AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

[FlashBack] Rencontre, retrouvailles et petite fête... une belle journée en perspective ! [PV - Ginjô Madarame & Azuma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: [FlashBack] Rencontre, retrouvailles et petite fête... une belle journée en perspective ! [PV - Ginjô Madarame & Azuma] Mar 21 Mai - 16:21



○○○ Bataille sur un lieu historique ○○○



Je voguais tranquillement sur les mers, en m'éloignant doucement des ennuis. J'avais une nouvelle fois parler de moi, mais ce n'était pas voulu. L'histoire est connue. Vous rencontrez un type louche, vous l'aider et en moins de deux, vous vous retrouvez à travailler pour lui sur une affaire encore plus louche que lui. Je m'en serais bien passé... même si ça paye bien et même si c'était marrant. D'accord, peut-être que je me suis bien amusé et que c'était sympa. Il ne faudrait pas croire que j'aime les ennuies. En parlant d'ennuies, je me rendais à Logue Town, une ville riche en histoire. Il est surement dans mon intérêt de changer de cap pour éviter une ville pleine de monde et surtout de Marine. J'ai vraiment besoin de provision, il me manque... beaucoup de choses. Bon, j'y vais aussi pour le tourisme, un pirate n'a pas le droit de visiter ? Une visite inoffensive et je promettais d'être sage en ayant le port en vue. Dès que je posais un pied sur le quai je ne perdais pas un instant pour rejoindre la ville. Je connaissais un peu cet endroit pour savoir où était les meilleurs marchand. Je n'avais pas besoin de grand-chose, mais des choses importantes. De la nourriture ! C'est vital et il me manque des choses essentielles. Après une petite heure je revenais près de ma modeste embarcation pour y déposer mes achats. Je comptais partir, quand une envie soudaine de visiter la grande place apparue. C'est dans cette ville et sur l'échafaud de cette place que fut tué l'ancien Roi des pirates. Mourir dans un tel endroit face à une foule, ça devait être amusant. Qui sait, peut-être qu'un jour je pourrais moi aussi vivre un tel moment. Bien sûr avant ça j'aurais mis le monde entier à genoux.

Je pouvais déjà voir l'échafaud, imposant et trônant fièrement. Seulement, ce n'est pas la seule chose qui attirait mon attention. Il y avait un attroupement anormal au centre de la place. Les Marines tenaient les habitants à bonne distance, tandis que d'autres entouraient une personne. Comme à mon habitude je ne résistais pas à l'envie de m'incruster dans la petite fête. Je forçais sans mal le barrage de Marines en me faufilant au milieu de la foule. J'entendais des cris, mais je ne m'arrêtais pas et je rejoignais celui qui était pris pour cible. Dès que je l'ai vu, j'ai tout de suite compris ce qui se passait. Au centre de la foule se tenait un Homme-poisson, ainsi que plusieurs nobles. Afin d'aider ses lâche de la noblesse, il y avait beaucoup de Marines, bien trop pour un seul homme. Nous étions très proches de l'échafaud et j'entrais au centre du cercle en le regardant fixement. C'est alors que l'un des nobles se mit à gueuler.

-Que fait ce misérable gamin dans un endroit pareil ?! Soldat exécuter le et capturer moi mon Homme-poisson !!
-La ferme !
-Que... comment oses-tu ?
-Une personne aussi minable que toi ne devrais pas avoir le droit de parole dans un lieu aussi sacré... Tu es si lâche que ça pour avoir une telle armada ? Je te suggère de laisser cet Homme-poisson tranquille, sinon...
-SINON QUOI ? Sale gamin ! Ta mère ne t'a donc jamais appris les bonnes manières !


D'un coup je perdais mes moyens, sans crier garde je défragmentais mon disque et je l'envoyais sur ce foutu noble. Trois lame le transpercèrent sans que quelqu'un puisse réagir. Surement l'évocation de ma mère ou bien le fait qu'il ose me défier, aller savoir. Je ne suis pas du genre patient avec les nobles. Un silence macabre venait de s'installer, j'avais attaqué un noble. Les autres tentaient de fuir, tandis que les soldats de la Marine, bien que méfiant, commençaient à s'agiter. Je sortais Shizun du corps du noble et je me rapprochais de l'homme-poisson.

