AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

La bataille pour Season Town [PV - Kage no Hi Kuro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: La bataille pour Season Town [PV - Kage no Hi Kuro] Mar 14 Mai - 18:38



○○○ La partie d'échec peut commencer ○○○




Je n'ai jamais cru au destin et à toutes ses conneries. Pourtant, il faut avouer qu'il est parfois capricieux. Moi par exemple. J'étais parti pour naviguer sur Grand Line et explorer le nouveau monde. Seulement voilà, une route un peu sinueuse m'avait fait revenir au point de départ, East Blue. Si ça ce n'est pas un signe du destin, je ne sais pas ce que s'est. Mon voyage m'avait tout de même servi, puisque j'étais beaucoup plus fort, mais j'ai perdu gros. Time's Arc m'a tout pris pour me faire revenir en arrière. Moi je crois que le destin, s'il existe, ce fout de ma gueule. Il est en train de rigoler en lisant son journal sur les toilettes. Enfin quelque chose comme ça, on n'est pas à un détail près. En tout cas il doit bien s'amuser avec moi. Du coup, puisqu'il m'avait fait revenir, j'allais lui apprendre à jouer avec moi. J'étais bien décidé à reprendre les choses dans l'ordre, en commençant par l'île qui m'a vu naître. Là-bas rien a changé, c'est toujours la même chose et pourtant ça fait quinze longues années. Depuis l'échec de la rébellion, tout le monde suit à la lettre les ordres. Moi je dis qu'il est temps de mettre un terme à tout ça. Puis ce sera une bonne occasion pour montrer mon vrai visage. Terminé le petit garçon mignon et adorable, place au pirate, celui qui est sans pitié. Enfin, seulement après un bon repas, il y a des priorités dans la vie. Ils ont cru se débarrasser de moi à Time's Arc, mais ils ont fait l'erreur de sous-estimer ma chance. Il est temps pour Masshiro Shingen de revenir sur la scène pour une grande représentation. Je ferai trembler les murs du Gouvernement pour qu'il s'écroule sur ces grattes papiers inutiles qui se croient tout permis.

J'avais rejoint la plage de Season Town en début d'après midi. Nous étions en automne et le rendez-vous était donné pour la fin de la journée. J'avais recruté large, une armée de pirates attirés par l'odeur du trésor. Il n'était que de la chair à canon. Ceux qui pourront avoir leur part sont au nombre de quatre. Je les ai rencontrés durant mon retour sur East Blue et ils ont tous accepté de suivre un gamin de dix ans dans un bras de fer contre Gouvernement. Trois jours avant mon arrivée sur la plage de l'île des Quatre Saisons, j'avais envoyé une lettre. Elle était destinée à Ginzo, le Dragon Céleste en charge de l'île. Il a dû se faire dessus en lisant ma lettre de menace. Un fantôme du passé qui promet de l'envoyer en enfer, il y a de quoi avoir peur. J'ai eu vent que son appel à l'aide lancé à ses supérieurs avait été vain. Personne n'a voulu le prendre au sérieux. Ils ne voulaient pas croire à une menace invisible. Il avait renforcé la sécurité en ville et sur l'île. C'est pour cette raison qu'autour de moi il y avait les corps de plusieurs soldats. Il y avait eu deux patrouilles, soit une dizaine d'hommes. Il n'était là que pour le spectacle, je voulais faire forte impression devant mes invités. Ces pirates sont peut-être des bon-à-rien, mais ils ne fonctionnent qu'à l'intimidation. Cela faisait plusieurs mois que j'avais préparés ce plan. Tandis que ces foutues pirates attaquent le gros des troupes, j'entrerais dans la ville avec mes nouveaux amis. Quatre puissants pirates, surement les plus cinglés d'East Blue. Le soleil commençait à se coucher, signe que tout allait bientôt démarrer.

Les premiers navires commençait à se pointer à l'horizon. Je me relevais sur mon disque et je montrais mon impatience par un large sourire. J'avais hâte que le carnage commence. Il suffit de promettre un fabuleux trésor pour que des pirates rappliquent. Bon, j'avais surement oublié de parler de deux ou trois choses, mais il ne fallait pas les faire fuir. Je voulais simplement qu'il cache notre intervention. Une fois que les Généraux seront tombés, la ville sera libérée. Il n'y aura ni négociation, ni prisonniers. Ils vont connaître l'enfer cette nuit et l'aube sera rouge écarlate.

Les premiers pirates arrivaient sur l'île et ils semblaient déchaînés. Certains gros poissons étaient déjà présents. De nombreux pirates étaient surpris de voir un gamin face à eux. La seule chose qui devait les retenir, c'était surement les cadavres autour de moi. Tous s'accumulèrent face à moi, tandis que les derniers pirates débarquaient sur l'île. Une course contre-la-montre s'engageait. Il ne faudrait pas longtemps aux gardes de Season Town pour remarquer notre présence, mais il était déjà trop tard. Les pirates étaient un peu désorienté par ma présence, mais les quatre principaux acteurs avaient répondu présent. Moi j'avais revêtu mes habits de soirée. Un foulard autour du cou et un long manteau blanc. Il était encore tâché du sang des incapables autour de moi. Encore et toujours une mise en scène... ce manteau était trop long et il traînait par terre. J'étais déjà tombé trois fois dans le sable depuis mon arrivée. Afin de faire terre les derniers arrivés je faisais léviter mon disque jusqu'à la marée de pirates.

- Pour ceux qui se poseraient encore des questions sur moi... Aller vous faire foutre ! Le premier qui l'ouvre je l'éclate... Bien, si ce détail est réglé... Bonsoir et bienvenue à la grande fête organisée par Masshiro Shingen !

J'affichais un large sourire, mais j'avais envie de rire en me roulant par terre. Je devais garder mon sérieux, mais c'était dur. Je faisais les bourrins sanguinaires pour impressionner une bande de pirates. Ce qui semblait marché à merveille. Bien sûr, il y en avait quatre qui n'avaient pas bougé. Eux étaient différents de cette bande d'incapables. Ils étaient là pour se battre et non pour servir de bouclier. À nous cinq on allait détruire les Généraux de la ville et ensuite se partager le trésor du Dragon Céleste. Les autres pirates ? Ils ne sont là que pour le divertissement et le spectacle. Je n'ai rien contre eux, mais ils ne seront pas nombreux à survivre. Le soleil était de plus en plus bas, il allait laisser place à la nuit. C'était le signal, nous allions bientôt nous lancer à l'assaut de Season Town...



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 7
Points d'activités : 52

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 90
Points de popula' [PP] : 90
Divers:
MessageSujet: Re: La bataille pour Season Town [PV - Kage no Hi Kuro] Mer 15 Mai - 18:18




Ginjô était sur un bateau commercial, il était en route pour Season Town, l'île des Saisons. Il devait s'y rendre car il se devait de répondre présent à l'homme qui lui avait sauvé la vie : Masshiro Shingen. Cet homme lui avait sauvé la vie en le sauvant de l'esclavagisme, il lui devait énormément. L'homme-poisson était donc sur ce bateau pour cette île, l'appel était fait, il avait eu des précisions sur ce qui allait se passer, c'est-à-dire une guerre ouverte entre les membres de la Garde Royale de Season Town et les personnes qui on reçues cette lettre, il était plus que temps d'aller remettre en place les pendules des dirigeants de cette île. Le junior s'était renseigné sur cette île, bien qu'il n'ait pas reçu énormément d'informations à cause du filtrage qu'exerçait le dirigeant là-bas, il savait seulement que les habitants de cette île avaient été menés par un mystérieux leader, il y a quinze années de cela, pour tenter de faire une rébellion mais, manque de chance celle-ci n'a pas fonctionné et le mystérieux leader a soudainement disparu après ça. Quinze longues années où les habitants de Season Town subissaient le joug de la violente Garde Royale et de ses dirigeants, ainsi que des Généraux qui étaient eux aussi considérés comme les plus puissants de l'île, et de loin.

Arrivé à bon port, Ginjô descendit du bateau pour se diriger vers le lieu de réunion qui avait été fixé par Masshiro. Le soleil commençait à disparaître laissant place à seulement quelques rayons persistants. La journée été maintenant terminée, le rendez-vous avait été fixé pour dans dix minutes ; l'homme-poisson se hâtait donc afin de ne pas arriver trop en retard et il croisait dans son chemin plusieurs personnes qui étaient primées mais il n'en prêtait guère attention et continuait son chemin vers le lieu de rendez-vous fixé. Manque de bol, son navire s'était trompé de port et l'avait emmené ailleurs, un endroit qu'il ne connaissais pas et, il semblerait que les pirates qu'il avait croisé sur son chemin ne savaient pas non plus là où ils allaient. Fort heureusement, l'homme-poisson croisait une patrouille composée de cinq hommes qui semblaient appartenir à la Garde Royale, n'étant pas extrêmement connu, Ginjô pensait qu'il ne lui ferait rien de spécial, mais celui-ci se rappela un petit peu trop tard qu'il faisait parti de la race des Hommes-Poissons, un peu tard car les Gardes l'avaient déjà entourés et lui posaient plusieurs questions.

" Hé toi, qu'est-ce que tu fais là ! Saleté d'homme-poisson, t'es sûrement là pour aider à la rébellion qui se prépare !!
- Nanda omae ? Qu'est-ce que vous dîtes, je suis là en simple touriste. Ah, peut-être est-ce le fait que je sois différent de vous, Humains, que je n'ai pas ma place sur cette île et que je sois, pour vous, obligatoirement coupable d'un acte de rébellion quelconques , alors que je suis simplement en train de marcher, kusso yaro domo ! "


Après qu'il les ait insulté et avoir affiché un grand sourire, les gardes sautèrent tous en même temps afin d'abattre notre héros, mais celui-i ne comptait pas se laissait faire, il avait une dette à payer et il comptait le faire cette nuit même, en libérant Season Town des personnes qui font que cette île n'attire plus personne. Il se mit donc en position de combat et commença à esquiver tous les coups que les Gardes lui portaient, après s'être extirpé aisément du piège formé par ceux-ci,. Reprenant son assaut, il mit K.O. un à un chacun des gardes qui essayaient de riposter. Après que cela fut finit il ne perdit pas de temps et cacha les corps dans une caisse non loin de sa position actuelle et reprit sa route en accélérant toujours plus rapidement son mouvement.

Enfin arrivé au lieu du rendez-vous, où le soleil était déjà couché, Ginjô reconnaissait deux visages qui lui étaient familiers car il devait la vie à ces deux-là, l'un d'entre eux utilisait le style à deux sabres et avait tout bonnement impressionné l'homme-poisson de part ses grandes capacités au combat à l'épée, il se nommait Azuma, le second était tout simplement un enfant, qui se tenait au milieu d'une bonne dizaine de corps. Lui-même avait sûrement dû se faire attaquer par une ou deux patrouilles ; il utilisait un pouvoir rare et ancien, celui des Fruits du Démon, mais Ginjô ne connaissait toujours pas le véritable pouvoir de ce dernier, bien qu'il en avait une petite idée derrière la tête. Il se nommait Masshiro Shingen, c'était envers eux-deux que Ginjô avait une dette de vie. Il observait la foule et semblait intéressé par deux autres personnes qui étaient là, une femme qui avait un air assez vicieux et malade dans le regard et un énorme gars qui était plus grand que tout le monde, avec un masque autour de la bouche, sûrement pour le swagg, qui sait. C'est alors que Masshiro prit la parole et que la libération de Season Town débutait...





Dernière édition par Madarame Ginjô le Jeu 23 Mai - 21:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La bataille pour Season Town [PV - Kage no Hi Kuro] Ven 17 Mai - 22:45

~~ PV : Kage no Hi Kuro ~~
~~ Derrière chaque grand homme se cache une femme ~~


La beauté … La mort … Deux choses qui s'opposent tellement et qui sont pourtant complémentaire sur mon île … Amazon Lily, l'île qui m'a vu naître et qui est aujourd'hui tenue par une garce, stupide, moche, vieille et qui ne vaut plus rien. Mon but ultime dans la vie était de pouvoir éliminer ma chère et tendre cousine, j'avais besoin de sentir son sang sur une de mes ombres, sentir ses muscles et sa peau déchiraient, ses os explosaient ! Même si mon rêve semblait irréalisable, je n'avais pas besoin de stratégie ou de tricher afin de réussir, il me suffisait de devenir forte, devenir grande et surtout marqué ce monde par le sang de mes nombreuses victimes. Pourquoi je vous parle de sang ? C'est simple je pense, mais bon … J'étais sur une île pour aider un vieil ami. Masshiro Shingen, un jour après avoir ouvert ma grande, grande, grande (grande …) gueule, je m'étais fait aggresser dans une ruelle … Cinquante marines se tenaient face à moi avec pour seul et unique but de me faire la peau. Faut dire que je suis légèrement violente et légèrement narcissique, par conséquent les Marines m'aiment pas trop … Au moins c'est réciproque ! Bref, comme je disais des mouettes de partout étaient venus pour me buter et même mon fruit du démon ne m'avait pas sauvé cette fois-ci, non c'était un petit gamin qui était venu à ma rescousse … Dit comme ça on aurait du mal à le croire et pourtant c'était bien un gamin maudit par les flots lui aussi qui m'avait sauvé. On avait pas vraiment beaucoup discuté pour la simple et bonne raison que je m'en foutais de sa vie, mais j'avais tenu à tout prix à savoir le nom de mon jeune sauveur « Masshiro Shingen », c'était le nom de mon Mini-sauveur. Nous nous étions séparés quelques temps … Des jours qui peu à peu étaient devenus des mois, on avait continué tranquillement notre vie, chacun de son côté, moi je semais la mort là où je passais tandis que lui continuait son aventure en suivant sa propre voie. Je ne savais pas comment lui parler, il semblait être mon égal, mais je ne pouvais me résoudre à l'idée qu'un gamin de dix piges puisse égaliser toute ma force et toute ma grandeur.

J'étais donc là pour Masshichou, il m'avait demandé de me rendre sur l'île afin de l'aider dans sa grande quête … La vengeance, au final on cherche tous en quelque sorte une vengeance envers quelqu'un … Une vengeance pure comme moi et Shingen ou une vengeance envers la cruauté de la vie, certains l'appelle Dieu, d'autres le destin dans les deux cas ça m'énerve ! Dieu s'amuse avec nous s'il sait tout de notre vie, il se sent bien uniquement quand nous sommes malheureux … S'il n'existe pas, les croyants brassent du vent, mais un homme peu cultivé sera un pion facile à manipuler qu'un homme de science … Par conséquent je m’efforçais donc d'étudier et de devenir chaque jour un peu plus intelligente. J'étais donc arrivée sur l'île à l'aide d'un petit bateau, il ne possédait rien d’impressionnant, mais au moins il me permettait de me déplacer et de voguer librement sur les mers. J'aimais beaucoup ce bateau, car c'était un présent de ma cousine avant que je m'en aille (après ma pitoyable défaite d'ailleurs), même si je semblais haïr celle qui m'avait offert ce présent, la vérité était beaucoup plus complexe … Quand j'étais petite et il y a encore quelques années Erza était ma soeur … Mon héroïne même … Je ne pourrais jamais oublier ou balayer toutes les aventures que j'ai vécu avec ma chère amie. Je la haïssais pour sa trahison, mais je voulais quand même espérer … Espérer qu'elle m'aimait toujours, qu'elle ne m'avait jamais oublié et qu'elle ne m'avait abandonné que pour mieux revenir.

Bref, après avoir accosté sur l'île je me trouvais … Perdue ? Je ne connaissais pas bien cette île après tout je savais pas vraiment pourquoi j'étais là … Était-ce pour me mesurer à Shingen ? Pour l'aider dans sa quête ? Pour devenir son ami ? Ou tout simplement pour tuer des gens par centaine ? Je savais pas, même si la dernière solution semblait la plus propable. Après une bonne heure de route j'arrivais enfin au bon endroit … Des sous-fifres, des raclures, des déchets, des primates, des merdes et des insectes grouillaient ici … Shingen avait réuni tous les plus grands nazes d'East Blue afin de nous ouvrir la voie et au loin j'apercevais mon jeune ami entrain de faire sa grande bouche pour changer … Il avait décidé d'assumer pleinement son rôle de chef et j'étais plutôt amusée de voir comment il s'y prenait, il semblait confiant par ses paroles, mais j'avais l'impression qu'il n'était pas à l'aise, pas dans son élément ! Il faut dire que tout le monde n'a pas mon talent pour motiver des troupes ni pour mener des gens à la victoire. La manipulation était mon jeu préféré, j'étais donc parfaitement à l'aise avec tous ses pions sur mon échiquier, mais il est vrai j'avais un léger un problème … Je ne supportais pas les faibles … C'était sûrement chimique ou une connerie dans le genre, mais les faibles m'insupportaient … Surement mon sang royal qui ne pouvait souffrir la faiblesse d'autrui … Dans tous les cas je mourrais d'envie de tuer ses minables petits bouseux, mais Shingen et moi nous devions compter sur des déchets afin d'assurer une victoire grandiose.

