Le dernier était mort il y a longtemps, terrassé par un véritable héros. Quelqu'un qui méritait qu'on compte ses exploits, ce qui n'était pas mon cas.

-Nous devrions les suivre... Shingen s'était tourné vers moi, le sourire aux lèvre. Je sais que ça semble suicidaire, mais je suis sûr qu'ils connaissent la sortie. Cet endroit ne semble pas posséder de sorties conventionnelles, malgré ça... il y a cette odeur nauséabonde et les courants d'air...

Il marquait un point. Il semblait avoir effectivement lu ou entendu beaucoup de choses. Les enfants curieux sont pleins de ressources. Cette odeur indiquait effectivement que ces choses, ou celle qui avait poussé ce cri, avaient un garde-mangé dans ces cavernes. Ils devaient donc bien trouver leurs proies quelque part. Je commençais à récupérer mes flèches, celles qui n'étaient pas brisées. Je n'avais aucune idée de ce qui nous attendait, il valait mieux être prudents.

-Tu l'a remarqué toi aussi, cette odeur est celle de la mort, d'animaux en décomposition... De un, je doute qu'ils partagent la grotte et de deux, ils sont bien nourris. Nous sommes sous la surface, par conséquent, comment font les Krogmars pour trouver de la nourriture ? Mon hypothèse est la suivante... Soit les animaux se retrouvent coincer tout comme nous, soit ces créatures sortent pour chasser... J'opterais pour la première hypothèse étant donné qu'il est extrêmement difficile de les croiser... D'où vient ce cri, je suis sûr qu'on trouvera une sortie... seulement... es-tu prête à affronter l'enfer ?

Je restais quoi. Mais qui était ce gamin ? Il était tellement... il réfléchissait vite et bien, il savait beaucoup de choses et savait comment utiliser ses connaissances. C'était maintenant de plus en plus flagrant, presque une torture pour moi. Pourquoi cet enfant là devait-il se trouver sur ma route et être bloqué ici avec moi ? Devais-je vraiment faire face aux fantômes maintenant ? Était-ce un test, une épreuve que m'envoyaient mes Dieux ? Devais-je affronter ce qui se trouvait là pour mériter le droit de prétendre à la revanche que je désirais tant ?

-Je vais relever votre défi ! J’avais levé la tête en direction du ciel, du moins de là où il aurait du se situer si nous étions à la surface. Vous m'entendez ? Vous me ferrez pas reculer. Elle vous hait, elle vous manque de respect, je serais votre championne. Je passerais les épreuves que vous m'imposerez une à une !

J'avais parlé à voix haute, j'avais surtout hurlé la dernière phrase. Je me tournais ensuite vers mon compagnon de quête, car pour moi s'en était désormais une. Je souriais à présent. Je riais presque. Puis je lâchais un soupire et repris un air sérieux. Nous ne devions pas oublier que nos vies étaient en jeu ici.

-L'enfer, c'est derrière moi, l'enfer c'est perdre tout ce qu'on a, des lieux qu'on a connu aux personnes qu'on a aimées. Cette fois je m'adressais à lui, plus aux Dieux bien qu'ils étaient certainement témoins de la conversation. Ici il n'est pas question d'enfer, juste d'un prédateur affamé et des proies que nous sommes. La question c'est voulons nous devenir son repas, ou allons nous lui clouer le bec.

J'étais plus déterminée que jamais. J'avais peu-être tort quant à la raison de ma présence ici et à l'éventuelle implication de mon destin. Mais Shingen avait raison. Nous devions avancer vers ce qui semblait être la tanière de ces choses afin de trouver la sortie, leur sortie, probablement la seule.

Nous avancions donc vers cette odeur nauséabonde, lui semblait chercher l'aventure, l'exhalation d'un beau combat en perspective, moi je me préparais à affronter la chose que nous trouverions au bout quoi que cela puisse être. Plus nous avancions plus il me semblait que le tunnel que nous avions choisi s'élargissait. Allions nous déboucher sur un autre semblant de pièce ? Je posais le pied sur quelque chose qui se brisa sous mon poids. Un os. Nous approchions du garde-manger de ces bestioles. Il y eu un bruit devant nous, un gémissement. Ce n'était pas humain, ce n'était pas ces choses non plus.

-Tu as entendu ça ? C'était une question idiote, j'avais pu lire sa surprise quand le bruit s'était fait entendre. Y a d'autres proies éventuelles que nous prises au piège ici.






Dernière édition par Silith le Jeu 16 Mai - 7:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Une chasse pour une tonne de bonbons ? GO ! [PV - Silith] Mar 14 Mai - 10:05



○○○ Un autre monde... ○○○



Je ne m'attendais pas à une telle réaction lorsque je lui ai suggéré mon plan. C'est simple, elle s'est mise à hurler en regardant le ciel. Enfin, quand je dis le ciel, je parle plutôt du plafond. J'en déduis simplement qu'elle devait s'adresser à un quelconque dieu. Je ne la prenais pas pour une folle, mais je ne croyais pas en toutes ces choses. Ce n'était pas logique qu'une telle puissance existe, sans agir. Quoi qu'on en dise, j'en étais persuadé, mais si elle y croit, je ne vais pas la juger. J'ai l'esprit ouvert et chacun est libre de penser ce qu'il veut. Bien sûr, à condition qu'on ne vienne pas m'embêter avec des théories et des histoires loufoques. Après ce court délire, elle s'adressait à moi, enfin c'est ce que j'ai cru comprendre. Elle parlait de l'enfer comme si elle semblait le connaitre. J'imagine que chacun à sa vision de la chose. Dans mon cas, j'avais vu l'enfer et je l'avais regardé emporter mes compagnons d'aventure. J'avais été témoins de puissances obscures. Je savais ce qu'étais l'enfer, mais c'était derrière moi. Maintenant, c'est moi qui fais connaître l'enfer à mes ennemis. Elle ignore tout ça, elle s'imagine surement que je ne suis qu'un gamin qui veut de l'aventure. Au final, elle semblait plus déterminée que jamais, ce qui était une bonne chose. Qu'elle prenne cet endroit pour l'enfer ou non, ce n'est pas important. Le principal, c'est qu'elle allait se battre. Il était temps d'entrer dans le vif du sujet et de s'amuser un peu. L'action allait pointer à l'horizon et rien que cette idée me faisait sourire.