-Quel est ton nom l'ami ? Moi c'est Masshiro Shingen... désoler de m'incruster à cette petite fête, mais je m'ennuyais un peu et je voulais voir l'échafaud... J'ai hâte de voir ce fameux karaté des hommes-poisson en action...

J'affichais un large sourire en le regardant. Il était plutôt cool, même si j'ignorais de quel genre de poisson il s'agissait. Généralement je mange plus de la viande que du poisson et je n'ai pas encore eu l'occasion de rejoindre l'île des Hommes-poisson. En tout cas, j'avais vraiment hâte de voir ce qu'il valait. Leur karaté est censé être un art redoutable et puissant, j'étais donc bien content de pouvoir assister à ça maintenant. Quoi de mieux pour ponctuer cette journée, qu'une rencontre et une bataille. Je commençais à croire que mes journées se ressemblaient, mais je signerais pour qu'elle soit tous les jours ainsi. Dommage, Azuma allait raté cette petite fiesta, il aurait aimé voir un Homme-poisson lui qui vient du ciel. J'aurais surement l'occasion de lui présenter un jour.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 7
Points d'activités : 52

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 90
Points de popula' [PP] : 90
Divers:
MessageSujet: Re: [FlashBack] Rencontre, retrouvailles et petite fête... une belle journée en perspective ! [PV - Ginjô Madarame & Azuma] Mer 22 Mai - 19:09




Plusieurs mois passèrent depuis que notre cher Homme-Poisson avait fugué de son pays natal. Etant à présent dans le monde de là-haut, celui des Humains, il découvrit des choses dont il n'avait pas l'habitude de voir la discrimination envers les Hommes-Poissons. En effet, sur l'île des Hommes-Poissons, quasiment toute la population était au courant de cette ségrégation, et ce, même parmi le peu d'humains qui venaient squatter sa terre pour aller dans l'autre monde, appelé plus communément "Shin Sekai ". Cependant, parmi tous ces humains, il n'y avait qu'une seule classe se distinguait au-dessus du lot dans ce racisme : ce n'était autre que ces pathétiques nobles.

Enfin bref, trêve de bavardages, ne rentrons pas trop dans les détails et revenons donc au sujet !

Le requin noir avait donc réussit à trouver un itinéraire qui lui aurait permit de s'enfuir le plus loin possible de l'Archipel Shabondy étant donné que ce dernier était à présent un fugitif et devait impérativement s'éloigner le plus loin possible de sa terre mère par simple précautions. Même en étant un ancien garde de l'armée royal, sa culture générale et sa connaissance pour le monde d'en haut était assez minable. Cependant, en se repérant un peu et demandant des conseils par-ci, par-là, il apprit qu'il était actuellement sur Grand Line, autrement dit, " la Route de tous les Périls " et qu'elle était en quelques sortes séparées de North Blue, East Blue, South Blue & West Blue par le Calm Belt, une mer assez spéciale étant donné qu'elle était habitée par de nombreux monstres marins, et où le courant était inexistant.

En clair, Ginjô se démerda tout seul dans son petit coin avant de trouver un bateau qui irait, s'il avait bien comprit, sur East Blue. N'ayant pas d'autres choix que de rester à bord, il préféra rester dans la réserve de nourriture. Le voyage allait être long et pénible, et sans nourriture, il allait vite être affamé, donc c'était une excellente idée. Tout se passait bien, mais ce qu'il ignorait, c'était que Ginjô était dans un bateau assez spécial... Celui d'un noble, ce qui n'arrangeait vraiment pas les choses. Le monde allait vraiment de travers, comme on le disait ! Cependant, la chance lui souriait, car en effet Ginjô qui avait un tempérament qui était le moins adéquate dans une situation comme celle-ci, parvint à rester là où il était jusque là fin de son excursion.

