AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

Les Wild Hunters VS la Révolucion!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Disciple du Jeu
Explorateur Très connu
Explorateur Très connu
avatar
Messages : 169
Points d'activités : 1928
MessageSujet: Les Wild Hunters VS la Révolucion! Sam 11 Mai - 20:40

Ce post a été écrit par Shizuo, donc si c'est de la merde, adressez-vous à lui

Where are they ?

Le « chef » ordonnait, nous faisions. Après tout; nos ordres primordiaux étaient de le suivre et lui obéir. Makkura avait été très strict sur cela. Du moins, il avait dit clairement que nous devions rester attaché au projet sous marin et c'est ce que nous faisions. Le prototype étant désormais dans les mains de Shizuo White, nous nous devions de le suivre et de chérir ce bébé ( le sous marin, pas Shizuo ). Nous avions donc pris part à son aventure et notamment sa chasse du jour. Besoin de main d'oeuvre oblige, nous avions répondus présent. Après tout, nous ne pouvions pas refuser de toute manière. Nous avions heureusement dans le groupe quelques utilisateurs d'épées ou d'autre armes blanches, bien que la plupart manient au moins une arme à feu. Après le visée c'est autre chose, mais bon.. Tous ensemble, nous avions donc suivis le groupe de trois chasseurs de primes pour leurs chasses. Et encore... On dit trois, mais on pourrait dire deux, car le troisième aussi étonnant cela soit-il, est un enfant de seize années à tout casser. Est-ce vraiment un chasseur de prime ? Si oui comment l'est-il devenu, puis finalement, est-ce une bonne chose ? Seul Shizuo le savait car s'était lui qui l'avait recruté. Tout comme Elisabeth, bien qu'elle, ce soit un membre plus qualifié. Ou peut-être sous estimons nous le jeune homme en nous fiant à son apparence...

Bref, revenons à l'instant présent. Nous avions pour mission de traquer les autres opposants. Sûrement l'organisation révolutionnaire étaient plus que deux personnes. Ils étaient au moins trois, à savoir, ceux qui sont retenus par Shizuo, Elisabeth et Liam, plus celui qui a été montré lors de la réunion. Lagi Elder Namino. Une réelle menace bien qu'au fond, tous sont une menace pour ce monde. Personnellement, nous, équipe technique du Wild Hunter, on s'en fou un peu, mais s'ils nuisent à la science que nous appliquons... là par contre ce sera une histoire différente.
Nous courrions donc, à la recherche des révolutionnaires restant. Le but étant simple, intercepter et les capturer. La mission sera difficile certes, mais nous y arriverons... Nous sommes environ 15 alors bon... à moins d'être en sous nombre, que pourrait-il nous arriver ?

La course continuait, nous avions décidé de prendre de la hauteur rapidement pour avoir un rapide panorama et ainsi peut-être prendre certains par surprise. Le but étant aussi de nous renseigner auprès de la possible population du coin. Là par contre, nous n'étions pas sûr de rien, mais on s'en fou. Marchant sans s'arrêter, nous montions tranquillement en cherchant des indices, des traces certains que le monde se regrouperait là-bas. Nous arrivions en haut doucement, le bout de la course arrivant. Bientôt, nous aurions des réponses et un avantage certain, à moins qu'un imprévu arrive. Qui sait, la vie est si capricieuse...

(c) fiche par ocean lounge



Ordre de post: Eden/Lagi/Baka/Magnus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Les Wild Hunters VS la Révolucion! Sam 11 Mai - 21:12

Bad Dream
    Elle toussa. Eden avait mal à la tête presque constamment. Quelqu'un entra sans frapper, et ses yeux furent agressés par la lumière vive du jour, et une voix masculine lui demanda si elle était réveillée.
    Elle grogna en guise de réponse. Sa main repoussa ses cheveux, bien trop longs maintenant. En s'étirant, elle se leva et enfila son short et ses bottes. Elle avait un mal de chien à l'épaule... Elle se rappelait vaguement avoir été allongée sur un table, et avoir souffert le martyr pendant des heures. Un type avait retiré la balle dans son épaule, enfin. Mais on avait dû remplacer sa calvicule brisée en miettes par une réplique métallique. La plaie avait été recousue avec la dextérité d'un boucher. Eden l'avait elle-même finie, avec des fils d'alliage métallique, et une plaque de protection.
    Elle tendit la main derrière elle, mais il n'y avait rien d'autre sur sa couchette.

    - Mon manteau...

    - Ca fait quatre semaines que tu ne l'as plus. Allez, bouge-toi.

    Elle se frotta la tête. Elle ne s'en rappelait pas. Des fois, elle oubliait jusqu'à son nom. Il y avait des choses qu'elle voulait oublier, d'autres non, mais elle n'avait pas le choix. Eden se leva, en vacillant un peu. Elle avait perdu le compte des jours, elle dormait trop, beaucoup trop. Si la porte n'était pas ouverte, elle était incapable de dire s'il était jour ou nuit. Elle tomba à quatre pattes, désorientée.

    - Je crois que.. je vais... vomir...

    - Putain, t'es chiante. Dégueule si tu veux mais tu prends tes comprimés après.

    - Je crois que c'est les comprimés... qui me rendent malade.

    - Arrête ton cirque. Le chef t'as récupérée à moitiée morte de faim, tu te rappelles? On t'as mis à jour sur ce qu'il se passait dans la Révolution, puis on t'a rafistolée. Alors tu la fermes et tu prends ces comprimés.

    Eden s'en rappelait peu... voire même pas du tout. Elle secoua la tête et se rassit, adossée à sa couchette. Elle avait mal à la tête. Eden se sentait malade. Le type en blouse blanche lui avait répété un nombre incalculable de fois qu'elle était en choc post-machin suite à la mort de Tensei et Rob. Il lui donnait tout le temps des comprimés, pour qu'elle aille mieux. Mais Tensei et Rob étaient morts et elle n'allait pas mieux. Mais elle ne parlait pas d'eux. La dernière fois qu'elle avait laissé échapper leurs noms, il s'était mis dans une colère noire. L'ancien leader et son second étaient des sujets tabous ici.

    - Allez gamine, tu sais que ça va quand tu les prends.

    Elle leva la tête, et regarda les petits comprimés qu'il lui tendait, dans un gobelet. Ca durait longtemps... Elle baissa la tête, et lui prit des mains, les avalant d'un trait. Les premières minutes, il ne se passait pas grand-chose. L'homme l'aida à se lever, et il la guida devant lui en la tenant par la nuque. Ils sortirent sur le pont du gigantesque navire.
    Dans la tête d'Eden, ça commençait. Un sifflement retentissait, à sa droite. Elle tourna la tête, mais il n'y avait rien. Le seul son dont elle était sûre était le tic-tac que faisait son coeur au contact du bois du navire. Le navire semblait résonner à sa présence, mais ils ne s'arrêtèrent pas. Ils quittèrent son bord, mettant pied à terre. Le tic-tac s'arrêta net. Elle posa la question, mais ne s'entendit pas.

    - Il y a des ennemis. Tu vas les abattre.

    C'était pour ça qu'il avait voulu qu'elle prenne les comprimés si tôt. Elle n'en avait pas besoin pour le navire. C'était son refuge, où ils ne venaient pas la déranger. Ils la laissaient tranquille tant qu'elle était à son bord. Mais dès qu'elle quittait l'obscurité de sa cabine, c'était comprimés obligatoires. Elle ne se rappelait plus ce que s'était que d'être à l'air libre sans nausées. Elle continua à marcher, comme un pantin, tentant d'ignorer les bruits incongrus qui détournaient son attention.
    Eden sentit qu'on lui plaçait des crosses dans les mains. Elle les détailla des doigts. Un fusil, faiblre portée mais très puissant. Et un revolver, chargé de balles en granit marin d'après le poids. Son holster était probablement sanglé à sa cuisse, mais elle était trop engourdie pour le sentir. Pareillement, un autre pistolet fut glissé dans sa ceinture.
    Ils continuèrent de marcher.

    Eden avançait, comme un pantin aux sens complètement déréglés. Elle se contentait d'obéir aux ordres de l'homme qui la maintenait par la nuque. Elle n'entendait rien d'autre, et sa vue était complètement flouée par des taches de couleur bigarrées. Elle distinguait à peine les silhouettes du reste du décor.
    Mais dès qu'il lui ordonnerait, elle attaquerait. Comme une machine de guerre commandée par la voix.

    [/color]


mp si besoin, j'ai pas tout compris au poste du DdJ....
Revenir en haut Aller en bas
Lagi E. Namino
Soldat de la révolution
Soldat de la révolution
avatar
Messages : 83
Points d'activités : 485

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 395
Points de popula' [PP] : 403
Divers:
MessageSujet: Re: Les Wild Hunters VS la Révolucion! Sam 11 Mai - 21:53

Loup y es tu ?












Intuition masculine. Je ne savais pas ce qui allait se passer, mais une chose est sûre, ça ne sentais pas forcément bon... Je ne savais pas pourquoi, mais j'avais eu ce pressentiment et heureusement, il semblerait qu'au moins Baka soit du même avis que moi. Il avait entendu un bruit. Rassuré de ne pas passer pour un fou, je me contentais de laisser le jeune détective passer devant avec son argument pour le moins logique. Etant un logia, il pouvait subir tout et y survivre à condition que ce ne soit pas un coup avec le haki ou une chose qui est contraire à son élèment et vu ce qu'il est, à savoir de la soie... Tant que ce n'est pas des flammes ou un objet tranchant. Je me reculais donc, gardant une arme en main au cas où. Alors que nous dirigions notre attention le buisson, c'est une voix derrière nous qui nous interpella.

Alors que l'homme se présentait de manière anodine, voilà que je me retournais arme en main prête à la planter, mais quand je vis sa position « main en l'air », je stoppais mon geste sans la jouer grand samourai. Ma lame étant à environ un mètre de lui, il n'y avait rien d'impressionnant. Pas comme d'autre qui font le même geste que moi, mais qui s'arrêtent à un centimètre de l'oeil. Soupirant de soulagement je laissais Baka se retourner aussi et Rob réagir comme il l'entendait. Je priais qu'il ne fasse pas trop le stratège qui aurait encore des doutes, sait-on jamais.

L'homme en face de nous semblait très extravertie au point d'être zen même si dans la situation actuelle il est considérable comme étant prisonnier. S'en était étrange, mais agréable à la fois. Le laissant dire, je rangeais mon arme gardant un oeil indirectement sur lui. S'il était là pour nous trahir, niveau nombre nous le surpassions largement donc il avait tout à perdre, très peu à gagner pour ne pas dire rien... Bref, toujours est-il qu'il semblait sûr de lui et détendu tandis que nous, nous étions tendus. Sûrement à cause du fait que plus bas, Tora et Tensei doivent se battre ou courir pour éviter les possibles conflits s'il y en a. Quoi qu'il en soit, nous devions trouver Eden et donc reprendre la route. Nous avions donc gagné un nouvel équipier. Il fallait juste espérer donc que celui-ci se montre efficace. Après tout, nous ne savions pas de quoi il était capable. S'il était digne de confiance ou bien s'il était juste là pour le fun. Sans avoir de réels certitudes, nous reprîmes donc la marche tranquillement en direction des hauteurs. Une fois en haut, nous aurions une vue imprenable sur sûrement une bonne partie de l'île.

La marche fut courte puisque notre chemin se faisait sans encombres. Soupirant d'aise, nous atteignons rapidement les fameuses hauteurs arrivant à avoir une vue pour le moins intéressante. Deux versants. Et à vrai dire, la vue sur les deux était magnifique. Premier arrivé, premier à admirer. Sourire aux lèvres, je fixais l'horizon puis je vins me concentrer pour tenter de voir des choses... Malheureusement, ma vision n'était pas celle d'un faucon.. Il faudrait sûrement qu'un autre regarde comme moi. Voir qu'on s'y mette tous pour voir s'il n'y avait pas quelque part des habitations ou un truc visible.

( Ps : Je considère vu le post de Eden qu'elle est sur l'île, mais en train d'arriver sur les hauteur ayant eu quiproquo. De ce fait, on est free de découvrir l'arrivée du ddj et de Eden sous médocs douteux à condition d'avoir une bonne vue x) ).


