AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

[FB] Au nom de la Justice! [PV Azuma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: [FB] Au nom de la Justice! [PV Azuma] Dim 19 Mai - 22:16

Au nom de la justice!


Trois jours que la séquence d'entraînement des caporaux avait commencée... Trois jours que Ishii finissait en sueur. Mais cette journée semblai encore plus dure que toutes les autres. Il venait à peine de finir "l'échauffement", qui consistait en 2h de course, que le Commandant Walter lui avait aussitôt balancé une haltère dans les bras, pour qu'il gagne en muscle. Le jeune caporal se coucha sur un banc de musculation, aux côtés de 2 autres types. Quand soudain, sans prévenir plus que cela, l'instructeur se barra, les laissant en plan. Les haltères furent immédiatement jetées par tout le monde, à l'exception du Triton. Pas question de laisser en cours de route quelque chose comme ça. Si le commandant avait dit qu'il devait le faire, il le ferait, même en son absence. Et tout le monde riait de lui. Ils osaient se moquer les abrutis! N'y tenant plus, et déployant une force outre mesure, le jeune Kose lança l'haltère sur les deux mecs en face de lui, qui furent écrasés sous le poids, stoppant leurs rires idiots. Tout les caporaux se turent. Il avait fait son petit effet. Il ramassa sa serviette, et commença à se diriger vers la fontaine, quand il fut bousculé par un messager, courant à toute vitesse, une lettre dans la main. Il tomba en heurtant son supérieur, et s'arrêta dans le même temps, interpellant tout les sous-officiers présents. Il s'épousseta rapidement, et commença à lire.

- Caporaux de l'île de Baterilla! Ceci est une lettre du Commandant Walter. Celui ci vient de partir affolé vers le port d'embarquement, et vous fais parvenir cette missive. Je vous la lis: " Chers subalternes, rejoignez moi. Je suis au port, et vous êtes convoqués. Pas tous non. Je compte sur vous pour créer une escouade de 15 caporaux, prêt à prendre le large. Je vous attends." Alors, quels sont les volontaires?

Tout d'abord, personne ne répondit. Ils étaient, pour la plupart, nés sur cette île, et l'idée de la quitter les effrayait légèrement. Mais Ishii n'attendait que ça. Il leva bien haut la main, se signalant comme volontaire. Les 15 autres se désignèrent assez vite, et l'escouade fut bientôt formée. Les autres resteraient pour défendre la base. Et les 15 qui partaient étaient, sans mensonges, parmi les plus forts de la base. Ils ramassèrent rapidement leurs paquetage, ayant compris l'urgence de la situation. Sans attendre, ils se mirent à courir, direction le port de Baterilla. On leur fit signe de monter dans un des bateaux, ce qu'ils firent. Là sur le pont, attendait le sieur Walter. Il avait la mine grave, et sa pose était sombre, mais très artistique. Dans un coin de sa tête, le caporal nota cette position, pour la ressortir dans un moment de gloire. À partir de ce moment là, tout sembla s'accélérer, juste après que le commandant n'ait expliqué le pourquoi du comment...

- Écoutez moi bien bandes de moules! On vous envoie, avec moi, sur l'île de Mah-Lii-Bou! Et pas pour bronzer, bande de truites! Pour rétablir l'ordre et la paix. La garnison en charge la bas est débordée, et on va les aider, bien compris, bande de morues? Allez, en route vers East Blue! Larguez les amarres, bande de bulots!!

La façon de parler de cet homme peut vous surprendre, au premier contact, mais c'est un homme très affectueux. Et très puissant, surtout. Il est comme un père pour tous les nouveaux soldats prometteurs. À ces mots, chacun des Caporaux repartit, regagnant ses quartiers. Des quartiers de 3 en fait, pas individuels. Et Ishii se retrouva avec deux parfaits inconnus. Kihi Junjen et Masuhira Loi. Deux jeunes hommes de sa corpulence environ, mais aux caractères très différents. Le bateau partait, pour le plus long voyage que notre jeune marine n'ait jamais fait...