Les journées passèrent très lentement étant donné que le petit Ochibi n'avait rien d'autre à faire mis à part dormir et manger. Etant dans le bateau d'un noble, ces derniers manquaient rarement de nourritures, et donc aucune personne ne vint le déranger. Pour se divertir, Ginjô était en train de contempler les petits poissons ainsi que les montres marins à travers un hublot. Le renégat s'était également construit une sorte de "cabane" à l'aide des caisses en briques d'alimentation une fois finie. Enfin vint donc le jour J. Alors que le bateau venait d'accoster, notre jeune héros n'avait guère d'autres choix que de sortir. Ce qu'il appliqua assez rapidement.

Décidant de faire une sortie assez distinguée plutôt que de sortir en douceur en faisant un trou dans la coque du bateau à l'aide de son Gyojin Karaté, puis remonter à la surface, il décida de prendre la porte comme tout être humain. Il s'était vêtu d'une cape beige qui servait à recouvrir la nourriture pour éviter que les insectes et toutes autres bestioles puissent "toucher" ses vivres. C'est alors qu'en enchaînant rapidement les portes, une à une, il fit face à un membre de la Marine. En jouant le jeu d'une personne perdue, il demanda gentiment où était la sortie cependant, le Marine était, comment dire... Surpris de sa présence. En effet, Ginjô avait beau caché son corps, la couleur de sa peau ne passait pas inaperçue. Le Marine attrapant rapidement un de ses revolvers à sa ceinture, prêt à tirer sur notre Homme-Poisson, mais hélas c'était trop tard : Ginjô avait levé sa main rapidement, faisant "sortir", une goutte d'eau, l'envoyant ainsi sur l'abdomen du Marine. C'était sans aucun doute l'art du Gyojin Karaté : cette technique était plus communément appelé, au sein de son pays, Uchimizu. Celle-ci transperça ce dernier, poussant un faible cri grinçant avant de se cogner contre le mur, déclencha un bouton qui provoqua l'alarme.

    * Tss... Manquait plus que ça putain ! *


Jetant sa cape sur le cadavre et courant à vive allure vers la sortie, il monta rapidement les étages avant de tomber dans un cul-de-sac. Pendant ce temps, les bruits de pas se rapprochaient de plus en plus de sa position et lorsque le requin noir se retourna, une bonne vingtaine de soldats était là, tous avec leurs armes pointaient sur celui-ci. Il n'était pas assez puissant pour détruire et enchaîner plusieurs murs à la fois, et sans doute, pensa-t-il pas assez rapide pour abattre les soldats rapidement. Esquissant d'un léger sourire moqueur, il leva ses mains pour en guise de "je me rends, ne tirait pas". Un soldat de la Marine s'approcha alors de lui avec un sac avant d'envelopper tout le corps de Ginjô et le ruait de coups en compagnie des autres Marines à l'aide de matériels se trouvant à proximité, du style une barre en ferraille, etc. Quelle bande de lâches, franchement, ces enculés... Ils ne payaient rien pour attendre. Ginjô était à présent inconscient, car même un Homme-Poisson ne résisterait point à de tels coups, tout comme les humains ; il faut dire que les Hommes-Poissons n'avaient pas une sorte de peau spéciale les rendant invulnérable.

Trois quarts d'heures passèrent, Ginjô entendait plusieurs cris qui le perturbaient... Ouvrant petit à petit ses yeux, il se rendit compte qu'il était le centre de l'attention de toute cette agitation. Regardant alors autour de lui, il reconnut un de ces, ce qui pensait être, nobles... Il avait une sorte de scaphandre et paraissait assez outrée sûrement car il avait transporté un de ses pitoyables Hommes-Poissons à son bord, sans qu'il ne le sache. Entouré d'autres hommes également qui galopaient sur un ou deux humains, ces enfoirés se croyaient un peu tout permis et hautains. Cela agaçait notre jeune héros, étant donné que ce dernier se considérait également comme l'élu en gros, et qu'il n'y avait qu'un seul élu et puis, pensait que son entourage le regarderait comme tel, lorsqu'il regardait les nobles, ce n'était vraiment pas cette image de lui qu'il voulait donner.