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Les Wild Hunters VS la Révolucion! Dim 12 Mai - 21:32



Révo' vs CDP



Promenous-nous dans les bois, quand les chasseurs de prime n'y sont pas !


Alors que nous marchions vers les sommets de l'île. Tous dans le groupes, avions entendu un bruit venant du buisson. Au début, ce fut Lagi, qui voulut vérifier qu'il n'y avait aucun ennemi dans le coin. Néanmoins, comme je savais que grâce à mon logia, précédemment avalé, j'étais plus résistant que l'homme aux yeux de lynx. Je décidais de prendre sa place, lui expliquant mon idée au passage. Lorsque j'allais pénétrer dans ce maquis avec une arme cachée sous ma veste. Un homme fit son apparition, d'après ses dires, il s'appelait Magnus Lenka. Sachant que l'on ne lui faisait pas confiance, l'homme s'approchait de nous en ayant les bras levés. Cela me rappelait quelques souvenirs, lorsque j'avais du me présenter aux révolutionnaires, il y a quelques mois. Néanmoins, quand il fit cette démarche. La chose qui me choquait le plus dans son comportement. C'était le gigantesque sourire qu'il abordait sur son visage ! Visiblement, il préparait un truc de loupe. Après qu'il eut fait quelques pas. Il nous demandât, s'il pouvait se joindre à notre groupe d'exploration. Pour moi, c'était un non catégorique ! Car, mon équipage avait eu du mal à croire en moi sur Espéris ! Alors un type, sortit de nulle part sur une île ennemie ! C'était impossible qu'ils lui fassent confiance ! Afin, de nous enlever quelques doutes ! L'homme racontait qu'entre lui et la révolution, c'était une grande histoire d'amour … Encore un bobare qui ne marche pas sur moi ! Pas de bol mec !Pour festoyer son arrivée, ce Magnus nous demandait même de fêter cela avec de l'alcool. Ayant peur qu'il ne nous verse du poison dans nos verres, je lui répondais cela, d'une voix guère sympathique :

Désolé, mais moi, je suis un gros radin !


Après que j'eus dit cela, histoire de narguer notre nouvel invité, je sortais un pain au lait de ma poche, que je m'empressais d'engloutir. Malheureusement pour moi, faire cela, était un peu étouffe-chrétien et j'avais eu du mal à l'avaler. Ensuite, je continuais mon exploration de la forêt et j'entrais enfin dans ce buisson, où le bruit que l'on avait entendu, était celui d'un écureuil en train de manger quelques noisettes. Bien entendu, comme j'étais beaucoup plus gros que l'animal, ce dernier fuyait à vive allure, comme s'il avait vu son plus grand prédateur. Une fois que j'eus trouvé un arbre où vider ma vessie tranquillement, sans qu'un ours ne m'attaque, je criais cela à mes compagnons :

Hey ! Les gens, c'est bon ! Rien d'imprévu ici ! Rien ne m'a mordu encore la queue !


Et merde ! Pourquoi j'avais dit cela ? Franchement là, j'avais vraiment l'air con ! Bref, après que ma vessie se soit bien vidée. Je rejoignais mon groupe et nous reprîmes la route vers les montagnes. Ce dernier était plus court que celui, que nous venions faire, mais aussi beaucoup plus compliqué. Étant donné que dans la montagne, les pierres ne sont plus aussi stables que dans la forêt. Et il y avait aussi quelques branches et troncs qui bloquaient le chemin à certains endroits. Une fois que nous fumes arrivés au point le plus haut. Tous, nous en prenions un coup, car le paysage était tout simplement magnifique. Après nous être émerveillés les yeux, il était temps que l'on cherche des habitations, où ils pourraient cacher Eden. Alors que je cherchais ces fameuses maisons ou conteneurs assez grands, je vis une lumière aveuglante sortir d'un buisson. Croyant que c'était l'un de mes alliés qui m'embêtait, je leur criais cela :

Putain, c'est qui le con qui joue avec sa montre de merde ?


[HRP]Désolé c'est un peu court[/HRP]

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Les Wild Hunters VS la Révolucion! Mar 14 Mai - 9:25


○ Direction l'aventure ○


Je n'arrivais pas à y croire, il n'avait eu aucune méfiance et il m'avait accepté, du moins pour le moment. Il continuait leur route, sans aucune méfiance. Il n'était pas si stupide qu'ils en avaient l'air. Même si c'est idiot de laisser un sombre, mais néanmoins charismatique inconnue s'incruster ainsi. Dans le groupe il y avait un drôle de type que je ne pouvais pas m'empêcher de regarder. Il semblait être un peu la mascotte de l'équipe. Il était bizarre et il faisait n'importe quoi, mais bon, il n'avait pas l'air méchant. Je poursuivais la route avec mes nouveaux amis, en espérant qu'ils aient un objectif. Il y a tellement d'île dans ce genre qui regorge de choses intéressantes. Si seulement je pouvais toutes les trouvées. Ah, ce n'est qu'un rêve parmi tant d'autre. Je devais rester concentrer. Ils avaient l'air sur leur garde et un peu stressé les révolutionnaires. Moi je fonce dans le tas d'habitude, la finesse ce n'est pas mon genre. Je fais tout exploser et je réfléchis ensuite, enfin, chacun son style. J'avais hâte de voir ce que valait cette bande en action. Je n'avais qu'une partie du groupe et l'homme qui avait terrassé le géant, n'était plus avec eux. C'était celui qui m'intéressait le plus, une telle puissance mérite toute mon attention.
Nous marchions depuis quelque temps et nous arrivions dans le point le plus haut de l'île. Tous semblaient s'émerveiller devant une telle vue, mais j'ignorais quoi chercher, j'étais d'aucune utilité sur ce coup. J'attendais donc patiemment, j'espérais voir de l'action, sans quoi j'allais devoir le fausser compagnie. Autour de moi il n'y avait pas grand-chose. C'était calme et je n'aimais pas le calme, il fallait du bruit, voir des explosions. C'est comme ça que ce mène une aventure ! Je me décidais enfin à demander à mes compagnons ce qu'on cherchais.

-Au fait... j'ai pas pensé à vous demander, mais... vous faites quoi sur cette île ? Il y a de nombreuses raisons pour pilier un repère de Sayuki, c'est laquelle que vous avez choisi ?

J'avais croisé de nombreuses personnes qui recherchaient ce genre d'endroit. Dans l'espoir de trouver quelque chose de Sayuki. Je me disais qu'ils étaient idiots de s'attacher autant à ce qu'il avait fait. J'étais capable de faire mieux et de briller bien plus que lui. Après tout, j'avais eu ce que je voulais venant de lui et j'avais toute la vie devant moi pour le surpasser. En ce qui concerne mes actuels compagnons, il ne devait pas rechercher ce que Sayuki pouvait cacher ou non. Il devait être à la recherche d'autres choses, mais je ne savais pas quoi. C'est là que l'autre type bizarre s'est mis à râler tout seul. Décidément, je me demandais ce que je faisais là avec eux. J'aurais peut-être mieux fait de faire demi tour et de reprendre la mer. Enfin maintenant que je suis là, j'imagine que je peux rester jusqu'au bout. Ils finiront bien par s'attirer des ennuis et je pourrais m'amuser un peu. Qui sait... ce sera l'un des rares groupes à survivre après une aventure avec moi ! Ils ne sont pas nombreux ceux-là.

Revenir en haut Aller en bas
Disciple du Jeu
Explorateur Très connu
Explorateur Très connu
avatar
Messages : 169
Points d'activités : 1928
MessageSujet: Re: Les Wild Hunters VS la Révolucion! Ven 17 Mai - 18:08

We found you... Game Over

La marche vers les sommets continuait inlassablement. Notre direction était direct, en ligne droite. Prenant les côtés des sentiers nous tentions de nous déplacer de manière furtives histoire de ne pas être repéré, mais la vue devait être très plaisante en haut. Si bien que les repérages devaient être facile. Après tout, la végétation n'est pas très grande, pas suffisante pour cacher tant de mondes. Quelques arbres et notamment de la roche, voilà de quoi était faite la route sur cette petite montagne. L'objectif en tête, nous avancions tranquillement. Sûr de nous, chacun se préparait mentalement pour l'action. Une fois qu'un contact visuel était fait, nous nous devrions de frapper les premier et ne pas laisser ces révolutionnaires riposter. One turn kill... Voilà la mission que nous nous étions donné. Faire le moins de dégâts ou de gestes inutiles. Malheureusement, entre la théorie et la pratique, il y a de nombreuses différences. Le sommet approchait. Le ciel bleu comparable à un océan dans les airs se montrait timidement. L'arrivée n'était plus loin, mais nous nous devions de la jouer fine. Après tout, le facteur temps était à prendre en compte. Bien que nous soyons rapides, les révolutionnaires ont peut-être atteint le sommet avant et donc ils jouissent d'une possible vue plus adaptée que la notre. Alors que le sommet était là, nous entendîmes des bruits de discutions. Visiblement, il y avait déjà quelques personnes au rendez vous...

XXX XXX

Nous nous regardions tranquillement tout les trois. Les cerveaux du groupe technique si on peut dire. Shimizu, Aiko et moi... Mishini. Nous nous comprenions aisément et nous décidâmes de nous séparer en trois groupes pour les prendre via le Nord, l'Est et l'Ouest. Chacun de nous ayant un suivis de quatre personnes nous comptions les prendre par surprise. Chacun se dirigeait donc vers sa position à environ 10 mètres du groupe. Un coup en tenaille... Voilà un plan parfait pour ce genre de groupe qui semblait aussi stable et soudé qu'un fromage au four en train de fondre...
Malheureusement, alors que nous étions en place, voilà que une montre semblait luire au soleil provoquant un rayon facilement détectable. Loi de Murphy appliquée, un des révos la pris en pleine poire se plaignant de cette lumière. MAIS... Il ne vint pas à chercher plus loin et donc se contentait juste de râler. Intérieurement, c'est un soulagement que j'eus en moi... Le plan n'allait pas foirer donc. Sourire aux lèvres, je vins donc à faire un signe discret que chacun semblait avoir vu. L'heure de passer à l'action était venu.
Soucis... Quand j'avança voilà qu'une branche décida de craquer fortement brisant la discrétion. Tant pis... Autant mettre les choses au clair.

« La partie est finit... Levez vos mains en l'air immédiatement... Vous êtes encerclés... »

Chacun sortait de as cachette. Un total de 15 personnes. Armées d'épées classsiques ou de simples armes à feu. Replaçant mes lunettes sur le bout du nez, je vins à regarder chacun des gens ici présent. Chacun de nos hommes et nous-même, nous tirions nos épées de nos fourreaux ou nos pistolets de leurs étuis visant ces personnes hostiles.

« Jetez vos armes ou nous emploieront la manière forte... »

(c) fiche par ocean lounge



Spoiler:
 

hrp : C'est donc à Eden, Lagi, Baka et Magnus puis Rob ( si poste il y a ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Les Wild Hunters VS la Révolucion! Mar 21 Mai - 20:15

Bad Dream
    Ça tanguait dur. Elle ne se sentait pas bien, vraiment pas bien. Elle sentait vaguement un sol qui semblait se balancer sous ses pieds, et l'emprise d'une main sur sa tignasse. Sa tignasse trop longue, imprégnée de l'odeur du sang. Mais son odorat était loin d'être son souci premier. Il fallait mettre un pied devant l'autre, et son corps ne semblait pas d'accord pour ça. Ses oreilles bourdonnaient sous des sifflements hétéroclites, dont elle ne trouvait pas l'origine.

    - Coupe le son.

    - Pour la énième fois, il n'y a aucun son. Putain, avance et arrête de te plaindre, on est presque arrivés.

    Evidemment. Sa vue non plus ne se portait pas bien. Elle avait des tâches devant les yeux, des lumières qui papillonnaient entre ses paupières. Des silhouettes sombres se détachaient vaguement du paysage bigarré autour d'elle, mais seule leur bipédie lui permettait de reconnaître des humains. Qui marchaient comme elle. Enfin non, pas comme elle. Le seul pantin désarticulé du groupe. Elle ne savait pas à quoi elle ressemblait. Pourtant, elle devait réussir assez bien à marcher, si elle en jugeait par son rythme et la main dans son cou qui ne le reprenait pas trop souvent sur la direction.