Je marchais donc vers mon jeune ami qui venait de finir son discours, je me retenais pour pas rigoler … Il ne me faisait pas peur une seconde, mais je devais lui montrer un minimum de respect sinon les pions allaient peut-être se rebeller va savoir … Une fois au côté de notre chef d'orchestre je commençais à afficher un grand sourire, j'étais puissante, j'étais grande et plusieurs merdeux allaient danser dans le creux de ma main, j'allais enfin pouvoir participer à une grande bataille, à une bataille digne de celle qu'Erza a mené face au gouvernement … Enfin presque … Je ne savais pas pourquoi, mais je sentais que parmis ses déchets se trouvaient des gens plus importants … Des gens forts, j'avais hâte de les rencontrer, car j'avais l'impression que nos destins allaient se croiser pour ne former qu'un. Je regardais donc les pions de haut, je regardais tous les boulets d'un œil méprisant avant de m'adresser à eux. La scène était juste mangnifique, une demoiselle au sang royale qui s'adresse à ses sujets avec mépris et dédain … La scène parfaite pour moi et mon narcissisme sans limite !

« Aujourd'hui mes frères, mes sœurs, nous allons marquer l'histoire de cette île, nous allons devenir maître de ces lieux et nous allons faire couler le sang, la mort et le carnage régenera lors de cette bataille décisive … Il est temps pour nous de nous faire un nom sur cette terre et marquer les blues par nos actes ! Alors levez vos armes, levez vos poings, levez votre tête, marchons vers la victoire et la mort de nos ennemis »

J'espérais avoir remotivé les troupes, mais je n'en étais pas sûr … Après tout je m'en foutais, leur seul but était de servir de chair à canon, c'étaient de simples figurants … Donc on s'en foutait de ce qui se passait dans leur tête ! Je me retournais vers Shingen afin de lui adresser quelques mots à son tour

«Alors mon petit ? T'es prêt j'espère dans le cas contraire je te piétinerais avec nos ennemis ♥ Tu as beau être le chef des opérations tu restes un petit garçon donc laisse les grands géraient ça »

Même si je ne pensais pas ses mots je désirais taquiner légèrement le petit rouquin … J'étais méchante et je ne voulais pas qu'il l'oublie ! D'ailleurs … Vais-je pendre, brûler ou crucifier les citoyens de cette ville ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La bataille pour Season Town [PV - Kage no Hi Kuro] Jeu 23 Mai - 0:07

Je suis ici ! DONC, la fête peut ENFIN commencer !

Cela faisait quelques jours que j’étais sur cette île. J’y étais seulement pour quelques combats à la boxe ! Car même, étant à la retraite dans ce sport. Cela reste tout de même un loisir comme un autre ! En plus, cela me permet de me défouler, en plus de me faire payer pour mon apparition. Alors que je venais de quelques combats et que je sortais des vestiaires ! Deux types se mettaient à rigoler ensemble ! Disant qu’en condition réelle, soit dans la rue, je ne pourrai les battre ! Étonné qu’ils disent cela, je relevais le défi ! Alors que j’étais chaud, l’un des deux se rétractât. Quant à l’autre, il acceptât. Afin de ne blesser personne dans notre bagarre, nous allions dans une petite ruelle. Sur le chemin, ce batard avait récupéré un petit tuyau. Et dès que nous fumes arrivés à destination. Il commençait à m’attaquer, en me frappant le dos avec son arme. Comme les coups étaient puissants et répétés. Je ne pus m’empêcher d’aller au sol. Croyant qu’il m’avait battu, il prononçait ces quelques mots :

Et oui ! Dans les combats de rue ! Il faut toujours faire attention connard !

Je me servais de ce petit moment de faiblesse pour contre-attaquer. Alors que je me relevais, j’attrapais l’une de ses jambes, que je tirais violemment en arrière, dans le but de le faire tomber. Une fois qu’il fut à terre et qu’il se relevait peu à peu. Je lui donnais un puissant coup de pied dans la face ! Cela le calmait durant quelques secondes ! Comme il se croyait toujours à la hauteur pour me battre, il se relevait encore une fois ! Cependant, cette fois-ci, je le laissais faire cela. Et oui ! J’étais allé chercher son tuyau. Et une fois qu’il fut bien levé. Je lui donnais un coup dans le ventre, afin de le plier en deux, avant de lui en donner en plein milieu du dos. Sonné, mais pas à terre, l’homme vassillait. Voulant vraiment lui montrer qui était le plus fort. Je décidais d’en finir avec lui, sans le tuer pour autant. Avec ma barre de fer. Je frappais trois fois son genou droit avec force. Une fois que sa jambe fut en bouilli et qu’il était maintenant à terre, le lui lançais l’objet de métal en pleine gueule. Pendant que je m’éloignais de lui. D’une voix assez faibrile, il me disait ça :

T’es venu pour le show ou pour l’événement de la grande place ? Vu comment t’es, ça me choquerait pas que tu sois un pirate.

Etant d’une nature curieuse. Je décidais d’aller là-bas pour voir ce qu’il s’y tramait. Après avoir marché durant quelques secondes, j’étais maintenant arrivé sur cette fameuse place. Elle était tout simplement gigantesque, mais pas vide ! Ouh que non ! Loin de là ! Des dizaines et des dizaines de personnes y attendaient. Visiblement, le type que je venais de tabasser, ne m’avait pas menti ! Il y aura de l’action ici ! Bien entendu, comme tous étaient des pirates et non, de simples marines tout calmes, qui respectent la loi ! Et oui ! L’alcool coulait à flot ! Certains avaient même amené quelques bonnes grosses bonbonnes de rhum avec eux, histoire de se préparer à la bataille. Comme j’avais un peu soif, j’allais leur demander quelques goulées. Certains refusaient, car c’étaient de gros radins, d’autres disaient qu’avec ma taille, j’allais tout boire et ne rien laisser, même pas une goutte. Mais bon, comme je voulais garder mes forces pour la mini-guerre, je ne les tapais pas et continuais mon chemin à la recherche de liquide fort en alcool. Après quelques refus, je tombais sur un vieil homme, franchement sympathique. Il me disait même que l’alcool que j’allais boire, était le sien et qui le produisait lui-même à bord de son navire. Après quelques gorgées et paroles dites, je continuais mon chemin. A un moment, je croisais quelqu’un d’étrange … un homme-poisson pour être précis. Ce n’est pas que je suis raciste, mais un type avec une peau anormalement obscure, ce n’est pas rare. Bien entendu, pour ne pas éveiller les soupçons qu’il pouvait avoir sur moi, je ne l’observais pas pendant trop longtemps. Pendant que je continuais de marcher vers l’estrade. Un homme que j’avais déjà rencontré, fit un petit tour de magie avec son disque, afin de faire taire quelques-uns et d'en surprendre d'autre, avant de prendre la parole pour dire ça :

- Pour ceux qui se poseraient encore des questions sur moi... Aller vous faire foutre ! Le premier qui l'ouvre je l'éclate... Bien, si ce détail est réglé... Bonsoir et bienvenue à la grande fête organisée par Masshiro Shingen !

Aaaaah voilà ! Un discours que j’aimais ! Un en mode « Je m’en fous de votre life » ! Bien entendu, comme je l’avais déjà croisé, je voulais les saluer. A lors je m’empressais de monter sur l’estrade ! Alors que je faisais cela, une femme se mettait à parler. A vrai dire, son discours était long et barbant. Elle essayait de motiver les trouves, mais là, elle faisait l’inverse, elle les endormait. Après qu’elle eut dit cela, elle se tournât vers Masshiro pour lui dire quelques mots, je n’entendais que ceux-là « Laisse les grands géraient ça ». Trouvant étrange et marrant qu’une personne comme elle dise ça. Je n’attendais pas 3 secondes, pour saluer mon ex-compagnon de bataille :

Hey Masshiro, ça va depuis ? La dernière fois, c’était moi, qui avais trouvé la baston, maintenant c’est toi ! On peut dire qu’on est quitte maintenant. Tu me laisses dire quelques mots à tes troupes !

Je n’attendais même pas qu’il me donne son autorisation, avant de crier ces phrases :

Bon les gens ! J’espère que vous êtes chauds ! Car aujourd’hui ! Nous allons faire couler la sueur et le sang ! Pour montrer que tous ensemble, on peut faire trembler le Monde !

Et oui ! Visiblement, un révolutionnaire dormait en moi ! J’étais même fier d’avoir fait crier tout le monde ! En plus, ce n’étaient pas des insultes, mais bien des cris de joie. Pendant que je revenais à côté du petit homme roux, je disais cela à la jeune femme brune, qui s’était exprimée avant moi :

De un ! Tu vois, pas besoin de faire un discours de 3 mètres de long pour motiver les troupes ! De deux ! T’as raison ! Les grands gèrent plus que les petits !
(c) fiche par ocean lounge

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La bataille pour Season Town [PV - Kage no Hi Kuro] Jeu 23 Mai - 14:57





L'arrivée


Cela faisait depuis quelques jours que j'avais décidé de suivre un homme avec un bateau fabriquant une boisson que je n'appréciais guère, il appelait cela de l'alcool et je savais que je n'étais pas fait pour cela. La dernière fois que j'en avais bu, c'était quand Masshiro s'était présenté devant moi là où j'étais emprisonné, sur Shell Town, après une belle course poursuite avec quelques Policiers je m'étais retrouvé dans un bar et après la provocation du gérant je n'avais fait qu'une traite de cette boisson maléfique. Je m'étais fait complètement avoir et j'étais sonné et j'avais provoqué le fou rire des gens là-bas.

Entre-temps, j'avais fait plusieurs rencontres marquantes dans ma vie, tout d'abord j'avais retrouvé un ancien adversaire qui était devenu un ami maintenant, un colosse d'au moins deux mètres et champion de boxe qui se nommait Giorgio Puncho et un Homme-Poisson du nom de Madarame Ginjô, que j'avais rencontré sur l'île où avait été exécuté le Roi des Pirates. Enfin bref j'étais sur mon bateau et j'arrivais sur une île bizarre, une île où les saisons changeaient selon le quartier où l'on se trouvait, le vieillard qui conduisait le bateau m'avait prévenu qu'une sorte de guerre allait se faire là-bas et qu'un revenant en était à la tête et il m'apprit que ce revenant n'était autre que Masshiro Shingen, mon ami et j'avais décidé de rejoindre cette île pour le retrouver et l'aider dans sa bataille.

En fin d'après-midi, nous apercevions enfin l'île sur laquelle allait se dérouler une bataille qui serait épique et je comptais bien y participer. J'accostais sur l'île sourire aux lèvres et je fis un signe d'au revoir au vieillard pour lui indiquer que je ne resterais pas plus longtemps avec lui car je sentais que quelque chose de gros allait se produire cette nuit, j'en mettrais ma main à couper. Avant que je m'en aille il m'avait indiqué que le rendez-vous avait été pris sur la plage, je m'y dirigeais et arrivé là-bas, le monde qui était présent me fit sourire, il avait vraiment réussit son coup pour avoir attiré autant de monde et j'avançais droit devant moi.

Je passais devant plusieurs personnes et j'en reconnaissais quelques unes, tout d'abord Giorgio qui était là comme d'habitude à chercher de l'alcool car contrairement à moi c'était un grand buveur et il n'avait pas froid aux yeux, il était aussi un grand combattant. Il y avait ensuite Ginjô qui avait l'air de s'être un petit peu caché et ne prenait pas les mêmes initiatives qu'une femme qui, contrairement aux deux autres, je ne connaissais pas. Elle était brune et avait un air bizarre, elle commençait un long discours qui n'avait pas l'air de faire beaucoup effets sur le public, elle avait pratiquement endormie tout le monde et je voyais Giorgio montait sur l'estrade où se trouvait les principaux protagonistes à part Ginjô. Puncho fit son discours qui venait de réveiller la totalité des hors-la-loi qui était là pour se battre, je décidais de monter à mon tour simplement pour saluer Masshiro.

Hey Masshiro, Giorgio, la femme que je connais et toi aussi Ginjô ça fait longtemps ! (faisant un signe de main dans direction et en haussant le ton)Salut à vous aussi les gars, j'espère que vous êtes prêts pour le combat parce que ça va être sanglant ce soir !!!

Un petit mot pour tout le monde, pas besoin de faire de longs discours et puis aussi, la brune qui était à mes côtés avait déjà dit tout ce qu'il fallait dire, il ne fallait plus que booster les troupes pour que nous puissions commencer à avancer et j'attendais maintenant le discours de Shingen, qui signifierait le début de la bataille.




Dernière édition par Azuma le Lun 3 Juin - 20:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La bataille pour Season Town [PV - Kage no Hi Kuro] Ven 24 Mai - 18:04



○○○ Les pions entrent en scène ○○○



Tout le monde était au rendez-vous et chacun y allait de son petit discours. La confiance règne avec ceux-là, à croire que je ne suis pas capable de gérer des hommes. Ils étaient encore à quatre pattes alors que j'étais déjà à la tête de soldats ! Bon, peut-être pas des soldats, mais au moins une troupe fait de personnes qui ressemblaient plus ou moins à des soldats. Bref, au moins chaque pirate avait compris à qui il avait à faire. Il y avait le discours solennel et digne d'une reine de Scarlette. J'ignorais son goût pour le théâtre pompeux, mais peu importe. La petite phrase qui m'était destiné me fit sourire, elle n'avait toujours pas digéré qu'un gamin tue autant de soldats qu'elle. Ce fut ensuite au tour de Puncho, avec un discours plutôt court, mais efficace. L'arrivée d'Azuma concluait le groupe. Lui aussi y allait de sa petite phrase, bref, chacun avait pris ses aises. Le seul qui restait tranquille n'était autre que mon ami le poisson. Lui savait quand il fallait se taire et se tenir bien, enfin je crois. Pour ce qui est des pirates, ils ne savaient plus quoi penser de tout ça. Les différentes paroles laissaient penser à plusieurs chefs. Je m'avançais pour dépasser mes camarades et ainsi m'adresser à l'assemblée. Il était temps de lancer l'assaut, mais avant ça je devais mettre les choses aux claires avec eux.

-Notre but est la libération de Season Town et j'entends être clair sur le sujet... Le premier que je choppe à s'attaquer à un innocent citoyen sera pendu haut et court à l'entrée de la ville ! Amusez-vous à défier mon autorité... et vous le regretterait. Tuer autant de soldat que vous voulez, torturer-les, bruler-les... faites en du pâté, je m'en fous, mais ne touchez pas aux habitants. Je vous assure que vous aurez assez à faire avec les troupes ennemis. Les différents chefs de la ville sont pour l'élite de ce groupe... la bande de cloportes que vous êtes, ne tiendraient pas une seconde face à eux. Contentez vous de libérer le passage... Une fois la ville libérée, je vous promets un trésor comme vous n'en avez jamais vu... Au lever du jour, la mort et la destruction auront purgées la ville du fléau de la corruption ! Pirates ! Que la nuit soit sanglante et le jour glorieux !

J'étais plutôt fier de mon petit discours et tous semblaient me rejoindre en hurlant. Ils étaient enfin prêts. Nous allions pouvoir donner l'assaut et j'allais enfin régler un problème que j'aurais dû régler il y a des années. Ginzo et ses toutous allaient être mis à genoux et exécuter pour leur crime. J'avais beau avoir une l'apparence d'un gamin de dix ans, je n'oubliais pas ce qu'ils m'ont fait. Il était temps de voir Season Town enfin libérer. Je me penchais vers Scarlett pour lui adresser quelques mots.

-Le message est aussi valable pour toi ma chère, pend et brûle les soldats que tu veux, mais ne touche pas aux habitants... Je t'aime bien, alors ne gâche pas tout. Si tu es sage, on aura plus d'or et d'argent que tu ne peux l'imaginer, tu auras même ton petit cadeau à la fin.

Je ponctuais par un grand sourire. Je connaissais ses penchants pour le grand spectacle et les massacres. Il était hors de questions qu'elle s'attaque aux habitants. J'avais grandi avec la plupart d'entre eux et je n'allais pas les décevoir une nouvelle fois. Tous ici présent ignorait les raisons de ma présence ici, mais il n'avait pas besoin de savoir. L'important c'était la libération de la ville et rien d'autre. Je ne comptais pas partager l'or avec ces foutues pirates, ils ne sont là que pour divertir les soldats. Il n'y avait que cinq personnes qui comptaient pour cette mission, donc cinq part égale. Si Scarlett se tient à carreaux, elle allait pouvoir s'amuser un peu si les pirates résiste. La nuit allait être longue, mais ça allait être une nuit mémorable. Le monde tremblera et le Gouvernement regrettera de m'avoir laissé en vie.