Soudain, alors que les choses commençaient vraiment à se bouger, un mystérieux petit garçon venait de faire son apparition sur scène. Un roux. Oui, un roux. Ce dernier ne semblait pas tenir à sa vie à première vue, vu comment il parlait à tous ces soldats, chacun armés de la tête au pied. Il avait vraiment du cran ce chibi... A en croire qu'il faisait tout ça pour Ginjô... Il n'y croyait pas... Donc il existait vraiment, même chez les Humains, des personnes qui accepteraient de vivre en communauté avec les Hommes-Poissons ! Et ce, même si ce n'était qu'un enfant, ça restait tout de même un humain. C'est alors, que tout le monde se tut... En effet, il venait de se passer une chose assez extraordinaire, qui sortait du commun quoi. Ce mystérieux petit garçon... Il en avait dans le bide quand même ! Il fit quelque chose d'assez louche, surprenant même notre cher Homme-Poisson qui n'était pas concentré ; quelque chose venait de transpercer le noble qui parlait mal à ce dernier.

La foule commençait à se dispersait, courant dans tous les sens, le plus loin de la place, tandis que les Marines quant à eux, se rapprochaient petit à petit. Le jeune garçon se présenta rapidement : Masshiro Shingen. Eh bien, quel gentil petit gars dis-donc. Esquissant un sourire démoniaque, montrant toutes ses dents et mettant notamment en valeurs ses canines bien pointues, Ginjô répondit à ce dernier.

    " Orewa Ginjô... Madarame Ginjô ! "


Et pour couronner le tout, il était drôlement bien informé ! Il en savait sur le Gyojin Karaté. Vraiment, quelle personne cultivée ! Ni une, ni deux, Ginjô se releva, tout en levant sa main et "sortant" encore une fois quelques gouttes d'eaux de sa main avant de tous les jeter dans une direction. L'effet de cette technique était la même que la précédente mais en tirant plusieurs gouttes simultanément. Ces gouttes d'eaux foncèrent rapidement sur une bonne dizaine de gardes qui les transpercèrent chacun tombant raide mort sur le sol...





Dernière édition par Madarame Ginjô le Jeu 23 Mai - 21:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Rencontre, retrouvailles et petite fête... une belle journée en perspective ! [PV - Ginjô Madarame & Azuma] Mer 22 Mai - 19:21





Rencontre et retrouvailles


Après m'être séparé de Masshiro et de Giorgio sur l'île juste avant, je me dirigeais sur un navire marchand en direction de ma prochaine destination, enfin pas vraiment la mienne je suivais surtout la personne qui était le navigateur du bateau. Il m'avait informé que nous nous dirigions vers une île nommée "Logue Town", et que c'était sur celle-ci qu'avait été exécuté le Roi des Pirates : Gold Roger. Depuis qu'il m'avait annoncé cela, je m'impatientais du fait que j'allais enfin voir l'endroit où le règne d'un homme avait pris fin, j'allais enfin voir sur quelle île une légende vivante avait été tuée. Pour les personnes du ciel, si l'on disait Gold Roger, on disait seulement un nom bizarre sans plus, mais sur cette terre, il y avait deux avis distincts et cela dépendait du type de personne à qui l'on posait la question. Il y avait tout d'abord l'avis du hors-la-loi rêveur, prenant Gold Roger comme un héros, limite un Dieu et il y avait l'avis des autres, prenant le Roi des Pirates pour un monstre, un monstre qui n'avait pas mérité d'exister sur cette terre.

Mon embarcation avait pris toute la nuit pour arriver sur cette île : "Logue Town", un monument de la piraterie. Je descendais du bateau et je voyais une ville extrêmement peuplée avec beaucoup de commerces, on sentait qu'elle était vivante, une simple impression. La première chose que je fis était de demander où se trouvait exactement l'échafaud, car c'était là-bas qu'il avait été exécuté, le Roi des Pirates, on m'indiquait le chemin et je le prenais sans hésitation. J'arrivais dans une grande allée, une allée qui finissait sur une grande place, et au milieu de celle-ci se trouvait l'échafaud, il n'avait pas bougé depuis le temps, surement que la Police voulait montrer un monument de sa suprématie. J'avançais regardant fièrement l'échafaud, je ne pouvais détacher mon regard de ce monument historique des humains et ce ne fut que des cris et des pleurs qui me détachaient de ma rêverie.