On s'engouffrait dans le tunnel que j'avais suggéré, dans l'espoir que j'avais vu juste. Il faisait sombre, mais la visibilité était bonne. En tout cas, j'arrivais à voir assez clair pour me diriger. Les parois étaient visqueuses et le sol recouvert par des ossements. L'odeur était de plus en plus forte et mon hypothèse se vérifiait. Une chose réussie à nous surprendre malgré ce que nous avions vécu. Un nouveau cri, mais pas celui d'un de ces monstres. D'après moi c'était un cri animal, surement qu'avec tout le raffut d'en haut une nouvelle proie était coincé. J'accélérais le pas, dans l'espoir que Silith en fasse autant. Je ne voulais pas imaginer le pire, mais ça pouvait être une personne. Il y avait peu de chance vue le cri, mais dans le doute, il valait mieux se hâter. Au bout du tunnel la lumière ce faisait de plus en plus forte. Nous étions éblouis en pénétrant dans ce qui semblait être un nouvel antre. Une fois habitué à la lumière, on pouvait distinguer ce qui nous entourait. Les cristaux étaient plus gros et encore plus nombreux. C'était si magnifique, qu'il était difficile de croire qu'il y avait des monstruosités qui rôdaient dans cet endroit. Puis je remarquais plusieurs choses et mon visage afficha toutes sortes d'émotion à mesure que je découvrais ces choses. Il y avait d'abord une ouverture en haut de la grotte, mais la paroi semblait glissante. Sous cette ouverture, il y avait un animal blessé. Un chien ou bien un loup, c'était surement de lui que venait le cri. Le pire se trouvait au centre de la pièce, j'étais à la fois fasciné et effrayé. Il y avait un Krogmar géant, il devait faire dix bons mètres. Celui-ci était énorme, surement le cri effroyable. J'en déduisais que c'était la mère de portée. En revanche, je ne voyais pas sa progéniture. Il n'y avait pas d'ennemi en vue, il n'y avait que cet animal et le gros monstre.

-Moi qui voulais de l'action, me voilà servi... Faut toujours que ça tombe sur moi ce genre de galère... Sérieux, je ne peux pas me planter au moins une fois ? Rhaaa ça m'énerve...

Je me parlais plus à moi-même, qu'à Silith. J'avais toujours eu ce don pour attirer mes ennuis. De plus, la plupart de mes hypothèses s'avéraient juste. Généralement elle n'était pas très bonne et on aurait préférer se faire arracher les deux jambes que de voir ça, mais j'y pouvais rien. Je pouvais nous faire sortir, ce n'était pas impossible. Seulement, nous n'allions pas laisser cet animal ici, même si ce n'était pas le premier, ce n'était pas une raison. Tandis que je réfléchissais, on voyait des ombres s'avancer et on pouvait rapidement voir ce que c'était. De nombreux Krogmars entourait la grosse, tandis que d'autre s'approchait du loup.

-Bon... je propose de leur laisser un petit souvenir avant de partir qu'en penses tu ? J'en éclate quelques-uns sur la route, tu récupères l'animal blesser et je te fais sortir de là... Je suivrais, ne t'inquiète pas.

Mon plan était simple. La paroi était trop glissante pour l'escalader, j'allais donc me servir de mon disque. Je placerais les lames de mon disque tel un escalier et elle pourra sortir de là. Moi je suivrais juste derrière en assurant sa défense. Bien sûr dans sa tête, ça devait être à elle de me défendre, mais je ne pouvais pas porter cet animal. Je n'ai pas la chance de faire léviter les êtres vivants hélas. Il fallait faire vite, car une fois lancé dans la bataille, les Krogmars n'allaient pas nous laisser sortir facilement. J'étais capable de les retenir à condition qu'elle soit capable d'aller vite pour évacuer les lieux. L'ouverture était large, le plus dur restait à enchaîner les actions, la moindre erreur coûterait cher et je n'avais pas envie d'y rester.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Une chasse pour une tonne de bonbons ? GO ! [PV - Silith] Mer 15 Mai - 6:02






La lumière. Celle des cristaux, encore et toujours, mais celle du soleil aussi. J'avais un peu perdu la notion du temps dans ces grottes. Notre marche sous cette lueur, notre combat contre ces créatures. Nous étions tombés ici en fin de matinée, quelle heure était-il dehors ? J'avais les yeux rivés sur cette sortie potentielle qui se dessinait au-dessus de nous, et la tête dans mes pensées. Shingen était passé devant et je manquais de peu de lui rentrer dedans. Son attention était portée droit-devant. Je suivi son regard et ce que je vis fit naître un étrange méli-mélo de sensations en moi. J'étais soulagée quelque part, mais également déçue et terriblement excitée. Soulagée ? Ce n'était pas un dragon, bien que la chose qui nous faisait face était assez monumentale et quelque peu archaïque. Déçue ? J'avais fini par en avoir envie, de ce dragon, malgré le danger qu'il représenterait. Je voulais mon combat mémorable contre l'un des montres des légendes de mon enfance. Excitée ? Ce krogmar géant ferait tout de même, d'une un beau combat, de deux un excellent trophée à mon tableau de chasse.

Il y eu un nouveau gémissement plaintif. Cette fois je pu en reconnaître l'origine. Un loup. C'était le même cris que ceux que ces animaux poussaient quand ils s'étaient pri dans nos pièges. Celui-ci n'avait pas la patte dans des mâchoires de fers savamment conçues. Il était tombé, comme nous, et allait servir de repas à ces choses, comme nous si nous nous laissions submergés.

-Moi qui voulais de l'action, me voilà servi... Le gosse avait brisé le silence. Faut toujours que ça tombe sur moi ce genre de galère... Sérieux, je ne peux pas me planter au moins une fois ? Rhaaa ça m'énerve...

La réaction de mon compagnon de route me tira un sourire. J'étais contente qu'il ne se soit pas trompé. Nous avions trouvé une sortie après tout. Certes, elle était gardée par une créature préhistorique géante, mais c'était tout de même une sortie. J'allais le lui dire quand je remarquais du mouvement derrière l'imposante masse du gardien de la salle. Comment avais-je pu croire que cette mère de couvée, ou ce patriarche, j'étais incapable de déterminer le sexe de cette chose, pouvait être seul dans la pièce. Il y avait de ses rejetons partout. Ils grouillaient comme ils l'avaient fait précédemment. Une vague dans l'ombre, puis des formes distinctes.