    - Ca y est, on arrive ma belle.

    - Encore?

    - Non, les autres fois c'était pas vrai. Des fausses voix. Là, c'est pour de vrai. Alors tu te tais et tu ne crois que ma main, ok?

    Eden hocha la tête, sans être sûre d'avoir réussi. La main la lâcha, et elle resta debout, plantée sur ses deux jambes, mains sur ses armes, à fixer une drôle de tâche, rouge, vaguement ressemblante à un humain. Mais elle avait trop mal à la tête, elle ne voulait pas réfléchir. La main. Il fallait écouter la main, c'est tout. Et respirer, ne pas vomir.

    - On, vous dérange, messieurs?

    Un ricanement. Mais la main ne l'avait toujours pas touchée. Elle comprenait mal la suite. Comme une radio brouillée. Tiens, ça faisait longtemps, la mécanique. Ah oui, à part son bras, son épaule semi-métallisée.

    - Vous semblez surpris... La demoiselle vous dit quelque chose? Oui, elle a sûrement un peu changé... Disons que nous nous en sommes bien occupés.

    Soudain, La main l'agrippa par la nuque, et tira sa tête en arrière, visage vers le ciel. Eden toussa. Ça sonnait, fort. Elle avait faim? Elle ne se rappelait pas de son dernier repas. Ses yeux picotaient, à cause du soleil. Ah, non, juste le gauche. Oui, c'est ça. Le droit n'y voyait plus depuis longtemps. C'est ça. Des grésillements, maintenant.

    - Je dirais même que nous l'avons dressée à notre avantage...

    Elle crût qu'une voix l'appelait, mais ça grésillait bien trop pour l'entendre. La main la tenait toujours, fort, par la nuque. D'autres voix, loin, derrière les grésillements. Soudain, la main bougea. Elle porta la main à ses armes, et les brandit devant elle. Elle attendait le signal. Ça, ça ne partait pas. Le signal. Un index sur la nuque. Ouvre les yeux.
    Eden ouvrit les yeux. Elle voyait des ombres. En bleu, en noir... En, blanc, en rouge. Elle savait qui elle ne devait pas attaquer. Les éclats jaunes. On lui avait appris à toujours les distinguer. Les éclats jaunes à ne pas attaquer. Soudain, elle sentit le signal.

    Eden leva ses armes, et commença à faire feu. Malgré son état, elle était une arme pilotée, et une arme redoutable. Son regard pivotait d'une cible à l'autre pendant ses tirs. Elle vit une silhouette bleu tomber.

    [/color]
Revenir en haut Aller en bas
Lagi E. Namino
Soldat de la révolution
Soldat de la révolution
avatar
Messages : 83
Points d'activités : 485

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 395
Points de popula' [PP] : 403
Divers:
MessageSujet: Re: Les Wild Hunters VS la Révolucion! Mer 22 Mai - 13:46

Eden ?!! Wake up !!!












Tranquille. Nous étions tranquille tout les quatre. Bien que Rob semble un peu ailleurs, je me préoccupais plus des autres. Nous semblions chercher des indices, y compris baka qui ne manquait pas de nous rappeler son nom via les actes. Un léger sourire était né sur mes lèvres quand il sortit sa blague. Un pitre mais qui ne manquait pas d'être amusant à ses heures. Le nouveau quant à lui semblait calme. Un peu trop même. On voyait aisément une crispation au visage comme quoi il se retenait de quelque chose. Comme s'il avait une pulsion qu'il ne pouvait pas assouvir dans l'immédiat. Peut-être me faisais-je des idées. Quoi qu'il en soit, malgré la bonne humeur qui régnait, plus que la panique ou la possibilité d'être en piège, je fut étonné quand Baka se plaignait d'une lumière dans les yeux. Me retournant vivement, rien... Il n'y avait rien. Nous étions seuls, mais j'avais ce pressentiment de ne pas être seul. Terriblement ennuyeux, c'est comme si vous saviez la chose, mais que vous ne la voyez pas alors qu'elle est devant vous. Boarf... Peut-être est-ce juste un oiseau.

«  On est venu à la base pour récupérer une amie qui est censé être dans le coin si j'ai bien suivis... Puis... »

Pas le temps de finir ma phrase, voilà que nous fûmes interrompu par une bande de gens armés visiblement. Trois têtes en avant suivis de quatre personnes derrières elles. Ces gens là n'étaient pas là pour nous inviter à boire le thé visiblement; mais pour nous chasser ou se battre. Quinze contre quatre.. Voilà une équilibre déconcertant. Ajoutons à cela le fait que je ne puisse pas user de mon don plus qu'utile en cas de surnombre pour cause de terrain dangereux. Nous voilà dans une position délicate. Que faire ? Obéir à l'ennemi ? Aussi peu ou pas menaçant soit-il ? Pour ma part, je restais sur mes gardes, quant à mes compagnon, il était certains qu'ils ne se laisserait pas faire. La solution radicale aurait été de laisser faire Baka étant un logia, mais le gros soucis était qu'ils avaient des armes tranchantes... De ce fait, ça n'allais pas de paire contre de la soie. Quoi que la soie liquide, il n'aurait aucun mal à parer ce genre de coup.

Malheureusement, alors que nous allions sûrement bouger. Que ce soit pour rendre les armes ou riposter, nous fûmes interrompu par une arrivée improbable... En effet, voilà un homme et une demoiselle qui semblait tomber sur cette petite réunion improvisée. Eden Akiha était là. Armée, visiblement tête en l'air au sens figuré comme propre, j'étais confus sur le coup. Les paroles de l'homme semblant l'influencer étaient déplaisantes, cet effet de dire haut et fort qu'il la dressait, ça m'énervais au plus haut point. Me mordant la lèvre à sent, je vins à serrer le manche de ma première épée prêt à dégainer.
La main sûrement crasseuse serrant la nuque de la demoiselle, une féroce envie de foncer me prenait, mais je ne pouvais rien faire.. Malgré tout, les chasseurs de primes ne semblaient pas gênés par cette interruption peu prévue. Gardant un poil de sang, je me concentrais pour alors jurer intérieurement. Me mordant la lèvre inférieur à sang pour éviter de hurler, ce ne fut que quand Eden elle même semblait ouvrir le feu que nous nous mîmes à agir. Pour ma part, je visais l'homme semblant la contrôler. D'un coup, je fonça vers lui arme brandit en main.

«  EDEN !!! Réveille toi !!! »


Ne sachant que faire, sans le blesser, je pris pour cible celui qui semblait la manipuler. D'un coup, mon sabre rentra dans son fourreau pour en ressortir sans un bruit. Le seul bruit qui pu être entendu, s'était celui de la lame qui rentrait de plus belle dans le fourreau. Un coup rapide visant à trancher un membre ou blesser grièvement. J'espérais avoir au moins blessé l'homme, mais pas le temps de voir si oui ou non cela avait marché, la situation devenait extrêmement bordélique entre Eden possédée et les chasseurs... On était dans une fête pas prévue..

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Les Wild Hunters VS la Révolucion! Jeu 23 Mai - 18:43



Révo' vs CDP



Que la fiesta commence !

Putain de merde ! C’était quoi cette lumière ? Nan, mais sérieusement ! Ca me faisait drôlement chier ! Croyant que c’étaient mes amis, je leur disais de ne pas m’embêter, mais nan, ça venait d’autre part. Croyant que c’étaient des ennemis. Je me mettais aux aguets, reprenant ainsi mes deux pistolets à silex en main, afin d’attaquer un ennemi, si jamais, il osait trop avancer. Alors que le révolutionnaire aux yeux de lynx expliquait au nouveau venu, pourquoi nous étions ici. Il fut interrompu par un groupe de personnes armées. Et malheureusement pour nous, ils étaient beaucoup plus nombreux. En tout, il devait compter 15 soldats dans leur rang, dont 3 capitaines, ceux qui étaient devant le reste du groupe. Et oui ! On pouvait dire que l’on n’avait pas l’avantage numérique ! Mais bon, ça se trouve, c’étaient des merdes et qu’il n’était pas très doué en combat ! En plus, moi, même si mon logia ne marchait pas super bien, je ne craignais pas super bien ! J’espérais juste pouvoir tout éviter toutes les attaques, dites dangereuses et non seulement quelques-unes. Alors que je les regardais tel un inspecteur de police. Ils parlérent, disant de faire tomber les armes et de mettre les mains en l’air ! Trouvant ça presque comique, je ne pouvais m’empêcher de dire ça :

Ouh la la ! Mince ! On ne peut rien faire ! On va finir en taule ! Et merde ! Sérieusement les mecs ! Vous êtes une troupe de cirque ou quoi ? Comme si on allait se rendre parce que vous êtes quinze !


Alors que je m’exprimais, deux nouvelles personnes furent leur apparition. C’était un homme et une femme ! Cette dernière était dans un état second, sûrement sous l’emprise de drogue ou d’une forte dose d’alcool. La chose que je pensais à ce moment-là était « Ah le salop, il voulait voler la jeune femme dans un petit buisson ». Même si cela était un peu farfelu de penser cela, c’était tout de même un peu possible. Alors, que j’étais toujours sur cette idée. Après que la jeune rousse (ou blonde vénitienne, car les deux n’aiment pas être mis dans le même pot) levât son arme devant elle, droit sur nous. L’homme, avec ses doigts pas trop propres lui touchât la nuque et elle tirât. Et bien entendu ! Quand on vise quelqu’un ! Ça tombe toujours sur qui ? Et oui ! Sur moi ! En plus, c’était la seconde fois de la journée que ça m’arrivait ! La première, c’était avec les géants. En plus de ça, son tir était parfait, s’il avait été exécuté sur un humain dit normal. Ca l’aurait tué, vu qu’il visait la tête. Pendant que mon corps tombait par terre, j’entendais Lagi criait cela :

Eden ! Réveille-toi !


Alors c’était elle ? Visiblement, elle était soit passée ou à l’ennemi, ou était maintenant complétement contrôlée par cet homme, tel un pantin. Et ça, il ne fallait pas que je propose ces deux idées à mon compagnon révo’ ! Car vu comment il est accroché à elle, il pourrait bien me coller une droite … Après que mon corps heurtât le sol. Le trou que j’avais maintenant en plein milieu du front, commençait à se combler et des fils se formaient peu à peu. Visiblement, j’avais eu du bol, car si la balle, avait été chauffée à blanc et m’aurait brulé, je serai surement mort. Après que ma blessure se soit faite réparer, je me relevais comme si de rien n’était. En main, j’avais récupéré la balle, qui avait transpercé mon corps. Une fois, debout, je la balançais, histoire de montrer à nos invités que je ne craignais pas ces merdes. Puis, je me mettais à parler :

Putain ! Cette Eden, elle est bonne en tir ! Et pas seulement bonne en ça ! Si vous voyez ce que je veux dire ! Bref ! Lagi, si je combats ces types ! On pourra dire, que je fais partie de l’équipage ? Sinon, les gens, je vous présente Pan et Boom, deux magnifiques pistolets à silex et ils n’aiment pas trop les nouveaux. Tous les artistes sont présents, je proclame que le show peut commencer !