Je regardais d'où provenait ces hurlements et je voyais la foule courir dans tous les sens en étant en délire, mais ils avaient surtout extrêmement peur, je regardais les yeux de certaines personnes et il n'y avait que de la frayeur. Je regardais l'endroit où le drame s'était produit, je ne le savais pas encore mais je le déduisais car en même temps, lorsque autant de personnes courent avec la peur dans les yeux, cela ne peut signifier qu'une chose : qu'il y a eu un drame. J'avançais vers cet endroit et je voyais un attroupement de policiers et un gros monsieur qui tombait à la renverse, le regard sans vie. Ce qui se passait par la suite me mettait la pue à l'oreille, des fragments d'une même arme sortait du corps inerte du gros balourd et je compris qui était derrière tout ça mais je me devais d'en avoir le cœur net.

Comme je le pensais, au milieu de toute cette agitation se trouvait Masshiro Shingen et ce que je n'avais pas pris en compte était le fait qu'il y avait un homme qui avait une couleur bizarre avec lui, il était noir et avait un look bizarre, enfin en tout cas, il ne ressemble à aucun des humains que j'ai vu depuis mon arrivée sur la "Mer Bleue". Celui-ci avait l'air extrêmement puissant, la preuve : il avait éliminé une dizaine de Policiers avec une des gouttes d'eaux qui étaient sorties de sa main. Je sentais malheureusement l'énervement des Policiers et je décidais de les rejoindre, je passais en force et arrivé au milieu, je souris à Shingen et ensuite à son ami et je dégainais mon sabre et entrais dans le combat avec beaucoup d'entrain.




Dernière édition par Azuma le Lun 3 Juin - 20:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Rencontre, retrouvailles et petite fête... une belle journée en perspective ! [PV - Ginjô Madarame & Azuma] Mer 29 Mai - 16:53



○○○ Sauvetage héroïque ○○○



L'homme-poisson se présentait à moi et ma petite entrée en scène semblait avoir fait son effet. Autant chez lui que chez les mouettes ou encore les gens attrouper autour de nous. Il se présentait à moi sous le nom de Madarame Ginjô. Je lui souriais et je l'aidais à se relever, une grande bataille nous attendait. J'avais un certain don pour foncer tête baisser dans les ennuis. C'était mon truc à moi ça, débarquer tel un ange dans une situation désespérée. Il est vrai que j'appréciais particulièrement ce genre de spectacle. Nos adversaires étaient nombreux, mais j'étais en pleine forme et mon nouvel ami était un Homme-poisson. Ces individus sont dotés d'une puissance remarquable. Je n'ai jamais compris la haine des gens à leur encontre. Ils sont si fascinant avec leur style de combat si puissant ! Il méritait tout notre respect et non notre haine, mais c'était l'explorateur qui parlait. Le pirate pensait la même chose, mais il voyait surtout un redoutable allié en la personne de Ginjô. S'attirer la sympathie d'un tel combattant ne pouvait qu'être une bonne chose. Les mouettes devraient s'en inspirer. Les Hommes-poissons ont beaucoup à nous apprendre et nous en avons tout autant à leur apprendre. Seulement, la différence à toujours effrayer le monde, c'est ainsi et cet individu ne faisait pas exception à la règle. Ce jour ne sera pas comme les autres, en se terminant sur la mort d'un Homme-poisson. Je vais lui donner l'occasion de se venger de ces raclures qui nous entourait. Ils allaient subir la puissance de ceux qu'ils maltraite. Bien sûr il n'avait pas perdu de temps pour en descendre plusieurs, mais il pouvait y aller à fond.

-Aller Ginjô fait leur mordre la poussière à ces raclures... Hésite pas à te faire plaisir ! Il est fini le temps où les nobles étaient intouchables, avec Masshiro Shingen, les choses changerons !