Je voulais ce trophée, je voulais ce combat. Mais je ne pouvais pas mourir ici. Quel était donc le but ? Qu'est-ce que mes Dieux attendaient de moi ? Que je livre un combat épique, un dernier avant de disparaître dans l'estomac, les estomacs de ces choses ? Non peut être m'avaient-ils fait parvenir jusque là pour une autre raison. Mon regard se porta sur le loup qui semblait bien plus paniqué que nous. Il n'allait pas tardé à se retrouver encerclé, ensuite... ce serait la fin pour lui. Si je voulais combattre l'aînée de ces créatures, je ne pouvais rien faire pour lui. Je devais choisir. Un combat perdu d'avance ? Un sauvetage contre nature ? Shingen avait déjà fait son choix.

-Bon... je propose de leur laisser un petit souvenir avant de partir qu'en penses tu ? J'en éclate quelques-uns sur la route, tu récupères l'animal blessé et je te fais sortir de là... Je suivrais, ne t'inquiète pas.

Nous faire sortir de là. Les parois étaient impraticables. Je n'ai jamais été très douée pour l'escalade. Je grimpais aux arbres certes, mais la roche, c'était une autre histoire. Entre les cristaux tranchants, la roche humide et glissante, comment pouvions nous espérer sortir. Je me souvins alors de son pouvoir. C'était un utilisateur de fruit du démon après tout. Il pourrait sans doute nous faire léviter jusqu'à la sortie. Une phrase avait attiré mon attention. Que voulait il dire par "je te suivrais, ne t'inquiète pas" ? Espérait il que j'accepte de le laisser derrière et de sortir la première ?

-hey... tu comptes vraiment que je te laisse derrière, ne serait ce qu'une minutes ? Hors de questions. Joue pas les héros, ça sert à rien.

Comme je terminais ma phrase, je sortais Morrigan. Je commençais à me dégager un chemin jusqu'au loup qui commençait à être en très mauvaise posture. Plus j'avançais, plus je me rendais compte que nous devions partir d'ici, et vite. Je voulais ce trophée, je voulais affronter cette chose. Mais le jeune garçon avait raison, une fois de plus. C'était peine perdue, ils étaient trop nombreux. Quelles chances avions nous ? Aucune.

J'avais atteint l'animal. Une de ses pattes avant semblait brisée, la chute sans aucun doute. Il me fixait, babines retroussées, le regard paniqué. Je ne savais pas vraiment comment le rassurer. Je tendis ma main dans sa direction, lui parlant à mi-voix.

-Du calme petit. On est dans la même merde toi et moi, regarde. Je ne vais pas te faire de mal.

Tout se passa en quelques secondes. La douleur parti de ma main pour remonter le long de mon bras. Je savais pourtant qu'un animal sauvage acculé et blésé agit de façon irrationnelle. Pouvais-je en vouloir à ce loup qui tentait juste de se défendre et ne comprenait pas un traître mot de ce que je lui disais ? J'avais agi bêtement. Je rouvrais les yeux que la douleur m'avait fait fermer. La plaie était très superficielle. L'animal ne m'avait pas réellement mordu, il aurait pu me broyer la main, m'arracher des doigts. Je plongeais mon regard dans ses yeux jaunes. Je ne comprenais pas très bien ce qu'il venait de se passer, mais je savais maintenant que je ne pouvais pas sortir d'ici sans lui.

Sans m'éloigner de l'animal, je décochais dans bien que mal quelques flèches à l'encontre de nos assaillants, qui eux ne comptaient pas nous voir nous échapper. Mes tirs étaient imprécis, la blessure n'était certes pas profonde, mais suffisamment gênante pour influencer mon maniement de l'arc pour le moment. Je m'adressais alors à Shingen.

-Tu.... j'hésitais avant de poursuivre. Tu es sur que y a pas d'autres options et que ça va aller ? Y a pas moyen de nous sortir tous les trois ensemble ?


Nous avions plus le choix, j'abandonnais l'idée d’abattre le krogmar géant.






désolée, j'ai pas passé au correcteur, je le fais ce soir, là j'ai fini et posté avant de filer au boulot ^^

édit : c'est corrigé... je crois^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Une chasse pour une tonne de bonbons ? GO ! [PV - Silith] Ven 17 Mai - 17:35



○○○ Timing (presque) parfait ○○○



Silith semblait vouloir jouer les "protecteur" jusqu'au bout et ça, même lorsque je lui ai prouvé que je pouvais me débrouiller. C'était amusant, mais je n'avais pas besoin d'elle. Je m'étais sortis de situations bien plus compliquées. Certes, je faisais un bon mètre quatre-vingts à cette époque, mais qu'est ce que ça change ? Rien. Puis jouer les héros n'est pas mon genre, quoi que parfois ça m'arrive. Face à ces créatures j'aurais nettement préféré sortir avec eux, mais nous n'avions pas le choix. Malgré ça, elle n'en faisait qu'à sa tête et parti en direction de l'animal blessé. Elle décochait ses flèches rapidement, mais ils étaient trop nombreux. Je sortais une nouvelle fois mon disque pour attirer leur attention. J'en tuais quelques-uns d'affilé et ils se dirigèrent rapidement vers moi. Tandis qu'elle discutait avec notre nouvel ami, je la défendais tant bien que mal. Nos assaillants étaient nombreux et redoutables, mais Silith ce fit mordre par l'animal blessé. La situation me tira un petit sourire. Nous luttions pour notre survie et celle de cet animal, il mordait ses sauveurs. La blessure était légère, mais je voyais bien qu'elle l'handicapait. Je redoublais d'effort, alternant entre projectiles et disque. Ce dernier commençait à accuser le coup, il avait du mal à suivre les vagues de monstre. Elle insistait une dernière fois malgré la situation. Les créatures étaient de plus nombreuses et la grosse bestiole s'agitait elle aussi. Je me mit alors à rire, puis je m'adressais à elle en rigolant.

