AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

[Event] La porte de derrière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Disciple du Jeu
Explorateur Très connu
Explorateur Très connu
avatar
Messages : 169
Points d'activités : 1928
MessageSujet: [Event] La porte de derrière Dim 26 Mai - 19:51




Surprise sur prises



Le jour se lève doucement. La mer est calme. Pour le moment bien entendu. Bientôt... Les canons retentiront. Le tintement du fer, les cris des gens qui meurent, les brouhaha dû au fait de l'effondrement de Marinford. La bataille du siècle allait avoir lieu pour sûr. Papy était loin d'être content. En même temps, quand on a un secret et qu'une autre personne le fait péter en plein jour, ça doit pas être top. Surtout pour le vieux qui se faisait passer pour le roi des pirates. Sacré folie des grandeurs pépé, m'enfin, qui sème le vent récolte la tempête. Pour ma part, qu'il soit en colère ça ne me faisait ni chaud ni froid. Même si lors du débriefing final avant l'attaque de Marinford, c'était chaud. Énervé comme pas faux, si bien que des fois, je me demande comment il faut pour pas claquer une de ses cordes vocales. C'est qu'il en a de la voix le vieux...

Bref. Pour ma part, j'avais suivis les ordres partant bien plus tôt que les autres navires. Pourquoi ? Simple... Mon but était tout spécial. Nous allions prendre à revers les gens de Marinford. Alors qu'ils s'attendent à un débarquement en pleine face, pour ma part, je profiterais de l'attention tournée vers l'avant pour attaquer l'arrière. Notamment bombarder ce fameux château. Du moins, le bâtiment central. Le détruire serait une bonne chose. La partie semblait parfaitement intéressante, il allait y avoir de l'action car quand le gouvernement se sent menacé, il sait réagir parfois. Je dit bien parfois... Même si là on parle de Marinford, qui sait s'ils mettront vraiment 100% des effectifs. M'enfin, là n'était pas la question. Le petit matin se levait. La fin d'après-midi et mon tour de la forteresse avait été un succès. Partit un jour plus tôt, je m'étais écarté de Marinford pour en faire le tour. Simple mais efficace, malgré on vieil âge, le papy ne perd pas le Nord et sait comment diriger ses troupes. Moi de même, mais malheureusement, sur ce coup, je n'avais pas eu mon mot à dire... S'était ni plus ni moins « et si on, et si je, pourquoi pas faire comme ça, ou comme ci... » Et à chaque fois une réponse à la « Ta gueule, ferme là petit con, obéis et tais-toi ». Bref... Papy grognon.

« Capt'ain, capt'ain... Marinford en vue ».


Ouvrant un œil tranquillement, je vins à me redresser. Quittant ma chaise, sourire aux lèvres, je vins à sortir de ma cabine pour aller sur le pont. Habillé comme à mon habitude de manière légère, portant des vêtement fins pour faciliter mon agilité, maquillé légèrement de façon à avoir une étoile et une larme sous les yeux, j'avançais amusé vers la tête de proue. Agilement, je grimpais pour alors avec une assurance déconcertante aller jusqu'au bout de ma tête de proue en forme de serpent. Tenant sur la pointe tel des pieds à la limite du cliché ninja sur une pointe d'arbre, j'observais le lieux. La mer calme, bientôt sur le point d'éclater, je respirais l'air frais marin. Un plaisir. Me retournant en gardant un équilibre comme si marchais sur une plateforme invisible, je vins à déclarer.

« Messieur, aujourd'hui est un jour pas comme les autres... J'espère que vous vous ferez plaisir... Car... C'EST AUJOURD'HUI QUE MARINFORD TOMBERA !!! »


Et pas que. Les homme hurlèrent leur joie avant de se mettre à leurs postes attendant les ordres. Quand les premières fumées apparaitrons, nous attaquerons. Voilà le plan. Souriant, je vins m'asseoir en tailleur sur la tête de proue pour alors faire comme une loupe avec mes yeux. Mon pouce et index formant une sorte de o, je l'apposais comme une lunette sur mon oeil puis je ricanais amusé.

« Et ce sera le début d'un grand spectacle... Le mien... »


Murmure à moi, l'heure de gloire allait sonner. Au loin commençait à se faire voir des fumées. Parfait... L'heure avait sonné. Le bateau avançait. Plus ou moins gros, vingts canons, deux mats. Nous allions les avoir par surprise. Une fois assez proche, nous fîmes feu sur le bâtiment principal de Marinford. Surprise !!! Surprise Marineford !!!




[ HRP: Comme expliqué dans la news, vous arrivez quand c'est le bordel, par les derrières du QG. Votre but, empêcher ce brave monsieur de passer par derrière, et se débarrasser de lui. Soit vous amenez le combat sur son navire, soit vous le délogez!

Ordre de post: Sting Crusher - William Fly - Saïto - Lady Halliwell
Je rappelle que vous avez 48H pour poster, au premier manquement le tour saute, le deuxième c'est impitoyable. On tolèrera un retard de quelques heures, mais pas plus.
Lancez le combat directement dans vos premiers postes, histoire de gagner du temps!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Event] La porte de derrière Dim 26 Mai - 20:28


Première guerre de ma vie !

Cela faisait longtemps... Cela faisait longtemps que je n'avais pas posé les pieds sur Marineford, en faite, cela faisait depuis la dernière fois que l'on m'avait attribué une mission avec Tsume, une mission où l'on avait faillit y rester d'ailleurs, une mission où nous avions, comme sur South Blue, réussit à arrêter un groupuscule pirate mais qui sévissait cette fois-ci sur Grand Line, autant dire que le niveau était aussi tout à fait différent. J'étais donc à Marineford, posé sur l'une des plus hautes tours du bâtiment, avec un cure-dent dans la bouche, j'y étais pour digérer le repas copieux que je venais d'ingurgiter à la cantine du QG de la Marine et je n'avais pas trouvé de meilleur endroit que celui-ci car il était le plus surélevé du bâtiment. Je regardais les nuages, certains avaient la forme de bateau pirate, la forme de visage de personnages connus et le plus souvent ils avaient la forme d'animaux, mais aucun d'entre eux n'avaient la forme d'un Phénix et ça me foutait déjà en rogne.

Enfin bref, après m'être assoupi une petite heure je me fis réveiller par des bruits d'explosion, je regardais la scène qui me faisait face. Le cure-dent qui était dans ma bouche tomba sur le toit du bâtiment sur lequel je me trouvais : une énorme guerre venait d'éclater ici, à Marineford. Mais qui ? Qui avait eut le culot d'attaquer ce symbole même de la justice comme cela, c'était à ce moment-là que je le vis : le faux Seigneur des Pirates, l'imposteur mais aussi : l'homme le plus fort du Monde : Oonoki D. Kaguya avait enfin mis sa menace à exécution. Il était là, surplombant les soldats de la Marine et les pirates aux alentours de par son charisme et sa force hors du commun, on reconnaissait bien l'aura du plus fort et de l'ancien rival du Seigneur des Pirates. Enfin bref, je me ressaisissais certes lentement mais surement, il ne fallait pas non plus brusquer les choses et je devais les remettre dans leurs contextes. Tout d'abord, l'adversaire du monde s'était déjà présenté ici mais s'était rétracté il y a deux mois, suite à cela, plus beaucoup de nouvelles et voilà que du jour au lendemain il attaque sans prévenir, le vicieux ! Si j'étais plus fort, j'aurais pu lui faire sa fête mais il est inutile d'aller là-bas pour le moment, ce serait mourir inutilement.