1 semaine plus tard

-------------------------------
Le soleil de la mer de l'Est éveilla pour la seconde fois Ishii. Il aimait ce temps stable et tempéré, aussi agréable que sur South Blue. La veille, on leur avait assuré qu'il ne restait plus qu'un jour de voyage, et personne n'avait menti. Le Caporal avait été réveillé plus tôt par les cris de la vigie, annonçant l'île de Mah-Lii-Bou. Et pour ce deuxième réveil, ils accostaient, comme de bien entendu. L'île avait l'air calme et fraîche, mais était pourtant secouée par bien des malfrats de seconde zone. Le plus haut gradé de l'île était un Caporal, depuis que le Capitaine était mort, deux semaines plus tôt. C'est d'ailleurs pour cela que les renforts étaient venus. Les tâches furent vite réparties sur cette île, chaque groupe surveillant un quartier. Pour Ishii et ses deux compères de chambre, c'était le quartier le plus à l'ouest de la cité. Ils n'avaient pas de tour de surveillance, et devait juste patrouiller. Un travail peu passionnant en somme... Jusqu'à un moment...

-------------------------------
Cela faisait trois heures. Trois heures que Ishii patrouillait avec les autres Caporaux. Trois heures sans que rien ne se passe. Cette mission n'avait strictement aucun intérêt. Lui qui pensait que le voyage serait rempli de danger, que sa mission serait emplie de dangers. Mais non. Il était là, longeant cette route, en traînant les pieds, attendant que quelque chose se passe... Et son attente eut finalement un écho. Un cri. Un cri d'homme, déchirant le jour, qui venait d'une rue adjacente. Les trois caporaux n'étaient pas sourds, ils avaient entendus parfaitement cet appel. Aussitôt leurs jambes s'actionnèrent. Ils savaient d'où venait ce bruit, et ils s'y dirigeaient directement. Quant ils arrivèrent sur place, ils virent un homme, à terre, et un autre qui s'enfuyait. Un autre homme? Non, un enfant. A vu de nez, d'une quinzaine d'année pas plus. Mais avec deux sabres à la ceinture. Sûrement l'agresseur. Le "Triton" prit la parole.

- La justice n'attend pas le nombre des années... Il a beau être jeune, il en sera tout de même puni. Chaque personne est responsable de ses actes! On le poursuis!

Et c'est là qu'une course-poursuite s'engagea dans les rues de Paha-Mêla, la capitale de Mah-Lii-Bou. Et le diable était rapide. Très rapide...




©Oni N. Asura, Le Ténébreux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Au nom de la Justice! [PV Azuma] Lun 20 Mai - 13:04





Mah-Lii-Bou !


Il y a une semaine de cela, j'avais accosté sur une île du nom Mah-Lii-Bou, une île vraiment ensoleillée et qui respirait la joie de vivre. Le genre d'île où tout le monde s'amuse et reste le pus souvent à la plage pour s'amuser généralement entre famille ou entre amis. Moi aussi, lorsque j'avais accosté, je m'étais posé une journée sur la plage, je m'amusais je rigolais avec d'autres, que ce soit filles ou garçons, c'était marrant. La première chose que j'avais commencé à apprendre lors de mon arrivé sur l'île était un sport ou un divertissement nommé le "surf". C'était vraiment compliqué, le but était de partir en position allongée sur la planche que l'on m'avait donné, et dès que la mer affichait une petite agitation qui se traduisait ici par le terme de "vague".

Malgré le fait que j'avais eu beaucoup de mal à commencer, j'avais réussi en deux jours à être au niveau des plus grands surfeurs de l'île, je m'étais donc décidé à tenter un autre divertissement, celui-ci se nommait le jet-ski, c'était en fait une sorte de scooter, dont le moteur était alimenté par un produit que je ne connaissais pas, enfin bref c'était vraiment marrant comme truc. je m'y étais amusé deux jours durant jusqu'à j'en eu plus que marre. Les deux jours restants je méditais sur la plage, appliquant les techniques d'entraînements que j'avais apprise là-haut.