-Fais-moi confiance... il n'est pas encore né celui qui aura ma peau ! Je ne vais pas mourir ici et toi non plus, donc prend cet animal et tire toi ! Laisse-moi un peu m'amusé, je te suis.

Aussitôt mon petit discours terminé, je provoquais un petit éboulement. Ce n'était pas grand-chose, mais c'était assez pour les distraire. Ensuite je plantais les six lames de mon disque dans la paroi qui menait à la lumière. Ainsi, elle formait un escalier sûr et solide pour sortir rapidement. Je me préparais déjà à la prochaine offensive et ça, malgré la fatigue. Le manque d'air, la lumière des cristaux et mon pouvoir, tout ce mélange commençait à m'épuiser. Silith devait se dépêcher si elle voulait qu'on sorte de là en vie. Je faisais lévité plusieurs pierres et malgré la fatigue, je montrais un large sourire. Je m'amusais comme un petit fou là-dedans. Je m'étais rapproché de la chasseuse, je lui indiquais l'escalier pour qu'elle parte.

-Aller aller, on ne va pas prendre le thé, si ? Je doute que tes dieux veulent que tu meurs aujourd'hui, alors fais-moi confiance et sors vite de là ! Je te rejoins aussi vite que je peux...

Heureusement cette fois elle m'écoutait. Nous n'avions plus le choix maintenant. Les créatures avaient compris le subterfuge et elle n'avait plus envie de jouer. Leur nombre avait doublé et leur agressivité aussi. Tandis qu'elle grimpait la paroi, je m'efforçais de les éloigner pour éviter qu'elle se fasse attaquer. Elle était à mi-chemin lorsque quelque chose attirait mon regard. Je gardais les bestioles à distance, mais il y avait des choses prêts des cristaux. Je m'approchais un peu pour regarder, mais c'était dur de lâcher les créatures du regard. Ce que je vis me fascina encore plus et j'avais dû mal à comprendre. Silith atteignait enfin la sortie, je saisissais l'une des bestioles que j'avais trouvé dans les cristaux et je me préparai à partir. Ce geste enragea toute la petite colonie et je compris alors ce que j'avais entre les mains. Je déclenchais un nouvel éboulement, celui de trop. Cette partie de la grotte commençait à s'écrouler et je me dépêchais de sortir. À chaque marche franchie, je décrochais la lame de mon disque pour me défendre. Je sortais en un seul morceau et avec mon disque. Le trou se refermait derrière moi avec l'immonde cri des créatures. Nous étions enfin sortis de là et c'était une bonne nouvelle. Je soufflais un peu et j'étais ravi de revoir le soleil. Je vérifiais que ce que j'avais récupéré était ce que je croyais. J'affichais un large sourire en regardant Silith. Je remontais sur mon disque qui était un peu endommagé, puis je m'asseyais enfin, pour une pause méritée. Je me dirigeais vers ma partenaire d'aventure et j'ouvrais les mains pour qu'elle découvre ce que j'avais trouvé.


-J'ai un doute, mais je crois que ceci... est un bébé Krogmar... Je sais que ça à l'air débile comme idée, voir même impossible, mais... Il y en avait des centaines dans les cristaux et lorsque j'en ai pris un, tous se sont mis à gueuler... Quoi que ce soit, je suis sûr qu'on gagnera le concours avec ça ! Eclater le gros tas c'est drôle, mais lui rafler la mise sous le nez, c'est encore mieux !

J'étais content de moi, toute cette aventure n'avait pas été inutile finalement. Nous avions eu ce que nous voulions et surtout, nous étions en vie. Même si j'avais de légers regrets. Maintenant que j'étais dehors, j'étais déçu de ne pas avoir terminé ce combat. Dans le feu de l'action, il semblait plus judicieux de sauver nos vies. Il faudra qu'un jour on remette ça et qu'on finisse ce combat. Les Krogmars se souviendront surement de nous, c'est certain.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Une chasse pour une tonne de bonbons ? GO ! [PV - Silith] Dim 19 Mai - 10:07







-Fais-moi confiance... il n'est pas encore né celui qui aura ma peau ! Je ne vais pas mourir ici et toi non plus, donc prend cet animal et tire toi ! Laisse-moi un peu m'amuser, je te suis.

Il souriait, riait même. Shingen avait du cran, je devais bien l'admettre. Mais je n'en étais pas moins inquiète quand à la suite.
Les krogmars semblaient de plus en plus nombreux et notre situation n'en était que de plus en plus délicate. J'aurais pu, peut être aurais je du, laisser le loup à son sort, l'achever comme je l'aurais fait à une époque avec n'importe le quel de ses congénères, puis le laisser à l'appétit de ces créatures ? Nous aurions eu une fenêtre de sortie et je n'aurais pas été blessée. Mais il y avait quelque chose, une intuition, qui me poussait à croire qu'il n'y avait pas de coïncidence et que j'étais responsable de cet animal. Nous étions donc désormais trois à espérer sortir d'ici vivants.

Mon jeune allié de fortune utilisa ses pouvoirs de nouveau. Il déclencha une sorte de petit tremblement. Il y eu un éboulement. Tout ceci semblait déstabiliser nos prédateurs, car il était bien évident à présent que nous étions les proies et ne pouvions plus inverser les rôles. Il planta les morceaux de son armes dans la roche, en palier. Il utilisait à présent les rochers à ses pieds comme projectiles. C'était efficace mais ça semblait l’épuiser, il n'allait plus pouvoir tenir très longtemps à ce rythme. Il riait toujours. Shingen semblait trouver le combat grisant lui aussi. Il avait parcouru la distance qui nous séparait et m'adressait de nouveau la parole.

-Aller aller, on ne va pas prendre le thé, si ? Je doute que tes dieux veulent que tu meurs aujourd'hui, alors fais-moi confiance et sors vite de là ! Je te rejoins aussi vite que je peux...

Mes Dieux.... Je n'étais moi même pas vraiment sure de ce qu'ils voulaient, de ce qu'ils attendaient de moi. Cependant il y avait une certitude qui me dévorait depuis des mois. Je ne pouvais, ne devais, ne voulais pas mourir avant d'avoir pu venger les miens. Ce fut comme un flash. Les visages de mes amis, de mon amant, leur sourire. Je ne pouvais pas mourir ici, quelque soit le destin que mes Dieux me préparaient. Le gamin avait raison, nous ne devions pas perdre de temps. Je m’accroupissais donc de nouveau à coté du loup.