Dans un rire éclatant j'envoyais les lames de Shizun, mon disque, sur les soldats. J'en descendais plusieurs et j'en découpais un autre. Nous étions inférieurs en nombre, mais supérieur en puissance. Les larbins des nobles sont des soldats surpayer à ne rien foutre, ils ne savent plus combattres. Le combat s'annonçait quand même acharner, mais soudain, un sabreur débarqua. Pas n'importe quel sabreur, c'était Azuma ! Si j'étais quelqu'un de paranoïaque, j'aurais pu croire qu'il me suivait, mais le destin l'avait remis sur mon chemin. Il semblait ravi de me retrouver ou bien de retrouver mes ennuis. En tout cas, il ne semblait pas effrayer par Ginjô et ça, c'était une bonne chose. Afin d'éclaircir tout doute, je faisais une bref présentation de mes deux compagnons de batailles.

-Azuma, voici Ginjô et Ginjô, voici Azuma... Qu'est-ce que tu fous là d'ailleurs ? Tu t'ennuyais donc tu t'es dit que Shingen pourrait te trouver de l'action ? Haha et bien dans ce cas, allons y !

Le trio était en place et ce n'est pas la minable force des soldats qui allaient changés la donne. Le combat faisait rage et les mouettes tombaient comme des mouettes. Chacun de nous était occupé, quand soudain un homme débarqua rapidement derrière Ginjô. Il était gigantesque et amer d'une monstrueuse masse, avec en plus, un canon dans son dos. Surement un officier armé jusqu'aux dents. En tout cas, Ginjô était mal, mais heureusement j'intervenais en sa faveur. Je reformais rapidement mon disque éparpiller un peu partout pour retenir l'imposante masse du Marine. J'avais atteint mon but, Ginjô allait remarquer la présence de son adversaire. Soudain, je senti une lames me lacérer le côté, par chance ce n'était qu'une douleur superficielle. Je faisais voler une épée que j'avais touché et je l'envoyais dans la gorge de celui qui avait osé m'attaquer. Il s'écroulait au sol en se vidant de son sang. Pour ma part, j'avais eu de la chance, une blessure superficielle, mais Ginjô était en un seul morceau.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 7
Points d'activités : 52

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 90
Points de popula' [PP] : 90
Divers:
MessageSujet: Re: [FlashBack] Rencontre, retrouvailles et petite fête... une belle journée en perspective ! [PV - Ginjô Madarame & Azuma] Ven 31 Mai - 19:32




La foule qui s'était dissipée auparavant laissée à présent place à une forte quantité de Marines, tous armés de la tête aux pieds. Il avait beau blesser, tuer, exterminer les mouettes, ils continuaient de revenir en force, plus nombreux qu'avant. C'est comme si une base de la Marine était située juste à côté de nos protagonistes, et en y réfléchissant à deux fois, notre jeune héros se rappela que c'était bel et bien le cas... Ce n'était vraiment, mais alors vraiment pas bon signe pour lui, ainsi que pour Masshiro pour avoir déclaré une bataille ici-même. De plus en plus massifs, les mouettes commencèrent à encercler les deux adversaires de la Justice elle-même.

Alors que les circonstances ne faisaient qu'empirer en fonction du temps, vint l'arrivé d'un nouvel individu, plutôt coriace aux premiers abords : c'était un jeune de garçon de l'âge de Ginjô à peu près, ayant un visage plutôt enfantin, portant une longue veste noire lui arrivant jusqu'à ses genoux... Non attendez, c'est un imperméable... Mais what the fuck, qu'est-ce que ce crétin faisait avec un imperméable avec un temps aussi beau que celui-ci. Enfin bref, ne s'attardons pas sur le sujet, il avait à peu près la même taille que notre Homme-Poisson, celui-ci le dépassant de peu avec ses cheveux. Mais ce qui l'intéressa ne fut autre que son style de combat : c'était apparemment un épéiste.

Pensant aux premiers abords que c'était un ennemi, Ginjô n'allait certainement point se retenir contre un tel adversaire : il avait un certain don pour reconnaître la capacité des gens, qu'ils soient forts ou bien faibles. Hélas, il n'obtint guère son désir de se battre contre le sabreur après qu'il eut comprit que ce n'était autre que l'ami de Masshiro. Il se nommait Azuma. Présentation faîte, le combat reprit aussitôt. Masshiro venait de se faire à lui seul une nouvelle vague d'ennemi et cette fois-ci, Ginjô avait observé : en effet, il venait d'apercevoir la capacité de ce rouquin : il avait une sorte de disque qu'il pouvait défragmenter et recomposer selon ses désirs.