Comme à mon habitude, j’en avais un peu trop dit ! Et cette fois-ci, c’était sur la femme aux cheveux rouges ! Et je sentais que Lagi n’allait guère aimer cela ! Faire le clown m’allait si bien, mais cela m’apportait aussi des noises dans la plupart des cas. Pendant que j’avais prononcé mes deux dernières phrases, j’avais sorti mes armes et avais jonglé un peu. Histoire de montrer que je ne faisais qu’un avec. Après cela, je n’attendais pas la réponse de Lagi pour me mettre à attaquer les inconnus qui se trouvaient devant moi. Je fonçais vers ces ennemis-l). Une fois que je fus assez proche d’eux, je les visais. Néanmoins, ne voulant pas les tuer, mais simplement les mettre hors-jeu, voire les handicaper le plus possible, je visais le genou de l’un et l’épaule de l’autre. Le coup partit. Mais est-ce que quelque chose d’aussi banale allait suffire à les battre ? Telle était la question que je me posais.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Les Wild Hunters VS la Révolucion! Ven 24 Mai - 17:15


○ Que la fête commence ! ○


J'en revenais pas, ce groupe de révolutionnaire était là, simplement pour une "amie". Moi qui imaginais qu'ils avaient un plan béton pour obtenir un truc de dingue à la clé. C'était peut-être sa petite amie qui sait. En tout cas, moi je n'avais pas grand-chose à faire là. Mon objectif n'était pas de sauver une inconnue. Puis soudain, les actions s'enchaînèrent. Tout d'abord, un groupe d'hommes nous encercla en nous demandant de nous rendre. Je ne pus m'empêcher de ricaner. Ils étaient sérieux ? Faut croire que oui. J'attendais de voir la réaction de mes nouveaux camarades. Seulement, d'autres personnes s'invitaient à la petite fête. Cette fois-ci une fille rousse et un autre type fit son apparition. Il ne me fallut pas longtemps pour comprendre que nous avions notre cible en face de nous. Le rouquin lui avait demandé de se réveiller et il n'avait pas tort, elle avait l'air complètement défoncer. Je suis du genre à me foutre de tout ce qu'on peut faire d'ordinaire, mais là, la rousse me faisait un peu de peine. Oui, le grand Lenka se découvre un petit coeur au fond de lui. Sans déconner, droguer quelqu'un à ce point c'est un peu abusé. Elle ne semblait plus rien contrôler et tirait dans le tas. C'est alors que le rouquin fonça dans le tas avec son katana. Je reconnaissais là la patience des sabreurs, c'était peut-être sa petite amie. En tout cas, moi ça me plaisait. J'aime quand il n'y a pas de plan et que ça se met à tirer dans tous les sens.

-Les gars, j'vous connais pas, mais... Il faut avoué que vous savez vous amuser ! Aller, moi aussi je suis de la fête ! Mes amis, sauvons la jolie rousse défoncée.

Je ne perdais pas une seconde et je sortais mes deux pistolets avec un large sourire sur le visage. J'ai tendance à préférer les bombes, mais un peu d'action était tout aussi bien. Le type bizarre avait lui aussi sorti ses armes pour attaquer. Décidément, chez la révolution les armes à feu étaient à la mode. Nous étions plutôt mal barré. Entourer par plusieurs adversaires et j'avais l'impression que la junkie n'allait pas reconnaître ses amis. Moi, l'idée me plaisait, on allait enfin s'amuser un peu. Finalement, ils ne sont pas si inutiles que ça ceux-là. Le type bizarre passa à l'action à son tour. Mon sourire s'élargissait de plus belle, il était temps de leur montrer ce que vaut un vrai sniper. Je prenais deux cibles au hasard et je m'amusais à leur vider mes deux chargeurs.

Balles Simples

Spoiler:
 

Le bruit de mes pistolets s'alliaient parfaitement avec mon rire, c'était l'éclate totale. Une fois plus aucune balle en réserve, je rechargeais rapidement mes pistolets. J'ignorais si j'avais touché mes cibles, mais cette fois, c'était plus là même chose. J'avais mis les balles explosives. Beaucoup de bruit et beaucoup de dégâts, il était temps de passer aux choses sérieuses. La situation n'était pas à notre avantage, mais nous avions la force avec nous. Le sabreur semblait se débrouiller avec un sabre en main. Le type bizarre avait bouffé un fruit et un logia qui plus est. Il n'en restait plus qu'un et moi. J'étais peut-être le dernier arriver, mais je savais me débrouiller. Je suis surement le plus salaud du groupe et ce n'est pas une bande de rat de laboratoire qui allait me faire peur. J'en avais connu des tas des comme ça et j'avais été comme eux. Seulement moi, je savais me débrouiller sur le terrain. Je n'avais aucune pitié pour mes adversaires. Il était temps pour moi de me laisser aller et de voir ce que valait vraiment cette révolution.

Revenir en haut Aller en bas
Disciple du Jeu
Explorateur Très connu
Explorateur Très connu
avatar
Messages : 169
Points d'activités : 1928
MessageSujet: Re: Les Wild Hunters VS la Révolucion! Sam 25 Mai - 13:20

Super Smash Bros Melee !

Game over. La partie avait été finit plus vite que prévue... S'en était à ce demander à quel point ils étaient efficace. Était-ce vraiment eux les révolutionnaires qui ont semés la panique générale dans certaines contrées ? Bah.. La mouette n'est plus ce qu'elle était, heureusement, il y a nous pour rehausser le tout huhu. Nous les encerclions à merveille, le plan était une réussite totale. Sûrement allaient-ils déposer les armes et se laisser aller. Du moins, ça aurait été THE situation. Malheureusement, ce ne fut pas le cas. Un semblait ailleurs, un autre roux semblait frustré, un genre de détective toqué qui la jouait je suis pas effrayé et un type avec un air de fifou qui ne nous prenait pas au sérieux. Dommage qu'on doivent les capturer et non les tuer, ça aurait été plus simple. Quoi qu'il en soit, ces gens semblaient sûr d'eux. Trop même, voilà une chose qui allait vite nous énerver. Mais le pire restait à venir. En effet, alors que nous étions tranquille...

- On, vous dérange, messieurs? 

Hm ? Nos regards se détournaient vers une nouvelle cible. En effet, voilà un mec et une meuf visiblement ailleurs mentalement. Seule son arme ne me disait rien de bon à moi et mes coéquipiers. Quelle histoire. Ça s'était pas prévu... Que une autre révolutionnaires, primée qui plus est débarque comme un cheveux sur la soupe. S'était pas cool du tout. Suite à tout ce cinoche, c'est donc eux qui ouvrirent le bal. Des balle fusèrent et le plan tomba à l'eau. Triplette en mode baston... Dieu que j'avais horreur de ça. Les révolutionnaires profitèrent de ce moment pour agir. Le roux à l'épée semblait particulièrement en colère. Quant au reste, ils allaient coopérer pour aider la shooté. Bien bien tout ça... Voilà qu'un des nôtres tomba. Il avait une balle incrusté dans l'épaule. Retraite pour lui, le but n'était pas de crever, juste les tenir à l'écart du chef et si possible capturer les jolies têtes.

Plus que quatorze donc, nous faisions comme nous pouvons. Aiko se mettait sur le fou furieux, Shimizu prenait le détective et moi, j'allais m'occuper deux primés tentant des retrouvailles touchantes. Accompagné de mes trois acolytes restant constituant mon « groupe », je vins à pointer mon arme pour alors tenter un coup vers la jeune rousse. Pendant ce temps, mes trois hommes s'occupaient de l'homme pas net et de l'autre à l'épée semblant zehef.
Aiko de son côté jaugeait le fou aux flingues. Chanceuse, ses quatre acolytes étaient armés d'armes à feux. Ils échangeaient les balles avec celui-ci, un de on groupe tombant au sol. Une balle dans l'épaule. Là encore, comme eux, nous ne voulions pas tuer. Juste mettre hors d'état de nuire. Visant donc les bras pour qu'il ne puisse plus utiliser les armes.
Shimizu lui préférait la jouer plus épéiste. Maître de la théorie, il vint à se couvrir lui et ses hommes face aux tirs du détectoc puis une fois les coups semblant en pauses, ils foncèrent tous ensemble au nombre de cinq, tous armé d'une épée. Deux visèrent les bras, deux autres les jambes puis finalement, Shimizu visant le torse. Si un devait tomber, tant pis mais bon... Il ne risquait pas de se relever suite à ça si ?

Bref, le but était de les submerger chacun.
(c) fiche par ocean lounge



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Les Wild Hunters VS la Révolucion! Dim 26 Mai - 19:21

Bad Dream

    Qu'est-ce qu'elle avait mal à la tête... Elle avait cru entendre quelqu'un crier son nom, mais ça arrivait souvent ces temps-ci. Un violent coup lui arriva derrière la tête, et elle tomba à quatre pattes avant de vomir copieusement parterre.

    - Merde...

    Elle en avait marre. Son délire était pénible, et elle en avait marre. Elle s'essuya la bouche, puis se releva et leva ses armes. Cette fois, elle les voyait clairement. Des silhouettes humaines qui les attaquaient. Enfin, qui l'attaquaient elle. Elle avait perdu la Main qui la commandait.

    - Bouge-toi, abrutie! Aide-moi!

    Elle cligna des yeux. A sa gauche, la Main se battait contre un ennemi en rouge. Il était en train de perdre. Elle secoua la tête, et recula. Elle ne savait pas contre qui elle se battait, ni pourquoi, pour qui. Eden cligna encore des yeux. Il était gravement blessé, à terre. Elle aurait dû y aller, courir pour l'aider, mais ses jambes reculaient. Elle tremblait. Il y avait du sang. Ca puait le sang.

    - Je... Je sais pas...

    - Tue-le!! Tu vas me laisser mourir? Comme tu as laissé mourir Tensei et Furlong! Rosas!

    Elle secoua la tête, et recula encore. Elle marmonnait des choses incompréhensibles, même pour elle-même. Ils étaient tous morts. Tous. Morts. Soudain, ses réflexes la dépassèrent, et elle bloqua une attaque sur sa droite. Une silhouette bleue. Elle se contenta de dévier l'attaque, puis tira à plusieurs reprises sur la silhouette bleue. Elle toussait, vacillait, et tirait, encore et encore. Elle avait vidé un premier chargeur, mais ce n'étaient pas du granit marin. Ses balles n'étaient même pas dans les roulettes de ses armes.
    Eden se retourna, sur le corps mort de la Main qui l'avait contrôlée. Elle resta là, à le regarder, les bras ballants.

    - Je suis... Désolée... Je ne sais plus... Ils sont morts... Pourquoi j'ai... Je...

    Elle avait du mal à respirer. Les tâches devant ses yeux noircissaient. Elle tomba à quatre pattes, et sans s'en rendre compte, se transforma. Sa forme hybride lui donna des oreilles et une queue de tigre blanc. Sa peau déjà claire se couvrit de rayures noires.
    Eden fonça. Elle distribuait les coups de griffes ici et là, sur des silhouettes qui passaient à sa rencontre. Elle mit un moment à se rendre compte qu'elle saignait. Mais elle s'était blessée toute seule.

    Soudain, elle se jeta sur une silhouette, la plaqua au sol et s'acharna à donner des coups de griffes, épuisée et forcenée à la fois. Elle commençait à sombrer. Eden sentait qu'elle allait perdre connaissance, et ça la faisait paniquer.

    [/color]
Revenir en haut Aller en bas
Lagi E. Namino
Soldat de la révolution
Soldat de la révolution
avatar
Messages : 83
Points d'activités : 485

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 395
Points de popula' [PP] : 403
Divers:
MessageSujet: Re: Les Wild Hunters VS la Révolucion! Dim 26 Mai - 21:43

Don't forget who are we...












La lame était sortit d'elle même. La main tirant les ficelles sur Eden n'était plus. L'homme avait même pas pris le temps de parer. De ce fait, il avait une grosse entaille. Mortelle qui plus est. L'homme se plaignait, il râlait contre Eden. Eden qui se sentait mal visiblement. Sans cette main sur sa nuque, elle semblait avoir une perte de contrôle. Elle ne savait pas où elle était. Je la regardais désolé tentant de trouver un moyen de l'aider. Mais comment ? Voilà que des coups de feux, des bruits d'épée retentissent, bref, ça devient le bordel. Regardant autour de moi, je voyais la demoiselle paralysé, perdue. L'homme qui la manipulait semblait rendre l'âme et des hommes nous attaquèrent. De mon côté, je sortais mes deux lames. Prenant une pose mettant en parallèle mes deux lames, je vins à parer un coup venant d'un épéiste gêneur. Tout en gardant un oeil sur Eden.

«  EDEN !!! REPREND TOI.... »


Suite à ça, je vins à voir une chose des plus étonnante. Eden était là, comme perdue, mais elle se transformait en hybride. Une tigresse blanche, mi-humaine, mi-tigre. Elle se mis à attaquer un des hommes, mais il en restait d'autres. L'un d'eux semblait vouloir nous attaquer et je vins donc le bloquer le repoussant. Par la suite, oubliant les ennemis, je vins sauter sur la demoiselle devenue hybride. Je tentais de la stopper, la raisonner.