-QUE LA FÊTE COMMENCE !!!

Je faisais signe au groupe de se lancer à l'assaut et ils s'exécutaient comme de bons petits soldats. Il était temps pour nous d'entrer dans la ville et de faire un véritable carnage. J'allais enfin pouvoir régler mes comptes avec Jango, j'avais hâte de l'affronter. Je n'attendais que ça, une bataille digne de ce nom. J'allais libérer une ville, détruire la corruption et devenir riche, c'était un bon plan. J'espérais seulement que ces foutues pirates ne causent pas trop de dégâts. La ville ne devait pas brûler, mais elle devait être libérée. Je serai sans pitié envers tous ceux qui oseront toucher à cette magnifique ville. Je comptais bien leur prouver que je n'étais pas un simple gamin, mais bel et bien un pirate.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 7
Points d'activités : 52

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 90
Points de popula' [PP] : 90
Divers:
MessageSujet: Re: La bataille pour Season Town [PV - Kage no Hi Kuro] Dim 26 Mai - 15:27




Ginjô se faisait un petit résumé de ce qui était en train de se passer dans sa tête. Tout d'abord il était arrivé et il ne se faisait pas remarqué même si celui-ci avait dû se débarrasser d'une dizaine de gardes qui voulaient l'arrêter sans aucune raison évidente, alors il ne s'était pas privé. Suite à cela, plusieurs personnes arrivaient à tour de rôle et se faisaient remarquer. Ce fut première une femme, petite et brune qui fit son entrée en faisant un discours extrêmement long et chiant, qu'il n'avait pas écouté d'ailleurs. Suivi ensuite d'un colosse de plus de deux mètres qui arrivait et commençait à parler avec Masshiro. Ils avaient l'air de se connaître et celui-ci fit un discours beaucoup plus court et tranchant, qui avait réveillé les troupes qui avaient l'air de s'être endormi. Vint ensuite le tour d'Azuma qui arrivait avec son air innocent et salua toutes les personnes présentes, dont notre Homme-Poisson qui pensait être assez discret mais il semblait qu'il avait été repéré pendant que l'épéiste s'avançait vers Shingen.

Maintenant, les choses sérieuses allaient commencer et le requin noir se tenait prêt à aller dans ce qui serait sûrement la plus grande bataille dans laquelle il a pu participer de toute son existence. A côté de ça ses petits combats dans le palais royal pouvaient aller se rhabiller, mais avant ça, il voyait Masshiro prendre la parole devant toute l'assemblée, mettant en garde celle-ci sur le fait qu'il ne souhaitait qu'aucun civil ne soit entraîné dans la bataille. Pour Ginjô, c'était évident qu'il allait seulement se concentrer sur l'ennemi qui serait en face de lui et tout le monde semblait être d'accord car ils hurlaient comme des chiens enragés. L'homme-poisson regardait Masshiro s'avançait vers la brune et lui glisser quelques mots qu'il ne pouvait pas entendre à cause de la distance qui le séparait d'eux mais aussi du brouhaha général qui l'entourait. Il décidait d'aller au devant de la scène et de rejoindre ce qui semblait être les plus puissants de toute cette troupe de par leurs charismes et leurs présences. Arrivé à leurs niveaux, il fit un signe de main à Shingen et aux autres.

C'est à ce moment-là que Shingen avait commencé à donner l'assaut, les cinq principaux protagonistes de cette bataille étaient Masshiro, Azuma, la brune aux discours chiants, le colosse alcoolique et l'homme-poisson. Après un certain temps à marcher les troupes arrivaient dans un quartier enneigé, Ginjô avait entendu dire que cette île possédait plusieurs saisons en même temps et que dans chaque quartier une autre saison était là, il en concluait donc qu'ils étaient dans le quartier hivernal. A ce moment-là plusieurs gardes sortirent de nulle part et un gros combat s'engageait, le requin passait ses adversaires aisément en les mettant KO lorsque soudain il s'aperçut que deux personnes aux looks différents avaient faits leurs apparitions. Il se postait devant eux et le les regardait intensément.

Spoiler:
 
    " Hoy Masshiro et les autres, laissez-moi ces deux là, j'en fais une affaire personnelle. J'aime pas leurs tronches. "


Ginjô avait dit ça et ensuite il se tournait vers Masshiro, le regard plein de confiance, avec un regard comme celui-là, il savait qu'il pouvait compter sur lui. C'est alors que l'un des deux commençaient à adresser la parole à notre héros.

    " Quoi ? Tu crois vraiment pouvoir nous battre tout seul ? Haha me fais pas rire, je vais t'étaler solo seulement...
    Soka... Approches donc kono yaro je vais vous exploser ! "



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La bataille pour Season Town [PV - Kage no Hi Kuro] Mar 28 Mai - 18:48

~~ PV : Kage no Hi Kuro ~~
~~ Paix trompeuse nuit plus que guerre ouverte. ~~


De un ! Tu vois, pas besoin de faire un discours de 3 mètres de long pour motiver les troupes ! De deux ! T’as raison ! Les grands gèrent plus que les petits !

… Ce gros porc avait un putain de problème … Pourquoi il passait son temps à gueuler ? Certes il était grand, mais le muscle cérébral du colosse était vide de toute intelligence … Un vrai molosse avec une muselière comme les chiens … Mais vous savez ce qu'on dit non ? Se sont les chiens avec la plus petite queue qui aboye le plus fort ! Enfin je crois. Face à moi se tenait une poiscaille, un minimoys, un gros lard et Masshiro … Le minimoys s'adressa à moi aussi, il ne semblait pas connaître mon nom. De mes deux mètres je me plaçai au dessus du petit avant de lui adresser la parole.

“ Mon nom, my dear, est Scarlett Lollipop l'ombre écarlate, mais tu peux m'appeler Lolli mon chou ”

Pourquoi tant d'amitié d'un coup ? Je ne le savais pas moi même, un élan d'affection soudain sûrement ! Il faut dire qu'il était aussi petit et enfantin que Masshiro, deux gamins qui allaient combattre à mes côtés … Mais bon, je préfèrais largement cotoyer ces deux gamins que le gros porc qui me gâchait littéralement le paysage … En tout temps et à toutes les époques, il a été rare d'observer une chose aussi laide que Giorgio ! Je connaissais son nom parce que le minimoys l'avait prononcé et la poiscaille se nommait … Ginjo ! Maintenant que je connaissais le nom de chacun de mes acolytes j'allais pouvoir me lancer dans la bataille aux côtés des autres.

L'homme poisson s'était élancé le premier dans cette bataille qui semblait s'annoncer plutôt périeuse même pour nous … On avait beau être un peu la plus forte racaille présente dans cette bataille, rien ne nous démontrait que l'adversaire ne possédait pas une grande puissance de frappe … C'était donc en tuant tous les marines qui étaient à ma porté que j'avançai dans l'immense mélée qui s'était crée … Moi et les forts étions protégé par plusieurs dizaines, que dis-je, plusieurs centaines de petites bactéries qui s'avéraient être bien utile en fin de compte ! Mon ombre dansait, tuant, coupant, écrasant, perforant tous mes ennemis, j'étais vraiment bien, le sang qui ruisselait au coin de ma bouche avait le gout d'un nectar et j'avais rarement pu m'amuser autant en tuant des gens … Faut dire que c'était la bataille la plus grande que je n'avais jamais vécu … J'aurai pu participer à la grande bataille aux côtés des révolutionnaires avec ma cousine, mais à ce monent là moi et elle étions déjà en froid et on continuait nos routes en suivant notre propre destin, en voguant au grès des vagues. Bref, comme je le disais on combattait depuis déjà quelques temps et au moment où la bataille allait devenir ennuyante deux bellâtres se placèrent devant nous afin de nous barrer le passage … La poiscaille prit la parole afin de faire le fier, il avait décidé d'affronter les jeunes personnes qui nous faisaient face … Et s'était pas pour me déplaire ! Nous étions au niveau du quartier hivernal et je peux vous dire que je crevais de froid ! A l'aide de mon Yaritori j'avais échangé de place avec mon ombre … Une technique des plus sympathique qui m'avait permit de passer mes ennemis sans problème, j'adressai un petit regard à l'homme-poisson accompagné de quelques mots … Fallait bien que je fasse ma chieuse non ?

“ Fais attention pas finir en poisson pané Ginjo-kun ♥ Si t'as le temps essaye de me récupérer leur arme, je suis curieuse de savoir comment se batte ses pignoufs ! Good luck ♥ ”

J'avançai toujours face à moi, j'étais pressée de moi aussi trouver la personne que j'allais affronter, car je ne voulais pas rester en reste ! Je tenais réellement à me démarquer du reste du lot, j'aimais le sang et le carnage, mais il fallait que je le montre et que je le prouve ! Je tenais aussi à faire forte impression face au molosse hideux qui nous accompagnait ! Bref, plus on avançait moins on voyait de garde, à l'aide de mon ombre j'en tuais la plupart … J'ouvrais la marche et je ne tenais pas à en lancer un seul en vie ! Après quelques minutes … Plus rien … Le calme et le bruit du vent … Quelques feuilles qui tombaient … Et c'est tout ! Je ne comprenais pas pourquoi une paix et un calme aussi grand s'était installé … Le calme avant la tempête sans aucun doute ! Mes craintes furent rapidement confirmer ! Un … Puis deux … Puis trois, trois coups de fouet sur le sol venait de retentir ! Basil était furtivement de sortir de mon soutien gorge et je commençais déjà à viser mes ennemis … Un homme et une femme armé d'un fouet … Ils semblaient bien plus intéressants que les ennemis de Ginjo … J'étais très contente, rapidement je décochai une flèche sur le jeune homme qui vit la flèche rebondir sur son torse … C'est quoi ça ? Je n'avais pas très bien comprit, mais en tout cas la jeune demoiselle tenait vraiment à prendre la parole.

“ Je me présente Ringo ainsi que mon acolyte Shumei, nous sommes ici pour stopper votre avancée … Un dernier mot avant de mourrir ? ”

Un sourire carnassier se fit voir sur mon visage, une demoiselle à fort caractère en pleine démence, tout comme moi, me faisait face ! J'allais enfin pouvoir m'amuser avec une demoiselle à ma hauteur en terme de beauté en tout cas ! Niveau force elle ne pouvait pas rivaliser avec moi. Je décidai de répondre à ses petites provocations verbales.

“ Vos noms m'importent peu … Un cadavre n'a pas besoin de nom ! Pendant que je vais te tuer, je vais essayer de pas te défigurer, car je veux voir ta mère pleurait sur ton corps ensanglanté ♥ Ta mort sera les premières lignes de ma légende et ton sang me servira d'encre. ”

Mon ombre venait de se matérialiser et Basil était revenu à sa place … J'étais prête, prête à combattre les deux crétins qui me faisaient face et j'étais prête à leur faire la peau !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La bataille pour Season Town [PV - Kage no Hi Kuro] Mer 29 Mai - 11:38

JE PROCLAME QUE LA BATAILLE PEUT COMMENCER !

Au contraire de ce que j’attendais ! La jeune femme ne répliquait aux paroles que j’avais faites à son encontre ! Mais elle restât sage comme une image ! Visiblement, je lui avais bel et bien cloué son bec ! Content d’avoir fait taire la marchande de sable, j’abordais maintenant un gigantesque sourire bien con sous mon masque. Après que ce fut à mon tour de motiver les troupes, enfin de les réveiller après ce qu’avait fait la brune ! Azuma venait dire bonjour à tout le monde et demandaient aux pirates, s’ils étaient chauds pour la longue journée qui les attendait ! Et pas qu’un peu, qu’ils étaient prêts ! Ils répondaient au sabreur, en levant leur pinte de bière, tout en criant de joie ! Comme moi, le cuistot avait le don, de réjouir les troupes rien qu’en parlant ! Et ça, seul les meilleurs, comme moi, avaient cette tchatche ! Alors que ces gros pochtrons de pirates, buvaient encore leur bière ! Masshiro revenait faire un discours ! Et il disait que la bataille pouvait enfin commencer ! Néanmoins, quelque chose ne me plaisait pas dans son discours ! C’est qu’il disait qu’on pouvait tout faire aux marines, mais rien aux civils ! À ce que je pouvais entendre, le petit homme ne connaissait pas les collabos’s ! Ces foutus habitants qui s’allient avec l’ennemi ! Et si jamais, j’en croisais un, ce dernier allait prendre cher, mais très cher, je vous le jure ! Une fois que Masshiro avait fini son discours ! Tous les pions se lancèrent dans la bataille ! Moi, je le fis un peu après eux afin de pouvoir avancer tranquillement, sans que les merdes la milice ennemie ne me fatiguent pas trop. Après avoir attendu quelques secondes, je descendais de l’estrade et avançais vers les autres quartiers de la ville ! Ma marche ne fut pas trop mouvementée. Etant donné que beaucoup de mes assaillants étaient repoussés par mes gardes du corps attitrés, soit les pauvres pirates de Merde. Néanmoins, comme ces derniers n’étaient pas très forts dans ce domaine. Je devais tout de même me défendre un peu ! Alors quand un ennemi s’approchait trop de moi, il se prenait soit une bonne droite ou je me servais de lui comme d’un projectile, afin de le lancer sur ces compagnons, dans le but de faire un strike ! Et au bowling humain, j’étais assez doué ! Après quelques bonnes minutes de marche, j’étais arrivé dans le quartier hivernal ! Et là, oh mon dieu, qu’il ne faisait pas chaud ! La température ambiante ne devait pas dépasser les 10°C, soyez en sûrs ! Cependant, dans nos troupes, l’homme poisson, du nom de Ginjô, avait trouvé chaussure à son pied ! Et oui, ce chanceux avait réussi à dénicher deux chefs ennemis ! Même, si j’étais énormément déçu de ne pas combattre les commandants en premier, j’adressais tout de même quelques mots de courage à mon allié :

Hey la poiscaille ! J’espère que tu ne vas pas finir au rayon des surgelés ! Bonne chance sinon !

Putain ! Mais qu’est-ce que ça m’énervait ça ! Pourquoi ce sont toujours les autres, qui sont servis avant moi ? Ce n’est pas possible ça ! J’espérais juste que comme la poiscaille, j’allais trouver des ennemis à ma hauteur ! Pas comme ceux contre lesquels, j’étais en train de combattre ! Après tout, comme on dit « Toute chose arrive à qui sait attendre » ! Donc ça se trouve, j’allais tomber sur de gros mecs biens puissants ! Encore plus que ceux qui affrontaient Ginjô ! Bref, un peu troublé que le poisson ait déjà réussi à trouver des commandants de l’armée ennemie ! J’avais un peu pris de retard et je reprenais ma course ! Afin qu’aucun de ces pathétiques soldats ne me gênent et que je puisse avancer vite ! Je prenais une bonne grosse inspiration, avant de me lancer dans un run endiablié. Même si ma taille ne facilitait pas ça, grâce à une position basse, je réussissais à passer entre des ennemis ! Et ceux qui étaient sur mon passage se récoltaient une bonne droite en pleine face ou dans le bide ! Une fois que j’eus fait deux bonnes dizaines de mètres grâce à cette technique-là, je me remettais à marcher relativement vite, sans courir, comme cela m’avait tout de même un peu épuisé ! Alors que j’allais arriver dans le quartier automnal ! Un mur de soldats ennemis se positionnât devant moi ! Et malheureusement pour moi, aucun de mes sbires adorés ne me protégeaient, alors j’étais obligé de latter ce rempart humain moi-même ! Mais bon, je n’étais pas malheureux de faire ça, étant donné que j’étais un combattant, un pur et je n’aurai pas trop de mal à me débarrasser de ces quelques hommes et femmes ! Encore, une fois, je prenais une inspiration et distribuais une série de coup de poings devant moi ! Grâce à cela ! Vu que je n’étais pas radin ! Tous mes ennemis eurent une douloureuse rencontre avec le bout de mes membres supérieurs, et soit, ils s’envolèrent vers de nouveaux cieux ou tombaient simplement en arrière, tout en étant sonné ! Une fois ce petit obstacle de passer, je continuais ma marche ! Cette dernière s’arrêtait dans un endroit que je connaissais particulièrement bien ! Et ce n’était autre que le marché de l’île ! De magnifiques fruits et légumes ornaient les stands de ces halles. Même si tous ces aliments m’avaient donné un peu faim, je ne m’y arrêtais pas pour faire une halte de dégustation. Puisqu’enfin, j’avais trouvé des gradés ennemis ! Et oui, aujourd’hui, j’avais enfin de la chance ! Malheureusement pour moi, alors que je courrais vers eux pour entamer un combat, je ne fus pas le premier à attaquer. Etant donné que c’était la meuf qui avait endormi notre public préféré tout à l’heure, qui lançât une fléche à leur rencontre ! Alors qu’elle croyait fermement que son pathétique objet en bois et métal, allait transpercer ses ennemis ! Elle ne fit rien, mais rebondissait juste sur le corps de l’homme qui était sur son passage ! Trouvant cela drôle et pathétique, je me mettais à pouffer de rire ! Répétant ce mot à plusieurs reprises : « Pathétique », pendant que j’avançais vers la jeune brune ! Une fois, qu’elle eut fini de parler avec ses nouveaux ennemis, je me mettais à lui parler, tout en essayant de la rabaisser au passage :

Hé hé hé toi ! Je les avais vus en premier ! Donc va faire du shopping ou bouffer des cupcakes ! Comme t’as le pu voir, avec ta force de gambas ! Tu ne leur as rien fait ! Donc laisse faire les plus grands ! Je vais te montrer comment on met un type K.O en un coup !