    * Omoshiroy... *


Ni une, ni deux, Ginjô rentra dans la partie une nouvelle fois, provoquant un désastre chez ces sales mouettes. Il déplumait les mouettes en un rien de temps ; et cela, en utilisant en boucle le Yabusame, technique qui consistait à mitrailler ses adversaires à l'aide d'une très grande quantité de gouttes d'eau. La poiscaille fit également deux corps à corps contre deux individus différents où il utilisa au premier adversaire le Karakusagawara Seiken ; c'était un coup de poing mais pas n'importe lequel : spécialisé dans l'art du Gyojin Karaté, ce dernier provoque des dommages internes, en effet grâce à l'eau à l'intérieur du corps humain, qui contient environ cinquante-six pour-cents d'eau, soit environ quarante litres ! Le deuxième quant à lui n'eut guère de chance : Ginjô ferma les yeux, se concentrant au maximum malgré tout le brouhaha qu'il y avait aux alentours, avant de faire " évacuer " de l'eau, du même principe que la technique Uchimizu, mais cette fois-ci, cette eau en question, il ne le jeta pas et pourr X raisons, l'eau qu'il fit " sortir " resta autour de son poing. Allant ensuite rapidement au corps à corps, il donna un énorme coup de poing au plexus de son adversaire : ce coup de poing, assez similaire au premier mais un peu plus puissant. Il transperça son adversaire qui fut raide-mort, le sang giclant de partout.

Affamé comme une bête, il ne put s'empêcher de sortir sa langue et lécher sa lèvre supérieur de gauche à droite. Puis, alors qu'il essayait de rompre le contact avec le corps de son ennemi. Malgré tout, Ginjô persistait, se débattant de partout, plusieurs lames foncèrent tout à coup en sa direction : premièrement surpris, et ensuite raassuré car après quelques minutes, il comprit que ce n'était autre que Masshiro qui utilisait ce style de combat, il fut assez surpris, car il pensait qu'au final, même un enfant serait comme les adultes et n'aimait pas sa personne, mais toutes ces pensées disparurent aussitôt de sa tête : en effet, ce dernier visait derrière notre jeune héros, un gros colosse, assez intimidant.

Ayant fait un petit clin d’œil amical à Masshiro signifiant un "merci " de sa part, Ginjô réussit enfin à se débarasser du cadavre d'un geste brusque avec son bras avant de se retourner vers son adversaire en surpoids. Ce dernier rechargea une seconde fois avant de mettre un direct, avec une vitesse médiocre, en direction de Ginjô. Se mettant en position du karatéka, il tendit seulement sa paume, l'air confiant. Lors de l'impact, entre le coup de poing et sa paume, une onde de choc se créa : Ginjô venait d'utiliser encore une fois l'art du Gyojin Karaté mais cette fois-ci de manière purement défensive, c'était le Palm Block. Technique qui consistait à repousser le coup de son adversaire. Ginjô recula de quelques millimètres à peine, tandis que son adversaire, quant à lui, fut projeté de plusieurs mètres. Esquissant un sourire démoniaque montrant toute sa dentition, il se rua rapidement vers ce dernier avant d'utiliser le Hangeki Suru : technique qui a pour but de concentrer toute sa puissance dans ses jambes avant de mettre un coup de pied plus ou moins mortel, laissant même une marque. Il sauta, faisant une rotation sur lui-même afin d'utiliser la force centrifuge ainsi que sa puissance pour donner un coup amazing shit sur la tête du colosse.