Une semaine était passée depuis que j'étais arrivé sur cette magnifique île et je me trouvais vers l'Ouest de cette île, le quartier vacancier si je puis dire. J'étais allé me restaurer parce que je n'avais rien manger depuis la veille, durant toute la semaine j'étais resté avec les jeunes qui étaient sur l'île et j'étais celui qui préparait à manger, mais ils étaient partis hier matin et depuis je n'ai rien pu avaler. J'étais donc dans un restaurant et je mangeais tranquillement lorsque soudain j'entendais deux vieillards hurler à la mort. Je regardais ce qu'il se passait et m'approcher d'eux, ils me faisaient vraiment peur, ils hurlaient comme des abrutis pour je ne sais quelle raison et l'un d'entre eux se retrouvait à terre à cause de quelqu'un d'un jeune qui courrait et l'avait bousculé.

Soudain, une patrouille de Police arrivait sur les lieux de là où je me trouvais et cela n'arrangeait pas mes affaires car celui qui semblait être leur chef prenait les devants et commençaient à m'accuser sans preuve tangible vu que déjà il ne peut pas y avoir de preuves qui puissent m'accuser vu que je ne suis pas coupable. Enfin bref, ça les Policiers ne semblaient pas sans soucier et commencèrent à me courir, pour seule réponse je pris mon élan et partit dans la direction opposée, espérant que ma petite connaissance de l'île suffirait à les semer.

J'entrais tout d'abord dans le restaurant et passais par la porte de derrière et allait directement à gauche, je continuais et arrivais sur la plage. Je commençais à courir espérant avoir réussit à lâcher mes poursuivants, soudain une idée me vint à l'esprit. J'enfourchais un jet-si et commençait à partir vers l'autre bout de la plage. Arrivé je descendis et je repartais dans la ville, m'arrêtant entre quelques bâtiments et m'asseyant pour reprendre mon souffle, j'espérais sincèrement qu'on ne me retrouverait pas.




Dernière édition par Azuma le Lun 3 Juin - 20:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Au nom de la Justice! [PV Azuma] Lun 20 Mai - 18:15

Délit de fuite!


Gredin! C'était la seule pensé qu'il pouvait exprimer à l'encontre de ce jeune et inconnu voyou. Il courait extrêmement vite, et passait son temps à le tromper. Ishii avait les cheveux trempé, par la sueur et par son passage dans la mer, quand il venait de perdre de vue cette olibrius. Il était maintenant seul. Mais il serait bon d'expliquer comment il en est arrivé là, et que sont devenus les deux autres Caporaux avec lui. Il faut pour cela faire un petit retour en arrière d'environ...10 minutes.

-----------------------------
Mah-Lii-Bou, dix minutes plus tôt.