Force de Gambas … Ah quelle magnifique expression, vous ne trouvez pas ? Car après tout, qu’est-ce qui est plus faible qu’une petite crevette dans ce bas Monde ? Pas grand-chose ! Peut-être cette jeune femme, d’ailleurs ! Afin de lui montrer, que je ne parlais pas pour rien ! J’allais à l’attaquer. Après m’être concentré en faisant le vide dans mon esprit, tout en prenant de grandes respirations (Oui, je sais, j’en prends beaucoup ! J’ai un gros cerveau, donc il a besoin d’être beaucoup irrigué ! Et après tout je vous emmerde !). Une fois que je fus bien décontracté, je fonçais maintenant vers mon ennemi, le plus massif, soit l’homme, en faisant de larges et rapides pas ! Pendant que j’avançais vers mon ennemi, je mettais mon bras droit en retrait ! Et une fois, que fus assez proche de mon adversaire, je m’apprêtais à sauter sur lui pour lui foutre mon « Commotional Elbow » en pleine tronche, afin de le mettre K.O. Malheureusement, je ne pus pas faire comme je le voulais ! Étant donné que la jeune femme, qui accompagnait l’homme sur lequel je fonçais, tentait une attaque sur moi avec son fouet ! À cause de cela, je ne pus finir mon offensive et j’étais obligé de faire une roulade sur le côté pour ne pas me faire blesser gravement. Visiblement, contrairement à moi et à la jeune brune, ils étaient totalement synchro. Pendant que je me relevais, la femme qui venait de m’attaquer, prenait la parole :

Et oui ! Gros lourdeau! Pour vaincre, moi la grande Ringo et mon acolyte Shumei ! Il faut être deux et un minimum intelligent !
(c) fiche par ocean lounge
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La bataille pour Season Town [PV - Kage no Hi Kuro] Mer 29 Mai - 13:19





La percée jusqu'à la tour !


Tout le monde était là, nous étions présents ici sur la plage de cette île où nous allions livrer un combat sans merci, un combat épique. Nous avions tous dits ce que nous avions à dire, nous laissions maintenant la place à Masshiro, qui commençait un autre discours assez long, mais que contrairement à celui de la jeune brune ~ qui soit-dit en passant m'avait donnée son nom qui était Scarlett Lollipop, m'annonçant dans le même que je pouvais la nommer Lolli, et elle était sacrément grande ! ~ ne fut pas soporifique, il était même clair, net, précis et tranchant, une menace à la totalité des personnes présentes sur la plage. Le message était clair, nous avions le droit de faire ce que nous voulions de la Milice et des gardes que nous rencontrions autour nous, mais nous n'avions pas le droit de toucher aux civils, sinon Masshiro serait au tournant et surement il exécutera la personne qui ne l'a pas écoutée. Je souriais, depuis quand ce petit homme souriant et amical était devenu aussi menaçant et froid ? Enfin bref, cette attitude n'était pas pour me déplaire, il savait aussi montrer les crocs. La réaction fut immédiate avec le hurlement général de la foule, montrant l'excitation et le fait qu'ils acquiescent tout ce qu'a dit Masshiro, il prévenait d'ailleurs aussi "Lolli" qu'il ne voulait qu'elle gâche leur relation en lui promettant qu'à la fin, si tout se passait bien nous repartirions avec énormément de richesses dans les poches.

Enfin le signal fut donné, la bataille allait enfin pouvoir débuter, Masshiro venait de déclarer le début de la bataille et des hurlements de pirates commençaient à se faire entendre de plus en plus. Je dégainais alors "Kurayami no Shiro" et je commençais à me concentrer, j'aurais bien besoin d'une grande dose de concentration pour pouvoir sortir vivant d'une telle bataille mais bon, psychologiquement j'étais prêt et mon regard n'était plus le même qu'auparavant, il était désormais glacial, ma détermination était apparue et j'allais en user dans cette bataille ! Nous commencions notre offensive et je voyais Ginjô arriver à nos côtés. Nous étions dans le "Quartier Hivernal", le froid était bien présent et je n'avais pas préparé des habits plus chauds que ça. Pour le moment presque aucun des gardes n'arrivaient à notre niveau, l'énorme foule que Masshiro avait réussit à rassembler arrivait à les contenir sans trop de peines. Ceux qui arrivaient à passer était très bien accueillis par notre petit groupe et se faisait rapidement étaler. Soudain, je vis Ginjô s'éloignait de notre groupe, il avait trouvé deux adversaires qui semblaient à sa hauteur, en effet j'arrivais moi-même à sentir que l'aura qu'ils dégageaient était différente de celle des autres soldats. Je regardais alors Ginjô qui souhaitait qu'on les lui laisse, après des mots d'encouragement de la part de Lolli et de Giorgio, je décidais moi aussi de l'encourager.

Ginjô !! Bonne chance, mon ami ! Ne te laisses pas vaincre par ce duo d'abrutis finis, t'as intérêt à revenir en vie !!

Je regardais une dernière fois l'Homme-Poisson qui semblait déterminé et je me remettais au niveau du groupe et après quelques minutes de courses, nous arrivions dans ce qui semblait être un marché, plusieurs fruits et légumes de bonnes qualités y étaient entreposés, de quoi faire une bonne soupe après une telle bataille. Je me ressaisis alors, l'heure n'était pas à la cuisine, mais au combat. Soudain je remarquais quelque chose de bizarre, c'était le fait que ce marché était totalement vide, généralement dans un marché il y a foule ! Je trouvais cela louche et je restais sur mes gardes, après l'avoir traversé sans rencontrer aucun problèmes, la brune de l'équipe venait d'envoyer une flèche en direction de deux personnes, que je n'avais pas remarqué. Le mal de cette équipage arrêtait la flèche avec son torse et il ne subissait aucune blessures, Giorgio se foutait un peu de la brune et démarra lui aussi son offensive, qui fut stoppée par l'attaque de la fille de l'équipe adverse, qui utilisait un fouet. Nous devions laisser ces deux groupes là se combattre, il n'y avait pas le choix et de toues façons, je voyais bien qu'ils n'attendaient que ça, de se battre, je leur envoyais un petit mot d'encouragement.

Eh vous deux, vous avez intérêts à gagner si vous voulez pas que je vous tranche après ! Hein Giorgio ?

Je faisais un petit clin d’œil à Giorgio pour qu'il se rappelle de ce qui s'était passé il y a deux ans. Je repris alors ma course, aux côtés de Shingen qui était plus concentré que jamais et nous arrivions enfin en bas de la tour dans laquelle se trouvait surement l'homme qui contrôle cette île, l'homme que l'on doit vaincre absolument. Je m'apercevais alors qu'il y avait au pied de cette tour, un homme avec des cheveux longs et gris, avec un air triste sur le visage. Ce qui me frappa le plus chez cet individu était le fait qu'il avait un sabre, un sabre qui dégageait lui aussi une tristesse incommensurable, une tristesse qui me touchait au plus profond de mon cœur. Je secouais la tête, il était surement un ennemi et il confirma mes dires lorsqu'il accéléra en direction de Masshiro très rapidement, je me mis alors entre les deux et contrait son offensive avec mes sabres, en forme de croix et je repoussais mon adversaire au loin.


C'est moi ton adversaire mon gars !
Quelle tristesse ! Quelle déception ! Je ne pensais pas rencontrer un sabreur qui pouvait stopper un de mes coups sur cette île ! Soit, je serais ton adversaire, bien que cela m'attriste de te tuer maintenant.





Dernière édition par Azuma le Lun 3 Juin - 20:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La bataille pour Season Town [PV - Kage no Hi Kuro] Mer 29 Mai - 14:18



○○○ Chacun son adversaire ○○○



L'assaut était donné et tout le monde se ruait dans la bataille comme des chiens enragés. Notre entrée en ville se fit sans difficultées et nous étions rapidement au coeur de la bataille. La puissance de notre groupe écrasait la misérable résistance qu'offrait les gardes de la ville. C'était le début d'une bataille épique pour moi, comme pour eux. Leur nom allait servir la légende, pour briller à tout jamais. J'étais content de me battre au côté d'un sabreur aussi talentueux que Azuma. Ainsi qu'un de boxeur comme Puncho ou encore une fille... Bizarre ? Comme Lolli. Il y avait aussi Ginjô l'homme-poisson. J'avais déjà vu ses prouesse en combat et j'étais persuadé qu'il s'en sortirait bien dans cette bataille. D'ailleurs, il fut le premier à nous laisser pour les types de la Milice. Ils étaient cruels et sanguinaires, ils n'avaient aucune pitié. J'étais un peu inquiet pour mon ami poisson, mais il allait certainement le terrasser. J'y allais de ma petite remarque, comme mes camarades.

-Ginjô... je compte sur toi pour ces deux là, écrase moi ces vulgaires insectes !

J'affichais un large sourire et je reprenais ma route avec les autres. Notre avancée se faisait sans encombre et on arrivait rapidement sur la grande place. Les soldats étaient peu nombreux, mais nous avions déjà descendu énormément. La grande place s'étalait devant nous sous le bruit d'un claquement de fouet. Notre ennemi nous faisait face et c'était encore un duo. Si les chefs de la milice sont cruels, ils ne sont riens comparé à ces deux là. Leur force n'a d'égale que leur sadisme, mais leur adversaire semblait déjà être tout trouvé. Contre toutes attentes, Puncho et Lilli faisait équipe pour l'affronter. La crevette et la baleine, une belle histoire à raconter aux enfants ! J'étais rassuré de les voir ici, ils avaient l'un comme l'autre la place nécessaire pour jouer. Ils ont au moins un point commun, ce sont des bourrins, chacun dans un style différent. Je souriais et avant de reprendre ma route avec Azuma, je leur lâchais une petite phrase.

-Amusez-vous bien les amoureux !

Puis je reprenais ma course en rigolant. Je me ferais surement frapper pour cette remarque, mais peu importe, c'était tellement tentant. Les soldats étaient rares, voir inexistante. Le plus gros des forces semblait être concentré à l'entrée, ce qui paraissait logique. La tour était enfin en vue et mon objectif final en prime. Soudain, sortis de nulle part, un sabreur se ruait sur moi. J'allais sortir mon disque pour m'en charger, mais Azuma s'interposa. Sacré sabreur, il a le dont pour flairer ses adversaires lui aussi. Un duel de sabreur sous la tour des Dragons Céleste, c'était un peu théâtral, mais assez original. Cette fois-ci aucun mot, une simple tape sur l'épaule au passage, comme pour lui passer le relais. Il savait déjà ce que je pensais de lui et il n'avait pas besoin de mon soutien. C'était une tape amicale qui en disait long, car on avait vécu quelques drôles d'aventures ensemble. Grâce à lui, mon chemin était libre et je ne perdais pas une seconde pour m'engouffrer dans la tour. Je gravissais les marches deux par deux et un tas de souvenirs refaisaient surface. Je me souvenais de mon premier passage comme si c'était hier. Les soldats qui tombaient un par un et qui donnait leur vie pour moi. J'atteignais enfin le dernier étage dans l'espoir de trouver le Ginzo. Mais c'est une puissante Hallebarde qui m'attendait. Je me laissais tomber in extrémis et je me laissais glisser sur quelques mètres avant de me relever. Ce n'était pas Ginzo, mais Jango qui était mon adversaire et ce n'était pas surprenant.


-Bonjour Shingen... je vois que la rumeur de ton retour était vraie, le passage sur Time's Arc semble avoir laissé quelques traces...
-Jango... Depuis le jour où j'ai dû fuir cette tour, j'attends avec impatience mon retour... Avant de te tuer je vais te faire souffrir et tu maudiras le jour où tu m'as trahi...
-Allons Shingen, ne soit pas aussi sérieux, des retrouvailles, ça se fête non ? Aller installe toi, on va boire un coup, on a beaucoup de choses à se raconter toi et moi...
-Je préfère encore partager un verre avec le diable en personne qu'avec une raclure dans ton genre !
-Hé, ne sois pas si irrespectueux... Tu crois que tes petits amis feront le poids contre les généraux ? HAHAHAHAHA laisse-moi rire, tes misérables larbins ne seront jamais assez forts.
-Mes larbins ? C'est là que tu te trompes... Ils me suivent, car ce sont mes amis et ils ont accepté l'enfer pour moi... Les adversaires que tu leur proposes ne sont pas de taille Jango !Tes misérables Généraux vont se faire détruire et toi aussi…


Je ne perdais plus de temps en bavardage inutile, je saisissais le premier objet qui tombait sous ma main et je l'envoyais sur mon ennemi. Il était surpris par un tel pouvoir et il allait prendre ce combat au sérieux. Il se ruait sur moi et m'envoyait un puissant coup de hallebarde. Tandis que je bloquais avec mon disque j'envoyais une table ce qui le projetait au loin. Il était fou de rage et il comprenait rapidement que je n'avais plus rien à voir avec le gamin que j'étais. Cette fois-ci, le combat ira jusqu'à la mort de l'un des deux et ce ne sera pas moi. J'allais l'écraser de toute ma puissance pour le réduire défensivement au silence.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 7
Points d'activités : 52

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 90
Points de popula' [PP] : 90
Divers:
MessageSujet: Re: La bataille pour Season Town [PV - Kage no Hi Kuro] Mer 29 Mai - 16:21




Tout le monde, tout le monde l'avait encouragé, ils étaient tous allés de leurs petites phrases amicales, bien qu'avec quelques remarques qui avaient déplus à notre Homme-Poisson, celui-ci sentait qu'il ne pourrait pas échapper à ce surnom ridicule que lui avait conféré ses amis d'infortunes. Il se concentra alors sur ses deux adversaires, l'un d'eux était petit et portait un masque avec une croix rouge dessus, l'autre était beaucoup plus grand et devait faire la taille de l'Homme-Poisson, il avait une matraque dans les mains et semblait être beaucoup plus cruel que son compagnon. Ginjô prit alors une grande inspiration et débuta son offensive, il ne souhaitait même pas connaître le nom de ses adversaires, ils allaient mourir dans peu de temps de toutes façons et il ne pensait pas qu'ils étaient à la hauteur de toutes façons. Il arriva rapidement au niveau du plus grand, celui à la matraque bizarre et qui semblait être le chef, il commença à attaquer simplement, un coup de pied circulaire qui, lorsqu'il pensait atteindre sa cible, fut repoussé par le plus petit du duo d'adversaire et sans qu'il n'ait eut le temps de revenir sur ses pas, le second du duo lui met un coup de matraque, la réaction de l'Homme-Poisson fut de mettre son bras en opposition et contre toutes attentes la matraque généra une explosion. Ginjô hurla de douleur en étant repoussé, il s'était bien fait avoir et reconsidéra son jugement par rapport à ses adversaires : ils étaient forts et décide de connaître l'identité de ceux qui avaient réussis à le blesser.

    " Sugoi, vous m'avez eu, quels sont vos noms ?
    Moi c'est Grid, et le petit nabot qui t'a stoppé c'est Lars, je suis le chef de la Milice et il est mon second. "


Alors c'était comme ça, Lars et Grid, deux adversaires de taille pour notre Homme-Poisson et celui-ci commençait à sourire, montrant alors toute sa dentition de requin, qui fit déglutir le petit Lars. Voyant ce moment de faiblesse, Ginjô se mit en position pour utiliser son Karaté des Hommes-Poissons, des techniques qu'il avait amélioré avec le temps et de la patience, mais surtout avec de l'entraînement, un entraînement avec la garde de l'armée Royale, un entrainement qui lui avait permis d'être reconnu par ses supérieurs. C'était aussi un entraînement qui avait entraîné sa fuite de l'île, étant devenu trop fort, il semblait qu'il était devenu une menace pour l'Île, à cause du sang qu'il a dans les veines, le sang d'un criminel, le sang de son père. Il était plongé dans ses pensées et en fut sorti par Lars qui venait se battre au corps-à-corps, auparavant il avait enfilé des gants avec des épines pour faire plus de dégâts à chaque touchés. Enchaînant esquive sur esquive Ginjô réussissait à le repousser et esquivait tant bien que mal le coup de matraque explosif de Grid et se mit en position pour utiliser sa technique.