«  EDEN !!! … écoute moi s'il te plait. C'est moi... Lagi... Lagi Elder Namino... Tu te souviens ? On a vécut tout les deux une semaine il y a longtemps de ça. Tu m'as aidé à trouver des informations... Quant à moi, j'tai promis qu'un jour on se reverrait. Aller... Réveille toi et contrôle toi...O... On est au centre d'une bataille là... »


L'enlaçant au niveau de la taille, je tenais fermement celle-ci ne voulant pas la lâcher. Hors de question. Prononçant son nom encore et encore, je voulais l'atteindre dans sa tête. Continuant à la tenir, je m'exposais à des coups certes, mais j'étais près à payer le prix fort pour que Eden se calme.
La serrant fortement, je m'agrippais comme quelqu'un sur le bord de la mort. La belle m'entendait-elle ?

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Les Wild Hunters VS la Révolucion! Lun 27 Mai - 23:20



Révo' vs CDP



Bonjour, mes nouveaux ennemis !
Maintenant, le show était lance ! Avec mes deux armes à feu, j’avais tiré ! Malheureusement pour moi, je n’avais eu que 50% de réussite à mes tirs ! J’avais réussi à en toucher un à l’épaule ! Contrairement à l’autre, il avait su faire une roulade au bon moment ! À croire que je devais encore m’améliorer dans ce domaine ! Mais bon, c’est mieux que 0. Après cela, énervé que j’aie eu un des leurs. Certains de nos ennemis se liguèrent contre moi et ils étaient 5 en tout. Armés de leurs épées. Il fonçait sur moi. Sachant que je ne pourrai pas tous les éviter, je décidais de faire quelque chose de suicidaire … enfin pas pour moi, vu que j’avais un logia. Et connaissant le côté feignant de mon fruit du démon. Je savais très bien qu’il ne me protégerait pas si les attaques étaient dangereuses. Alors, je suivais leur sabres de mes bras et de mes jambes, afin qu’il me les coupe en deux. Quant au dernier soldat. Je n’eus à rien faire, il fonçât tout seul sur mon torse et me transperçât avec son épée J’étais maintenant un manchot à 100%, vu que je n’avais plus aucun membre et que ces derniers se trouvaient maintenant à quelques mètres de moi. Pour accentuer ce côté blessé, je faisais couper de la soie liquide des coupures qui m’avaient été faites et de ma bouche. Comme j’étais un maitre dans l’art du spectacle, je parlais même au type qui m’avait poignardé le ventre d’une voix affaiblie :

Ah mince … Je me suis fait bien avoir * tousse de la soie liquide* par vos sabres ! C’est ma faiblesse *tousse de la soie liquide* maintenant je vais mourir comme un chien !


Après que j’eus dit ça, je penchais la tête vers l’avant pour faire comme si la vie m’avait quitté. Quelques secondes plus tard. Je relevais d’un seul coup ma tête, en tirant ma langue et prononçais ces mots à la gueule de mon pseudo-tueur : « OU PAS ! ». Une fois que ces deux mots furent dits, je transformais la totalité de mon corps en soie liquide et je ruisselais ainsi contre le sabre, qui m’avait transpecé, avant d’atterrir par terre. Une fois au sol, les membres qui avaient été coupées se déplaçaient peu à peu vers la flaque qu’était mon buste. Après cette brève fusion, je reformais mon corps et là, des fils se tissaient, comme si un démon les contrôlait. Une fois que j’eus retrouvé ma forme originelle. Je décidais de reparler une dernière fois avant de contre-attaquer à ma façon :

Sérieusement ! Vous y avez cru ? Pour me latter ! Il en faut beaucoup plus ! Bref, après Baka le tireur d’élite, le magicien ! Maintenant, c’est Baka, le lanceur de couteau ! Et ouai, je suis un vrai artiste moi ! Car après tout est à moi !


Voilà, je venais de parler et pour une fois dans ma vie, je n’avais pas dit trop de conneries ! Certes, j’avais un peu fait mon show, tel un annonceur de cirque ! Mais bon ! Encore, ça, ça passait. Bref, comme je vous l’ai dit plutôt. Maintenant, c’en était fini avec le blabla ! Et place au combat. Vu que mes pistolets n’avaient plus de balle dans leur barillet. Je les rangeais maintenant dans les étuis, qui étaient appropriés à cette utilisation. Puis je sortais la machette qu’il me restait (Foutu folle de la dernière fois !) de mon manteau. Après l’avoir présenté à mes nouveaux ennemis, en jonglant un peu avec, car après tout c’est la fête. Je la jetais sur l’ennemi le plus proche. Avant qu’elle ne se heurte à lui. Je formais des fils de soie, qui partaient de mes mains jusqu’à mon arme. Une fois que j’eus fini de faire ça, je tournais sur moi, tout en rallongeant les fils. Afin que ma lame devienne une véritable scie circulaire, tranchant mes ennemis. Bien entendu, comme au bout d’un moment, j’étais un peu déboussolé et que je ne voulais pas me taper la honte en tombant par terre comme un con, j’arrêtais cette attaque-là.

Techniques utlisée(s):
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Les Wild Hunters VS la Révolucion! Mer 29 Mai - 10:36


○ Titre du RP ○


Je m'éclatais comme un petit fou à tirer dans le tas, j'en avais même touché un ! Pourtant, j'avais tiré n'importe comment, mais je m'en foutais un peu, je m'amusais. Enfin, le temps des jeux en plein air était terminé, je passais à un autre niveau. Il était temps pour eux de connaitre l'enfer. Tandis que j'avais rechargé mes armes une femme et quelques sbires faisaient leur apparition. Je dois l'admettre elle était plutôt pas mal ! Pourtant, ce n'est pas mon genre de m'intéresser à ces choses-là surtout dans une telle situation. Un ennemi reste un ennemi et une fois vaincu je pourrais peut-être lui offrir un verre qui sait ! Je pointais les canons de mes armes vers mes adversaires. Les combats étaient en cours et chacun avait de quoi faire. Je voyais l'un de mon groupe auprès de la jeune rouquine qui avait laissé son Zoan apparaitre. C'était fascinant de voir ça, elle était complètement défoncé. L'autre délaisser le combat pour s'occuper d'elle, ridicule. La rouquine semble capable de se débrouiller seule et je pense même qu'elle pourrait tous les dégommer sans notre aide. Je revenais à mon adversaire et un large sourire s'affichait sur mon visage.

-Ecoute Miss... Si j'arrive à te mettre à terre, je te paye un verre, ça marche ? Aller ne soit pas farouche, j'suis pas méchant... juste complètement cinglé...

Je me suis mis à rire, couvrant presque le bruit de la bataille. Puis sans faire exprès j'ai appuyé sur la gâchette de mon arme en lâchant un "Oups". La balle continuait sa course vers l'un des sbires de la demoiselle. Au moment de l'impact, une violente explosion se déclenchait. Mon large sourire s'affichait de nouveau et j'envoyais des balles sur mes assaillants, sans même savoir si je les touchais ou non. C'est ça le Lenka Style ! On tire dans le tas on négocie après.

Balles Explosive

Spoiler:
 

Je savais ce qui allait se passer ensuite, car c'est toujours le même scénario. Ils vont s'énerver et s'en prendre à moi. Les balles explosives font cet effet là, c'est étrange et ce n'est pas un problème dans la conception. J'avais une parade, la meilleure parade possible... ou pas. Du moins la meilleure que j'avais pu trouver. Il restait une balle dans mon chargeur et tirant la langue à mes ennemis je tirais ma dernière balle au sol.

Balles Brouillard (1)

Spoiler:
 

Un épais brouillard se déclenchais, m'englobant complètement. En soit ce n'est pas un plan très ingénieux, car oui, il ne me voit pas, mais je ne les vois plus. Je n'ai jamais dit que c'était une solution parfaite. De toute façon, mes plans sont rarement parfaits, moi il me faut de l'action et de l'imprévu, avec une dose de spectaculaire ! Je faisais n'importe quoi, je n'avais aucun style, mais je m'amusais comme un fou. Il est vrai que je ne prenais ce combat au sérieux, mais j'avais envie de m'amuser un peu. Après tout, l'autre prenait bien le temps de câliner la rouquine, pourquoi je me gênerais. Moi aussi j'aimerais bien la câliné ou même celle qui me fait face. Oups et si je devais choisir ? Oh dur... j'aime bien celle là, mais la rouquine à "Oune maniétisme hanimal". On pouvait entendre mes rires à l'intérieur du brouillard et surement quelques murmures. Je parlais tout seul et je riais tout seul. Mes adversaires ne s'attendait certainement pas à ça, mais je les attendais de pieds ferment. J'ai beau me la jouer "chien fou" j'ai toujours un oeil sur ce qui se passe autour de moi. Enfin, sur ce coup, c'est plutôt une oreille, parce que je ne vois rien. Heureusement, le brouillard n'allait pas tarder à déguerpir, mais ça me laissait le temps de recharger et de préparer l'offensive.


Revenir en haut Aller en bas
Disciple du Jeu
Explorateur Très connu
Explorateur Très connu
avatar
Messages : 169
Points d'activités : 1928
MessageSujet: Re: Les Wild Hunters VS la Révolucion! Mer 29 Mai - 14:27

... Shit !

La bataille tournait mal... Très mal. Chacun avait son adversaire et semblait déterminé malgré les effectifs qui étaient en notre avantage. De mon côté, l'homme au sabre avait tué l'homme manipulant la rousse en lui coupant le bras d'un coup. Rapide, net, précis... Il était dangereux. Mais ça, s'était sans voir les talents de la jeune rousse. Non non, la belle devint comme perturbé et se tranforma alors en un majestueux tigre blanc. Et bien et bien... un Zoan ? C'est dans ces moments là qu'on regrette que le boss soit pas là. Un t-rex contre un chat ça aurait été plus amusant. Bref, restant en retrait, je me mouvais dans l'ombre de la bataille attendant le bon moment. Mes acolytes fonçaient, attaquaient ou se faisaient attaquer par la tigresse et l'homme au sabre. Quant à moi, j'attendais. C'est durant cet instant que je me retourna rapidement en donnant un violent coup de manche ( ) à un autre roux qui semblait foncer horizontalement vers moi. Étrange qu'un «  boing  » s'est fait entendre... Bref, prenant mon manche en pleine gueule, je vins à hausser les épaules. Pas de prime égal pas intéressant. J'attendais le bon moment et je le vis arriver. En effet, l'homme semblait plus se préoccuper de la belle que de nous. Tant mieux.. Quant il lui sauta dessus, je fit signe au dernier acolyte me restant. Il vint à pointer son sabre et moi le mien. Objectif ? Planter le chaton et l'homme en un coup. Une pierre deux coups. Utile n'est-ce pas ?

«  C'est la fin pour vous... »


XXXX

Shimizu lui était contre l'homme soie sans le savoir. À vrai dire, il haussait un sourcil lui et ses hommes quant ils virent l'homme non pas saigner rouge, mais une autre substance liquide. Le jeune homme semblait crever certes, mais... étrange. Son discours en plus de ça était d'un cliché... Monumental. Les hommes laissaient leurs épées incrustés en lui comme pour être sûr du coup. Il baissait la tête bref, il avait clamsé. OU PAS comme il disait. Tirant la langue au jeune homme, Shimizu sursautait sur le coup comme la plupart de ses hommes. Comment était-ce possible ? Quoi qu'il en soit, il se liquéfia pour re-apparaître en vie, tout neuf. Comme quant il s'était pris la balle... Immortel ? Bref, le jeune homme n'avait pas eu le temps de plannifier une chose. Il se coucha au sol quand l'homme se mis à faire la toupie tranchante avec ses armes. Ces mecs étaient flippant à ses yeux.. Oups... La plupart de ses gars avaient pas vu le coup venir et s'étaient pris un joli coup... Bravo.

* Quelle merde... *


Une fois finit, il se redressa pour alors donner un coup de sabre au niveau de la tête. À défaut de pas pouvoir le buter, autant l'entraver un peu. Après tout, il semblait innofensif quand il se refaisait physiquement, alors Shimizu demanda fortement à ses hommes de lui trancher la tête et les bras dès qu'ils repoussaient tandis que les hommes blessés se reculaient.