Le restaurant. Quel est l'abruti qui avait laissé cette porte de restaurant grande ouverte? C'est pas croyable que ces gens, sachant qu'ils n'ont plus de protection marine, laissent tout ouvert comme ça. À croire que le banditisme s'arrêtait quand la marine faisait une pause. Tss... Toujours est il qu'il était bien obligé, lui aussi, de pénétrer dans ce lieu de restauration. Il se lança, les deux autres sous-officiers à ses trousses. Il avait un petit avantage de vitesse sur eux, ce qui ne manqua pas de le flatter quand il s'en aperçut. Mais il n'avait absolument pas le temps de réfléchir! Il poussa la porte du restaurant -que quelqu'un avait trouvé intelligent de refermer, allez comprendre la logique des gens- et déboula comme un fou, ses deux collègues derrière lui, dans la salle principale. Juste à temps pour voir le fuyard pousser une autre porte, donnant sur l'extérieur. Sans attendre, le caporal sauta par dessus une table, juste pour le style, pendant que les deux autres se confondaient en excuse pour lui. Il les entendait gueuler dans son dos, mais il s'en fichait. Il se sentait plus puissant qu'eux, et leur faisait savoir. Il poussa finalement lui aussi cette porte, déboulant dans une rue. À deux embouchures. Droite ou Gauche? Le choix était cornélien, mais rien ne devait le retarder. Il voyait la côte à gauche, les rues à droite. Son cerveau bouillonnant lui indiqua qu'un fuyard tentait toujours de se rapprocher de la mer. Donc à gauche. N'écoutant que son instinct, il se rua du côté sinistre, tandis que les autres débattait encore de la direction à prendre. Quand ils se décidèrent enfin à le suivre, il n'y en avait qu'un qui était derrière lui. L'autre avait du partir à droite. Tant pis, ça ferait un idiot de plus dans la marine. Lui savait qu'il avait raison, et rien ne le détournerait de sa voie. Il savait reconnaître des incapables quand il en voyait, et ceux là étaient des beaux spécimens.

Toujours est-il que grâce à son instinct, il avait toujours en vue sa cible. Directement vers la plage. Et il avait plutôt l'air de chercher un échappatoire que de savoir où aller. Parfait. Une proie désorientée est une proie attrapée! Malheureusement pour lui, le jeune criminel trouva une solution. Il sauta sur une sorte de véhicule des mers, et alluma le moteur. En rugissant, il commença à prendre le large. Un sourire illumina le visage de Ishii. Cette chasse semblait de plus en plus faite pour lui. En continuant sa course, il vérifia que son harnais de harpon était bien serré, claqua ses lunettes sur son visage, et se retourna, pour signifier à l'autre qu'ils allaient nager. Le visage du dénommé Kihi Junjen se décomposa. Avec un air penaud, il arrêta sa course, ouvrant la bouche.

- Vas y sans moi, je....je...j'ai une affaire à régler en ville, et il faut que j'aille chercher le caporal Loi pour lui dire où on est, et puis...
- Te fatigues pas va. J'ai compris ton souci. Tu sais pas nager pas vrai? Laisse moi te dire que pour un marine c'est plus que minable. Alors surtout dégages, et ne traîne plus jamais dans mes pattes. Tss.

Un homme de la mer incapable de nager. C'était la chose la plus absurde qu'il avait entendue de toute sa vie. Avec un regard dédaigneux, et une position ultraclasse, le "Triton" s'apprêtait à montrer que son surnom n'était pas usurpé. Il vérifia une dernière fois ses lunettes, et, dans une courbe magnifique, il plongea dans l'océan. Il était dans son monde à présent, ne traquant plus sa cible que par les vibrations de sa machine, sous l'eau. C'est qu'il allait très vite avec ce truc le bougre. Mais bon, si le pêcheur n'était pas capable, à ce jour, de rattraper un simple scooter des mers, il pourrait dire adieu à son rêve. Il commença donc à se propulser, au moyen de ses muscles surpuissants, et à traquer la machine. Il mesurait, en même temps que sa concentration augmentait, la situation dans laquelle il se trouvait. Il était seul, poursuivant un bandit de seconde zone, au beau milieu de la mer, sur une île qu'il ne connaissait absolument pas. Il était certain que si la poursuite se continuait ainsi longtemps, il ne serait pas à son avantage, en supposant que sa cible était une habituée des lieux. Un bruit arrêta soudainement ses pensées. Ou plutôt, un arrêt du bruit. Ils étaient tout proches de la côte, et il avait rattrapé la machine de vitesse. L'autre devait sûrement être descendu en quatrième vitesse, et s'être échappé. Ishii remonta alors à la surface, un sourire aux lèvres. Il aimait vraiment l'excitation de ce métier. Mais quand il arriva en haut, il déchanta. À seulement dix mètres de là où s'était stoppé le scooter, la ville s'étendait. Son délinquant avait eu le temps de s'y réfugier... Malheureusement.