    " Gyojin Karaté : Gosenmaigawara Seiken ! "

Gyojin Karaté : Gosenmaigawara Seiken:
 

C'était parti, la technique de Ginjô était dirigée vers Grid, le chef, il était normal de viser la tête d'un groupe et de ne pas se concentrer seulement sur les petites fourmis qui tournent autour de la reine. Alors qu'il pensait faire mouche, les yeux de notre Homme-Poisson s'écarquillaient, l'enfoiré, Grid venait d'attraper Lars et l'avait mis en opposition avec l'attaque déferlante et se prit la totalité des dégâts. Il était désormais ensanglanté et ne semblait pas pouvoir continuer le combat, Ginjô fixait alors intensément Grid en lui faisant comprendre par un geste qu'il n'allait pas survivre à ce combat. Grid le prit mal et sprinta sur l'Homme-Poisson, celui-ci esquivait les coups de matraques aisément mais n'arrivait pas à placer de riposte. Alors qu'il faisait un pas de recul, il sentait que quelque chose agrippait sa cheville, ce n'était autre que Lars qui était en train de retenir Ginjô et celui-ci ne put éviter le coup de matraque qui venait de lui fracassait sur les côtes avec une explosion en prime. Ginjô fut repoussé et se releva avec difficulté, il avait un regard haineux.

    " Omaetashi, je vais vous buter soyez-en surs !! "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La bataille pour Season Town [PV - Kage no Hi Kuro] Mer 29 Mai - 18:06

~~ PV : Kage no Hi Kuro ~~
~~ Même le lilas blanc a une ombre. ~~


Et oui ! Gros lourdeau! Pour vaincre, moi la grande Ringo et mon acolyte Shumei ! Il faut être deux et un minimum intelligent !

La garce ! Cette fille était une catin de première et c'est moi qui vous le dis ! J'en ai vu des pétasses, mais elle faisait partie des moins intelligente que j'avais croisé et pourtant elle faisait la fière face à moi ! Certes j'avais un molosse enragé et abruti à mes côtés, mais je faisais partie des plus fins stratéges ici bas et j'allais bel et bien le prouvé dans ce combat … Le seul et unique problème c'est que je ne connaissais pas bien les capacités de mes deux adversaires et même si Giorgio bourrinait ce n'était pas du tout mon style, moi je préférai attaquer là où ça faisait mouche afin de ne pas trop me fatiguer, mais dans ce cas là je ne pouvais pas faire durer le temps de réflexion, il fallait que je me dépêche pour rejoindre le commandant des troupes … Lui il avait décidé de s'attaquer au gratin des ennemis, il avait peut-être les yeux plus gros que le ventre, mais j'avais confiance en mon boss, il allait réussir à le vaincre et il allait nous porter jusqu'au firmament de la grandeur. Nous allions devenir des héros et de grandes personnes à l'aide de cette simple et unique bataille ! Plus j'y pensais et plus j'étais excitée comme une puce, je mourrais d'envie de me faire connaître partout sur les flots afin de faire jaser et faire rager ma cousine. Comme vous le voyez je ne pensais même pas à mon bonheur, je préférais penser au malheur qu'allait ressentir ma cousine, la torpeur dans laquelle elle allait vivre le reste de sa pitoyable vie, elle avait trahit la personne qui était la plus proche d'elle et comme si cela ne suffisait pas Erza m'avait oublié, jamais elle ne m'adressa un mot, jamais elle ne me donna de ses nouvelles … Elle m'avait oublié, mais moi je ne pourrais jamais l'oublier … Mon sang bouillit et mon coeur envoie du poison dans mes veines lorsque je pense à elle, je ne peux supporter l'existence de cette ignoble femme … Car même si elle était resté importante à mes yeux, j'y étais résolue, Erza allait mourrir de ma main et je ne disais pas ça en l'air, car le jour où mes blessures guériront est encore loin … Cette victoire sera le premier pas vers mon rêve meurtrier !

Mon ombre venait de se matérialiser et j'avais prit l'ombre de mon petit reptil, Basil s'était caché afin de ne pas subir les effets du soleil, un effet dévastateur sur les êtres privés de leur ombre. Je souriais, j'étais enfin prête et ma tactique était déjà toute trouvée ! Mais d'abord il fallait que j'observe les faits de mes ennemis … L'homme aux cheveux gris commençaient à placer son poing face à Giorgio … Puis après avoir énoncé le nom de son attaque son poing se détacha et fut violemment projeter vers mon acolyte d'infortune, quant à moi la jeune demoiselle au fouet me faisait face … Elle aussi était entrain de sourire, sûrement était-elle amusée de voir mon partenaire se faire attaquer aussi rapidement … Je n'allais pas laissé passer cet affront, on pouvait bien se moquer de moi, peu m'importais (même si ça me foutait en rogne), mais Masshichou avait placé ses espoirs dans cet hideux molosse et je ne pouvais pas laisser passer ces ricanements … Oui moi aussi je trouvais Giorgio hideux, stupide et qu'il ne méritait pas de vivre, je ne laissais rien paraître ! Pour l'heure je me concentrai sur le combat et non pas sur la personne qui m'accompagnait dans ce combat.

“ Pisutoru – Ta'zumu ”

Mon ombre venait de tirer une balle rapide, puissante et précise grâce à son index, la balle d'ombre fusait vers la demoiselle, mais ce n'était pas tout, mon ombre s'était rapidement dirigé vers la fille aux cheveux verdâtres … Si mon plan avait marché la jeune fille se retrouverait bloquer et elle ne pourrait rien faire sans son partenaire ! Car oui mon ombre, qui suivait de près ma première attaque, allait s'enrouler autour de la jeune femme et elle allait la bloquer plus ou moins longtemps … Je croisais les doigts, il fallait que ma technique marche afin de prendre un aventage décisif dans la bataille … Je vous ai prévenu que je ne voulais pas attendres des plombes lors de ce combat non ? Bref, pendant mon attaque je laissais échapper quelques mots à l'encontre de la dame.

“ Toi et ton partenaire vous n'êtes que de vulgaires animaux, votre laideur sans nom n'égale que votre stupidité sans pareille ! Il est temps pour vous de goûter à notre puissance, car même si c'est un chien qui m'accompagne et même s'il est bête comme le dit animal, je palie à sa stupidité par mon intelligence et ma grandeur sans égal ! Capiche sale pu** ?! ”

Mes derniers mots ne collaient pas avec mon style, mais cette catin m'avait vraiment énervé et je comptais lui faire la peau et j'espérais que le boulet qui m'accompagnait n'allait pas me mettre des batons dans les roues.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La bataille pour Season Town [PV - Kage no Hi Kuro] Ven 31 Mai - 1:26

Putain ! Je vais le faire rouiller ce mec !

A cause du fouet de l’autre pute ! J’avais dû renoncer à mon « Comotional Elbow ». En plus, cette dernière n’arrêtait pas de se vanter ! Disant qu’aucune attaque non-synchronisée ou faite dans la précipitation, ne marcheraient à leur encontre. Visiblement, on était un peu dans la merde ! Car réfléchir en combat n’est pas mon fort ! Et vu que je n’étais pas vraiment la pote de la brune et du fait que je ne la connaissais pas du tout ! On ne pouvait pas faire de travail d’équipe ! Visiblement, comme mon alliée du jour, avait mal pris les reproches de cette Ringô. Elle décidait donc de la combattre et moi, je devais faire face à Shumei. Alors que je me tournais vers lui. J’entendais eu loin, Azuma et Masshiro passait ! L’un m’encourageait personnellement, en disant que si je perdais il allait me trancher en deux ! Quant au petit homme roux, il disait cette phrase-ci, qui m’énervât :

-Amusez-vous bien les amoureux !

Pffff, vraiment n’importe quoi lui ! S’il voulait me booster pour le combat, il avait réussi ! Car si j’arrivais à vaincre l’abruti, qui me faisait face ! Masshiro allait prendre cher ! Avant de me lancer dans mon combat, je leur criais cette phrase à mes alliés :

Mon cul, que tu vas me trancher ! La dernière fois, sans ce samouraï, tu serais déjà six pieds sous terre ! Et ferme ta gueule Masshiro !

Visiblement, parler m’avait un peu distrait. Et alors que je ne m’y attendais pas. J’entendus un « PAN » venir du corps de mon ennemi. La première chose à laquelle je pensais, était que des balles ou des obus allaient fuser vers ma position … Mais non ! Ce type était un cyborg ! Et comme tout robot, il m’envoyait bien son poing en pleine face ! Ce dernier était attaché à son propre avant-bras, via une chaine en métal, afin qu’il ne perde pas sa main, s’il loupait son adversaire. Et vu à vitesse où ce poing allait ! Si jamais, je me le prenais, je risquais d’avoir de gros bobos. Bien entendu, comme je n’aimais pas me prendre des coups sans me défendre. J’adoptais une position de défense, en me mettant sur mes appuis. Puis quand sa main fut assez proche de moi. Je faisais un mouvement du bas vers le haut avec mon bras droit, afin de foutre un uppercut dans son projectile humain et ainsi le dévier. Malheureusement pour moi, je n’avais pas calculé une chose en faisant cela. A cause du métal qui constituait sa main, cela la rendait d’avantage plus lourde et ainsi elle résistait mieux aux chocs. Donc pour la dévier … c’était une tâche plus difficile que ça ne parait. Au lieu que son attaque parte en direction du ciel, elle longeât le côté de ma tête, me griffant ainsi une partie du visage, qui n’était pas protégé par les lanières de cuir. Comme je savais que le retour pouvait être encore plus chiant que l’aller. Je choisissais de l’éviter en faisant une roulade sur le côté et cela marchât parfaitement. Son bras, ainsi que sa chaine passèrent à un bon mètre de moi et ne me fauchaient pas le corps au passage.

Pendant que je me relevais, je regardais comment se défendait ma coéquipière. Avec un objet noir, qu’elle semblait contrôler. Elle avait lancé une sombre balle à l’encontre de Ringo, tout en essayant de ralentir cette dernière avec ce même objet noir, qui semblait vouloir s’enrouler autour des jambes de la jeune femme. Malheureusement pour l’équipe que je formais avec la crevette. Elle réussissait à esquiver le lasso d’ombre, en faisant un large saut en arrière. Quant à la balle, elle eut plus de mal à l’éviter. Etant donné qu’elle voulut la stopper avec son fouet. Néanmoins, à cause du saut qu’elle venait de faire. Elle avait été déséquilibrée et au lieu d’être stoppée, la balle noire glissât sur l’arme. Puis elle terminât sa course, en laissant une trace dans l’épaule de Ringo. Une fois qu’elle fut de retour sur le sol. Cette dernière était plutôt énervée ! Sous l’effet de la colère, elle disait cela à la gambas :

Comment as-tu osé me toucher ? Toi et tes techniques noires de saleté ?

Toujours avec ce même sentiment. Elle appuyât sur un bouton de son arme. Et là, ce ne fut pas quelques lames qui sortirent de son fouet. Mais bien une centaine. Tous aussi petites, mais qui avaient l’air toutes aussi coupantes qu’une lame de rasoir. Avec son arme, pouvant lacérer une bonne dizaine de choses. Elle donnait de multiples coups, tous verticaux, en direction de la jeune femme, voulant ainsi éplucher son adversaire, comme une vulgaire pomme de terre. J’étais stoppé dans ce moment d’observation, par les paroles de mon ennemi :

Et oui ! Ta pote est dans la merde ! Car quand Ringo est énervée, rien ne peut l’arrêter !

De quoi ? Il avait dit que cette brune était ma pote ? Ouh que non ! Elle était juste mon alliée, rien de plus ! Et oui, l’homme se trompait ! Il fallait plus qu’une combat, pour que quelqu’un devienne mon ami ! Voulant, un peu défendre la jeune brune, je décidais de répondre au cyborg :

Cool story bro’ ! Mais bon, à ce que je vois ! C’est bien MON alliée, qui est entrain de latter LA TIENNE ! Et pas l’inverse ! Bref, maintenant, je vais te montrer, que toi aussi, tu vas te faire latter en deux secondes !

Et oui ! Je n’étais pas devin ! Seulement un fin observateur. Je pouvais remarquer, que ma coéquipière était bel et bien en train d’exploser son adversaire ! Enfin, sauf si elle s’était prise la dernière attaque ! Car cette offensive-là semblait être très chiante ! Pendant ce temps-là, moi je me concentrais vers mon adversaire. Le regardant pour trouver s’il avait défaut dans sa défense ou pas ! Car qui sait, ça se trouve, j’y trouverai un cicatrice où une arme aurait pu y laisser une trace, sans que son corps de métal ne puisse l’arrêter. Malheureusement pour moi, je n’en trouvais pas. Comme s’il était invulnérable à toute attaque ! Il fallait donc que je frappe en masse avec force, pour qu’ainsi, l’acier s’en prenne trop et montre des faiblesses, en se laissait apparaître des fissures. Pour ça, je respirais un bon petit coup, histoire de prendre toutes forces à prendre. Puis je me mettais à courir vers lui, en faisant de larges pas, très espacées. Ainsi ma vitesse était relativement élevée et c’était parfait pour me servir d’elle dans mes offensives. Une fois assez proches, je fléchissais mes jambes, puis fis un saut vers Shumei. Une fois en l’air avec rapidité et force, je descendais mes deux avant-bras vers ses épaules, priant au passage qu’il n’allait pas esquiver mon attaque, voire se servir de cette proximité pour me lancer une de ses attaques.

Techniques utilisées:
 
(c) fiche par ocean lounge

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La bataille pour Season Town [PV - Kage no Hi Kuro] Ven 31 Mai - 10:19






"Punished"


L'offensive était stoppée, Masshiro pouvait continuer sa route et gravir cette tour et en finir avec l'oppression que subissaient les habitants de l'île de Season Town. J'avais stoppé l'attaque direct du dernier Général ~ car l'adversaire qu'affronterait Masshiro serait surement le boss final ~ et je lui demandais son nom, il prit un air pensif malgré les traits triste qu'il affichait et je fronçais des sourcils en attendant sa réponse. Avant cela Masshiro avait commencé à avancer et m'avait encouragé à sa façon : une tape sur l'épaule, nous avions traversés beaucoup d'aventures lui et moi, j'étais surement celui qui le connaissait le mieux des quatre autres personnes qui nous accompagnent, je connais ses capacités et il connaissait les miennes et il savait qu'il pouvait me faire confiance. J'avais alors repoussé mon adversaire, attendant qu'il me donne sa réponse qui arrivait enfin : "Punished", c'était son nom, un nom des plus bizarres et atypiques qui me faisait penser à un bourreau, quelqu'un qui prend la vie des gens sans vergogne mais lui c'était différent, l'air qu'il avait sur son visage me faisait penser qu'il n'aimait pas ça, mais qu'il se sentait obligé de le faire malgré tout. Dommage pour lui mais aujourd'hui je ne le laisserais allonger sa liste de victime, j'allais l'aider à arrêter de tuer, en le tuant moi-même et je me préparais alors, démarrant mon offensive et utilisais une technique.

Nittoryuu Iai : Ryû no Ikari
Spoiler:
 

Je débutais mon offensive par un coup venant par le haut, ensuite à gauche, j'enchaînais avec une pirouette, je continuais d'asséner plusieurs coups mais rien n'y fit, il arrivait à stopper mes attaques avec aisance et à me repousser, je décidais alors de rengainer mon sabre banal et de rester au Ittoryuu avec "Kurayami no Shiro". Alors que je m'avançais pour utiliser une autre technique je vis mon adversaire qui voulait me mettre un coup au niveau des côtes, en même temps il disait le nom de sa technique : "Aku no Uta", une technique que j'esquivais facilement dû à la lenteur du coup, je fus très déçu et je repris mon offensive là où je l'avais laissé et démarrais ma technique.

Ittoryuu Iai : Ryû no Odori
Spoiler:
 

Je portais mon premier coup qui démarrait du sol et qui était censé le trancher de bas en haut et, alors que je pensais l'atteindre, une douleur vive et insoutenable me prit de cours au niveau des côtes, plus précisément au niveau du foie. J'hurlais de douleur et je vomissais une gerbe de sang et je décidais de remettre un peu de distance entre moi et mon adversaire, évaluant la situation et me posant plusieurs questions : était-ce lui qui m'avait blessé ? Si oui, comment ? Si non, qui ? Est-ce que la mélodie que j'ai entendu sortir de son sabre tout à l'heure a quelque chose à voir là-dedans ? Toutes ces questions que je me posais n'avaient aucune réponses, elles étaient des questions que je me posais généralement en combat pour me reprendre ma concentration et rester dans le combat. J'avais tout de même décidé de demander à mon adversaire ce qu'il m'avait fait.