Je savais que j'allais devoir m'engager dans un autre combat, pourquoi ne pas les empêcher d'avancer tout simplement ? Non, plusieurs troupes étaient déjà en train de combattre, je réfléchissais de plus en plus à ce que je pouvais faire pour me rendre utile dans cette bataille lorsque mon escargophone me prévenait qu'un navire s'approchait par la porte de derrière () de notre magnifique QG et que je devais m'y aller sans plus attendre, chose que je fis immédiatement. Je pris mon envol et atterrissait sur la baie à l'arrière du véritable combat et c'est là que je le vis : un homme sur une proue d'un bateau en forme de tête de serpent, il était là-bas, debout, observant ce qu'il se passait là où je me trouvais, je l'attendais désormais de pied ferme et je m'adressais la parole à moi-même.

Allez viens si tu l'oses, je t'empêcherais de rejoindre la bataille je te le garantis !

Et puis merde, la flemme d'attendre là le mec comme un con, je me transformais en Phénix et je volais à une telle vitesse que j'arrivais en à peine dix secondes à la position de l'ennemi, qui fut surpris d'ailleurs pour la plupart et je me débarrassais de ceux qui m'attaquaient facilement, j'attaquais maintenant le chef de cette flotte dans le dos sans me soucier des autres et j'utilisais ma technique des "Serres du Phénix", espérant en finir au plus vite.





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Event] La porte de derrière Jeu 30 Mai - 9:45

Saïto
Le Calme avant la tempête



Saïto qui était en poste dans une garnison de South Bleu reçut un appel d'escargophone lui disant qu'il devait se rendre au plus vite à Marineford, un navire l'attendait déjà à quai.

Lors de son voyage il se rendait compte que la marine avait visiblement fait appel à plusieurs soldats et pas des moindres, il voyageait en compagnie de très peu de marine , mais la plupart étaient soit très connu sur les blues ou alors ils étaient officiers, mais Saïto n'était ni l'un ni l'autre et à vrai dire il ne savait pas ce qu'il faisait ici.

Au bout de quelques jours de voyage ils arrivèrent enfin à destination, c'était la première fois pour lui qu'il allait aussi loin sur les mers et aussi la première fois qu'il voyait Marineford, C'était une petite ile et en son centre se trouvait le fameux QG de la marine , il était entouré de quatre postes d'observations et tout autour de l'ile de nombreux navires de guerre montaient la garde.

Lorsqu'ils descendirent un marine fit le résumé de la situation :

« Le faux seigneur des pirates, Onoki.D.Kaguya a décidé d'attaquer Marineford et vous allez devoir l'empêcher de réussir au prix de votre vie si cela est nécessaire. »

Le lourd silence après l'intervention du marine en disait long sur le malaise des soldats , tous semblaient conscients du danger qu'il pouvait représenter, tous sauf un...Saïto était toute excité après cette annonce de pouvoir voir en action l'ancien seigneur des pirates et pourquoi pas échanger quelques coups avec lui , mais son rêve fut gâcher lorsqu'on lui annonça qu'il allait devoir défendre...la porte de derrière , il voulait absolument se battre en première ligne et repoussait ses misérables dans les profondeurs de Red Line, mais les ordres étaient les ordres et il était donc obligé de défendre les arrières de Marineford.

Il s'était retrouvé dans un peloton de soldat bien moins nombreux que ceux qu'il avait pu voir sur le port de Marineford. Alors qu'il s'imaginait en train de combattre vaillamment Onoki et de le vaincre aisément, il regardait l'horizon, une légère brise faisait bouger ses cheveux et pendant que les premières lueurs de l'aurore se dissipaient, Saïto pensa à haute voix.

« Est-ce cela que l'on appelle le calme avant la tempête... »

Il fut interrompu dans ses pensées quand un marine hurla du haut de sa tour :

« Navire en vue, Navire en vue !!! »


Toutes les têtes se tournèrent en direction de la mer et tout le monde attendaient sans un bruit la bataille.

Saïto aperçut au loin une silhouette de navire, il pouvait sentir une montée d'adrénaline dans tout son corps, ils entendaient le cri de guerre des pirates d'où ils étaient , le silence glacial qui régnait au niveau de la porte augmenter impression qu'il était une centaine voire même des milliers à arriver.

Un bateau assez gros s'approchait de plus en plus , tous les canonniers attendaient les ordres pour tirer , puis une fumée apparut .

Un officier qui avait le bras levé prêt donner l'ordre de faire feu hurla :

« Fe... »

Avant qu'il n'ait eu le temps de baisser son bras un boulet de canon le fit partir en mille-morceau et le combat commença, une avalanche de boulet frappa de pleins fouets Marineford et l'un d'entre eux explosa juste à côté de Saïto, il fit alors projeter violemment en arrière, l'explosion l'avait sonné, il voyait floue, il entendait très mal comme si les personnes parlaient aux ralentis. Il regardait un peu partout autour de lui, des cadavres ainsi que de nombreux membres humains jonchaient le sol, quand les explosions cessaient le temps que les canons soient de nouveau chargés les cris de douleur remplacer le bruit des déflagrations.

Saïto qui avait repris ses esprits tenta de se relevait, en vain...son tibia sortait de sa jambe, l'explosion avait dû le casser et le combat semblait fini pour lui, impossible pour lui de se mettre sur ses deux jambes quand tout à coup son os se remit en place comme par magie, Saïto testa sa jambe et il réussit à se remettre debout.

Il regardait en direction du navire ou un clown surplombait la bataille assit en tailleur sur la proue du navire, il devait être l'instigateur de tout ceci et pour mettre fin au combat Saïto savait qu'il devrait le tuer.

Malheureusement il était trop loin de lui et il serait difficile de l'atteindre au corps à corps avec tous ses pirates qui descendaient par vague de dizaine du bateau.

Saïto leva ses bras en direction de la proue tout en écartant ses doigts , il ferma un œil et garda l'autre grand ouvert comme pour visé avec un fusil.

« L'envol de l'Ibis Sacré »

Spoiler:
 


Ses dix phalanges partirent à toute vitesse en direction de son ennemi, mais un imposant phœnix apparut à ce moment-là juste derrière lui...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Event] La porte de derrière Ven 31 Mai - 19:36




Chaque guerre est la dernière
Lady Halliwell & Les mouettes ♥



Une guerre est un tout … Un assemble de petites choses qui forment le carnage appelé guerre … Tout d'abord on peut voir l'ambition comme les prémices d'une guerre, étendre son territoire, écraser une race abjecte, vouloir la gloire et la fortune, toutes ces petites choses peuvent transformer un simple rêve en une vraie guerre … De plus lors d'une guerre on peut observer les chefs des meurtriers bénir leur camps par des moyens diverses et variés … Il est bon de voir que Dieu en personne soutient les actes criminels ! Mais je ne fais pas la guerre pour défendre mes idées, ni pour vaincre un homme … Je le fais pour le plaisir, peu m'importe toutes ses idées de justice, toutes ces valeurs et la joie des innocents ! Je me fiche bien d'eux, la seule chose que je veux c'est … M'amuser et tuer un maximum de personne ! Je veux voir la peur sur le visage de mes victimes, je veux sentir le sang de mes adversaires coulaient le long de mon cou. Bref, le temps n'était pas à la réflexion, mais au carnage.