-Laisse moi faire ce coup ci s'il te plaît.

Je saisissais deux de ses pattes valides et le prenais sur mes épaules comme le font les bergers avec leur agneaux. Cette image me tira un sourire. Et quel agneau ! Je jetais un dernier regard à Shingen, il me fit un signe de la tête et je m'élançais sur les marches improvisées. Ce n'était pas si évident, surtout avec le loup sur les épaules.
Comme je me hissais enfin à l'air libre, je roulais sur le dos sur l'herbe. Là, sans vraiment savoir pourquoi, j’éclatais de rire. Il ne s'écoula que quelques fragments de secondes, mais j’eus l'impression de rester allongée là des heures. Le soleil, le vent.... Le bruit en dessus de moi me tira de ma torpeur. Les krogmars étaient décidément bien énervés. Sans que l'euphorie ne me quitte, j'attrapais mon arc et abattais quelques unes de ces bestioles qui ne comptaient visiblement pas laisser Shingen me rejoindre. Je couvrais son ascension comme il avait couvert la mienne. Il y avait néanmoins quelque chose de diffèrent. Ces choses étaient elles réellement énervées à ce points à cause de notre fuite ? Il devait y avoir autre chose. Le mâle alpha, ou la matriarche peut m'importait le sexe de cette créature, qui jusque là semblait regarder ses petits attaquer, comme pour les entraîner, était soudain bien agité. C'était étrange mais comme tout ceci serait bientôt loin derrière nous, je n'avais pas envie d'approfondir.

Au moment où mon jeune ami rejoignait à son tour la sortie, la grotte se refermait derrière lui, comme si tout ceci n'avait été qu'un affreux cauchemars. Je me laissais tombée sur le dos de nouveau et tournais la tête vers notre compagnon à quatre pattes. Le loup n'avait pas tenté de s'éloigner, il nous regardait et semblait nous attendre. Je fermais les yeux et laissais le fou rire me gagner encore une fois. Quand je les rouvris, Shingen me fixait avec un sourire niais. Je ne l'avais pas remarqué tout de suite, mais il avait quelquechose dans les bras. Je lachais un cris de surprise quand je vit ce que c'était.

-C'est.. ?

-J'ai un doute, me souffla il, mais je crois que ceci... est un bébé Krogmar... Je sais que ça à l'air débile comme idée, voir même impossible, mais... Il y en avait des centaines dans les cristaux et lorsque j'en ai pris un, tous se sont mis à gueuler... Quoi que ce soit, je suis sûr qu'on gagnera le concours avec ça ! Éclater le gros tas c'est drôle, mais lui rafler la mise sous le nez, c'est encore mieux !

Voila qui expliquait l'attitude des plus gros lors de notre fuite. Ils ne cherchaient pas à nous retenir, mais à nous empêcher d'emporter l'un des leurs. C'était une des choses les plus belles que j’avais vu depuis longtemps. C'était blanc, duveteux, adorable. Rien à voir avec les plus gros. Je ne put m’empêcher de penser ce qu'il adviendrait quand cette adorable peluche, une fois remise au concours, finirait par devenir une de ces horribles bestioles. Ils seraient bien surprit à la direction de l'usine de....

-Le concours.... je m'étais relevée d'un bond, on devrait se dépêcher si tu veux gagner quoi que ce soit.

Je ne m'incluais pas dans cette phrase car je n'avais que faire du gain. Shingen n'avait sans doute pas envie des berrys et je n'avais pas besoin de kilos de bonbons. De plus j'avais une autres responsabilité à assumer. J'avais sorti le loup de là, et j'étais désormais responsable de lui. Il était incapable de rejoindre les siens vu l'état de sa patte. Je jetais un œil à ma main. Avais-je eu de la chance ou n'avait il volontairement fait que me pincer ? L'animal gardait ses yeux jaunes fixés sur moi, comme s'il savait à quoi je pensais. Je laissais échapper un soupire. Et regardais le ciel au dessus de nous, puis les quelques arbres qui nous entouraient.

-Le point de rendez-vous est dans la partie la plus à l'est de cette île, par là. Plus vite on y sera, plus vite t'auras tes bonbons, ensuite....on a tous les trois besoin d'un toubib je crois.

Nous nous mimes en route. Shingen avec le bébé krogmar dans les bras, moi avec le loup sur les épaules. Nous avions pas le temps de lui poser une atèle et je ne voulais pas laisser mon jeune ami faire le trajet seul. Je regrettais que mon compagnon gris ne soit pas un louveteau quand nous arrivions en vue de la ville. Nous avions un timing parfait. Le tricheur avait semble-t-il tellement bien joué son sale jeu qu'il était sur le point de recevoir les honneurs réservés au gagnant. Il pavanait, un paquet de chips trop grasses à la main. Je posais le loup à mes pieds et sortais Morrigan. Je me tournais alors vers Shingen pour annoncer la petite idée qui venait de me germer à l'esprit.

-J'attire l'attention sur nous et tu montres ce que t'as trouvé. Prêt ?

Comme je l'avais déjà fait aujourd'hui, je n'attendis pas son approbation. La dernière flèche qui occupait mon carquois, fut encochée, visée, tirée. Notre tricheur vit son en-cas lui filer sous le nez pour aller se fixer sur une porte de l'autre coté de la rue. Je m’asseyais alors sur un banc, prête à profiter du spectacle que Shingen allait offrir. Le loup vint en boitant s'asseoir à coté de moi. Je tentais de passer la main dans son pelage. Il me laissa faire. Je le caressais alors machinalement tout en reportant mon attention sur Shingen.







pas corrigé... je passe au correcteur demain matin au plus tard
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Une chasse pour une tonne de bonbons ? GO ! [PV - Silith] Lun 27 Mai - 16:30