Hé toi là ! Qu'est-ce que tu m'as fait, comment cela se fait-il que j'ai reçu des dégâts alors que tu ne m'as pas touché ?!
Quelle tristesse, quelle déception ! Tu viens de goûter à la particularité de mon sabre : "Kanashimi", une lame exceptionnelle car il se trouve que c'est un Ô Wazamono, l'un des 21 plus grands sabres de ce monde et sa particularité lui vaut bien son titre car en échange d'un manque cruel de vitesse et de précision dans mes coups, la mélodie qu'il en émane provoque des dégâts internes là où j'ai visé ! C'est triste que tu aies subis cette grosse attaque.

Alors, c'était ça, le secret de son sabre ! Des dégâts internes et en plus de ça c'était un Ô Wazamono, l'un des 21 plus grands sabres dans tout le monde ! Je souriais à cette remarque et je respirais à fond, attendant la prochaine offensive de mon adversaire, je préparais dans le même temps une autre de mes techniques et j'espérais sérieusement que j'arriverais à le toucher avec.





Technique utilisée par l'adversaire.
Spoiler:
 


Dernière édition par Azuma le Ven 5 Juil - 20:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La bataille pour Season Town [PV - Kage no Hi Kuro] Ven 31 Mai - 18:13



○○○ Aucune pitié... ○○○



Un combat féroce s'annonçait, mais je devais me surpasser. Je n'avais pas passer toutes ses années à attendre pour échouer. Il était le dernier rempart pour libérer Season Town et je savais que mes camarades allaient s'en sortir. Le combat faisait rage dans la tour des Dragon Céleste, aucun combattant ne prenait le dessus. Sa maîtrise de la hallebarde était encore plus impressionnante qu'avant. Moi aussi j'avais progressé et j'avais appris la maîtrise d'un Fruit du Démon. Je connaissais les immenses possibilités de ce fruit, mais je n'en étais qu'au début. Je faisais voler mon disque avec finesse et habilité pour me défendre. Envoyant plus projectiles sur lui pour le déstabiliser. Nous étions de force égale et je n'arrivais pas à prendre le dessus. En revanche, lui si, il feinta une attaque pour me charger en un coup d'épaule puissant. Je me retrouvais projeter dans un mur juste à côté d'un lot d'armes diverses. Un sourire narquois s'afficha lorsque j'essayais un peu de sang. Il se mit alors à rire et il essayait de me provoquer.

-Tu n'es pas mauvais Shingen, mais tu n'as pas ma force... Je vais me débarrasser de toi et de tes amis, ensuite je ferais un massacre en ville pour les punir !
-C'est ta stratégie ? Me provoquer ? C'est minable... Sache que j'en ai rien à foutre de Season Town, la libération n'est qu'un bonus, tout ce qui me motive... c'est la vengeance !

L'armée fantôme

Spoiler:
 

Les armes derrières moi se mirent à voler et entourer Jango. Les armes attaquaient mon adversaire en donnant l'impression de soldats fantômes. Il avait du mal à tenir la cadence soutenue des armes qui le prenaient pour cible. Submerger, je réussis à le tailladais le dos. Fou de rage il déploya une violente technique. En tournant sur lui-même il avait utiliser la puissance de son hallebarde pour briser toutes mes lames. Il se ruait sur moi et le petit jeu reprenait de plus belle. Seulement j'en avais profité pour analyser la salle et j'avais de nombreux projectiles à portée. Je n'hésitais à le bombarder de projectiles de tailles diverses. J'avais beaucoup de mal à me concentrer avec la violence de ses coups. Mes techniques étaient hasardeuse et j'optais pour un style brouillon, mais il faisait son petit effet. Il avait énormément de puissance dans son arme, elle était redoutable. Je cherchais un moyen de le priver de son Hallebarde, mais il était rapide.

Je repoussais ses assauts tant bien que mal, puis j'en profitais pour attaquer. Nous étions de force égale et impossible de se départager. C'est alors qu'il grimaça, surement dû à sa douleur dans le dos. Je reprenais le dessus et j'utilisais un premier projectile dans son dos. J'utilisais la même technique que précédemment et j'envoyais des épées en sa direction. Cette fois-ci ce n'était pas pour l'attaquer directement et il se protégea avec sa Hallebarde. Cette dernière était ma cible, je le désarmais à l'aide des épées pour bloquer son arme dans le mur. Je crus alors avoir gagné le combat et j'attaquais à avec Shinzun. Jango bloqua mon attaque avec une épée gigantesque. J'ignorais d'où il la sortait, mais il renvoyait mon attaque sans mal.

-Tu crois que je n'ai qu'un atout dans ma manche ? BWAHAHAHAHAHA prépare toi à mourir Shingen !

Son arme se mit alors à ronronner d'une étrange façon, puis il prit appuis et envoya une technique puissante. Une lame d'air gigantesque se précipitais vers moi, mais elle était d'un ton bleuter. J'ai tenté de la bloque avec mes armes, mais sa puissance était telle que je ne réussis qu'à la déviée. Elle me lacéra le bras et partie dans le mur pour l'exploser. L'impact était violent et je me pris des débris. J'étais submerger, mais j'étais toujours en un seul morceau. Son arme était encore plus redoutable que la précédente. J'étais blessé et à moitié ensevelit sous des pierres. Je me débarrassais de ce qui m'entourait et j'étais égratigné de partout. Jango me faisait face en brandissant son épée, mais je me mis à sourire. L'une des épées derrières lui transperça son épaule droite et il dû reculer en laissant tomber son arme.

-Tu te prends pour qui avec tes grands airs de dictateur, hein ? Bordel ouvre les yeux Jango, tu n'es qu'un vulgaire insecte... un simple pion utilisé par Ginzo...
-Ne me dis pas que tu prends pitié de moi gamin...
-De la pitié ? Non, je n'en aurais pas... Tu as envoyé des hommes courageux et plein d'espoir à une mort certaine... Je vais me faire un plaisir de te tuer, mais je vais te faire souffrir et ensuite... Je m'attaquerais à tous ceux qui sont liés de prêt ou de loin à Ginzo.


Il se mit à rire, d'un rire moqueur que je ne supportais pas. Je lui envoyais un projectile pour qu'il la ferme, ce qui avait réussi. Puis il brandissait de nouveau son arme et moi je me relevais. Le combat allait reprendre, même si nous étions dans un sale état. Il voulait me briser pour finir son travail, moi je voulais l'anéantir pour me venger. Ma rage était bien plus forte que la sienne et j'allais lui prouver. Je ne suis plus ce gamin plein d'espoir, je suis un pirate et je n'aurais aucune pitié pour lui. Les gens vont apprendre qui est Masshiro Shingen et ce qu'il deviendra. Je prendrais ma revanche sur le monde et je danserais sur leur cadavre.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 7
Points d'activités : 52

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 90
Points de popula' [PP] : 90
Divers:
MessageSujet: Re: La bataille pour Season Town [PV - Kage no Hi Kuro] Ven 31 Mai - 21:48




L'Homme-Poisson était en difficulté, il avait du mal à faire face aux deux personnages qui lui faisaient face, ils avaient une combinaison et il n'arrivait pas à atteindre son adversaire principal : Grid. Il était le Chef de la Milice et possédait un style de combat assez singulier, avec sa matraque à explosions, il peut très bien faire d'énormes dégâts à Ginjô et pour ne rien arranger il utilisait son second : Lars, comme bouclier humain et celui-ci avait reçu énormément de dommages mais semblait bizarrement en forme, comme si il arrivait à guérir plus rapidement que les autres et cette capacité rendait la poiscaille anxieuse. Peut-être devait-il changer de cible, et que peut-être que c'était Lars le plus dangereux des deux. Il décidait d'en avoir le cœur net en débutant une grosse offensive en direction de Lars, qui venait au corps-à-corps et il réussissait à tenir tête à l'Homme-Poisson expert du Gyojin Karate. Devant non seulement faire attention à son adversaire aux gants piquants, Ginjô devait aussi se soucier des attaques sournoises de Grid, qui arrivaient souvent par derrière pour l'attaquer.

Le combat faisait rage, les principaux acteurs échangeaient des coups de manière féroce, cherchant à finir le combat rapidement. Malheureusement, même si Ginjô était légèrement supérieur à ses adversaires en un contre un, ils réussissaient à combler cette faiblesse par un travail en équipe remarquable. Alors qu'il commençait à balancer une série d'"Uchimizu", utilisant donc la technique "Yabusame", il se mit à élaborer à un plan pour éliminer ce gêneur de Grid. Plan qu'il concoctait rapidement dans sa tête et le mit en place. Il arrivait au corps-à-corps face à Lars et commença à échanger des coups et, comme il le pensait, Grid arrivait dans son dos, prêt à lui asséner un coup qui lui serait fatal. C'est alors qu'il mit en place son plan, il avait concentré une énorme quantité d'eau dans son poing et cela se voyait, l'eau était compressée autour de son poing et l'attaque n'allait pas tarder. Il avait d'abord esquiver le coup de Grid en sautant au-dessus de lui, faisant un salto arrière et en atterrissant dans son dos, il avait alors commencé à envoyer son poing en direction de la colonne vertébrale de l'adversaire.

    " Gyojin Karate : Renga Burēka ! "


Spoiler:
 

L'attaque était censée le transpercer mais la réaction que ses adversaires venaient d'avoir était tout simplement parfaite : Grid s'était baissé et Lars avait affronté le poing de Ginjô avec son poing épineux. Certes, Ginjô avait réussi à repousser Lars avec quelques petites blessures superficielles, et que celui-ci s'était brisé la main jusqu'à l'avant-bras, mais la réaction était parfaite. Maintenant Ginjô ne pouvait pas se défendre contre l'énorme coup de matraque qu'il venait de recevoir de pleine face. Il perdait peu à peu conscience mais la colère qu'il ressentait vis-à-vis de ces deux individus qui lui faisaient face était telle qu'il s'empêchait de tomber et mit un énorme coup de boule à Grid, qui lui tomba sur le coup, dans un hurlement de douleur. Il l'avait enfin touché ce fumier de mec à la matraque, il fallait maintenant en profiter pour s'occuper de Lars et finir avec ce combat.

Il reprenait le maximum de force et commençait à attaquer de front son adversaire. Ginjô avait le regard des mauvais jours, le regard de la personne qui devait tuer dans le moment présent pour calmer sa colère. Ce regard effrayait Lars, le pauvre jeunot se mit en position de combat avec seulement un seul bras valide et il fut rapidement dépassé par la force destructrice de Ginjô. Il se prit des "Uchimizu" des "Karakusagawara Seiken" mais hélas, il restait debout. C'était désormais un passage à tabac qui s'arrêtait lorsque Ginjô se fit attaquer dans le dos par un homme qui avait la colère dans le regard : Grid. Une explosion dans le dos qui repoussait l'Homme-Poisson sur quelques mètres, qui se relevait tant bien que mal, il avait aussi beaucoup de mal à se mouvoir. Lars, quant à lui venait de s'effondrer et lorsque son chef vint vérifier son pouls, il lâcha une larme, Ginjô comprit alors que son adversaire le plus courageux était mort et maintenant il allait pouvoir en finir avec Grid.

Ginjô se mit en position pour utiliser le Gyojin Karate et son adversaire l'attaquait de face : grossière erreur lorsque l'on affronte un adepte de l'art que pratique l'Homme-Poisson. Un "Karakusawara Seiken" et l'adversaire repoussé, Ginjô reprit de l'élan et arrivait rapidement au corps-à-corps et il se disait qu'à une si faible distance son adversaire n'oserait pas utiliser des explosions, sous peine de se faire lui-même toucher et se blesser bêtement. L'Homme-Poisson enchaînait son adversaire qui avait du répondant et ne se laissait pas faire, surement l'adrénaline dû à la mort de son ami, se disait Ginjô. Le moment était enfin arrivé, la poiscaille esquivait un coup de matraque et se préparait à utiliser une technique qui allait mettre un terme au combat.

    " Gyojin Karate : Gosenmaigawara Seiken ! "

Spoiler:
 

L'uppercut fit valser Grid, dont la mâchoire et les dents étaient désormais brisées ; il s'écroulait au sol, avec la respiration. Ginjô le regarda avec pitié en le voyant pleurer, cela se voyait qu'il n'avait jamais eu d'adversaire capable de lui tenir tête et il sentait l'amertume de la défaite.

    * Yare yare... Eh bien, il faut dire que ce n'était pas chose facile... *
    " Tss... Je ne sais même pas pourquoi l'envie de te tuer me retient... Kussogaki ! Ah, et tient... En passant, j't'emprunte ceci p'tit enculé ! "


Ginjô se dirigea vers Grid qui était étalé sur le sol telle une planche en bois, et attrapa sa matraque télescopique explosif. Il s'était rappelé que la jeune femme du nom de Lolli voulait en savoir plus sur les armes de ces deux congénères. Écrasant sans aucun répit la poignée de main de Grid à l'aide de sa jambe droite, ce dernier, sous la douleur ouvrit rapidement sa main. Il en profita pour attraper sa matraque avant de se diriger vers son coéquipier un peu plus loin. Ce dernier était salement amoché, et puis, après-tout il l'avait bel et bien cherché. Pauvre Lars, même en étant dans l'autre monde, sa main ne voulait céder à son pitoyable gant... Le prenant de force, il n'eut malheureusement qu'un seul gant et non la paire elle-même étant donné qu'il avait carrément endommagé l'autre lors du face à face. Traversant les endroits qu'avaient sûrement dû traverser ces compagnons, et passant devant les combats de Giorgio & Lollilop, Ginjô resta un instant sur place, incrédule en esquissant d'un sourire avant de continuer sa route vers le pied de la tourelle où il aperçut un visage familier au loin : ce n'téait autre que Azuma. Élevant la parole.

    " T'es vachement amoché quand même ! Ahah "




Dernière édition par Madarame Ginjô le Dim 2 Juin - 20:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La bataille pour Season Town [PV - Kage no Hi Kuro] Dim 2 Juin - 10:41

~~ PV : Kage no Hi Kuro ~~
~~ C'est l'ombre de la mort qui donne relief à la vie.. ~~


« Comment as-tu osé me toucher ? Toi et tes techniques noire de saleté ? »

« Comment oses-tu me tutoyer sale pétasse ? »

Nous étions toutes les deux de plus en plus énervée et plus le temps passé, plus on avait envie de voir l'autre défigurer et détruite … Je voulais réellement la tuer, la manière dont elle me fixait, la manière de me parler, sa manie de faire la demoiselle supérieure … Je ne pouvais le supporter, non pas parce que je voulais toujours dominer les autres, mais bien parce que ce déchet ne méritait même pas mon attention et pourtant … Elle arrivait à me tenir tête ! Ringo venait d'appuyer sur un bouton et à ce moment là elle n'avait pas lancé quelques petites attaques pathétiques, mais des centaines de petites lames d'air … Elle était pitoyable, si elle croyait que ses attaques aussi nombreuses soient-elles allaient pouvoir venir à bout de ma royalissime personne elle se foutait le doigt dans l'oeil cette catin de premier ordre. J'avais utilisé l'Ato afin d'échanger de place avec mon ombre … Je venais de passer derrière mon adversaire s et même si quelques petites lames d'airs m'avaient coupé l'épaule et la jambe, j'avais pu minimiser les dégâts au maximum ! Mon ombre avait reçu quasi-toutes les attaques en pleine poire, mais elle ne ressentait rien ce qui m'avantageait grandement dans ce genre de combat. Je pris l'ombre de mon serpent avant de la transformer en une paire de griffe, ma véritable ombre possédait elle aussi les dites griffes lorsque j'utilisai le Sutairu No Muken avec l'ombre d'un autre. Bref, moi et mon ombre avions lancé plusieurs coups de griffe synchronisés en direction de la jeune fille, mais ce n'était pas tout j'avais un autre atout dans ma manche, d'autres techniques afin d'exploser au mieux le jolie minois de Ringo.

«Futsuu »

Dès que j’eus prononcé ses mots là mon ombre venait de se diviser afin de transpercer la jambe, l'épaule et l'abdomen de mon adversaire … Je tenais vraiment à la voir empaler au bout d'une pique je vous l'avais dit n'est-ce pas ? Bref, pendant le temps où je combattais Ringo, je pris quelques secondes pour observer le combat de Shumei et celui de Molosse-man.