Je voguais, tranquillement, joyeusement, tuant et combattant tous mes ennemis ! J'allais d'île en île, marquant les dites îles par le sang des habitants, mais j'errai sans réel but, je ne souhaitait pas la mort des gens, je souhaitais juste m'amuser et cela passait inévitablement par le carnage ! Alors certes j'aidais les gens de la ville en les débarrassant des crapules qui vivaient pour le mal, mais comment puis-je cracher sur eux alors que moi aussi je vis pour le mal ?? Bref, alors que j'étais tranquillement sur une île un problème survint … Kaguya ! Ce fils de catin, voleur de trone et pathétique vieillard venait d'attaquer Marinford … En traître ! En effet, deux mois plutôt on avait eu quelques nouvelles et elles laissaient imaginer que Kagu' allait nous attaquer … Mais rien, le calme, un calme éphémère et illusoire surtout ! Et aujourd'hui je devais me rendre sur le champs de bataille afin de faire jouer mon sabre et mon style. Un sourire carnassier se fit voir sur mon visage et après un shigan plaçait entre les deux yeux d'un bandit je me rendais vers le bateau qui allait m'emmener sur Marinford … Cela faisait bien longtemps que je n'étais pas partie là-bas, mais le taux de mouette était tellement important que cela me débectait au plus haut point … A mon plus grand plaisir cette guerre n'avait pas été la première à laquelle j'avais participé, mais je vous raconterai cette histoire une autre fois !

Après une longue (et chiante) route j'arrivai enfin là où je devais me rendre, à l'aide de ran kyaku et de shigan j'éliminai les gens qui me faisaient face, mais je n'avais pas le temps de m'éclater, si je voulais marquer les esprits, mais surtout combattre les ennemis les plus puissants de la flotte ennemi il fallait que je me grouille … Je me dépêchai de me rendre vers un point fort de notre armée, un grand ramassis de déchets … De marines pardon, se tenaient là et combattent à l'aide de fusil, ces sales traîtres restaient en retrait afin de ne pas subir une plausible contre-attaque … Je les haïssais, je ne supportais vraiment pas leur manière de faire tout dans le dos des gens, mais je ne pouvais pas les tuer, pas maintenant en tout cas … Nos troupes avaient besoin de chair à canon et ses lâches n'étaient rien d'autres que des kamikazes à mes yeux ! Ils allaient tuer une vingtaine, une trentaine voire une quarantaine de pirates chacun avant de mourir comme des pitoyables déchets, de vulgaires crapules rien de plus, car oui à mes yeux même les pirates, les bandits, les révolutionnaires et tous ses autres types valent bien mieux que ses mouettes dégénéraient.Un officier me regarda de son seul œil encore en fonction avant de s'adresser à moi … Il semblait vieux et plus sage que les autres volatiles présents c'est pour cela que je pris un réel plaisir à parler stratégie avec lui.

« Lors d'une guerre il y a la façade et puis il y a l'arrière de la guerre … La partie qu'on vous cache sciemment et qu'on se fait un plaisir de garder au plus profond de nos esprits souillés par le sang impur de nos ennemis … »

« Vos paroles démontrent sans aucun doute la sagesse que vous possédez my dear, mais … Quand vous dites l'arrière vous faites bien à l'allusion à l'arrière de l'île n'est-ce pas ? Là où nos ennemis vont frapper afin de faire mouche sans pour autant trop s'exposer … Merci pépé tu m'as été bien utile pour le coup »

Par un simple sourire il me fit comprendre qu'il était heureux d'avoir pu m'aider … Rien ne me pouvait m'assurer que j'allais trouver des ennemis là où je me dirigeai, mais encore une fois l'heure n'était pas à la réflexion, mais bien au carnage ! A l'aide du Soru je me dépêchai de rejoindre l'arrière de la base et pour l'instant cela semblait calme … Mais pour combien de temps ? Pas longtemps, car après quelques minutes des tirs de canon se firent entendre … Le combat allait commencer et j'avais eu bien raison de me poster ici ! Les canons explosèrent rapidement des vies et le monument qui se trouvait derrière moi … Je regardai rapidement face à moi et là je vis un homme que je commençais à bien connaître … Sting Crusher le phénix ! Je regardai cette homme fonçait sur le bâteau et je fis de même avec mon geppou je suivis donc mon allié d'infortune par la voie des airs, on était donc tous les deux entrain de foncer vers notre adversaire, mais la rapidité du légendaire volatile était bien plus importante que la mienne. Sting attaqua rapidement le « chef » du navire, un phénix était entrain de bourriner notre ennemi.

« Ran Kyaku Gaichou »

Toujours dans les airs j'avais envoyé un énorme oiseau d'air vers mon allié … En effet je visais le phénix … Pourquoi ? Pour la simple raison que ce poulet mal cuit était immortel et le ran kyaku allait le traverser ! Il n'allait rien sentir, mais notre adversaire allait subir nos attaques respectives de plein fouet. Quelques secondes après j'étais atterrie sur le navire et mon oiseau avait dû normalement déjà touché ma cible … J'étais dos à dos au pirate avant de lui adresser quelques mots.

« Le Phénix légendaire et la Sorcière immortelle … Le duo increvable est dans la place et ça va faire beaucoup de bruit ! Mais avant tout … Peut-on connaître ton nom sale raclure ? J'aime bien en général mettre un nom sur les cadavres qui pourrissent sous terre par ma faute ♥ »

Je me retournai observant le volatile azur, je lui lançai un petit clin d'oeil avant de reprendre un air sérieux … J'allais combattre avec toutes ma force, qui ne venait pas de mon cœur, de mon esprit ou des mes muscles … Ma force venait de ma haine et ma soif de sang !



code by © Lancy Orca de http://www.artsoul.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Disciple du Jeu
Explorateur Très connu
Explorateur Très connu
avatar
Messages : 169
Points d'activités : 1928
MessageSujet: Re: [Event] La porte de derrière Ven 31 Mai - 20:39




Let's start a frenzied dance !



Surprise Marinford comme je le disais. Mon navire arrivait presque à bon port. Une fois proche de lieux, le bombardement ne se fit pas prier. Les canons hurlaient et crachaient leurs boulets sur ce qui n'était au final qu'un amas de pierre représentant la justice. Ainsi donc, si ce tas de cailloux tombait, c'est la mouette et le gouvernement en général qui tombera. Voilà une bonne chose... Mais il n'y aura pas que ce bâtiment qui tombera. Femmes, enfants, hommes... Bien du monde y passera. Là était l'art de la fête. Tous allaient avoir droit à sa part du marché. Que ce soit de la part du vieux ou d'autre acolytes comme moi. Mine de rien, le pépé s'était organisé. Il ne la jouait pas «  je suis le plus fort donc j'y vais comme un sanglier  », non... il y était aller comme le stratège qu'il est. Intérieurement, j'étais sûr de moi. Après tout, qu'est-ce qu'une bande d'apprentis pouvaient me faire ? Moi, pirate expérimenté par les années ? Rien... Absolument rien. Mes hommes gonflés à bloc vinrent à me signaler ce que je voyais déjà. Une petite lueur approcher. Grandissant au fur et à mesure que cette chose approchait, je vins à soupirer longuement. Un membre de la mouette ayant mangé le zoan de la mouette ? Ah non, c'est un phénix. Bien que le zoan en soit rare, la personne le possédant ne semblait pas être si... impressionnant. Dommage.

«  … Pff... Moi qui m'attendais à mieux... »

L'impact allait avoir lieu. Les impacts... Mais la silhouette de l'oiseau était tel, que je ne voyais pas tout le monde. Exprès ? Technique réfléchis ? Ou bien autre chose ? Qu'importe... Leurs techniques n'étaient pas de taille face à moi. L'air las, je ne bougeais pas. Ils arrivaient, pourtant, ni moi ni mes hommes ne semblaient intrigués. Seul un fin sourire vint à naître sur le bout de mes lèvres lors des dernières secondes avant l'impact. Un bruit pour le moins important eu lieu. Les attaques synchronisées de manière voulus ou non vinrent à créer une sorte d'explosion. De la poussière se soulevait alors que la langue et une partie de la bouche de la tête de proue se détruisait. Les hommes commençaient alors à paniquer se saisissant d'armes à feux.