Dans un boum ahurissant, le colosse en question perdit plusieurs de ses dents avant de tomber K.O. sur le sol.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Rencontre, retrouvailles et petite fête... une belle journée en perspective ! [PV - Ginjô Madarame & Azuma] Sam 1 Juin - 10:27





Ginjô


J'entrais dans la bataille contre la Police avec à mes côtés Shingen et un homme dont je ne connais pas le nom. mon ignorance fut de courte durée vu que c'est Shingen lui-même, après m'avoir remarqué, qui avait fait les présentations. Il me présentait à l'Homme-Poisson qui me faisait face et me disait son nom : Ginjô, n'avait-il pas de nom de famille ? Enfin je peux parler, je ne suis pas le genre à donner mon véritable nom et je crois que même sur l'île céleste les personnes qui le connaissait peuvent être comptées sur les doigts d'une main. Enfin, je m'amusais de la remarque de Masshiro, il disait que je m'ennuyais et que j'étais parti le retrouver pour trouver un peu d'action, ce n'était pas vrai je m'étais tout simplement paumé sur les mers sans plus, mais peut-être qu'inconsciemment, je souhaitais le suivre car il fallait le dire, c'était le genre de personne à tomber nez à nez avec les problèmes. Je reportais désormais mon attention sur la personne en noire qui était à nos côtés. Ginjô c'était son nom et il n'avait pas l'air d'être un débutant dans l'art du combat, il enchaîne aisément plusieurs Marines et il les éclate sans trop d'efforts. Cela m'arrachait un petit sourire, et si lui et moi nous nous battions, qui gagnerait ? Je me le demande.

Nous continuions le combat difficile dans lequel nous nous étions engagés, difficile certes, mais loin d'être insurmontable oh non ! J'éliminais les Policiers qui venaient à ma rencontre aisément mais leur nombre était tout de même assez impressionnant, il ne cessait plus d'en affluer encore et toujours, c'était pour dire à quel point il voulait notre peau. Alors que le combat faisait rage, une sorte d'énorme colosse apparut dans le dos de Ginjô et celui-ci n'était pas là pour rigoler : une masse qui devait surement faire la taille de sa cible et deux canons dans le dos, le genre de mec que l'on envoie seulement si on arrive pas nous-mêmes à nous débarrasser de l'ennemi. Alors que je commençais à faire un pas dans la direction de Ginjô pour l'aider, je fus arrêter par un Policier qui maîtrisait mieux son sabre que les autres, et cela me fit sourire de savoir qu'un tel adversaire pouvait exister au sein de cette assemblée. Dans le même moment, j'entendais la chute de l'énorme Policier et je souriais lorsque le disque de Shingen revenir à lui, il avait été beaucoup plus rapide que moi sur ce coup-là.

Je me concentrais désormais sur mon adversaire direct, une fine lame il fallait mais il n'avait pas du tout mon niveau. Bien qu'il utilise plusieurs feintes pour me déstabiliser, un moment cela commençait à me saouler et je décidais d'en finir une bonne fois pour toutes. Je baissais mon centre de gravité et fis le premier mouvement de ma technique "Ryû no Odori" qui désarma mon adversaire. Comme je le pensais, il ne valait pas grand chose au combat au sabre et je le terminais avec le reste de l'enchaînement qui fût fatale. Alors que je m'occupais de Policiers haineux qui ne supportaient pas le fait que j'ai vaincu aisément le plus fort de leur régiment, j'entendais le bruit des lames qui s'entrechoquaient, des hurlements de douleurs qui se faisaient entendre et je comprenais que c'était sur ce genre de scène qui capte toute l'attention que je souhaitais perdre la vie. Perdre la vie dans ce genre d'endroits marqueraient les esprits et j'arrivais déjà à voir les gros titres dans les journaux :"Mort après un combat acharné !". Bien que je ne comptais pas mourir dans l'instant présent, je m'étais juré que je ne mourrais pas avant d'avoir explorer la totalité de la "Mer Bleue". Je voyais que le nombre de Policiers diminuait et je commençais à m'adresser à mes deux compagnons de batailles.

Eh Masshiro, Ginjô ! Si on finissait ça rapidement, ils commencent sérieusement à me saouler héhé.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [FlashBack] Rencontre, retrouvailles et petite fête... une belle journée en perspective ! [PV - Ginjô Madarame & Azuma]

Revenir en haut Aller en bas

[FlashBack] Rencontre, retrouvailles et petite fête... une belle journée en perspective ! [PV - Ginjô Madarame & Azuma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: East blue :: Logue Town-