XXXX

Aiko elle semblait être en sale poture. Alors qu'elle faisait face au jeune fou semblait apprécier la vue... Il vint à tirer un coup qui blessa deux de ses hommes. Génial. La belle n'avait pas vu le coup venir, seule la balle l'avait frôlé avant que l'explosion retentisse derrière elle. Suite à ça, la belle demandait à ses hommes restant de faire attention puis là... paf, brouillard. Une attaque pour brouiller sa vue ? La belle se souvint de sa dernière position et elle fonça pour tenter de donner des coups d'épées. Simples, pas de coups digne de grands épéistes, mais de quoi le blesser s'il était humain et non un homme soie ou autre. La situation était vraiment merdique...

«  Mishini... Il faut battre en retraite... »


Retraite ? … Encore un tour et on verra... Là, rien n'est joué.. Si on en prend un en otage ou autre...
(c) fiche par ocean lounge



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Les Wild Hunters VS la Révolucion! Lun 3 Juin - 17:43

Bad Dream

    Eden hoquetait. Elle avait envie de vomir. Il était mort. Encore. Lui aussi. Elle était pleine de sang. A l'odeur, c'est ce qu'elle devinait. Elle avait encore plus envie de vomir, prise d'une vague de nausée horrible.
    Soudain, Eden se sentit attrapée par la taille, et manqua de tomber pour de bon dans les pommes sous cette prise trop violente. Il y avait une voix, une odeur, toutes les deux familières. Elle se calma. Elle se figea. Elle tentait d'écouter. Ca bourdonnait, comme un son trop lointain derrière un écran. Elle toussa encore.

    Il y avait des mots qui passaient, mais elle n'en retenu qu'un. Lagi. Lagi. Elle se souvenait de lui. Et de son odeur. Il y a longtemps. Avant les médicaments Avant leur mort. Avant l'ombre. L'ombre...?

    - Lagi... Répéta-t-elle.

    C'était la première fois qu'elle voulait autant se réveiller. Ouvrir les yeux, découvrir sa vue des tâches noires. Elle savait comment, ça lui était arrivé une fois. Un accident presque heureux, si elle n'avait pas manqué de perdre son bras. Aujourd'hui, l'incident ne se rappelait à son souvenir que lorsqu'elle bougeait trop vivement le bras gauche.
    Non. Cette fois, il fallait qu'elle émerge, pour de bon. Sortir de ce monde en décoloré. Un éclair de lucidité, et elle perçut l'attaque à venir presque clairement. Deux lames convergeaient vers eux, toujours enlacés. Elle réagit.

    D'abord, elle utilisa l'étreinte autour de sa taille pour lever brutalement ses jambes. Ses bottes en métal rencontrèrent la première lame, et la détournèrent aisément de leur cible. Mais Eden ne voulait pas éviter la deuxième. Elle repoussa celui qui la tenait, pour l'écarter, et encaissa le coup là où elle l'avait décidé, au bras gauche. Ce fut comme si la douleur avait explosé tous les voiles qui obscurcissaient ses sens.
    Elle se tourna vers Lagi. C'était bien lui.

    - Lagi...

    Elle cligna des yeux. Son sang coulait à son bras, mais si elle le savait, elle s'en fichait. Eden leva son arme de son bras valide et tira plusieurs fois sur leurs assaillants, s'offrant quelques minutes de répit. Puis, elle se tourna vers Lagi, hébétée. Apparemment, elle l'avait désemparé. Et en découvrant son propre reflet, elle comprit pourquoi. Ses cheveux avaient poussé, mais elle ressemblait peu à un être vivant... Vivant. Ses yeux cernés, son teint pâle... Même malade elle n'avait jamais ressemblé à ça.

    -Qu'est-ce que... Qu'est-ce qui s'est passé... Pourquoi es-tu là?

    Elle fut prise d'une violente quinte de toux. Ses yeux tombèrent sur le corps de la Main, qu'elle reconnaissait à présent. Dire qu'elle avait presque oublié à quoi il ressemblait. Elle tremblotait. Il fallait qu'elle retourne se cacher, non? Où était l'Eden? Elle voulait retrouver le noir rassurant de sa cabine, le silence du balancement du navire sur les vagues, et ne plus attendre le retour de la Main et des comprimés.
    Mais autour d'ici, ça ressemblait à... Une bataille. Les silhouettes étaient des humains bien réels, armés et occupés. Elle n'arrivait pas à encaisser toutes les informations nouvelles perçues par ses sens. Elle voulait dormir, et arrêter de penser. Et arrêter d'avoir envie de vomir, de dormir. Et d'avoir mal au bras.

    [/color]
Revenir en haut Aller en bas
Lagi E. Namino
Soldat de la révolution
Soldat de la révolution
avatar
Messages : 83
Points d'activités : 485

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 395
Points de popula' [PP] : 403
Divers:
MessageSujet: Re: Les Wild Hunters VS la Révolucion! Mar 4 Juin - 13:51

Don't forget who are we...












De l'émotion au mauvais moment on dira... Pourtant, je ne pouvais pas la laisser attaquer cet homme à mort. Dans l'état actuel des choses, elle ne semblait plus maîtresse d'elle-même, comme perdu, complétement possédé par son instinct de survie et là, elle voulait partir et sauver sa peau donc tuer tout ceux qui la menaçait. Pour ma part, je ne pouvais pas laisser faire ça. C'est donc en prenant mon courage à deux mains que je vins à lui sauter dessus priant que mes paroles soient utiles. Car si ça se trouve, la belle ne comprenait rien à mes paroles... Drôle d'histoire n'empêche. Bref. La belle se mis à agir quand une personne semblait vouloir nous attaquer par derrière. Quel sens de l'honneur... Heureusement, la demoiselle en version tigresse semblait avoir de bon réflexes.

Elle paraît aisément la première lame tandis que la seconde elle l'encaissait après m'avoir éjecté de son dos avec sa force de féline. Par la suite, elle profita de la proximité pour leur tirer dessus, puis nous nous regardâmes. Dieu qu'elle avait changé... Du moins, on voyait bien qu'elle n'avait pas passé des vacances au club med tout ce temps... Les cheveux longs, le teint trèèèèèèèèèèèèèèèèès pâle, autant dire que ça laissait à désirer niveau hygiène chez le mec qui l'a hébergé. Bref.. Elle semblait revenir à elle-même et ça, s'était une bonne chose. La regardant, je vins m'approcher quand elle eu un moment de toux pour le moins.. puissante.

«  Eden !!! … J... On t'expliquera tout ça une fois à l'abri rassure toi... Pour l'heure, il faut retourner au navire... Allons-y. »

Suite à ça, la redressant ou du moins essayant, je vins à prendre mon épée en main pour alors frapper ceux qui tentaient de nous avoir. Regardant un des leader, je vins à le fixer. Yeux dans les yeux, nous discutions via le regard. La bataille touchait quasiment à sa fin.. Vu le résultat.

«  Regardez... Il ne vous reste presque quasiment personne.. Abandonnez et partez... Laissez nous partir.. A moins de vouloir y laisser des plumes, mais même moi j'aimerais éviter d'en arriver là... »

Attendant une réponse, je vins à poser le bout de ma lame sur sa pomme d'Adam. L'homme lui semblait être calme et non une tête brûlée. Que faire ? Je vins à regarder autour de nous chacun semblant concentré sur ses activités. Pas le temps de poser des questions, nous devions retrouver Tora et Tensei. Puis partir serait la meilleur des choses, après tout, l'objectif principal est celui-ci... Retrouver Eden et partir, pas éliminer des gens..

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Les Wild Hunters VS la Révolucion! Mer 5 Juin - 19:21



Révo' vs CDP



Règle 1 : Être cool, c’est le best !
Tournicoti-Tournicota … Voilà ce que j’étais en train de faire. A l’aide de ma machette attaché au bout d’un fil. Je tournais sur moi-même, fauchant ainsi les ennemis qui s’étaient dressés devant moi. Cette attaque fonctionnait plus ou moins bien, étant donné que certains des soldats qui me faisaient face, se prirent l’attaque de pleine face et furent obligés de se replier. Quant à deux autres. Ils avaient eu le bon réflexe, de se coucher par terre. Ainsi ma lame passait au-dessus d’eux. Une fois quand j’en eus marre de pivoter. Je m’arrêtais et là, j’eus un léger mal de crâne. De plus, on pouvait dire que j’avais le mal de Terre. Pour moi, le sol n’était plus droit, mais il tanguait un peu. Alors que je me remettais peu à peu de ses effets secondaires de mon précédent assaut. Mes deux ennemis contre-attaquèrent. Ces salops voulaient me prendre en tenaille, pour me sectionner la tête. Contrairement à ma dernière défense. Je ne voulais pas que mon logia fasse le sale boulot. Alors une fois que mes yeux étaient en face de leur trou. J’utilisais une technique, qui s’appelait « Oh oh oh le géant vert cagoulé (Nouveau nom, car je vous aime bien Wink) » pour augmenter la taille de mes jambes. Ces dernières devenaient de gigantesques mas de soie. Ainsi mon corps n’était plus à la hauteur de leur sabre. Par contre, cela eut un effet néfaste. Quand ils me coupèrent l’un de ses membres taille XXL. Comme mon centre de gravité était très haut et que je manquais d’appui. Je tombais sur le côté et là … ce fut le drame ! Alors que j’étais le maître des entrées en scène ! Les atterrissages, n’étaient pas mon fort ! Car pour moi, voler était plus fait pour les oiseaux, ou pour les humains, ayant mangé un fruit du démon, donnant cette compétence-là que pour les types banals comme moi. Alors, je me fracassais littéralement contre le sol et me fit mal à quelques côtes flottantes, qui se prirent le choc avant les autres. Avec cela, j’eus du mal à me relever et bouger dans tous les sens me donnât des douleurs encore plus forte. Afin de limiter ces dernières, avec mes pouvoirs. Je me confectionnais un corset, afin que mes os blessés restent en place. Après que j’eus fait cela, je regardais mes deux ennemis et tout en les applaudissant, je me mettais à leur parler !

Bravo les deux ! Vous êtes parvenus à me blesser ! J’aurai bien applaudit vos amis, mais vu qu’ils se sont repliés devant ma magnifique personne, je ne peux pas le faire ! Ah merde ! C’est vrai ! Ce n’est pas vous qui m'avez fait mal ! Mais moi en faisant le con ! Vu que je suis un artiste dans ce domaine-là ! Moi au moins, je suis doué dans un domaine *haussant les sourcils à plusieurs reprises* ! Sinon, je vous présente maintenant, Baka, le dompteur de méchant ! Et pas de bol, les pas beaux, c’est vous ! Sinon Tensei m’a donné un probléme à résoudre, mais je ne suis pas doué en calcul ! Combien font (2x2-2+2-2x2)/2 ?


Et oui ! Encore un magnifique mensonge venait de sortir de ma bouche ! Cette question-là était totalement fausse ! En plus, c’était un piège, vu qu’on ne peut pas diviser par 0 ! Et là, le problème, c’est qu’il faut le faire ! Alors, pourquoi leur dire cela ? C’était juste pour les embrouiller ! Et discuter un peu avec eux, car connaître son ennemi, c’est toujours le best pour comprendre ses points faibles ! Et ça se trouve pour eux, ce sont les maths ! (Oui, je sais en combat, on s’en fout un peu ! Vu que peu de personnes font des calculs dans ces moments-là). Après que j’eus parlé. Je rangeais ma machette dans mon manteau. Vu qu’utiliser deux fois la même arme dans un combat, ce n’est pas bien ! En plus, ça nous fait passer pour le mec qui n’a qu’un tour dans son chapeau, donc un vieux relou ! Et moi, je n’en suis pas un ! Une fois, ceci rangeait à sa place. Je rajoutais à mes doigts de longs fils de soies, qui étaient relativement résistants et assez lourds pour être utilisés comme des fouets ! Puis, je fonçais sur mes adversaires. A cause de l’atterrissage forcé de tout à l’heure. J’eus à un moment un petit moment de faiblesse. Mais en serrant les lèvres et en pensant à Eden (Et oui ! Car il faut bien penser à quelque chose de cools pendant ces moments-là ). Je surpassais la douleur et une fois assez proche. Je fis deux mouvements horizontaux avec mes bras. Un pour les rapprocher et un autre pour les séparer. Ainsi mon champ de visée était grand. Et sur cette surface-là, mes fils pouvaient blesser un beau paquet de Monde ! En plus, vu que je suis un peu espiègle dans mon esprit. De petites boules de soie sont accrochées au bout de mes armes. Ainsi les fuyards n’ont qu’à bien se tenir !