« Le Phénix légendaire et la Sorcière immortelle … Le duo increvable est dans la place et ça va faire beaucoup de bruit ! Mais avant tout … Peut-on connaître ton nom sale raclure ? J'aime bien en général mettre un nom sur les cadavres qui pourrissent sous terre par ma faute ♥ » 

Un simple rire vint à se faire entendre. Un rire malsain démontrant toute la folie qui pouvaient régner dans les rangs de ce cher Kaguya. Le rire se faisait de plus en plus faible. La fumée disparaissait et c'est une belle vision qui se découvrit aux yeux de nos adversaires. En effet... J'apparaissais, droit comme un i, sourire aux lèvres, mais surtout... sans aucune égratignures. Rien, pas un trait de sang, pas une blessure. Les griffes du phénix avaient butés contre on ne sait quoi et les phalanges étaient toutes au sol. Ma voix se mis donc à retentir doucement alors que le navire continuait son avancé bientôt à quelques mètres de Marinford. Ainsi, le troisième membre de ce groupe pourrait... venir pour s'amuser.
Spoiler:
 

«  Mon nom ? Mais suffit de demander ma belle... Je suis Norio. Par contre, désolé de vous décevoir, mais... Votre duo ou trio ne fera rien, si ce n'est gagner du temps mes mignons. Comme si une catin bonne à sauter et une volaille allaient nous arrêter huhu... »

Suite à ces mots, une main se posa sur le dos de la belle. Suite à quoi... Elle fut comme poussé par une force mystérieuse. Comme si un mur invisible la poussait violemment jusqu'au dehors du navire. Par dessus bord comme on dit. Une fois ceci fait, ma main tendue vers le phénix semblant le tenir à l'écart, je vins à sourire à celui-ci. Puis d'un geste, mon geste vint à devenir d'un noir d'encre. Ni une ni deux, mon bras vint saisir le cou pour alors tourner sur moi même et l'envoyer plus loin en l'ayant quelque peu étranglé. Enfin étranglé... Juste fait tâter de ma poigne avec le haki en prime. Puis par la suite, je vins simplement à mettre une main dans mes poches. Je vins à lancer des cartes dans les airs prenant une pose très théâtrale leur disant à chacun.
Spoiler:
 

«  Mes amis... J'ai une belle vision. Aujourd'hui... Vous allez mourir suite à une danse frénétique.. Alors... Commençons à danser mes mignons.

Je vins à tourner frénétiquement sur moi même pour alors laisser des dizaines de cartes d'un noir d'encre foncer sur mes adversaires. La portée étant assurée, la belle, l'oiseau et l'osseux étaient visés. Des cartes imbibées de Haki le rendant aussi tranchantes que de l'acier. Le tout pour que l'efficacité soit maximale et surtout que TOUS sans exception puissent en profiter.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Event] La porte de derrière Ven 31 Mai - 23:17


Un adversaire coriace !


Lorsque je me dirigeais vers le bateau adverse, je sentais qu'il ne ressentait pas la peur, leur Capitaine ne semblait pas être plus intéressé que ça par mon arrivée et il semblait même déçu de me voir. Pensait-il peut-être que je n'étais pas à la hauteur pour le défier ? Ce genre de personne avait le don de m'énerver et je jurais intérieurement que je lui exploserais son minois de pédophile. J'essayais désormais d'attaquer son dos mais celui-ci n'avait pas l'air de se soucier de moi et je savais qu'il m'avait remarqué, j'avais provoqué assez de pagailles sur son navire pour qu'il me voit. Alors que mes serres allaient s'écraser sur lui, je me fis transpercer tour à tour tout d'abord par des os très petits, ne dépassant pas la taille de mes doigts, j'en concluais que c'étaient soit des phalanges, soit de orteils, mais la question que je me posais dans le moment présent était : Était-ce un ennemi ou un allié qui m'attaqué de la sorte ? Rien n'était plus sur et je préférais vérifier cela plus tard. Le fait est que l'attaque venait de me transpercer et que celle-ci se dirigeait droit sur l'adversaire du moment, cela faisait bien mes affaires. Ensuite une seconde attaque me transperçait mais cette fois-ci je reconnaissais un peu la technique. C'était une technique utilisée par les agents gouvernementaux du nom de Rankyaku mais celle-ci était modifiée un minimum, en effet celle-ci avait pris la forme d'un oiseau, cette attaque aussi se dirigeait dans la direction de l'ennemi désormais.

Trois attaques étaient maintenant envoyées en direction de l'adversaire, il n'avait pas d'autres choix que d'esquiver ou bien il encaisserait toutes ces chocs. Lors du contact avec les deux attaques qui m'avaient transpercées, une explosion eut lieu et j'en profitais pour passer à travers la fumée engendrée pour mettre un coup fatal à mon ennemi, j'avais mémorisé sa position et j'étais sur de là où j'allais frapper. Malheureusement pour moi, je fus stopper dans mon élan par une sorte de mur qui transperçait de part en part, heureusement que cela n'avait aucun effet sur moi grâce à ma capacité de régénération. J'avais donc été repoussé violemment par le choc et je restais là à attendre que le nuage de fumée ne se dissiper. Pendant ce temps-là j'étais rejoint par celle qui avait envoyée un Rankyaku et il me semblait avoir vu une telle attaque auparavant, ce n'était autre que Lady Halliwell qui venait me prêter secours et je regardais en direction de la côte et je voyais un homme blond avec les doigts ouverts au niveau des phalanges, j'en concluais qu'il était l'homme qui avait utilisé cette technique bizarre tout à l'heure, il avait de la chance d'être de la Marine celui-là sinon je l'aurai surement tué.

Le nuage de fumée se dissipa enfin après avoir entendu un rire qui semblait dément alors qu'Halliwell venait de lâcher une de ses phrases cinglantes que j'avais de plus en pus l'habitude d'entendre. C'est vrai que je participais à beaucoup de missions avec elle, bien que son physique soit attrayant, son caractère sanguinaire n'était pas vraiment la plus belle des qualités, mais le pire était son âge, j'avais appris directement par la directrice de son agence, qu'elle était extrêmement âgée, plus de cent ans parait-il !! Enfin bref, je reportais mon attention sur le rieur forcené et m'octroyait un sourire lorsque je le voyais, il était debout et n'avait aucune égratignures, enfin de compte, je n'allais pas pouvoir l'éliminer aussi facilement le salopiaud car il fallait dire qu'il était sacrément coriace !

Il se mit soudainement à agir après nous avoir donné son nom et dit que nous n'étions que des distractions pour lui. Une remarque qui m'énervait rapidement et j'allais lui faire ravaler ses paroles. Je sentais une puissance bizarre se soulever, elle se dirigeait en direction de Lady, mais avant même d'avoir eut le temps de voir sa réaction que mon adversaire m'étranglait. Il arrivait à m'attraper ? Impossible ! J'étais pourtant un Logia, la seule explication était qu'il était un utilisateur de Haki, et pas des moindres pour pouvoir m'attraper comme le premier homme venu !! Il me balançait alors au loin mais je restais dans les airs car j'avais déployé mes ailes, c'est alors qu'il commençait à faire son petit spectacle, il mit une main dans ses poches et jetait des cartes dans les airs, tout en ayant une posture très théâtrale, me mettant hors de moi.

Espèce d'enfoiré, je vais te faire la peau c'est sur et certain !!!!