Mon allié d'infortune avait adressé quelques mots au cyborg afin de me défendre … J'avais trouvé cela à la fois mignon et à la fois pathétique, mais je ne pouvais rien lui dire étant donné que l'heure n'était pas au chamaillerie ! Giorgio l'avait bien comprit et il avait décidé de passer à l'attaque, mon allié s'était projeté dans les airs avant de filer deux gros coups de poing dans la face de Shumei … Mais celui-ci avait une bonne défense, au moment de l'impact Shumei plaça son bras face à lui avant de la transformer en véritable bouclier … Certes, cela lui a permit de ne pas se faire tuer, mais son bras était quasiment détruit et on voyait la douleur dans ses yeux ainsi que dans ses cris effroyables … J'étais contente d'être tombé sur un allié de ce genre il était certes con comme un balais, mais niveau puissance il n'était pas en reste ! Le cyborg n'avait pas dit son dernier mot, il plaça son bras face à Giorgio et un lance flamme sortir de la paume de sa main … Bien sûr il n'attendit pas longtemps avant d'utiliser son arme sur mon allié, une flamme fusait droit sur mon toutou, mais je ne pouvais rien faire, mon combat face à Ringo était déjà assez dur comme ça pour que je m'occupe de Shumei aussi, j'espérais juste que le boxeur attardé allait se dépêcher et qu'il allait esquiver ce jet de flamme.

Je me regardai Ringo à nouveau avant de lui adresser quelques mots.

« Alors grognasse pas trop amochée ? Tu veux peut-être qu'on est pitié de toi et de ton cyborg à la con, mais on va vous exploser, se repaître de vos tripes et on va utiliser vos corps pour nourrir les poissons … Capiche connasse ?! »

J'avais vraiment la haine contre elle, mais je n'étais pas seul, en effet Basil après que je lui ai rendu son ombre était sorti afin d'observer mon adversaire … Et même si je ne parlais pas parfaitement le serpent, je sentais bien qu'il haïssait notre ennemi ! Je caressai la tête de mon serpent avant de lui chuchoter quelques mots.

« Oui je te le promet Basil … A la fin tu pourras goûter au sang de nos adversaires je te le promet … »

J'avais adressé un mot à Basil, à Shumei, mais pas à mon allié ! Une erreur que j'allais devoir réparer au plus vite.

« Faut se grouiller de rejoindre les autres alors … Pour une heure … Une minute … Une seconde, pour un court lapsus de temps, mettons fin à nos prises de bec afin de leur faire la peau … Trois secondes nous sera suffisant pour nous … La dream team ! »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La bataille pour Season Town [PV - Kage no Hi Kuro] Dim 2 Juin - 19:42

BBQ PARTY ! SORTEZ LES SAUCISSES !

Je fonçais maintenant vers mon ennemi. J’avais la ferme intention de le broyer sous tout mon poids et qu’il ne reste même pas un boulon intact de lui. Alors que mes deux bras allaient heurter sa tête de métal. Afin que je ne la détruise pas. L’homme relevât son bras droit. Et le mit entre mes mains et sa tête. A cause du choc, qui fut relativement violent. Son membre finissait en miette. Même s’il était majoritairement composé de métal. Cela lui faisait tout de même un peu mal ! Visiblement, les nerfs étaient toujours présents dans cet amas d’acier ! Un bon point pour moi ! Car certes, je n’aime pas faire souffrir un ennemi ! Mais combattre quelqu’un qui ne ressent pas la douleur, ce n’est pas marrant. Cette douleur se voyait dans ses yeux. Ces derniers étaient légèrement plissés et quelques gouttes en coulaient. Voulant, encore plus l’enfoncer, je lui disais cette phrase :

C’est con mec ! Un bras, ça sert ! En plus, si tu t’étais pris mon coup en pleine tête, tu n’aurais pas autant souffert ! Pauv’ fillette !

Alors que je croyais que cela allait le décourager à contre-attaquer. Cela fit l’effet inverse et comme par magie, la douleur laissât place à la colère. Voulant venger son membre perdu. Il positionnât son autre bras devant son buste et ouvrât sa main, laissant entrevoir un petit tuyau. Il voulait m’arroser ou quoi ? Car, n’ayant pas de fruit de démon, il en fallait beaucoup plus pour me vaincre ! Néanmoins, ce n’était pas de l’eau sous pression qui en sortit, mais bien une longue et large flamme. Etant totalement surpris par ça et par sa vitesse de propagation. Je ne pus esquiver totalement cette attaque et en sautant, je me brulais mon coude droit. Et putain de merde ! Mais qu’est-ce que ça faisait mal ! S’il était resté une seconde de plus, il aurait fini comme un poulet qu’on aurait laissé une journée entière dans le four ! Merde, il fallait que je me mette à l’abri. Et heureusement pour moi, j’étais dans un marché et il y avait beaucoup d’étales. Alors, avec de large pas je me réfugiais derrière l’une d’elle.

Pendant que le feu commençait à bouffer ce petit magasin. Je regardais comment se débrouillait la crevette. Visiblement, pour elle, ça se passait un peu mieux. Même si elle s’était faite un peu blessé en se téléportant. Visiblement, cette jeune femme-là avait un paquet de pouvoir, tous aussi bizarres les uns que les autres. Alors qu’elle était maintenant derrière son adversaire, elle se levât assez péniblement, avant d’invoquer des griffes noires, ainsi qu’une personne de la même couleur, qui avait elle aussi des griffes. Puis avec cette dernière, elle se lançât dans une danse endiablée. Même si elle était agile, Ringo ne put pas esquiver entièrement cette attaque et se fit blessée à de nombreux endroits sur le corps. Certes les coups n’étaient pas profonds, mais cela devait faire bien mal. Alors que je croyais que la Gambas avait fini son offensive, elle fit une dernière chose. Elle divisât le corps de la femme qu’elle avait invoqué, en de nombreux pics pour transpercer son adversaire. Ayant vu le coup à l’avance, Ringô s’était protégée ses organes vitaux, en mettant ses bras devant ses derniers. Bien entendu, tout comme le cyborg qui avait utilisé une protection proche de celle-ci. Elle perdit une grande maitrise de ses membres, qui étaient presque hors de fonctionnement maintenant. Alors que mon alliée parlait à son adversaire. Cette dernière utilisât l’une de ses dernières cartes maitresses. Avec le reste de force qu’il lui restait dans ses mains elle tirait un fil hors de son fouet. Cela eut pour conséquence de lancer un compte à rebourd. Puis elle lançât sa précédente arme sur la jeune brune, espérant qu’elle finisse carboniser par cette explosion. Bien entendu, ne voulant pas que mon alliée du jour ne meure, je voulais l’aider. Alors je me saisissais d’une caisse de pastèques, présente dans le magasin où j’étais, que je balançais vers Ringô, espérant pouvoir détourner l’objet explosif à temps.

Une fois que j’eus fait ça. Voulant trouver quelque chose pour pouvoir taper mon ennemi, sans me cramer les quelques poils, qu’il me restait. Je cherchais aux alentours, un couvercle en métal, résistant au feu. Pour ainsi avancer contre le feu, sans pour autant mourir. Et c’est en faisant cela, que je trouvais mon bonheur. Dans une étale qui se trouvait à seulement cinq mètres, il y avait beaucoup d’habits et tous étaient très amples. Prenant mon courage à deux mains. D’un large saut, je passais au-dessus du feu et atterrissais dans ce magasin d’habits. Une fois sur place, je m’habillais la totalité du corps de différents habits et fis de multiples couches, afin de ralentir l’avancée du feu sur moi. Après que j’eus fait ça, je ressemblais maintenant plus à un bibendum qu’à autre chose. Mais bon, à ce moment-là, le look, je m’en foutais, je voulais juste gagner ! Une fois, avec cette armure de vêtement mise sur moi. Je fonçais maintenant vers mon ennemi. Bien entendu, comme je savais que cela ne pouvait résister que quelques secondes aux flammes. J’essayais d’éviter le feu, même si avec autant d’habits, ce n’est pas facile d’être agile. De plus, mon ennemi n’avait qu’à bouger son bras pour mieux me viser, alors que moi, je devais faire de larges pas pour essayer de ne pas être touché par son jet de flammes. Et plus les secondes passèrent et plus, je voyais mon armure disparaître et sentir des brûlures apparaitre sur mon corps. Alors que j’étais maintenant à seulement quelques mètres de Shumei. Je fis une roulade vers lui. Et quand je la finissais, j’essayais de donner un kick dans son bras mécanique, pour que sa propre attaque lui brule sa tête, ainsi que son torse.

Techniques utilisées:
 
(c) fiche par ocean lounge

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La bataille pour Season Town [PV - Kage no Hi Kuro] Dim 2 Juin - 20:53





Fin d'un grand combat et "Kanashimi"


Le secret de mon adversaire m'avait été révélé par ce même adversaire, d'un côté j'étais excité d'avoir pu connaître un tel secret et affronter un tel adversaire, d'un autre côté j'étais anxieux et stressé. Pourquoi m'avait-il appris un tel secret ? Un trop plein de confiance en soi, pensait-il pouvoir me vaincre sans même avoir l'avantage qu'il possédait avant de me révéler ce secret, mais j'étais aussi anxieux de part le fait que son sabre possédait une telle capacité, qui plus est c'était un Ô Wazamono, l'un des 21 grands sabres qui faisaient la fierté de son propriétaire, ils étaient même supérieurs au Ryo Wazamono, et donc de "Kurayami no Shiro". Je respirais à fond tout en réfléchissant à un moyen de contrer cette mélodie, peut-être utiliser du coton que je mettrais dans mes oreilles, malheureusement je n'en avais pas et ce serait vraiment idiot qu'une telle capacité soit capable d'être contrée aussi aisément. Je soufflais et mon adversaire fit le premier pas, réutilisant sa technique du "Aku no Uta", le coup était lent mais une mélodie macabre semblait l'accompagner, macabre et triste, c'était la même mélodie que j'avais semblait entendre lorsqu'il avait utilisé la première fois cette technique, j'allais jouer le tout pour le tout et j'esquivais son coup, il avait visé les poumons et si je ne le tuais pas maintenant, j'allais subir de gros dégâts.

Ittoryuu Iai : Ryû no ōtō
Spoiler:
 

J'envoyais un coup horizontal en direction de sa nuque tout en serrant les dents, j'étais prêt à résister à la douleur qui allait arriver d'un moment à l'autre et lui trancher la gorge. Ça arrivait, la douleur commençait à venir mais elle était beaucoup plus vive que précédemment, j'étais complètement dépassé par les événements, comment cela se faisait-il que la douleur ait variée à ce point par rapport à sa première attaque ? Est-ce que c'était parce que la mélodie avait durée beaucoup plus longtemps que lors de sa première utilisation ? En tout cas, c'est ce que je pensais et je commençais à m'écrouler, mon adversaire avait fait un mouvement de poignet pour pointer son sabre dans mon dos. Je le remarquais et je plongeais en avant, esquivant son coup qui s'abattait sur le sol. Je me relevais avec l'aide de mon sabre, et je regardais mon ennemi dans les yeux et je remarquais une blessure sur son visage, une coupure sur son visage, dû à mon attaque précédente, alors ça avait marcher, mais bon je le voyais l'air encore plus triste sur son visage.

Quelle tristesse, quelle déception, tu as touché mon si beau visage ! C'est limite si j'ai envie de pleurer dans le moment présent, mais je vais laver cet affront en te tuant malgré le fait que je déteste cela et que cela m'attriste au plus haut point !!

Je me relevais et je le voyais préparer sa technique et il faisait bouger lentement son sabre, émanant la mélodie, qui était différente des deux autres qu'il avait utilisé mes deux dernières fois. Je dégainais mon second sabre repassant au Nittoryuu et préparant une technique. Mon adversaire quant à lui continuait cette nouvelle mélodie et attendait surement de la finir pour m'attaquer et vu comment elle avait durée, cela allait faire mal. Je décidais de ne pas le laisser enchaîner et je commençais à avancer à fond et, à son niveau je commençais à utiliser sa technique en même temps que lui. La sienne se nommait "Zettaizetsume" et il visait mon cœur, alors il souhaitait en finir en un seul coup hein. J'esquivais son coup et je commençais à l'entourer de mes deux sabres, mon regard était vif et j'étais confiant de par l'issue de cette attaque.

Nittoryuu Iai : Ryû Hikokuchi
Spoiler:
 

Ce que je vis me choquait au plus haut point, il s'était baissé pour esquiver ce coup mortel qui devait lui trancher la gorge, et maintenant j'allais surement mourir à cause de son attaque. Je sentais la douleur qui arrivait et elle me broyait le cœur, je vomissais une énorme quantité de sang et je m'écroulais au sol, aux portes de la Mort et mon adversaire ne semblait pas se soucier plus que ça de moi et se dirigeait vers l'entrée de la tour passant à côté de moi. Je me rappelais alors du pourquoi j'étais là, j'étais là pour mon ami, pour Masshiro, j'étais là pour faire arrêter la monarchie qui s'était installée sur cette île et cela me poussait à me relever, malgré le peu de vie qu'il me restait.

Mon adversaire se retourna alors, l'air triste avait disparu et laissait à un air choqué, pour ensuite passer à l'agacement et ensuite à une colère noire. Il repartait alors dans la préparation de sa technique, si il me touchait maintenant, je serais mort c'était une certitude et moi de mon côté je rengainais mes deux sabres et je retirais tout ce qu'il y avait sur mon chemin et qui pourrait gêner mon appui. Je respirais ensuite profondément et celle-ci était blanche, alors qu'il ne faisait pas froid, cela montre que j'étais au bord d'un gouffre, un gouffre infini qui signifierait la fin de mon voyage. Je durcissais alors mon regard et me mit en position basse, plaçant mes deux sabres sur mes cuisses et nos techniques démarraient alors que sa mélodie se finissait.

Ichimoku de shibō : Zettaizetsume
Spoiler:
 
Nittoryuu Iai : Ryû no Setsudan
Spoiler:
 

Nos attaques se croisaient et je rengainais mes deux sabres et mon sabre banal se brisait et je crachais encore du sang, mais ce n'était pas parce qu'il m'avait touché, c'était les dégâts que j'avais subi lorsqu'il a utilisé sa technique pour la première fois. J'entendais le cri agonisant de mon adversaire alors que je venais de lui trancher le torse, il s'écroulait et alors que je m'en allais il leva son sabre et semblait vouloir dire quelque chose, je m'approchais de lui et je le regardais cracher du sang.

Toi... Tu m'as... vaincu... *tousse* Tiens... je te... donne mon... sabre... "Kanashimi", fais-en... bon usa...ge. Grâce à toi... J'ai pu connaître... la joie du... combat... Merci.

C'est alors qu'il perdit la vie, une larme coula d'un de ses yeux et il avait le sourire aux lèvres, son sabre était à mes pieds et je décidais de le ramasser. Je ferais honneur à ce guerrier triste et maudit par la Mort, c'était une promesse. Je m'asseyais attendant le retour de toutes les personnes qui avaient participées aux nombreux combats qui avaient eut lieu, ils étaient quasiment tous obligés de passer par là. Je me retournais en direction de "Punished" et lui adressais quelques mots en prenant tout d'abord une grande inspiration pour dire ce que j'avais à dire en une seule fois, de manière limpide et lui montrant ma sincérité.

Comptes sur moi je te ferai honneur toi dont je ne connais pas le véritable nom.

Je reportais alors mon attention sur l'homme qui venait d'arriver... l'Homme-Poisson pour être plus précis, en effet Ginjô venait de me rejoindre et j'en concluais qu'il avait fait un gros combat mais qu'il s'en était sorti. Il m'envoyait une pique me disant que j'étais salement amoché, je rigolais à sa remarque et je le regardais.

Tu peux ! Toi aussi t'as l'air d'avoir pris de sales coups héhé !




Techniques utilisées par l'adversaire
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La bataille pour Season Town [PV - Kage no Hi Kuro] Lun 3 Juin - 21:06



○○○ Vengeance ○○○



Mon adversaire avait de plus en plus de mal à soulever son épée, ce qui me donnait un avantage. J'étais bien plus rapide et plus mobile que lui, je pouvais aisément esquiver ses attaques. Je le bombardais de projectiles, mais il les détruisait avec sa puissante lame. Shizun était dans un sale état, mais il était encore utile face à mon adversaire. La vitesse de cette arme surpassait la sienne et c'était un atout de taille. Je pouvais me défendre lorsqu'il réussissait, malgré les blessures, à me prendre de vitesse. Nous étions tout deux du même niveau, mais j'avais su viser des points importants. Les années qu'il a passé dans cette ville l'ont rendu faible. Il n'a plus la même volonté qu'avant. Tandis que moi, j'ai renforcé mes techniques et mon esprit. Je suis devenu un véritable combattant qui maîtrise un Fruit du Démon. Il n'avait plus l'âme d'un combattant, mais d'un simple chien de garde qui mord quand on le siffle. Il était devenu pathétique, lui, le grand chef de la garde royale. C'était pitoyable et ce n'était qu'une énième preuve du déclin du tyran. Ma revanche allait être grandiose et je la tenais du bout des doigts. Enfin, j'avais crié victoire trop vite. Il souriait lorsque sa lame se mit de nouveau à ronronner bizarrement. La première fois, son attaque avait faillit me tuer, mais cette fois j'étais prêt à la recevoir. Il envoya sa puissante lame d'air bleutée qui se ruait sur moi. Cette fois-ci je me protégeais avec son arme. Je décrochais la Hallebarde et je l'utilisais pour dévier l'attaque. Tout ce passa extrêmement vite et sa lame d'air passa à quelques centimètres de ma tête. Elle agrandissait le trou précédemment fait. Je faisais tourner mon disque autour de moi en guise de défense. Maintenant j'utilisais son arme précédente pour attaquer. Je retournais ses propres techniques, contre lui et en matière de Hallebarde, je suis très doué.