Techniques utlisée(s):
 




Dernière édition par Fukashi Baka le Jeu 6 Juin - 0:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Les Wild Hunters VS la Révolucion! Mer 5 Juin - 20:28


○ Quitte ou double ○


Le brouillard était épais, mais je pouvais entendre les autres autour de moi. Il y avait ce Lagi qui tentait de réveiller la rouquine. D'ailleurs, elle semblait le reconnaître. Dommage, j'aurais pu lui donner un puissant anesthésiant, ça aurait été marrant. Le reste était occupé contre ses adversaires respectifs, tout comme moi. Mon adversaire demandait même la retraite et un sourire animait mon visage. Aucune retraite, pas de prisonniers et aucun survivant, voilà le plan ! Ils nous attaquent et on les laisserait en vie ? Puis quoi encore ! Non, on fait un carnage et on réfléchit après, c'était ça le plan ! Lagi semblait être le chef du petit groupe que j'avais rejoints. Il n'était pas un homme d'action, bien qu'il ait un certain talent pour le combat, il semblait être trop diplomate. Moi, j'aurais été à la tête de ce groupe, j'aurais réuni assez d'explosifs pour tout faire sauter. Oui, faire sauter l'île entière. J'ai un faible pour le grand spectacle, d'ailleurs, ce qui allait suivre en était la preuve. J'attendais patiemment que mon adversaire débarque dans le brouillard. J'avais une surprise pour elle. Peut-être qu'elle aurait pus survivre si j'étais seul face à elle, mais là, impossible. La folie du combat, les coups de feu, les coups d'épées... Tout ça me rendait dingue. J'attendais patiemment, lorsque soudain, alors que le brouillard se dégageait à peine, elle apparaissait. C'était une épéiste hors pair, mais j'avais l'avantage. Je rangeais l'une de mes armes et je tentais de deviner ses coups. J'esquivais le premier coup pour la faire hésiter, puis son second coup me trancha le flanc. J'en profitais pour saisir son bras et ça, malgré la douleur. Pendant ce temps, ma seconde main venait plaquer l'un de mes pistolets juste sur sa poitrine, des balles explosives à l'intérieur. Le brouillard se dissipa et nous apparaissions aux yeux de tous. Moi le sourire aux lèvres et elle, un flingue plaque sur la poitrine. Je tenais fermement son bras et si elle bougeait elle était morte. Son sabre était bloqué et de toute façon, même s'il tentait quelque chose, c'est elle qui perdait la vie avant moi. J'avais les cartes en main et j'étais à tapis, il me restait plus qu'à ramasser la mise.

-Oh oh ohw ! On dirait bien que j'ai attrapé un joli petit lot ! Hé les gars... le premier qui bouge, j'éclate la donzelle à coup de balles explosives, capiche ?

Mon large sourire démontrait mon immense joie à tenir ma proie entre mes griffes. Un seul faux mouvement et la jolie fille s'envole en mille morceau. J'avais le doigt sur la gâchette et il était extrêmement sensible. Je n'attendais qu'un geste de mes ennemis pour l'exploser. Bon, dans mon plan il y a une faille. Si je l'explose, je vais prendre cher et pas qu'un peu ! Seulement voilà, moi je pourrais me relever, sans doute avec difficulté, mais je serais debout. Disons que c'est sûr à 75 pour cent. Tandis que pour ce joli petit lot, c'est sa mort à 200 pour cent. Elle était dans mon filet et malgré mes airs de chien fou, je suis un adversaire redoutable. Je suis le pire salaud de ces chers Révolutionnaires et je le prouvais bien.

-Lagi c'est ça ? Ramasse la rouquine et décamper de là, je crois qu'il est temps pour nous de mettre les voiles... À moins que l'envie d'exploser tout ce beau monde te tente.

Je fixais ma proie du regard, mais je gardais tout de même un œil sur les autres. Pas question de se faire avoir sur ce coup, c'était moi la star de l'équipe ! Je détenais la clé de la victoire et je n'allais pas la lâcher. Aucun style, ne veut pas dire qu'on n'a pas de talents. Je sais comment me sortir de chaque situation, j'ai un don pour ça. Il ne restait plus grand-chose en face et les autres révolutionnaires étaient là au cas où ça tourne mal. Enfin, quand je dis "au cas où ça tourne mal", je veux dire, si j'appuis sur la gâchette. Je n'ai jamais résisté longtemps une arme en main et un doigt sur la gâchette...

Revenir en haut Aller en bas
Disciple du Jeu
Explorateur Très connu
Explorateur Très connu
avatar
Messages : 169
Points d'activités : 1928
MessageSujet: Re: Les Wild Hunters VS la Révolucion! Lun 10 Juin - 13:12

End game !

Tout ne se passe pas forcément comme on le voudrait parfois... Mon plan était simple, les submerger, pourtant, il arrivaient à nous défaire aisément malgré le facteur imprévus. Trop fort ? Voilà la conclusion à tirer. Pourtant, nous ne battions pas retraites. Simplement parce que JE ne le voulais pas. Pas question d'abandonner sans avoir vu si cela était de la différence de force ou juste de la chance. Après tout, ce facteur n'est pas à mettre de côté. La chance finit toujours par tourner alors peut-être qu'en persévérant... Bref, je ne battais pas en retraite m'apprêtant à planter ces deux tourtereaux. Les roux... Toujours un moyen pour pas faire comme tout les autres. Bref, j'allais frapper quand la tigresse commença à agir de manière imprévue. COCOTTE... T'étais censé rester de dos, pleurer comme une chouineuse et c'est tout... Finir empalé avec ton pote. Bordel...
En plus, voilà que le pseudo amant vint à attaquer me prenant de court. Tch... Pour qui se prenait-il ? Ok il m'a mis à terre et alors ? Le regardant dans les yeux, voilà qu'il joue celui qui a tout à son avantage ? Insolent.. ça m'énerve ces gens là... Vraiment. Du côté des autres... ça chauffais pire que ça. Chacun se faisait avoir... Bon, vu la situation, il fallait vraiment se tirer de là et au plus vite.

«  … Vous gagnez cette fois... Mais ne …. »


Pas le temps de finir notre phrase. Un rugissement préhistorique se fit entendre. Pas juste un hurlement, mais un véritable rugissement qui ne pouvait provenir que d'une seule personne. Visiblement, soit s'était bon, soit s'était mauvais. Quoi qu'il en soit, ce son signalait vraiment la fin de la bataille ridicule qui c'est déroulé.

«  .. A moitié ou totalement... Nous verrons bien... REPLIE !!! »

Pour ma part, je commençais à reculer lentement aidant un acolyte à marcher. Les autres quand à eux se retirèrent lentement. Quoi que.. Mention spéciale de la part de Magnus qui se pris une simple accusation comme quoi il était juste un pervers fou allié. Un compliment pour lui si ça se trouve. Enfin bref, les quinze personnes que nous étions, entier ou non, repartirent dans la forêt rebroussant chemin. Descendant la petite colline par laquelle nous étions venu, nous partîmes vers la petite plage où nous avions accosté. Là bas, le navire trônait fièrement attendant d'être remis sous l'eau ou tout simplement de repartir. Après tout, il fallait attendre le chef désormais. Succès ? Réussite ? Allez savoir...

Nous arrivâmes au navire attendant désormais patiemment les autres. Après tout, pas question de repartir sans eux. Sauf si l'amiral en chef appelait pour nous l'ordonner même si ce genre de cas était plus une chose qui n'arrivera pas. Les W.H ayant visiblement... conquis une partie de l'amour propre du gouvernement ou au moins de la marine. Suffisamment pour être reconnu comme chasseurs de primes et non simples tueurs...

(c) fiche par ocean lounge



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takahashi Tora
Soldat de la révolution
Soldat de la révolution
avatar
Messages : 68
Points d'activités : 495
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (1/4)
Age : 22
Localisation : Au large d'Alabasta !

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 413
Points de popula' [PP] : 416
Divers:
MessageSujet: Re: Les Wild Hunters VS la Révolucion! Jeu 20 Juin - 23:08


Il arriva à la fin du combat, encore à moitié sous le choc. La mort de son chef était certaine, il avait entendu l’explosion. Il ne pouvait cependant pas se laisser abattre. Il fallait qu’ils se tirent, et vite, sinon le bateau allait se retrouver au fond de l’océan.  Il arriva juste après le départ des Chasseurs de Prime. La première chose qu’il constata étant qu’ils avaient réussis à récupérer Eden. Au moins tout ca n’aurait pas servi à rien … Elle semblait tout de même en mauvais état. Il n’avait aucune idée de ce qui s’était passé pendant son emprisonnement, mais elle n’avait pas l’air de pouvoir courir pour l’instant. Il vit ensuite Lagi qui la soutenait. Pas de blessures apparentes … Les autres aussi ne semblaient pas s’être trop fait mal. Bien. Ils n’avaient pas le temps de traîner. Tora prit alors la parole.
 
« Il faut qu’on bouge ! Lagi, tu prends Eden avec toi ! On retourne tous au bateau ! »
 
Certes, il arrivait après la bataille, mais ils n’étaient toujours pas les bienvenus ici. C’était pour ca qu’il était si pressé. Il commença à avancer en priant pour qu’ils ne posent pas de questions inutiles maintenant. Il était prêt à tout leur dire une fois revenu … Sur ce qu’il s’était passé, sur Tensei, ou même sur les raisons d’une telle précipitation. Il partit au pas de course, sachant que les autres suivraient. Et pour Eden ? Il savait parfaitement que Lagi pourrait les suivre en la soutenant. Il avait déjà subi bien pire. Cependant, l’état de la demoiselle restait inquiétant. Il ne la connaissait pas, mais il doutait qu’elle ait cet air de zombie au naturel. De plus, elle semblait avoir été touchée par un coup de sabre … Rien de bien grave, mais ca pouvait s’infecter s’ils laissaient ca comme ca. Il entendit alors les premiers coups de canon, comme pour l’inquiéter encore plus. Ils avaient finalement ouverts le feu sur le navire …
 
Heureusement, ils arrivèrent peu de temps après. Ils embarquèrent dans l’urgence, alors que les boulets s’enfonçaient dans l’eau, se rapprochant de plus en plus du navire. A ce rythme, ils allaient avoir le temps d’ajuster leurs tirs pour toucher. Le roux prit alors les commandes du bateau et les fit dégager, profitant d’un vent favorable. La priorité ? Dégager ! L’important n’étant pas « où ? », mais « vite ! ».
 
Il ne put se relaxer que quand l’île fut au loin derrière eux. Il ne craignait d’être poursuivi, étant donné que ces types ne s’étaient pas préparés à devoir embarquer immédiatement.  En fait, les révolutionnaires seraient déjà bien loin quand leurs ennemis pourraient s’en aller. De plus, ceux-ci devraient alors faire le tour de l’île. C’est alors qu’il lâcha les commandes pour voir si tout le monde allait bien. Tout particulièrement la jeune fille. Les autres s’étaient-ils occupés de la soigner ? Il regretta alors de ne pas avoir de médecin professionnel à bord … C’est en arrivant sur le pont qu’il sentit toute la fatigue accumulée jusque là lui tomber dessus. Et c’est aussi là qu’il se souvint que Tensei était mort. Ce n’était pas la première fois qu’un de ses compagnons mourait, et pourtant, c’était toujours aussi insupportable. Il se sentait mal et manqua de trébucher. La première fois, il avait même été vomir plusieurs fois … Il se mit assis deux minutes. Il fallait se reprendre. Ou plutôt, il fallait faire mine de s’être repris, si il ne voulait pas déprimer tout le monde … Il se releva finalement. Il était temps de leur raconter ce qu’il s’était passé …


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lagi E. Namino
Soldat de la révolution
Soldat de la révolution
avatar
Messages : 83
Points d'activités : 485

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 395
Points de popula' [PP] : 403
Divers:
MessageSujet: Re: Les Wild Hunters VS la Révolucion! Ven 21 Juin - 15:07

Don't forget who are we...