J'avais dit ça avec la rage et à peine avais-je fini de crier qu'il balançait trente cartes, dix pour chacun de ses adversaires et je ne faisais pas exception. Je me retirais de la trajectoire difficilement car je voyais bien que les cartes étaient imbibées d'Haki de l'armement, avec il aurait pu me blesser gravement et j'enchaînais directement en démarrant une rotation, j'utilisais ma technique de la "Perceuse du Phénix" et je comptais bien le détruire avec.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Event] La porte de derrière Dim 2 Juin - 10:51




Marineford


Rejoindre la guerre

Il pleuvait sur une petite partie du QG militaire de South Blue ce jour-là, et j’étais clairement le seul fautif puisqu’elle tombait sur une zone de quelques mètres dont j’étais l’épicentre. Alors pourquoi laissais-je la pluie me mouiller ? Parce que j’étais clairement de mauvaise humeur, parce que je n’avais rien à faire, parce que je m’ennuyais. De temps en temps en mission sur la mer bleue pour le compte du cipher pol, je m’étais retrouvé une fois de plus dans ce quartier général totalement inintéressant où rien ne se passait jamais. Il fallait bien avouer que vu la défense des lieux, c’est-à-dire une forteresse, des canons absolument partout, les navires de guerres, et les forces en présence, il ne risquait pas d’être attaqué par les hors-la-loi de la mer du sud… Ils avaient tous bien trop peur de cet endroit et faisaient tout pour l’éviter ce qui était forcément une victoire, puisque nous représentions la justice. Mais depuis une semaine, j’étais revenu et jour après jour, je passais ma vie dans une bibliothèque poussiéreuse qui ne renfermait que des livres que j’avais déjà lus. On m’avait proposé de m’entraîner avec les soldats de la marine, je ne comprenais même pas la question, déjà, puisqu’il était invraisemblable de me poser une telle question. C’est vrai ! Après tout, j’étais quand même d’une organisation gouvernementale secrète, je n’étais pas là pour apprendre à tirer avec un fusil… Malgré tout, je manquais clairement d’expérience, et ça se voyait sur le terrain. Quand j’abordais une mission face à des ennemis dérisoires, je n’avais pas trop de problèmes, mais dès qu’il s’agissait de se mesurer face à des hommes un peu plus puissant, je ressentais parfois la difficulté à les vaincre, et ça ne me plaisait pas. A la limite, une fois de temps, j’appréciais avoir du fil à retordre, mais ce qui m’embêtait était de me retrouver à galérer face à des types qui se feraient éclater par mes collègues tandis que je suai à la tâche. Je préfèrerais vraiment avoir à galérer à battre un type qui serait mondialement reconnu. Ce serait jouissant. Mais la justice est la justice et je me dois de faire ce qu’on me dit. Donc si je dois assassiner des moins que rien, je le fais en fermant les yeux, même si ça me coûte mon temps. Je serais bien mieux à voguer sur grandline et découvrir le monde, mais on m’avait ordonné de rester basé sur South Blue pour y faire mes preuves. Je ne leur avais bien entendu pas dit que faire ses preuves face à des débutants qui venaient à peine de prendre la mer n’allait pas être simple, mais je n’avais pas le choix. C’est donc ainsi que j’étais accroupi sur un muret éloigné de l’activité grouillante des marins à méditer, tout en laissant la pluie exprimer mon mécontentement. Etant donné que je n’étais pas très loquace, c’était une façon d’exprimer mes sentiments quand je le souhaitais ce qui me facilitait la tâche de répondre seulement par un regard aux questions quand j’étais sous un nuage noir. C’était ce jour-là qu’avait choisis le caporal des lieux, un imbécile fraichement nommé qui ne comprenait rien et avait réussi une sacrée performance en demandant à deux navires d’entrer et sortir du port en même temps, un résultat qui bloqua plus de deux milles marines à terre, m’empêchant d’ailleurs de me concentrer vu le brouhaha qu’ils étaient capable de créer. Il était venu me voir tout trempant de sueur, avait-il couru jusqu’ici ?

- Urgent ! On vous demande à Marineford ! C’est urgent ! Il reprit son souffle avant de continuer. On ne pouvait pas vous amener de den-den mushi ici donc on a pris cet appel, c’est la guerre à marineford et ils demandent toutes les forces possibles pour défendre la base ! On ne nous a pas dit qui avait attaqué, mais vous devez vous dépêcher d’y aller. Un navire de guerre a déjà été affrété pour un certain nombre de marine, il ne manque plus que vous, courrez !

Il me laissa partir, s’affalant comme s’il avait fait un tour du monde sur les mains en dix minutes. Descendant à toute vitesse et cavalant comme si ma vie en dépendait dans les couloirs en laissant la pluie s’estomper à l’extérieur, je pris la direction des quais et il me fallut utiliser le soru et le geppou pour atteindre ma destination à temps. A bord, je respirais l’air, j’y étais ! Ma nouvelle mission semblait très dangereuse, très intéressante, très instructive et très peuplée, ce qui voulait dire que j’allais pouvoir répandre du sang, je jubilais déjà sans le montrer, regardant d’un air froid un mousse qui montait la garde et qui esquiva mon regard. L’officier en charge vint à ma rencontre, m’expliquant gravement la situation.

- Je suis le capitaine Moumoute, êtes-vous celui que nous étions censés attendre sans le divulguer ?

- Oui… Moumoute. Quel nom ridicule !

- Bien, nous nous dirigeons actuellement vers Marineford suite à l’appel de détresse des forces présentes qui sont déjà là-bas. Ils auraient été attaqués sur différents fronts par ce soit disant roi des pirates, Oonoki D.Kaguya. Ce sont les seules informations que nous avons puisque la situation est difficile à rapporter. Nous ferons notre maximum pour arriver le plus rapidement possible leur prêter main forte. Préparez-vous, les deux QG ne sont pas très éloignés.

S’il fallait de la vitesse, j’allais leur donner un petit coup de pouce en faisant souffler le vent à plus de 30 km/h, ce qui nous ferait accélérer vu notre allure si lente. La plupart furent surpris d’une telle poussée mais je n’en dis mots. Il valait mieux ne rien dire de ses capacités si on était d’un groupe secret, d’autant plus qu’ici, je détonnais des uniformes des marines avec mon look de touriste des plages. Le temps passa plus vite que prévu, et nous arrivâmes sur les lieux une heure plus tôt qu’ils le croyaient. Ma surprise fut totale, la scène d’une guerre irréaliste se déroulait devant mes yeux. La bataille faisait rage, mêlant explosion de partout aux cris de souffrances et de rages de part et d’autres, que ce soit sur la mer dans les batailles navales ou sur la terre ferme. Je souriais intérieurement, mon sang se mettait à bouillir d’envie d’aller me fourrer la dedans, ce que je fis très vite. Après avoir prévenu le capitaine que j’allais les devancer en m’y rendant sur le champ, je sautais dans le vide, utilisant une fois de plus geppou et soru afin d’atteindre des ennemis. Mais où étais-je ? Je devais avouer que je me sentais paumé devant le terrible conflit qui se déroulait autour de moi. Où donner de la tête ? Les bateaux étaient tous proches, mais je fus attiré par un phénix qui volait dans le ciel. Qui était-ce ? Ennemi ou ami ? Comme je voulais en avoir le cœur net, je m’approchai du mieux que je pus vers lui et comprit qu’il était engagé dans un combat face à un puissant ennemi que je ne connaissais pas et qui ressemblait à un étrange clown. Devais-je m’y rendre ? C’est alors que j’aperçus une très bonne connaissance puisque Lady Halliwell était aussi dans la place et qui semblait en difficulté. Son opposant devant être incroyablement fort, j’en frémis d’avance et sut instantanément où j’irais défendre le quartier général. Il y avait aussi des marines dont un utilisateur de fruit du démon qui se battait avec ses os ! En me plaçant non loin d’eux, j’invoquai de la pluie pour qu’il soit distrait un court instant en se concentrant dessus bien qu’il puisse tout simplement l’ignorer avant de lancer un rankyaku dans son dos. Suite à cela, je descendis sur le pont et rejoignis Mai.