○○○ Victoire sur le fil ○○○



Nous avions toutes les cartes en mains pour remporter le concours. Maintenant c'était bien plus qu'un tas de bonbons que je voulais, je voulais tout. Oui, je voulais tout rafler et me tirer. J'étais un pirate, j'avais affronté l'enfer et donc, le trophée me revenait de droit. Silith contempla un instant la créature que j'avais dans les bras, puis on se hâtait de rejoindre le concours. Elle ne semblait pas vouloir la récompense, pourtant elle avait droit à sa part. Dans ces grottes, je n'aurai pas survécu seul face à cette horde de monstre. Il était hors de question de laisser gagner qui que ce soit, pas même ce gros tas qui s'était joué de nous. Après un peu de marche, nous étions enfin arrivés à l'est de l'île. Silith fit en sorte d'attirer l'attention de l'attroupement et une fois que tous avaient le regard tourné vers moi, je m'avançais. Certains étaient outrés et le prétendu gagnant du concours était sur le cul. J'avais caché la créature qui se reposait paisiblement dans mes bras. Certains commençaient déjà à chuchoter, d'autres à protester. Je montais sur l'estrade pour faire face au gagnant du concours. C'est alors que je dévoilais la créature que j'avais découvert. D'un coup un grand silence, tous était subjugué par cet étrange animal. Lorsque les premiers doutes se fit entendre la créature se réveilla dans un bâillement bruyant. Tous fut charmer par les traits adorables de cette créature. C'est à cet instant que je choisis de l'ouvrir pour réclamer mon prix.

-Bon, je crois que tout le monde est d'accord, je suis le vainqueur du concours, n'est-ce pas ?
-Je... vous êtes en retard, mais cette créature est... fascinante ! Je vous déclare vainqueur !
-QQUUUOOOIII ? Vous vous foutez de moi ! La boule de poile et le gamin ? On va voir s'il pourra réclamer son pris si je l'écrase !


Comme prévu le gros tas s'énerva et s'écria comme une truie. Je dépliais mon disque sous le regard médusé de l'assemblée et j'entourais le tricheur. Il avait six "lames" autour du coup, au moindre faux mouvement il était mort. Il s'arrêtait net et commençait à perler de sueur. Les organisateurs commençait à perdre le contrôle et tentait de me calmer. J'en profitais pour demander plus que ma récompenses, il était normal que j'en profite un peu.

-Ecoutez-moi bien, à cause de lui j'ai connu l'enfer dans les grottes de cette foutue île ! Alors que les choses soient claires, je n'ai rien contre séparer la tête de son corps ! Je suis un pirate et de ce fait... je réclame, non j'exige la totalité de la récompense promise, sans quoi je vous découpe les uns après les autres sans distinctions.
-Calmez-vous je vous prie... Le... le gagnant devait choisir entre une tonne de bonbons ou bien 10000 Berrys, mais... vu la situation actuelle et... la tricherie de cet homme... J'ai le plaisir de vous offrir les deux prix !
-Et c'est tout ?
-Non, non, bien sûr que non... quatre billets pour notre parc d'attraction et... Une visite guidée dans les locaux de notre usine, avec... la possibilité de voir nos recettes les plus secrètes et... je n'ai rien de plus à vous proposer...
-Bien, j'aime l'idée ! C'est cool ! Ce fut un plaisir de faire affaire avec vous, je laisse vos hommes charger mon navire de bonbons, ainsi que les diverses récompenses.


Tous retenaient leur souffle, mais je retirais mes lames pour les reformer en disque. Ainsi je grimpais dessus pour repartir. Avant ça je leur remettais l'adorable créature qui m'avait permis de gagner le concours. Puis je sentais l'estrade trembler, le gros tas n'avait pas apprécié mon petit jeu et il avait chargé. Je posais ma main sur le pupitre des organisateurs et je l'envoyais violemment dans sa tête. Il fut assommé sur le coup et moi je retournais voir Silith sans même me soucier de son état. J'aurais aimé le découper en cubes ou le lâcher dans la crevasse, mais c'était bien plus drôle ainsi. Il allait pouvoir me regarder partir avec la récompense, battu par un prétendu gamin de dix ans. Je m'approchais de ma partenaire d'aventure et j'affichais un large sourire.

-Alors, le spectacle est-il à votre goût très chère ? Finalement, j'ai décidé de lui laisser la vie sauve et de rafler la totalité de la récompense... et bien plus. Tu peux prendre l'argent si tu veux, tu l'as bien mérité, même si j'ai l'impression que tu as déjà trouvé la récompense qui te convient...

Je regardais le loup blesser avec un large sourire et ce dernier me fixa de son regard jaune. J'ai toujours eu une bonne affinité avec les animaux et celui ne faisait pas exception. J'étais ravi que la chasseuse l'ait pris sous son aile. En tout cas, il formait une belle équipe ces deux là, ils allaient bien ensemble. Elle devait avoir un million de questions, mais l'heure était la fête. Malgré mon petit cinéma, les festivités du concours reprirent et nous étions attendus en tant qu'invité d'honneur. Il y avait un banquet et de quoi nourrir cent mille soldats. Il était bon pour nous de prendre un peu de repos et de manger. Pas question de se mêler à cette racaille, non, nous étions bien installés ici au soleil. Un petit banc à l'écart de la foule, j'avais discrètement demandé à ce qu'on nous apporte à manger. Il ne nous restait plus qu'à attendre qu'on nous sert.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Une chasse pour une tonne de bonbons ? GO ! [PV - Silith] Mar 4 Juin - 13:36






Je m’attendais bien à ce que mon jeune ami fasse une entrée spectaculaire, mais je n’avais pas prévu les révélations qu’il allait faire. Je n’écoutais pas vraiment, j’observais. Quelques mots retinrent néanmoins mon attention.

Fascinante. Ils trouvaient le bébé krogmar fascinant. S’ils avaient vu les grands frères de cette chose, ils auraient sans doute changé de discours.

Vainqueur. Shingen allait avoir son lot de friandises et nous avions volé la victoire à l’autre tricheur et ça suffisait à enluminer une journée déjà passionnante.

Si je l’écrase. La fin de phrase du perdant se voulait menaçante. Mais je savais de quoi le jeune garçon était capable et je ne me faisais pas de soucis pour lui. Je me tins néanmoins prête à intervenir. Je tenais ma main au niveau de la lanière à ma cuisse où étaient fixés les derniers couteaux de lancer qui me restaient. Apres tout ce type avait déjà démontré qu’il était capable de tout le manque de fairplay du monde et il valait mieux être prudent. Une fois encore cependant, Shingen fit preuve d’efficacité. Il avait utilisé son outil, cette espèce de disque métallique démontable, et son pouvoir. Le tricheur de retrouvait à présent immobilisé, les fragments tranchant de l’objet lui enserrant le cou.