La fin de la bataille avait sonné. Les gens abandonnaient et s'en allaient. Cependant, une drôle d'histoire semblait se passer en parallèle de cette bataille. Un hurlement effroyable avait retentit de manière très étrange. Qu'était-ce ? Pour l'heure, je n'en avais aucune idée mais pour l'heure, on devait se concentrer sur Eden. Après tout, elle était la clé de cette histoire d'aujourd'hui. Le centre d'intérêt de ce moment. Enfin nous l'avions trouvé et là, avec la défaite de ce groupe de personnes étranges, nous avions gagné. Pourtant, intérieurement, j'avais comme cette drôle d'impression. Une impression qui me rongeais de l'intérieur comme si une mauvaise nouvelle allait nous être annoncée. Soudainement, alors que nous étions tranquille, voilà que Tora débarque d'on ne sait où pour alors nous dire de bouger. Alors que je soutenais la belle rousse, voilà que celle-ci semblait pousser un léger gémissement avant de tomber dans les pommes. Sûrement la drogue ou autre qui l'avait mise K.O. Me taisant, je vins donc à la supporter.

La prenant tel un sac à patate, je vins la porter. Nous nous dirigions vers le bateau alors que celui-ci était attaqué. Les boulets de canon étaient proche mais ne touchaient pas le navire fort heureusement. Finissant par arriver sur le pont, nous partîmes rapidement fuyant. Cependant, un détail restait en suspend. Où était Tensei ? Certes, il peut se « téléporter », mais comment allait-il le faire ? Et quand ? Bref, nous nous éloignions de la côte rapidement comme pour fuir la mort.
Eden à bord, Tensei disparu, je vins à emmener la demoiselle sur un lit. La demoiselle ayant besoin d'être pris en charge rapidement.

Alors que je me retournais, je voyais Tora vomir... Avait-il le mal de mer ? Non, jamais il ne l'avais eu. Visiblement, il allait mal à l'intérieur de lui. Qu'avait-il ? Se mettant assis comme pour méditer. Puis après un moment, il vint à se relever. Avait-il quelque chose à dire ? L'évidence était là, pourtant, je ne voulais pas la voir.

«  … Que s'est-il passé Tora ? … »

Le regardant dans les yeux, je cherchais la réponse. Mais en vain, je ne voulais pas voir l'évidence même. Soupirant, je vins à penser à Eden me demandant comment elle allait.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Les Wild Hunters VS la Révolucion! Mer 26 Juin - 19:42



Révo' vs CDP



Un lion est-il mort ce soir ?

Voilà, je venais de lancer mon attaque ! Même, si ça me faisait mal aux côtes vu que je faisais de larges mouvements avec mes bras, je continuais ! Les fouets de soie, qu’il y avait au bout de mes doigts, arrivaient à toucher mes ennemis ! Et le doux son, de mes armes frappant la chair humaine et le cri de mes adversaires, créaient une charmante mélodie ! Excité par tout cela ! Avec un grand sourire, qui pendait à mes lèvres. Je disais encore des conneries, mais cette fois-ci, c’était plus dans le domaine du sadisme, que dans un autre :

Oh oui ! Criez ! Souffrez ! Cela me fait croire que je suis l’un des plus puissants dans ce Monde ! Ha ha ha !


Après, que j’eus dit cette phrase ! Comme si j’avais transpiré à grosse gouttes ! De la soie liquide, suintait sur mon visage ! Avec ma main droite, je m’essuyais la tête ! J’arrêtais mes doigts au milieu de ma tête ! Entre trois d’eux, il y avait deux taches noires ! Cela représentait mes yeux ! Afin, que l’on ne me prenne par pour plus fou, que ce que je suis, je m’excusais, de m’être autant emporté ! Histoire, que mes compagnons, ne me virent pas de leur équipage :

Oups ! Désolé ! Ce combat m’a fait monté beaucoup d’adrénaline et de sang jusqu’à ma tête ! Ah tiens ! J’en ai même sur le bout des doigts !


Oh ! Et puis fuck ! Personne n’est parfait dans ce Monde ! Surtout pas moi ! Visiblement, les moqueries que j’avais subies et le passage dans la jungle, m’avaient bien changé ! Et tous ces combats perturbaient encore plus mon comportement ! En prenant de bonnes grosses bouffées de dioxygéne et de diazote. Je me calmais peu à peu. Pendant que je faisais ça, nos ennemis partirent vers d'autres horizons. Bien entendu, comme je voulais les narguer encore une fois, je leur criais cela :

Pour la prochaine bataille  ! Je vous conseille de vous entraîner, car même un matelot manchot de la marine ferait mieux que vous !


Content de ma petite phrase, je rirais un peu. Une fois que Lagi ait pris la rousse sur ses épaules, vu qu'elle s'était évanouie avec toute cette émotion ! Après tout, je le comprends ! Voir un aussi grand fêlé que moi ! Ça surprend toujours. Nous partions. Vu que je m'étais fait blesser pendant mon combat contre les chasseurs de prime ! Nous pouvions perdre du temps à cause de ça ! Et sur une île inconnue, ce n'est jamais bon ! Je transformais mes pieds en soie liquide et ainsi je glissais plus sur le sol au lieu de m'appuyer sur les jambes ! Et en plus, le terrain en pente de l'île, convenait parfaitement à cette utilisation de mon fruit du démon ! Comme quoi, je suis peut être fou, mais autant, voire plus intelligent que vous. Grâce à l'idéal sens de l'orientation de Lagi. On ne se perdait pas dans la jungle ! Car ça, ce n'est jamais bon ! Et qui sait, qu'est-ce qui se cache dans les forêts de Grand Line ? Peut-être des dinosaures ou de gigantesques animaux, dont on ne se soucie pas l'existence ! Après ces quelques minutes de marches, où je m'étais sali en glissant sur ce sol, constitué plus de boue et de cailloux que d'autre chose ! Nous arrivâmes enfin au navire ! Et ô miracle ! Il était encore là et en un seul morceau ! Personne ne l'avait attaqué. Et c'était le mieux pour nous ! Comme quoi, en plus d'être nul en combat, ces chasseurs de prime étaient cons ! Car s'ils avaient voulu, ils auraient pu nous emprisonner sur cette île, en coulant ou en kidnappant notre navire ! Franchement, si tous nos prochains ennemis, étaient des grosses merdes comme eux ! On s'en sortirait à l'aise et je ne prendrais aucun plaisir à les faire souffrir, pour me faire croire être l'un des plus puissants de ce Monde, vu que moi, je ne m'amuse pas avec la merde ! Après avoir sauté à bord de ce navire, nous retrouvâmes Tora. Où étaient passé Tenseï, tel était la question. En plus, d'avoir perdu le fumeur d'opium, on avait perdu le capitaine ! Comme quoi, certes nos ennemis étaient un peu cons et nuls ! Mais les dieux étaient avec eux ! Bien entendu, étonné que l'homme aux cheveux blonds ne soient pas avec nous. Lagi posait une question ! Bien entendu, cette dernière, était où était le fameux capichef ! Moi, j'en rajoutais aussi une couche :

T'ain ! C'est pas bon ça ! Il est passé où le capichef ! On est presque comme des orphelins maintenant ! Comme quoi ! Il ne fallait pas se séparer et qu'il fallait encore une fois m'écouter ! Merde quoi !


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Les Wild Hunters VS la Révolucion! Mar 2 Juil - 17:49



○ Départ sous les tirs ennemis ○


Nos ennemis lâchaient prise, il était temps ! De toute façon il n'avait aucune chance contre nous, contre moi. Je suis peut-être complètement givré, mais j'assure. Je ne loupe jamais ma cible et je fais mal, très mal. Je lâchais la demoiselle en laissant mon arme pointée sur elle. En guise d'adieu, elle me lâcha "Pervers fou allié", je rigolais en la saluant de la main. Elle était pas si méchante que ça finalement. Quel doux compliment venant d'elle, dommage qu'elle soit une ennemie. Je gardais toujours mon arme braquée sur eux, j'avais une soudaine envie que me dévorait les entrailles. Pas de survivants, pas de témoins, simplement leur cadavre. Cette idée me fit d'abord sourire, puis éclater de rire. Je rengrénais mes armes tout en regardant l'entaille qu'elle m'avait fait. Une blessure superficielle, la rouquine avait pris bien plus cher que moi. Soudain, un autre énergumène fit son apparition. Les autres semblaient le connaître, mais j'avais quand même une main sur mon arme. Il nous demandait de fuir, ce qui me surprit. Où était passé leur assurance du début ? Cette flamme qui les animait. Moi je voulais explorer l'île, savoir ce qui pouvait bien se tramer ici. J'avais aussi envie de buter nos agresseurs, mais ça, c'était optionnel. Je suivais la petite troupe, avec Lagi qui portait la rouquine. Un léger sourire s'affichait sur mon visage en voyant cette scène. Ils étaient mignons tous les deux. Un joli petit couple. Je ferai peut-être mieux de tenir ma langue sur cette histoire. Je risque, encore une fois, de m'attirer les foudres de mes collègues. Après une longue marche, on arrivait enfin au navire. Il était sous les tirs ennemi et le bruit des explosions me faisaient le plus grand bien. Tandis que les autres s'activaient pour faire partir le navire, je me dirigeais vers l'arrière du navire. Puis j'hurlais haut et fort à mes ennemis.

-Bande de raclures ! Même pas foutu de viser juste ! Approchez, je vous attends !

Puis j'éclatais de rire, aussi fort que j'avais hurlé. Cette bataille m'avait animé d'une folie sans nom, encore une fois. Je regardais l'île disparaître et le bruit des canons s'étouffer doucement. Quel final ridicule. J'étais déçu. Moi qui imaginais ces révolutionnaires puissants et sans peur, j'étais déçu. Bon, on aurait surement périt en les attaquant, mais on n'aurait pas fui la queue entre les jambes. Je retournais sur le pont pour me poser sur le rebord. Je regardais attentivement mes camarade. Le petit nouveau qui nous avait rejoint après la bataille semblait malade. Non, pas malade, déstabiliser. Il avait dû subir un sacré choc de son côté, mais de là à tourner de l'oeil, c'était ridicule. Le type bizarre, mais plutôt cool, souleva une question importante. Il était passé où le blondinet. Celui là même qui m'avait impressionné au moment de mon arrivée. Bien sûr, j'avais rapidement compris ce qui s'était passé, contrairement à mes collègues. Les voyant tous sous le choc, je prenais la parole. Ce qui est sûr, c'est que ça allait s'annoncer rock'n'roll.

-Il est mort le blondinet ou au mieux capturer, n'est-ce pas ? À voir ta tête, je suis sûr que oui... Sérieux les gars bougez-vous ! Vous êtes pitoyables ! Un chef est mort ? Et alors ? Ce n'est pas la fin pour autant. Inutile de vous tourmenter pour si peu, la vie continue... Je ne le connaissais pas, mais je suis sûr qu'il aurait préféré vous savoir en vie, que mort... Alors, commencez pas à chialer, sinon je fais tout sauter pour vous calmer ! Je suis peut-être le pire des enfoirés et surtout le plus grand des cinglés, mais je sais au moins une chose... Quand un leader meurt, on garde la tête haute et on fait face !

J'étais rarement sérieux, mais là, ils en avaient besoin. L'un avait du mal à admettre la vérité, l'autre était complètement abattu. Le type bizarre semblait plus ou moins toucher par cette histoire, ou pas. De nombreux meneurs meurt, autant que de compagnons. Il faut savoir faire abstraction de ses sentiments parfois, pour pouvoir avancer. Je suis peut-être un mur niveau sentiment, mais eux sont pires que des fillettes. Ils n'avaient pas besoin qu'on leur remonte le moral, mais plutôt qu'on les secoue un bon coup. C'était mon rôle, le salaud du groupe, celui qu'on déteste, mais qui voit toujours juste... enfin, quelque chose comme ça, j'en sais rien moi ! Voguons vers de nouvelles aventures, car ce n'est pas terminé pour nous...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Les Wild Hunters VS la Révolucion!

Revenir en haut Aller en bas

Les Wild Hunters VS la Révolucion!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Grand Line :: Les autres île de Grandline-