- Salut, on m’a demandé de venir dans ce merdier, vous avez besoin d’aide Mai ?


Je me retournais ensuite vers cet adversaire qui semblait réellement impressionnant. Qui était-il et quelles étaient ses capacités ? Je ne savais encore rien !

William Fly
Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Event] La porte de derrière Dim 2 Juin - 15:21

Saïto
Un jeu dangereux



Saïto qui suivait la trajectoire de ses phalanges fut tout d'abord très surpris lorsque ceux-ci traversèrent de part en part le corps de l'homme-phoenix sans lui faire la moindre égratignure, il n'avait jamais vu un tel fruit pour lui seule les logias permettaient d'éviter les coups lorsqu'ils n'étaient pas imprégnés de haki, mais visiblement les mers étaient remplies de bizarreries en tous genres.

Le phœnix fut de nouveau transpercer par ce qui semblait être une lame d'air, mais d'où pouvait-elle bien venir et qui en était le responsable, malgré tout cela l'homme-phoenix continuait sa charge effréné sur le clown avec ses serres en avant.

Les trois attaques allaient bientôt toucher leur cible et elles feront sans aucun doute de gros dégâts, une explosion se créa et une épaisse fumée blanche cacha la scène pendant quelque seconde, seul un rire malsain à vous glacez le sang en ressortait. Le bateau qui s'était désormais rapproché à quelques mètres de Marineford permit à Saïto de voir très distinctement la scène, la fumée qui s'était dissipée petit à petit laissait apparaitre une scène stupéfiante, le visage immaculé et sans la moindre égratignure du clown qui se tenait bien droit devant nous un sourire aux lèvres.

En dépit du visage impassible de Saïto il n'en restait pas moins très impressionné par la démonstration de son adversaire, il avait réussi à esquivé toutes les attaques sans bouger et avec une très grande rapidité.

Il aperçut aussi une femme, blond qui se tenait sur le pont à côté du pirate, était-elle de la marine ou alors avec les pirates...ça il ne pouvait pas le dire, car elle ne portait pas d'uniforme. Le Katana qu'elle portait autour de la taille lui fit pensait qu'elle était peut-être celle qui avait lancé la lame d'air de tout à l'heure.

Les deux personnes semblaient discutées quand tout à coup une force mystérieuse projeta la femme par-dessus bord avec une très grande violence, puis le clown se retourna en direction du phoenix la main tendue vers celui-ci, il l'attrapa par le coup et il l'éjecta lui aussi à quelques mètres, après avoir réussi cet incroyable tour de force il semblait chercher quelque chose dans sa poche qu'il lança aussitôt en direction de Saïto et des deux autres personnes qui avaient été éjecté , ce n'était autre que des cartes , une trentaine à vue d'oeil , toutes revêtues d'une étrange couleur noir.

*Des cartes !?*


Saïto ne savait pas si oui ou non cela était dangereux pour lui, toutefois après avoir vu ce que son ennemi avait été capable de faire il restait très méfiant et il avait eu raison de rester vigilant , car il comprit très vite en voyante l'une d'entre elles se plantait juste à ses pieds dans le béton violemment que c'était une redoutable attaque , mais c'était trop tard les autres qui lui fonçaient dessus à vive allure étaient maintenant bien trop proches pour qu'il réussisse à tous les évités, sachant que s'il se prenait l'une d'entre elle, il ne s'en relèverait pas ou alors au prix d'une très grave blessure.

Le jeune caporal créa donc en tout hâte plusieurs couches d'os pour former un bouclier de fortune très épais qui encaisserait l'attaque, quelques cartes furent d'abord dévier de leurs trajectoires, mais la plupart s'enfoncèrent dans le bouclier comme dans du beurre et pour les cartes qui réussirent à en sortir leurs vitesses avait considérablement faiblit , seulement deux se plantèrent sur le corps de Saïto , une dans son bras qui lui taillada une partie de son biceps et l'autre au niveau du ventre qui fit le plus de dégâts.

A cause de la douleur il laissa tomber violemment son bouclier avant de s'écrouler sur ses deux genoux, il posa d'abord sa main pour arrêter l'hémorragie qu'il avait sur le ventre puis il déchira un morceau de son kimono pour ce faire un garrot sur le bras, il se leva péniblement et une fine pluie s'abattait sur le champ de bataille.

Il regardait en direction du bateau et un nouvel homme avait fait son apparition, il s'était placé juste à côté de la femme, les deux semblaient se connaitre.

Le phoenix lui avait déjà commencé une nouvelle attaque et il semblait plus déterminer que jamais à vaincre ce clown, pendant ce temps le navire qui continuait d'avancer allait bientôt accoster à Marineford, Saïto trépignait d'impatience de pouvoir enfin monter à bord du bateau pour se battre au corps à corps avec cet adversaire redoutable.

Le moment fatidique de la bataille se rapprochait de plus en plus...



Revenir en haut Aller en bas
Disciple du Jeu
Explorateur Très connu
Explorateur Très connu
avatar
Messages : 169
Points d'activités : 1928
MessageSujet: Re: [Event] La porte de derrière Mer 5 Juin - 15:09




Very Funny !



Marinford était plein de ressources. Du moins, les dirigeants. Ils avaient malheureusement réussis à appeler des renforts, mais cela ne ferait qu'ajouter des dommages collatéraux et augmenter la liste de « héros » tombés au combat à la fin. Après tout, qui pourrait vaincre ma personne ou le papi ainsi que mes acolytes ? Personne... Il n'y a que nous-même qui pouvons rivaliser avec nous. Nul autre personne ne peux nous avoir. Nos forces sont laaaaaaaaaaaaaargement supérieur à celle des autres. Aucun ne pourrait percer le secret de mon Bari Bari no mi faisant de moi un homme barrière. Personne ne comprendrait le truc qui pourrait leur donner un fin espoir de me blesser... Pas me tuer, mais me blesser. Haha...
Ces jeunes hommes de justices n'étaient rien de plus que des apprentis héros. Ils n'avaient rien d'amiraux, il n'étaient rien de plus que des enfants rêveurs admirant les cieux que nous, pirates de Kaguya, nous sommes. Alala... La première vague d'attaque démontrait de l'écart de puissance entre nous. Une main pour contrer chaque coups, pas deux, mais une seule pour stopper une addition de trois attaque dont une plus forte que les autres, mais malgré ça, rien ne m'avait été fait. Pas même une goutte de sueur. Je m'étais ennuyé comme pas possible. D'ailleurs, mon air las et amusé semblait énerver la volaille. D'ailleurs, il se décalait avec difficulté de mon attaque, encaissant quelques coups. Ah ? Un sacrifice ? Soit... Sa perceuse me faisait penser à une blague... Et je ne pu m'empêcher de la dire alors qu'il approchait à une vitesse effroyable... pour un pirate débutant que je ne suis plus.

