AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

On n'échappe pas à la musique fever ( Pv Eliabeth D. Kiss )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Shizuo White
Chasseur de prime confirmé
Chasseur de prime confirmé
avatar
Messages : 117
Points d'activités : 640
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (1/4)

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 636
Points de popula' [PP] : 622
Divers:
MessageSujet: On n'échappe pas à la musique fever ( Pv Eliabeth D. Kiss ) Lun 20 Mai - 16:38






"
Rêves et réalité sont si proches.....
"


Réveil difficile. En effet, je me réveillais d'une longue nuit. Une nuit de fêtard car les marines avaient fêtés la veille une victoire contre des pirates dit importants. C'est donc dans une ambiance festive que nous avions finit la soirée puis finalement, j'avais réussis à retourner dans l'appartement que j'avais loué dirions nous. En endroit simple, avec seulement un lit et une fenêtre donnant sur la mer. Un lieu pour des hauts gradés d'ordinaire, mais grâce à des contacts, je me retrouvais ici et basta squattant en paix le temps de mon séjour à Shell Town. Une ville connue pour ses actions qui s'y sont déroulées, notamment il y a quelques mois l'escapade d'un ancien détenu sauvé de peu par la révolution. Tsubaki D. Tensei et ses acolytes avaient fait un coup de mécréant, mais qui au final avait marché. Soupirant, je repensais à toutes ces histoires, me disant que si j'avais été là, qui sait ô comment ça se serait passé hm ?
Commençant à me poser pleins de questions de bon matin, je vins à aller prendre une douche bien méritée. Sentir l'alcool ne serait pas une chose appréciable face à x personne. Je me devais d'être propre et irréprochable. Durant ce moment où mon corps nu commençait à se faire asperger d'eau chaude comme il faut, je réfléchissais à tout ça... Je repensais à mes chasses antérieures. Kyookoo Ketsueki, Hidoi Igaku, Edward, Vexy Hope... Que des gens pour la plupart devenus célèbres notamment les deux premiers cités. Ils avaient croisés ma route et s'était enfuient. Si ça se trouve, je serais riche si je les avaient capturés à ce moment là, maintenant, ils étaient plus fort et plus primé..

«  Tch... »

Plus j'y pensais, plus je me disais que seul, je n'arriverais pas à grand chose dans ce monde où les pirates et autres groupes s'alliaient entre eux. Seul, je ne serais qu'un homme débordé rapidement. Je me devais de trouver des alliés. Mais au fond, je ne pouvais pas faire n'importe comment. Après tout, les belles équipes ne se sont pas faites toutes seules... Il y a deux méthodes pour faire un « clan ». L'écrémage suivis du collectionnage ou alors juste le collectionnage. Au fond, ceux qui font juste du collectionnage, c'est à dire sauter sur les nouveaux venus sur le marché, qui les embauchent pour remplir les effectifs, souvent ça finit que d'une seule façon... Seul ou alors avec une belle bande de bras cassés. Tandis que la méthode de l'écrémage cela consiste à tester les gens, s'entourer de bons. Personnellement, si je me décidais à monter un groupe un jour, je m'entourerais de personnes digne de confiance et non les premiers venus. Intérieurement, je repensais à une amie, mais je rigolais de ma pensée. Impossible que je la revois... Elle est dans la musique et sûrement ailleurs sur les mers.

Soupirant, je sortis de ma cage de plaisir pour alors m'habiller et alors sortir. La journée se passait tranquillement. Aucun accrochage, jusqu'au soir où visiblement un drame avait eu lieu. En effet, un voleur semblait frapper l'île et d'ailleurs, il avait tué en ce doux soir un gars de la marine. C'est donc sous un signal banale que l'île battait son plein. Les marines grouillaient dans les ruelles et moi... Je m'amusais à faire le vigile. Devenu une sorte de détective privé pour un soir, je me baladais dans les rues jusqu'à entendre un cri. Un cri démontrant que quelqu'un s'était fait surprendre. J'accourus donc vers l'origine du bruit. C'est donc par chance que je tomba nez à nez avec deux silhouettes. Une au sol plaqué par une jambe de l'autre silhouette, plus en hauteur jouant la domination sur l'autre. Quelqu'un était soumis à un autre. Mais la question était qui est qui ? Je vins donc à m'approcher n'aimant pas trop la concurrence s'il s'agissait d'un autre chasseur.