Mais la volonté de notre héros était à toute épreuve. Il avait spécialement à cœur de réussir sa première capture et sa première mission dans le même temps. Alors il s'engouffra dans les ruelles. En fermant les yeux. Car pour une traque invisible, il faut savoir utiliser d'autres outils que sa vision. Il utilisait son ouïe, n'ayant pas l'odorat assez développé pour discerner les odeurs entre elles.

*Ah...hhh...Ah...hhh...Ah...hhh*

Une respiration, haletante, toute proche de lui. Quelqu'un avait du trop courir récemment. Une cible trop simple à repérer... Sans attendre, Ishii posa sa main sur ce qui était censé être la gorge de sa proie. La mission semblait pliée...



©Oni N. Asura, Le Ténébreux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Au nom de la Justice! [PV Azuma] Jeu 23 Mai - 15:31





Pas le choix


Cela faisait depuis quelques minutes que je courais au péril de ma vie, je me devais de réussir à prendre la poudre d'ecampette car je ne souhaitais pas vraiment pas affronter un Policier maintenant mais il semblait que j'allais avoir du mal à réussir à en lâcher un, celui qui semblait être le chef car celui-ci était vraiment prêt physiquement. Je me rappelais brièvement de l'exploit qu'il avait effectué quand j'avais pris le jet-ski, je pensais que personne qui était à pied, enfin en l'occurrence à la nage, ne pouvait rattraper ce véhicule lorsqu'il était lancé, et bien cet homme l'avait fait. Il avait tenu la distance avec moi sur les mers et je l'entendais arriver.

J'avais beaucoup de mal à retenir ma respiration à cause déjà de mon manque de souffle dû à la course poursuite que je venais d'effectuer et je sentais que je n'aurais plus aucun choix devant moi. Je sortis ma tête de ma cachette et je vis une main surgir se dirigeant vers ma gorge, ma première réaction fut de reculer malgré le fait qu'il avait réussit à m'effleurer, ça avait vraiment été chaud sur ce coup-là. Je reculais de deux mètres de plus pour pouvoir reprendre mon souffle et analyser la situation. Je n'étais pas en si mauvaise posture que ça, mon adversaire avait certes l'air très puissant, mais il était seul et j'avais toutes mes chances si je réussissais à le battre.

Reprenant mon souffle, je commençais à retoucher la garde de mes deux sabres et je ne sortais que mon sabre banal pour affronter mon opposent. Mon souffle devenait soudainement plus calme et plus contrôlé, la pression montait d'un coup et je commençais à observer mon adversaire. Un physique qui a l'air d'être formé avec le temps, le genre de personne qui s'entraîne depuis très longtemps, un peu comme moi quand j'y repense et je savais que je me devais de ne pas sous-estimer un adversaire de cette trempe. Je pris une dernière grande bouffée d'air et je pris une grande accélération en direction de mon adversaire et je bondissais. Je commençais mon offensive avec un coup de sabre horizontal suivi d'un vertical, un enchaînement certes simple mais cruellement efficace et dans la foulée je dégainais mon second sabre et j'utilisais une de mes techniques Nittoryuu.

Nittoryuu Iai : Ryû no Ikari
Spoiler:
 





Dernière édition par Azuma le Lun 3 Juin - 20:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Au nom de la Justice! [PV Azuma] Sam 25 Mai - 23:00

Sauver sa peau...