«  … Oh... Après le succès de paf le chien... Voici paf le phénix... »


Ajoutant l'acte à la parole, je portais simplement mes deux mains devant moi. Et je vis avec amusement l'oiseau continuer sa course. Il aurait une surprise car voici l'âpre vérité... Mes mains créaient une barrière selon la direction de mes mains, MAIS.. Quand je joins mes deux mains, surprise, c'est une double barrière et donc limite impénétrable pour ces jeunes gars. Tellement amusé de voir ces jeunes foncer tête baissé, j'en oubliais les invités de dernière minute et aussi, je me fichais de cette pluie qui tombait de manière... étrange. L'impact de l'oiseau sur ma barrière aussi dure que limite du granit marin, s'était amusant. PAFLEPHENIX !!!
Avec de la chance, il aura ralentit avant l'impact, mais s'il ne l'avait pas fait, il aurait un joli bec tordu avec un peu de chance huhu. Dommage qu'il soit phénix, car il renaîtra de ses cendre tandis qu'un autre zoan, si ça avait été un faucon ou autre... il se serait littéralement écrasé contre cette barrière et en serait mort sur le coup ou aurait eu le bec explosé. Cet événement me rendait si joyeux que je ne vis pas venir ce rankyaku. Certes faible, mais ayant mes mains occupées, mon dos n'était pas protégé.

L'impact m'eus et créa un nouveau nuage de poussière. Le bateau continuant d'avancer, la proue vint finalement à s'écraser contre un mur. De là, mes hommes débutèrent « l'invasion par derrière ». Sourire aux lèvres, le troisième concurrent allait pouvoir se joindre à nous désormais, mais avant... Sachant que le phénix allait avoir un petit peu de mal à s'en remettre à moins de le sous estimer, je vins à sortir de mon nuage de poussière approchant de l'auteur du rankyaku. Lui ne voyait pas ce qu'il avait fait, mais celui qui observait sur marinford ( à savoir Saïto et éventuellement Sting étant derrière moi ), pouvait voir une marque comme quoi, l'attaque avait bien touché sa cible. Allaient-ils comprendre la marche à suivre ?

«  … Jeune homme... Toi aussi tu veux faire partit de la danse ? Voyons ta force physique... Met tes mains comme si tu soulevais un truc veux tu ? »

Suite à ces mots, je vins à tendre un bras main ouverte vers le ciel, puis je la fis descendre en le visant. Dès lors, le jeune homme devait sentir un poid sur lui s'il avait compris. Le but était qu'il soit occupé à « tenir » la barrière invisible pour qu'il soit paralysé. Bien qu'au fond, il pourrait user du soru ou autre pour esquiver. Pour ça que j'avais gardé une main vers l'arrière, afin de me protéger des assauts moyennement puissant venant de derrière. Suite à ça, je vins à délaisser ma main ayant créer la barrière pour laisser un flot de carte sortir d'on ne sait où.

«  … Attrape !! »


Le pensant immobilisé, je vins à lancer une nuée de carte. Sous forme de véritable tornade comprenant aisément deux-cent cartes , je l'envoyais vers lui. Celle-ci imprégnées de Haki bien entendu, qu'il finisse haché menu. Mais qu'en était-il des autres ? La volaille ? Le moine et la bombasse ?

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Event] La porte de derrière Jeu 6 Juin - 18:35


Le tout pour le tout !


Je tournoyais de plus en plus vite en direction de ma cible, pensant pouvoir l'atteindre car celle-ci n'avait fait que mettre ses deux mains dans ma direction. Il se foutait de moi ? Il pensait m'attraper à mains nues c'est ça ? J'allais vite le faire déchanter et sous l'effet de la colère je tournoyais encore plus vite, c'était la première que j'atteignais un tel niveau avec cette technique et il ne se relèverait pas si facilement s'il se la prenait. Alors que je souriais en mon for intérieur, je sentais mon crâne s'enfoncer dans une espèce de mur invisible, je m'étais surement péter la mâchoire par la même occasion vu la douleur que j'avais en ce moment. J'étais donc repoussé beaucoup plus loin sur le bateau, le visage en sang et ayant du mal à respirer, malgré tout je me relevais, je ne pouvais le laisser nous finir sans l'avoir au moins blessé, c'était hors de question ! Je me reprenais ma forme de Phénix alors que son navire s'écrasait contre l'arrière de Marinford, signalant le début de leur offensive derrière. Malheureusement je n'avais pas le temps de m'occuper de tous ces petits abrutis à cause de leur chef.

Je respirais alors un grand coup, repensant à toutes les épreuves que j'avais traversé pour en arriver là où j'étais désormais : sur ce champ de bataille. Un nuage de fumée se soulevant suite à une offensive d'un membre du gouvernement ~ à cause de l'attaque utilisée ~ dans le dos de ma cible. J'aperçus alors quelque chose pendant que j'étais sonné : une blessure. Une blessure dans le dos de Noria, de quoi me remettre d'aplomb et je souriais en direction de l'homme qui avait balancé le Rankyaku, un rouquin, qui, semblait-il, était l'auteur de la pluie qui tombait depuis tout à l'heure, enfin c'était juste un pressentiment rien de plus. Noria se dirigeait alors vers lui, je voulais l'aider mais j'étais encore assez affaibli après le mur invisible que je venais de me prendre et je m'arrêtais, restant sur place, essayant de reprendre des forces, pour balancer une grosse offensive imprégnée de Haki, bien que je ne l'ai jamais utilisé en combat réel j'avais appris à m'en servir, certes de manière limité mais je savais l'utiliser tout de même.

Noria adressa alors la parole à celui qui l'avait eut, mettant une main dans sa direction et une main dans son dos, elles étaient ouvertes. D'un coup cela fit tilt dans ma tête, il suffisait de l'attaquer là où sa main ne pointait pas, c'était si bête et si simple à comprendre que je m'en voulais de ne pas avoir capté avant. Soudain, toutes les informations se regroupèrent dans ma tête, la chose qui a repoussé Lady, qui soit-dit en passant n'a rien fait du tout, la chose que je me suis pris pleine gueule, c'étaient bels et biens des murs, ça ne faisait aucun doute. J'allais alors expliquer à Lady et le guerrier aux os la manœuvre à suivre pour abattre un tel ennemi et je profiterais du fait qu'il soit concentré sur le rouquin pour l'attaquer sur le flanc.

Hé Lady, Marine aux os, je crois avoir compris son pouvoir. C'est simple, je pense qu'il est capable de créer des murs à sa guise, un Fruit du Démon sûrement. Enfin bref j'ai aussi remarqué que lorsqu'il ouvrait ses mains dans une certaine direction, un mur se formait. Par exemple , Lady a été repoussée lorsqu'il a ouvert sa main dans sa direction, et moi je me suis mangé un mur quand il avait mis ses deux mains dans ma direction mais il n'a pas pu se défendre de l'attaque de l'autre rouquin parce qu'il n'avait pas mis ses mains en place, alors je propose qu'on l'attaque de tous les côtés, des questions ?

Sans attendre de réponses je fonçais sur le flan gauche de mon adversaire, essayant de le prendre par surprise et lui mettre un bon gros coup. Je pensais que même s'il créait un mur en dernier recours face à moi, j'essaierais d'utiliser le Haki pour le forcer, mais je restais sceptique sur le fait qu'il utilise ses deux mains pour créer ce mur, j'aurai du mal à le forcer. J'arrivais donc sur son flan gauche pendant qu'il envoyait plus d'une centaine de cartes en direction du rouquin et je recommençais à tournoyer, je repartais pour un tour, j'allais au moins le forcer à utiliser ses deux mains !! J'utilisais la "Perceuse du Phénix" de nouveau, mais cette fois-ci, elle était imprégnée de Haki.