-Ecoutez-moi bien, à cause de lui j'ai connu l'enfer dans les grottes de cette foutue île ! Alors que les choses soient claires, je n'ai rien contre séparer la tête de son corps ! Je suis un pirate et de ce fait... je réclame, non j'exige la totalité de la récompense promise, sans quoi je vous découpe les uns après les autres sans distinctions.

Voilà qui expliquait beaucoup de choses. Un pirate. Un jeune pirate certes, mais un pirate quand même. Cela expliquait son expérience du combat, sa procession d’un fruit du démon aussi. Je ne sais trop si ce fut la révélation de l’identité de mon jeune compagnon d’un jour, sa requête, non son exigence, ou la situation toute entière, mais je sentis un rictus amusé naitre au coin de mes lèvres. J’éloignais ma main de mes couteaux, il semblait tout à fait pouvoir gérer ça tout seul. Bien que je ne me souvienne pas avoir cherché à le faire, je me rendis compte que mon autre main grattait la tête du loup depuis un moment déjà.

-On a fait un bout de chemin avec quelqu’un de vraiment balèze on dirait….je ne m’attendais bien sûr pas à une réponse de sa part et je reportais mon attention à la scène qui se déroulait sur l'estrade.

-Calmez-vous je vous prie... le speeker tentait de calmer Shingen…Le... le gagnant devait choisir entre une tonne de bonbons ou bien 10000 Berrys, mais... vu la situation actuelle et... la tricherie de cet homme... J'ai le plaisir de vous offrir les deux prix !

-Et c'est tout ? le jeune garçon semblait vouloir tirer partit de l’attention qu’on lui portait.

-Non, non, bien sûr que non... quatre billets pour notre parc d'attraction et... Une visite guidée dans les locaux de notre usine, avec... la possibilité de voir nos recettes les plus secrètes et... je n'ai rien de plus à vous proposer...

-Bien, j'aime l'idée ! C'est cool ! Ce fut un plaisir de faire affaire avec vous, je laisse vos hommes charger mon navire de bonbons, ainsi que les diverses récompenses.

C’était un peu trop à mon gout. Il n’avait pas besoin de terroriser les organisateurs, qui eux n’avaient pas cautionné la tricherie ni les péripéties que nous avions vécu. Je me promis de le lui faire remarquer. Ce garçon était un pirate. On les dit sans valeurs, froids et …. J’en avais fait les frais. N’avaient-ils pas envahi Avalon, massacré mes amis, ma famille ? Non ceux qui avaient commis ces forfaits étaient sous le commandement de Mâab. Les pirates sont avant tout des marins libres, ne respectant que leur propre code de conduite. Et avec ce que j’avais vu plus tôt dans la journée, je savais que Shingen avait un certain sens de l’honneur et qu’il méritait mieux que de faire chanter un homme pour des tickets de parc d’attraction.

Alors que le jeune pirate apprêtait à redescendre de l’estrade, notre ami le tricheur tenta un dernier assaut. Le gamin fut plus rapide et l’autre se retrouva en un instant avec le décor dans le buffet. Shingen me rejoint en souriant.

-Alors, le spectacle est-il à votre goût très chère ? Finalement, j'ai décidé de lui laisser la vie sauve et de rafler la totalité de la récompense... et bien plus. Tu peux prendre l'argent si tu veux, tu l'as bien mérité, même si j'ai l'impression que tu as déjà trouvé la récompense qui te convient...

Je suivais son regard. Le loup.

-Je crois en effet que j’ai trouvé un compagnon de route, même si en l’occurrence, c’est plutôt lui qui m’a choisi je crois. Il aurait pu ne pas se laisser faire une fois sorti du garde-manger de ces choses.

Autour de nous la fête battait son plein. La théâtrale entrée que nous avions faite ne semblait pas avoir dérangé le cours des évènements, pas plus que les demandes extravagantes de mon ami. Quelqu’un vint me signaler que le loup n’était pas le bienvenu. Je lui signalais sur le même ton que nous étions une équipe et qu’il ne partirait pas à moins que je ne parte aussi. Personne ne surenchérit. J’en profitais pour demander ce qu’il y avait au menu, on m’étalait toute une liste de grillades et je commandais quelque chose de saignant pour moi et de cru pour le loup. Je commençais à avoir vraiment faim, mais je voulais d’abord m’assurer que tout irait bien pour lui. Le loup…. Il lui fallait un nom s’il devait rester avec moi mais je décidais de me pencher sur la question plus tard. Je regardais l’état de sa patte. Pour avoir déjà vu quelques blessures à Man parmi les chasseurs qui fréquentaient la taverne où j’avais travaillé, je savais qu’il ne s’agissait probablement que d’une fracture. Je ne pensais pas être capable de lui poser une atèle seule. Il m’avait laissé le porter, lui gratter la tête, mais me laisserait-il tripoter sa patte douloureuse sans broncher ? Je pensais bien trouver un médecin sur cette île, ça ferait l’affaire.

Comme nous nous installions à la table qui était réservée au vainqueur et où Shingen avait bien mérité sa place, je décidais d’engager la conversation.

-Dit moi tu m’avais caché être un pirate. Non pas que ça me pose de problème, pirate ou non tu gardes les pieds sur terre et c’est la seuls chose qui compte.

Je marquais un blanc, vidais un broc d’eau dans une assiette et la posais par terre à côté de moi. Je repris ensuite pour répondre à l’offre qu’il m’avait faite.

-Quant à l’argent… je te remercie, bien que je ne veuille pas d’une telle somme, j’en aurais grand besoin si je veux… enfin bref. Je suis étonnée, maintenant que je sais qui tu es, que tu ais fait tout ça pour des bonbons et des places de parc d’attraction.

On nous apportait les plats et je posais le poulet cru à côté de l’assiette à mes pieds.