Sa main s'était refermée sur la pierre d'un mur, griffant de peu une peau humaine. Sa cible était bien là, et elle semblait aux aguets. Marchant lentement, les bras croisé sur le torse, un œil fermé et le second perçant, Ishii savourait le moment, théâtralisant au maximum sa scène d'entrée. Le jeune homme, petit et noiraud, semblait frémir. Un frisson tout entier le parcourait. Il reculait un peu, tandis que le Caporal continuait de se diriger droit vers lui, posant lentement la main sur son harpon. Le délinquant juvénile commençait à se relever, sûrement prenait il peur et voulait il se résigner. Du moins, c'est ce que pensa notre héros, jusqu'à ce que la main de sa proie descende vers sa ceinture. Il y aperçut alors une chose qui lui avait échappé jusqu'alors. Deux sabres, dont un qui n'avait pas l'air commun. L'air décidé, il sortit son sabre, le tenant très bien, preuve qu'il connaissait l'art du sabre. Et l'attaque qui suivit ne fit que confirmer cette pensée... Il balança deux coups de sabres, très rapides, dans un enchaînement très précis. Coup de sabre horizontal, puis vertical. Comme prévu, au premier coup, le jeune pêcheur vit son harpon, qu'il avait dégainé, partir sur sa droite, n'ayant que le temps d'esquiver le second coup, vertical. Un enchaînement maîtrisé par les plus jeunes, mais terriblement puissant. Et ce qui allait suivre, promettait d'être encore plus terrible.

Cette seconde attaque fut bizarre. Le garçon qui semblait un expert en sabre, dégaina son second sabre. Un adepte du Nittoryû donc. Mais contrairement à la première offensive, cette attaque ne fut pas techniquement maîtrisée. Du moins elle ne le semblait pas. Il commença à lancer des coups de sabres dans tout les sens, comme le ferait une moissonneuse batteuse. Tout en puissance. Et comme cette machine extrême, il fauchait tout sur son passage. Mine de rien, cette attaque était trop rapide, et surtout le jeune homme était beaucoup trop près de lui pour qu'une quelconque esquive soit possible. Il esquiva le premier coup, le second, et les dix suivants. Mais la treizième lame lui fut fatale. Il sentit la morsure de l'acier sur son épaule, et l'odeur du sang se répandre à une vitesse folle. Par pure réflexe, il leva son harpon de la main droite, protégeant sa tête durant la chute. Les coups continuaient à pleuvoir sur le jeune marine, qui était à terre. Mais il ne semblait pas réagir. Il encaissait la moitié des coups, continuant de parer le reste avec son harpon. Les entailles n'étaient jamais bien profondes, comme des griffures, mais commençaient à se faire nombreuses. Mais il attendait. Il attendait le bon moment.

Dans son crâne, il pouvait sentir les coups. Chacun de ses même des était agité des battements de son cœur. Il se sentait vibrer de partout, les os meurtris. Sa main droite commençait à faiblir, le harpon commençant à tomber. Il allait lâcher prise, lorsque sa conscience reprit rapidement le dessus. Il serra dans sa main le harpon, encaissant toujours une pluie de coups sans arrêt. Sans s'en soucier plus que ça, il réussit à gémir quelques mots.

- Je vois...très..bien ce qu...que tu es en...train de f...faire! Tu veux paraîtr...re plus fort qu...que moi. Mais tu ne...me...voleras jamais la vedette!! Javelin Storm Shot!!

Ouvrant brusquement les yeux, il empoigna son harpon très fort, avant de le projeter, claquant légèrement la main vers son torse, infligeant une rotation à l'arme. À cette distance, cette technique était quasiment imparable. En espérant que cela aurait le pouvoir de stopper cette furie de coups qui le meurtrissait un peu plus chaque seconde. Si ce tir n'était pas mortel, le reste du combat allait être dur. Du fait de sa position, ce ne pouvait pas être mortel. Il n'avait pu viser que le ventre de sa cible...