-Tsshh... Tu crois vraiment être en mesure de me vaincre ? Arrête donc de rêver ! J'ignore ce qui te pousse à combattre, mais tous tes rêves s'arrêtent ici... Tu aurais dû rester à Grand Line.

Je ne décrochais pas un mot et je le regardais avec un sourire narquois. Ce qui l'énervait et il brandit son arme vers moi. Cette dernière se transforma en... canon ? Elle s'ouvrit et un projectile en forme de pointe se dirigeait vers moi. L'explosion était violente et la fumée épaisse, mais j'étais toujours en seul morceau. J'avais utilisé une nouvelle fois sa puissante Hallebarde pour me défendre. Il me croyait surement à terre et j'en profitais pour me ruer sur lui. Je recomposais rapidement mon disque et je sautais dessus. Je voulais l'attaquer par derrière, pour qu'ainsi la surprise soit totale. Je me dirigeais vers lui à vive allure et je sortais de la fumée en un hurlement bestial. Il n'eut pas le temps de se défendre, mais son arme me trancha une nouvelle fois, la jambe cette fois-ci. Moi j'avais mieux visé. La Hallebarde s'était enfoncée dans son ventre et je l'avais projeté au même endroit où son projectile avait atterrit. Ce dernier avait fait de sacré dégâts, laissant une ouverture béante dans la tour. Au loin je pouvais voir le port, mais il y avait aussi le bas de la tour surement. Je ne prêtais pas attention à tout ça, mais plutôt à mon adversaire. Il n'avait plus la force pour dégager l'arme qu'il avait dans le ventre. Du sang coulait de sa bouche et la Hallebarde était enfoncée profondément. Malgré tout ça, il avait encore la force de parler et de me provoquer.

-Et maintenant ? *Tousse* Tu vas faire quoi... me tuer ? Hahaha *Tousse*... Tu n'es pas capable d'une telle chose, toi le bon petit soldat...
-J'ai perdu cette âme de bon petit soldat, le jour où mon chef et ami m'a trahi... J'ai perdu mon âme, le jour où j'ai vu mes compagnons tomber sur cette maudite île...


Tout en parlant je faisais bouger la Hallebarde dans son ventre, il se tordait de douleur et les cris pouvaient s'étendre à la ville. J'affichais un sourire satisfait et ça, malgré la douleur. J'avais enfin réussi à vaincre mon adversaire. Sa technique de combat était impressionnante, mais j'avais depuis longtemps surpasser son niveau. J'étais devenu bien plus fort et bien plus impitoyable qu'avant. Ce combat ne faisait que confirmé ce que je savais déjà. Je suis un Pirate et personne n'est en mesure de se mettre en travers de mon chemin. J'avais définitivement sombré et ma vengeance m'avait permis de m'élever. Je n'avais plus de pitié pour mon adversaire et sa mort... allait être exemplaire.

-Alors, Shingen ? Tu attends quoi pour me tuer ? Hein ? *Cris de douleur*
-Doucement... tes souffrances ne sont pas terminées... Tu as ta part de responsabilité dans ce qui m'est arrivé Jango... Tu n'es que le premier sur une longue liste.
-Alors, c'est ça ton plan ? La vengeance ? Pas très original ! *Cris de douleur."


Je faisais de nouveau voler des épées derrière moi et je le regardais avec un grand sourire sur le visage. J'enfonçais lentement deux épées dans ses bras et ses cris de douleur étaient encore plus forts. D'ordinaire, faire souffrir les gens ne fait pas partie de mes habitudes. Cet homme avait mérité son châtiment. Il avait fait bien pire et il avait causé la mort de nombreuses personnes. C'était un châtiment clément comparer à ce qu'il avait fait. Cette fois-ci, je prenais plusieurs armes et je les enfonçais avec puissance dans son corps. Il poussait un nouveaux cris de douleur et je croyais que c'était le dernier.

-Tu... tu ne vaux pas mieux que nous... Shingen... Un vulgaire... assassin...
-Tu croyais quoi ? Que j'allais me venger en passant par la splendide et grandiose Justice Marine ? Pour que vous vous en sortiez une nouvelle fois, toi et l'autre gros tas de Dragon Céleste... Non... J'ai appris qu'il valait mieux faire les choses par soi-même... j'ai définitivement renoncé à ma gentillesse d'antan.
-Dans ce cas... on se reverra en enfer Shin... nous verrons bien si tu seras en paix avec toi-même...
-En enfer ? Avec plaisir, mais ne t'inquiètes pas... tu auras bientôt de la compagnie...


Je poussais le corps de mon adversaire dans le vide, alors qu'il était en vie. Il criait durant la chute, ce qui me fit d'autant plus sourire. Puis il s'écrasa plus bas dans une maison, la chute l'avait surement achevé et j'étais enfin libéré d'un fardeau. J'espérais que plus bas, ils aient vu mon petit spectacle. Notamment Lolli, elle devrait apprécier ce genre de scène... Ah, faut croire que je deviens comme elle maintenant ! Le Dragon Céleste avait surement plié bagage, j'en profitais pour réunir ses trésors avant de descendre. Cet abrutit avait tellement confiance en Jango qu'il n'avait rien emporté. Mes compagnons allaient être ravi de voir une telle récompense.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La bataille pour Season Town [PV - Kage no Hi Kuro] Ven 5 Juil - 22:57

Parfois un corps bien entraîné peut dépasser une arme super perfectionnée, mais mal utilisée

Sous une multitude d’habits, qui commençaient à cramer et à m’intoxiquer avec le dioxyde de carbone, qui s’en dégageait. Je continuais ma marche vers le cyborg. Heureusement pour moi, j’avais su un peu éviter son jet de flamme ! Si je me l’étais pris en pleine face pendant plus de 10 secondes, je ne pourrai vous raconter cette histoire, vu que je serai sûrement à l’état de cendre. Après avoir fait une petite roulade, afin de passer sous le feu. Je me relevais et donner un puissant coup de pied, en direction de ses bras. Heureusement pour moi, il n’avait pas évité mon attaque et se prenait ma rangers de taille 61 en plein sur ses radius et ulna ! Malheureusement, il avait éteint son jet quand il s’était pris mon coup. Donc ces derniers ne lui cramaient pas sa tête. Certes, il n’avait pas sa tête en feu, ou fondu. Mais le bras qu’il lui restait ne pouvait pas en dire autant. Bien entendu, comme il ne voulait pas que je le tabasse, l’homme reculât en faisant quelques pas en arrière et une fois à bonne distance, l’homme ricanait. Peut-être qu’il faisait cela pour oublier la douleur, qu’il subissait ! En tout cas, ce n’était pas la dernière qu’il allait ressentir ! Puisque, ce n’était pas lui, qui allait gagner ce combat, mais bien moi. Après m’être roulé par terre pour enlever les flammes, qui tentaient de bruler les dernières couches de poncho. Puis je les enlevais. Une fois que cela fut fait ! Je ressentais encore quelques dommages de la dernière attaque ennemie. Mon corps était parsemé de blessure, plus ou moins grave. Cela me faisait un mal de chien. Heureusement pour moi, le feu avait plus brulé les poils et couches de peau supérieures que mes os et les organes. En plus de cette douleur, qui me tiraillait. Je sentais l’odeur du porc grillé ! Une sensation, que je préférais sentir dans un restaurant que dans un combat !

De l’autre côté de la place. Le combat était fini ! Et c’était la crevette qui avait gagné. Pendant que je m’étais concentré sur mon ennemi. La cagette de pastèque que j’avais lancée, avait percuté le fouet explosif de la jeune prétentieuse, renvoyant ainsi l’arme à son envoyeur. En plus, de faire ça, cela avait servi à protéger ma jeune amie. Même si maintenant, elle était teintée de rouge ! Cela allait surement calmer son égo, puisque maintenant, elle avait celle d’une tomate. En plus de devenir rouge comme une pomme ! Des échardes de la cagette s’étaient plantées dans différents endroits de son corps, laissant ainsi de légères blessures, telle que des éraflures ou de toutes petites coupures. Alors que l’on croyait tous les deux que le combat entre les deux femmes, était finie. Celle qui n’était pas encore vaincu, puisqu’elle tentait de se relever, sortit un poignard de sa veste et avec ses dernières forces, elle courut vers la femme au serpent. Malheureusement pour elle, et heureusement pour ma coéquipière, elle avait réussi à voir le coup. Et après avoir prononcé cette phrase : Sutairu no Katana. Mon acolyte créât un katana noire comme les ténébres, qu’elle plantât dans le corps de son adversaire, au niveau du cœur. Après quelques quintes de toux ensanglantée, la femme au fouet, tombât par terre, sans vie. Quant au cyborg. Enervée de voir son alliée, mourir d’une telle façon, il me criât cela :

Vous allez me le payer ! Regarde ça ! C’est ma technique ultime ! Canon taille 40 mm dans ta face !
Bon bah, comme tu dévoiles ton dernier atout ! Je vais en faire de même avec ce coup de poing ! Aussi puissant qu’un éclair de Thor ! Rapido …

Alors, que je n’avais pas terminé ma phrase. Je commençais déjà à me concentrer sur ma prochaine offensive. Concentrant toutes mes forces dans mon bras droit, en contractant ses muscles au maximum ! Je m’aidais de cela, avec toute la haine et douleur que je ressentais au moment T ! Pendant cela, le jeune homme qui me faisait ça, fit quelque chose de relativement bizarre. Il se déboîtait la mâchoire, laissant sortir un petit, mais large canon ! Alors qu’il voulait sûrement prononcer le mot feu, il disait cela : « TE » ! Alerté par ce mot, je fis un large saut en arrière. Malheureusement pour moi, je ne pus complètement éviter le projectile ! Ce boulet de canon heurtât le sol, qui était juste devant moi. Me balançant ainsi sur le corps, divers petits projectiles de terre. Ainsi, mon corps était maintenant orné de coupures, dignes de celles faites d’un shrapnel. Néanmoins, dans ce coup-là, j’avais eu de la chance, si je ne m’étais pas reculé à temps, mon corps serait sûrement divisé en deux ou j’aurai perdu au moins un de mes membres, emmené par l’explosion. En plus, je n’avais rien reçu dans les yeux, donc je pouvais encore voir. Même si l’explosion me les avait aveuglés pendant un certain temps, avec son éblouissante lumière. En plus, je ne pouvais plus rien sentir, ni rien entendre. Alors que mes sens revenaient peu à peu, l’homme s’était rapprochée de moi et me regardait maintenant droit dans les yeux et me disait cela, avant de ressortir le canon de sa bouche, qu’il avait ré-avalé pour me parler :

Toute mort doit être plus ou moins glorieuse ! Malheureusement pour toi, ce ne sera pas trop le cas !

Alors que l’homme ressortait son arme de sa bouche, je lui disais cela en ricanant :

Alors toi, t’es vraiment con ! Je suis un homme de corps à corps ! En te rapprochant de moi ! Tu t’es en même temps rapproché de la mort ! Ah oui ! Et tiens j’avais pas fini ma phrase tout à l’heure ! PUNCHOOOOOO !

Quand il entendant mes soit-disantes dernières paroles. Les yeux du cyborg, sortaient peu à peu de ses orbites ! Était-ce encore un de ses pouvoirs ? Nan, je ne pense pas ! Juste qu’il comprenait enfin qu’il venait de faire une erreur. Une fois que j’eus fini de prononcer mon long monologue. Je fis un petit saut et donnais un puissant uppercut sous la mâchoire du type. Pour augmenter la vitesse, donc la force de ce coup, je déboîtais volontairement mon coude. Cette attaque eut pour conséquence de faire décoller le cyborg du sol. Alors qu’il volait dans les airs, le boulet qu’il voulait m’envoyer en pleine tronche, explosât dans sa bouche, vu que sa mâchoire était toujours refermée. Et malheureusement pour le cyborg, avec l’explosion, sa tête fut découpée en deux, au niveau des tempes ! Après que ces deux combats furent finis. Avec la crevette, nous partîmes rejoindre les autres. Bien entendu, même si mon corps était recouvert de blessures plus ou moins  graves, je ne voulais pas nous ralentir et ne pensais pas à cette douleur. Afin que je ne sente plus trop le porc grillé, j'enlevais le t-shirt noir que je portais. Grâce aux efforts que j'avais fait, nous arrivâmes au lieu de rencontres en seulement quelques minutes. Afin que je ne me tape pas la honte en arrivant dernier, je mentais aux autres, en expliquant que c'était à cause de la brunette :

Putain ! Merde on est derniers ! C'est à cause d'elle aussi ! Elle a mis 50 ans à se défaire de cette meuf, j'ai même faillit l'aider, quand j'en avais fini avec le cyborg ! Ah oui ! Et désolé pour l'odeur ! Même si mon combat n'a pas trop duré, j'ai eu un peu chaud, presque le feu au cul !

Techniques utilisées:
 
(c) fiche par ocean lounge
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La bataille pour Season Town [PV - Kage no Hi Kuro] Mer 17 Juil - 4:20






Il semblerait que la victoire nous appartient


Sacré Ginjô, il avait gagné son combat contre le duo d'enfoirés qui souhaitait stopper notre avancée, cela me faisait sacrément plaisir de voir qu'il était revenu en un seul morceau, et avec assez de forces pour faire une vanne sur mon état physique. Cette vanne qui d'ailleurs me fit marrer, mais qui me ressentir une vive douleur là où mes organes avaient été atteints, en effet "Punished" a vraiment été un adversaire de valeur, il était le plus puissant que j'ai pu vaincre que j'ai pu rencontrer, malgré tout, je savais que j'étais encore loin du niveau des plus grands maîtres sabreurs de ce monde tel que par exemple les deux Marines que j'avais rencontré : Tsume Azakeri dit le Chat noir et Jin'Ichi Kintarô, bien que je pensais sérieusement m'être rapproché de son niveau. Je sortis de mes pensées après avoir entendu d'énormes hurlements provenant du haut de la tour. Je souriais car je savais bien que ces cris ne provenaient pas de Masshiro oh non, depuis quand Masshiro a-t-il une voix d'homme ?

J'essayais tant bien que mal de me relever pour essayer de voir ce qu'il se passait mais rien à faire, j'étais beaucoup trop faible avec toutes les blessures que j'ai subi. Je décidais de rester assis et je souriais de nouveau en entendant un nouveau cri de la part de la même personne, en haut de la tour, on pouvait voir aussi qu'une partie de son corps était visible là où il y avait un trou dans le mur, qui était sûrement l'oeuvre de leur combat acharné. Bref, je soupirais alors que Puncho et Lolli arrivaient, il semblerait qu'eux aussi ait réussi à se défaire de leurs adversaires, ils s'en sortaient avec plus de blessures externes que moi ou Ginjô mais bon, ils avaient gagnés c'était le principal. Ce qui m'amusa aussi, et aussi très mal en même temps, était la teinte rouge tomate qu'avait la brune, soit c'était son sang soit c'était le sang de ses adversaires, connaissant un petit peu la personne j'opterai plus pour la deuxième suppositions... Je regardais alors Puncho de manière provocatrice et je le défiais du regard en lui disant.

Ouais, tu pues le cramé, je savais pas que tu pouvais te laisser te faire défoncer aussi salement quoi tu me déçois un peu, t'étais plus coriace y'a deux ans. Dommage, je t'aurai bien découpé et mit à frire...

Je souriais encore et je reportais mon attention sur le gros "BOUM" que je venais d'entendre pas loin de notre position. En effet, quelqu'un venait de s'écraser sur une maison et avait soulevé un gros nuage de fumée, seule l'arme de l'individu était visible et je souriais en comprenant qu'il ne s'agissait pas du disque de Masshiro, comprenant qu'il avait gagné je regardais vers le haut de la tour et je m'étirais, pour ensuite m'aider de mon nouveau sabre pour me relever. J'attendais désormais qui n'allait pas tarder à redescendre, à ce moment-là je mettrais mon poing au milieu du groupe pour provoquer ce que j'appelais un "Super Bro Fist" entre tous les membres de cette opération spéciale, pour cela, encore fallait-il que Masshiro daigne descendre...



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La bataille pour Season Town [PV - Kage no Hi Kuro]

Revenir en haut Aller en bas

La bataille pour Season Town [PV - Kage no Hi Kuro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: East blue :: Season Town-