«  Qui êtes vous... Déclinez votre identité tout de suite, la patience n'étant pas au rendez-vous ce soir... Un couvre feu a été donné, que fichez-vous encore ici ?... »

Mon ton était strict et sans appel. Ça allait chauffer si la personne était un ennemi. Du moins, je ne me doutais pas une seconde de l'ironie de la situation. Quand rêve devient réalité...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: On n'échappe pas à la musique fever ( Pv Eliabeth D. Kiss ) Sam 25 Mai - 11:15


Le blues est une forme de dépression
Drogue … Alcool … Cadavre … Mort … Mon petit monde il y a de ça quelques temps. On peut dire que j'étais dans une mauvaise passe, en effet après la perte de mon titre de Reine de la musique j'étais tombée dans une grande dépression. Le seul moyen que j'avais trouvé pour ne pas sombrer dans la folie avait été de tuer pour survivre. Les pirates primés étaient ma source de revenue. J'avais vraiment du mal avec cette vie sanguinaire et complétement dénué de rêve, mais la drogue et les soirées alcoolisées me permettais de rester heureuse … Un bonheur illusoire certes, mais un bonheur quand même. D'un autre côté j'étais dans une impasse, mon talent et mes pouvoirs me permettaient de chasser les vermines du globe, mais je ne pouvais rien faire comme les gros poissons qui commençaient à monter peu à peu en grade, les types comme les Sons … Cette équipage commençait à faire parler de lui et il n'était pas rare de voir deux poivrots entrain de causer du dit équipage. J'étais donc bloquée … Forcée à combattre les petites racailles et les petits poissons avec pour seul compagnon l'alcool et mes guitares … Même si je les gardais avec moi, dans mon état actuel je ne jouais pas de la musique … Non pas parce que j'avais perdu mes compétences, la raison était tout simplement que j'avais l'impression de déshonorer Blackie et Black Beauty lorsque je faisais danser mes doigts sur leurs cordes … Une perdante ne pouvait se permettre de jouer avec les deux plus belles guitares qu'elle n'ait jamais vu. Un autre point important de cette sinistre époque c'était l'espoir, je n'en avais tout simplement plus aucun. Prendre les mers seule ne m'intéressait, mais je savais qu'aucune personne censé ne m'aurait prit sous son aile, voilà pourquoi j'étais bloquée sur Shell Town. Cette ville, malgré qu'elle m'ait accueilli, me débéctait au plus haut point, je ne pouvais pas supporter tous ces marines qui grouillaient dans les rues, ces-derniers étaient pour la plupart des blancs becs incapable de combattre la vermine qui passait par leur île. Heureusement que j'étais là pour rétablir l'ordre … Enfin j'essayais !

Ce fut donc après une nuit de beuverie je me réveillais doucement afin de reprendre ma vie normalement … Un petit rail sous le nez afin d'être en forme et je partais en ville. Je regardais le sol, après cette nuit festive j'avais un mal fou à regarder la lumière du soleil. Je me dirigeais dans un bar où j'étais une habituée, on me connaissait comme la collectionneuse de Shot … Une réputation certes peu gratifiante, mais un titre reste un titre n'est-ce pas ? Bref, comme à mon habitude je demandais un shot de Jack Daniel's le breuvage sacré comme j'aimais l'appeler. Après une bonne heure une vingtaine de Shots étaient passés dans ma gorge … Ce n'est pas que je ne tenais pas l'alcool, non, mais mon visage avait une réaction plutôt étrange à chaque fois que je buvais trop, mes yeux ainsi que mon visage devenaient rouges comme des tomates et même si l'alcool me plaisait, les effets qui s'en suivaient me plaisait beaucoup moins. Bref après le soir tombait je venais de sortir du bar … J'étais fauchée et si j'avais pu continuer à boire c'était pour la simple et bonne raison que des poivrots m'avaient payé quelques verres. Il fallait que je trouve un moyen de me refaire de la tune et vite … Ce fut là que je l'entendis, la mélodie assourdissante d'une alarme afin d'annoncer un incident qui venait de se produire … Un appel du destin surement, Dieu voulait que je tue pour pouvoir me saouler plus facilement demain ! Je me postais donc dans une petite ruelle, à force j'avais l'habitude et je savais où passer quasiment toutes les crapules qui venaient faire les caids. Et j'avais raison ! Après une petite attente je vis le bandit tant rechercher par la marine passait par la petite ruelle, s'était Jidel Sackan une petite frappe qui sévissait depuis quelques temps déjà sur East Blue et même s'il était peu primé j'allais sans doute pouvoir gagner assez d'argent pour me saouler demain ! D'un simple croche patte je fis tomber le pirate à terre et à l'aide de ma jambe, je le bloquais sur le sol … C'était simple … Un peu trop simple je trouve, mais j'allais pas m'en pleindre !

“ Jidel Sackan par les pouvoirs de chasseuse de prime qui me sont conférés, je vous arrête hick ”

Je venais de comprendre que j'étais encore saoule et que j'étais limite entrain de tomber … Quand j'allais porter le coup de grâce à mon adversaire une voix d'homme s'adressa à moi.