©Oni N. Asura, Le Ténébreux.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Au nom de la Justice! [PV Azuma] Lun 27 Mai - 11:07





Détermination sans bornes


Une offensive sanglante et sauvage, voilà ce que je devais faire pour réussir à battre un adversaire avec de telles aptitudes physiques, des aptitudes physiques tellement grandes qu'il avait été capable de tenir la distance en nageant, alors que moi j'étais sur un scooter des mers. Je n'avais donc pas hésité, face à un adversaire de ce calibre j'avais dégainé tout d'abord mon sabre banal et j'utilisais des coups de bases certes mais qui étaient cruellement efficaces, ils me servaient généralement à jauger mon adversaire et il fallait dire que celui-ci avait passé mon petit test facilement. Il avait une défense stable et il était en confiance, il avait mis son arme en opposition de la mienne et je la repoussais avec ma première, il esquivait sans mal la seconde offensive, vint alors le moment de passer aux choses sérieuses. J'avais alors dégainé mon second sabre et je commençais ma technique où je ne pense plus à rien, seulement à tuer mon adversaire, elle était extrêmement éprouvante et mon adversaire réussissait soit à esquiver soit à contrer la majorité des coups que je lui envoyais, mais après plus d'une dizaine d'esquives et autres fanfaronnades, je l'atteignais enfin.

Son épaule était touchée, je sentais que si j'accélérais encore un petit peu le rythme je pouvais en finir et je pense qu'à ce moment-là j'avais perdu le rythme de ma technique car lorsque je l'utilisais, les coups venaient tout seul et me choquaient la plupart du temps mais là, j'avais pensé à mon prochain coup et il l'avait lu, il mit son harpon entre ma lame et sa tête, empêchant alors une mort quasi-certaine. J'avais décidé de continuer, toujours, même si la technique était rompu, il était à terre c'était le moment d'en terminer avec cet énergumène, la prochaine il me demandera avant de m'attaquer sans prévenir. Il était griffé de toutes parts mais je voyais toujours la lueur de détermination dans ses yeux, c'est ce genre de lueur qui montre que l'on ne peut pas abandonner, et qui est aussi par la même occasion la marque des plus grands guerriers.

Mais malheureusement, la détermination n'a certes pas de limites, mais la condition physique en a une bien marquée et je la voyais sur son visage, il commençait à perdre conscience mais je devais rester méfiant, sait-on jamais peut-être a-t-il une ressource cachée. Enfin, alors que j'envoyais le coup qui je pensais serait le dernier, il rouvrit ses yeux et il était encore plus déterminé que jamais : la marque des grands guerriers. Ce regard me fit froid dans le dos, comment un homme qui est aux portes de la mort arrive encore à envoyer ce genre de regards pétrifiant, il me disait qu'il était loin d'avoir perdu et la phrase qu'il lâchait juste derrière en était la preuve. Il parlait avec difficulté, dans son état il aurait mieux valu qu'il ne parle pas du tout et qu'il économise ses forces. Mais en tout cas la technique qui suivait était extrêmement puissante et je ne pouvais l'éviter sans prendre de dégâts.

Sa technique était simple mais super efficace à une si petite distance et j'allais en faire les frais. Sa technique consistait à envoyer son arme vers moi en lui faisant faire une rotation, une technique mortelle si elle atteignait un point vital. Dommage pour moi, si je n'avais pas pensé pendant ma technique j'en aurais terminé et je n'aurais pas pris une telle attaque, que je pris dans le ventre soit dit en passant, m'arrachant une gerbe de sang. Je reculais de quelques pas et je regardais mon adversaire complètement épuisé et aux portes de la mort, il semblait fier de lui et me mettait encore plus en rogne, je retirais son arme de mon ventre et la lançait devant moi, entre nous deux et je rengainais mon sabre banal, ça allait se jouer en une attaque et je pris les devants. J'étais certes extrêmement lent et prévisible mais bon, il aurait tout de même du mal à esquiver mes attaques, ce serait plus une blague qu'autre chose, j'avais moi aussi une grande détermination et je n'allais pas perdre dans un combat comme ça, c'était sur.

Ittoryuu Iai : Ryû no Odori
Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [FB] Au nom de la Justice! [PV Azuma]

Revenir en haut Aller en bas

[FB] Au nom de la Justice! [PV Azuma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: East blue :: Autres îles de East Blue-