-J’espère que tu aimes la volaille le loup….le loup….je vais pas t’appeler le loup quand même….Wulf… je relevais la tête vers Shingen, Wulf… ça veut toujours dire le loup mais ça sonne mieux non ?





j'ai mis le temps mais j'ai enfin fait un truc qui me plait à peu prêt....désolée encore de pas avoir pu répondre plus tôt
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Une chasse pour une tonne de bonbons ? GO ! [PV - Silith] Dim 9 Juin - 19:17



○○○ Une victoire méritée ○○○



Nous étions fièrement installé à la table des vainqueurs et nous n'avions pas volé notre place. J'ignorais tout de ma camarade du jour, mais cette aventure nous avait rapproché. De plus, l'animal qu'elle avait recueillit était un beau spécimen, son regard était celui d'un animal féroce et sauvage. J'avais de l'admiration pour cette chasseresse, elle était douée et sympa de surcroit. Nous avions passé commande auprès des employés de la petite fête. Nous pouvions ainsi nous nourrir et reprendre des forces. La fête battait son plan, tandis que ma partenaire du jour s'intéressait un peu plus à moi. Elle marquait un point, je n'ai jamais dit que j'étais un pirate, mais elle ne l'a jamais demandé. De plus, nous n'avons pas vraiment eu le temps de discuter de nos vies respectives. Malgré tout, elle ne semblait pas déranger par mon choix, mais elle semblait quand même assez surprise. Un gamin ne peut pas être pirate ? C'est vrai que c'est étrange. C'était peut-être une mauvaise aventure avec des pirates qui l'avaient fait douté sur la piraterie. Un instant, je me suis même dit que c'était une Marine ou un agent du Gouvernement. Finalement, je rigolais tout seul avec cette idée. Impossible, ce genre de personne m'aurait déjà sauté à la gorge et je ne suis pas sûr que beaucoup auraient survécu dans ces grottes. Pour conclure, elle nourrissait le loup en lui donnant un nom, Wulf. Je lui souriais pour approuver ce nouveau nom. C'était un nom plutôt inattendu, mais qui lui allait forcément comme un gant. Cet animal me faisait un peu pensé à moi finalement. Lui aussi a échapper à la mort alors qu'il était en enfer. Tout comme moi par le passé. L'heure n'était pas à la nostalgie, mais bien à la fête. La nourriture était bonne et ça nous faisait le plus grand bien. Je me devais de répondre à ma partenaire, elle avait gagné le droit d'en savoir plus sur moi.

-Nous n'avons pas vraiment eu le temps de discuter dans ces grottes... Mais je suis bel et bien un Pirate, mais je ne l'ai pas toujours été, j'étais jadis un explorateur chevronné qui parcourait les mers, mais... une aventure en entraînant une autre, je me suis retrouvé en difficulté et surtout... Aaah oubli, les délires d'un gamin perdu dans ses rêveries !

Je coupais court aux explications, je n'avais pas besoin de lui parler de tout ça. Tout ce qui importait pour l'instant c'était notre victoire, ainsi que le repas. Silith avait hélas refuser l'argent, ce qui m'étonnait énormément. Quel genre de personne refuserait dix mille Berrys si gentiment offert ? De plus, elle l'avait largement mérité. Les raisons de son refus étaient obscure, mais jusque là, la jeune femme était restée très mystérieuse. Je comptais bien éclaircir un peu le sujet pour en apprendre plus sur elle. Avant qu'elle se confie, je devais surement me confier, c'était dans l'ordre des choses. Je ne voulais pas lui compter mes péripéties d'explorateur et toutes ces mauvaise choses qui m'était arrivé. Je devais rester simple et ne pas trop en dire, bien qu'elle semble assez intelligent pour flairer quelque chose d'énorme derrière tout ça.

-Tu sais, être Pirate n'empêche pas d'être simple et moi, j'aime les bonbons tout simplement... J'ai eu une enfance plutôt hors du commun, par conséquent, j'en profite maintenant avant que tout s'arrête... Le passé nous rattrape toujours, c'est inévitable... Je préfère profité de la vie en l'attendant.

Je continuais toujours de manger, mais j'essayais surtout de cacher ce que je ressentais réellement par de grands sourires. Je ne pouvais pas tout lui dire aussi facilement alors que j'ignorais tout d'elle. Bien qu'elle avait réussi à obtenir ma confiance et mon respect, lui raconter mon passé était encore un peu prématuré. Puis, je ne voulais gâcher l'image qu'elle avait de moi. Aujourd'hui, malgré mon apparence de gamin, je n'ai plus rien d'un enfant, même si je cherche toujours à l'être. Mon enfance s'est envolé il y a longtemps et ma vie est restée sur Grand Line. Du coup, c'était à elle de se confier. Bien que je n'avais pas dit grand-chose, je ne résistais pas, j'étais bien trop curieux.

-En ce qui te concerne, raconte moi tout... Tu sembles vénérer des dieux que je ne connais pas et tu donnes l'impression de traîner un passé aussi lourd qu'une montagne... De plus, ta réaction envers mon statut de pirate m'intrigue...

En règle générale j'étais plutôt doué pour découvrir ce que pouvait cacher les autres. Seulement là, dans le cas de Silith, elle ne cachait rien, je n'avais eu aucun mal à deviner tout ça. C'est aussi parce que tout comme elle, je traîne derrière moi un lourd passé. Surement encore plus lourd et douloureux que le sien, bien que je ne remette pas en doute les épreuves qu'elle a pus traversé. Je suis sûr qu'elle avait beaucoup de choses à raconter, mais ce n'était peut-être ni l'endroit, ni le moment. Après tout, je ne m'étais pas vraiment confié à elle. J'avais raconté un tas de choses incohérentes et j'avais camoufler tout ça par des sourires et des plaisanteries. Mon petit jeu ne pouvait pas durer indéfiniment, mais je n'avais pas envie de parler de mon passé. Puis, elle me prendrait surement pour un fou avec cette histoire, ce ne serait pas la première en tout cas. Jusque là, peu de personnes on cru à mon histoire du premier coup.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [FlashBack] Une chasse pour une tonne de bonbons ? GO ! [PV - Silith]

Revenir en haut Aller en bas

[FlashBack] Une chasse pour une tonne de bonbons ? GO ! [PV - Silith]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: South blue :: Autres Iles de South Blue-