« Qui êtes vous... Déclinez votre identité tout de suite, la patience n'étant pas au rendez-vous ce soir... Un couvre feu a été donné, que fichez-vous encore ici ?... »

A l'aide de mon baton métallique je transperçai la gorge du pirate, ce dernier mourut dans un petit cri de douleur … Sur l'avis de recherche y a marqué mort ou vif donc je me fichais bien de l'état du pirate. Je vins donc à observer le jeune blondinet qui me faisait face et il était … Flou ? Disons que l'alcool qui circulait dans mes veines m'empêcher totalement de voir mon interlocuteur, mais malgré tout … Sa voix m'était famillière … Bref, il ne fallait pas que je me laisse influencer ou que je me laisse voler ma proie ! Je fonçais sur mon adversaire afin de lui placer un coup à l'aide de mon baton, mais une fois face à lui je tombai sur le sol … Avant de vomir comme une conne sur ses chaussures …

“ Pardon d'avoir salopé vos chaussures hick ”


Revenir en haut Aller en bas
Shizuo White
Chasseur de prime confirmé
Chasseur de prime confirmé
avatar
Messages : 117
Points d'activités : 640
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (1/4)

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 636
Points de popula' [PP] : 622
Divers:
MessageSujet: Re: On n'échappe pas à la musique fever ( Pv Eliabeth D. Kiss ) Sam 25 Mai - 13:24






"
Une paire de chaussure neuves en moins...
"


Nuit cauchemardesque. On aurait pu penser cela du moins. Après tout il fait nuit et un criminel de seconde zone fait le mariole dans le coin. Que demander de plus ? Une bande d'enfants perdus pour ajouter du suspens à «  qui mourra en premier  » ? Alala, quelle idée les parents auraient-ils à laisser des enfants dehors alors qu'il y a un couvre feu. Je me baladais donc à la recherche de ce fugitif qui finirait derrière des barreaux ou entre six planches à voir.. Mais alors que j'étais tranquille, c'est en tombant dans une ruelle que je tombais sur une scène pour le moins, insolite. Une personne contre une autre, les ombres dessinant une image des plus étonnante. Une ombre dominait une autre. Visiblement, la suite était moins drôle pour un d'eux. La silhouette dominante leva les bras armé d'une sorte de bâton ou de lame, puis d'un geste sec, la personne planta l'autre...Triste mort de mourir comme ça, assassiné. J'attendais de savoir ce qui se passait avant d'agir, mai voilà que la personne se redressait. Me faisant face, je pouvais admirer sa carrure.

Pas un mot, pas un bruit, la personne fonça visiblement déterminé à me frapper. Me tenant prêt, j'allais lui asséner un coup quand soudain, telle une personne malade... elle tomba devant moi. À genoux, elle semblait trembloter jusqu'à ce que... Non elle n'allait pas oser ? Ce n'était pas réel si ? Bah si... Elle laissait ses remontées gastriques remonter pour finir sur mes chaussures. Écoeurant il faut le dire... Voilà le dernier geste de la personne qui allait m'enrager sur le coup.

" V...Vous..."


D'un geste, je pris la personne par le coup pour alors la soulever non sans mal, puis je la plaqua contre le mur. Priant qu'elle ne fasse pas un " I'm firing my lazer " avec ses remontées gastriques... Là, j'en mourrais sur le coup tellement c'est dégueulasse. Laissant la lumière de la lune nous éclairer, je pu découvrir lentement les traits physiques de la personne. Grande, svelte, au départ je n'osais pas y croire, mais plus ce rayon de lumière blanche l'éclairait, plus j'en étais étonné.
Sa chevelure était lisse, d'un blond rappelant des champs de blé. Son teint pâle sans être blanc, juste ce qu'il faut. Pas une adepte du soleil dirions nous. Ses sourcils étaient fin et permettaient de donner un regard plus profond. Surtout quand on voit la couleur bleutée. Un bleu qui me transperçait. Un bleu que je reconnaissais... Bouche bée, j'admirais ces lèvres pulpeuses et envoutante depuis lesquelles s'étaient déjà échappées bien des mots. En tout genre, insultes, mots d'amours, divulgations... Le tout dans des chansons. Pas besoin de descendre plus bas pour admirer les miracles de la nature et du temps sur cette femme, s'était...

«  … Eli ? C... C'est toi ? »


Ma main se défit de sa nuque. Je laissais sa personne respirer. Son collier toujours là, j'avais la certitude qu'il s'agissait de la belle que j'avais connu dans le passé. Perdu entre envie de l'engueuler et la prendre dans mes bras, finalement, je vins à la lâcher totalement. La regardant, je vins à grogner puis alors lui donner un coup sur la tête. Comique comme situation, j'étais bien loin du ton sérieux employé plus tôt.

«  BAKA !!! La prochaine fois vise à côté plutôt que SUR mes chaussures... Putain..; ça aurait pas été toi, je t'aurais explosé et foutu en taule... »


Eli... Toute une histoire revenait au goût du jour. Le passé fleurissant de la belle. Qu'était-elle devenu depuis sa tournée à Drum ? Pourquoi être visiblement... ivre ? La tenant par les épaules, je ne la secouais pas, mais presque. La regardant dans les yeux, la seule chose qui m'empêchait de la prendre dans mes bras était la possibilité d'une seconde salve de rejet de vomis..

" Comment vas tu bon sang ? ça fait quoi ? Deux ans ? Purée t'a pas idée de comment tu m'as manqué..."




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: On n'échappe pas à la musique fever ( Pv Eliabeth D. Kiss )

Revenir en haut Aller en bas

On n'échappe pas à la musique fever ( Pv Eliabeth D. Kiss )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: East blue :: Shell Town-