Spoiler:
 


Dernière édition par Sting Crusher le Ven 14 Juin - 15:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Event] La porte de derrière Sam 8 Juin - 16:55




Marineford


Une solution envisagée

La guerre faisait rage autour de moi, l’invasion progressant à grand pas vers la porte de l’arrière du QG de la marine. Malheureusement, j’avais décidé de rejoindre un petit groupe de combattant qui était en pleine action face à un puissant ennemi que je ne connaissais même pas. Les bateaux progressaient à belle allure vers le rivage et la situation devenait critique. Lorsque j’étais apparu, j’avais découvert mes alliés du jour, un phénix, un homme-os et ma co-équipière Halliwell que je côtoyai dans le CP9. Je n’avais pas vraiment mit de temps à réagir lorsque je les avais découvert. Une pluie fine qui ne fit aucun effet de diversion suivie d’un rankyaku dans le dos du clown. J’avais beau être confiant, la vue de mon attaque s’écraser sans réellement faire de gros dégâts m’embêtait vraiment au plus haut point, cela voulait dire que j’allais devoir tout lancer d’un coup et que le temps pressait. Ce qui suivit ne fit que conforter ce sentiment, puisque le navire avait atteint le mur et que les envahisseurs ne semblaient éprouver aucune peur en sortant de toute part.

Notre adversaire m’avait remarqué et s’avançait vers moi d’un pas lent, prenant son temps et me mettant même en garde, ne montrant pas de signe de douleur suite à ma lame d’air ce qui me fit frémir ! Il venait de me demander de mettre mes deux mains au-dessus de ma tête comme si j’allais soulever un gros poids. Que voulait-il dire ? C’est alors qu’il fit basculer son bras vers le bas dans ma direction, sans que je comprenne ce qu’il faisait. Toujours est-il que je m’étais mis en garde et son mouvement m’obligea d’instinct à regarder vers le ciel sans rien voir, mais j’eu l’impression que quelque chose arrivait, invisible. Ne sachant ce qu’il se passait, j’obéis à cet inconnu sans réfléchir, sentant tout d’un coup une puissante charge qui tentait de m’aplatir violemment, et je dû la retenir brièvement grâce à mes bras jusqu’au moment où je sentis que j’allais céder. Je n’en pouvais clairement plus, je ne comprenais pas ce qu’il m’arrivait mais je savais que l’auteur de tout ceci n’était autre que l’homme qui se tenait devant moi.

- … Attrape !!

Relevant vivement la tête, je le vis me lancer des projectiles non identifiés et je sentis la mort me rendre visite. Dans un ultime effort, j’utilisais le soru pour m’échapper mais je ne pus aller assez vite puisque la tornade noire vint trop vite à ma rencontre et me frappa l’épaule et le bras gauche. Ma blessure me faisait maintenant un mal de chien, mais je n’avais plus le temps d’y penser, me retrouvant sur la droite de ce type tout en gardant ma main droite sur la plaie pour que le sang s’arrête de jaillir.

- Enfoiré, c'était quoi ça !

C’est alors que l’oiseau mythique se mit à parler. Il expliqua très rapidement le point faible du fruit du démon face auquel nous nous tenions, qu’il devait utiliser ses mains pour former des barrières, c’était donc ça ! Et le marine continua en proposant comme solution de l’attaquer de tous les côtés en même temps, de manière à ce qu’il ne puisse tous nous contrer. Il attaqua alors sur le flanc gauche, et malgré mon état, je fis un bond en avant pour utiliser le shigan sur sa droite, espérant que cela fonctionnerait.

Il n’y avait plus qu’à croire en Mai et l’homme-os pour que cela fonctionne comme nous l’espérions. Personnellement, je savais que je ne tiendrais plus beaucoup de temps.


William Fly

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Disciple du Jeu
Explorateur Très connu
Explorateur Très connu
avatar
Messages : 169
Points d'activités : 1928
MessageSujet: Re: [Event] La porte de derrière Mer 12 Juin - 15:21





Very Funny  !



Que d'ennuis en faite cette bataille. Ça allait être plus facile que prévus... Entre un pigeon qui fonce dans les murs, une femme que je pousse hors du navire et qui a dû se cogner dans un coin, un homme os qui ne répond pas et un nouveau venue qui semble faible à se demander ce qu'il fait ici... j'étais vraiment le bouche-trou de service sur ce coup. Bah, ils mourrons rapidement et ne souffriront pas. Du moins, j'espère. Pour l'heure, je ne pensais qu'à une chose... manger. Que pourrais-je bien me faire à manger ce soir ? Hm... Tant pis, je verrais plus tard, voilà que l'homme oiseau millénaire adresse quelques mots à ses compagnons rendant la chose bien intéressante. Aurait-il compris le fonctionnement de mon Bari-Bari no mi ? Le fruit m'ayant fait devenir un homme barrière ? Nul ne peux me vaincre, je suis à la limite de l'invincible. Parfait en attaque ET parfait en défense. Une véritable forteresse armée, voilà ce que je suis. Ainsi donc, quand il vient sur ma gauche pour recommencer son attaque, ce n'est qu'avec le sourire et non inquiétude que je le regardais.


«  … Mouai.. peux mieux faire.. »


Ma main gauche se place entre lui et moi. Quant à mon regard, il était détourné vers le jeune roux qui s'était invité à l'improviste. Quelle blague.. Il avait échappé à mon petit jeu, quel petit chanceux. La prochaine fois j'irais sérieusement lors de mon assaut. Pour l'heure, je parais le coup du phénix et j'allais parer celui du jeune rouquin, mais alors que je le vis bondir, j'entendis un bruit qui provenait non loin de nous. Visiblement, quelques marines aidaient les alliés... Main tendu vers eux, je nous protégea d'une roquette et vint à détruire ces gens en faisant ça pour ME protéger, voilà que le jeune homme enfonce en un éclair son doigt * pas là où on pense * au niveau de mes côtes côté droit. Sur le coup je cachais la douleur, mais il l'aurait mis dans le coeur, ça aurait été plus que super efficace. Mais le pire était à venir... En effet, voilà qu'un craquement se fait entendre. La toupie torpille qu'était l'oiseau contre ma barrière commençait à fissurer ma barrière peu épaisse par sous estimation de l'adversaire.


«  Merde !!! »


Celle-ci se brisa et c'est dans un moment de réflexe que je lui donna un coup de ma main droite imprégnée de haki de l'armement pour détourner sa tête et notamment son bec devenue vrille pour éviter de me faire empaler. Ainsi, son coup arrivé quand même à percuter mon épaule qui tenu le choc commençant à être à son tour imprégné de haki. Malheureusement, la « transformation » n'étant pas immédiate... Au final il arrivé à percé celle-ci jusqu'à l'os sans le briser. Il avait passé la barrière qu'était la peau. Grognant, je vins à murmurer en me reculant d'un saut.



«  Vous êtes une petite bande de chanceux... Peut-être que vous méritez que je soit sérieux... »



Dès lors, écartant mes bras de chaque côtés, une nuée de carte noire vinrent à sortir de mes manches. Une véritable tornade vint à entourer le navire nous coupant presque du monde extérieur. Souriant, je vins à leur dire le regard plus que colérique.


«  C'est entre vous tous et moi... Nul ne sort, nul n'entre... »


Lentement, la tornade semblait se refermer sur nous, broyant tout ce que cela touchait, bateau compris. Pour ma part, cela n'était pas un soucis, je pourrais aisément créer une barrière sous mes pieds pour faire comme une escalier jusqu'à la terre ferme. Mais eux, comment feront-ils ? Suite à ça, je vins à reculer mes bras avant de faire un geste vers l'avant, mains toutes ouvertes envoyant une barrière bien grosse sur eux afin de les pousser vers la limite de zone que représentant ma tornade de carte tranchantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Event] La porte de derrière Ven 14 Juin - 21:12




Galère

 

Je continuais mon offensive imprégnée de Haki en direction de mon adversaire et, du coin de l'oeil et malgré ma rotation, j'observais mon camarade de combat essayer de s'échapper de l'offensive de Noria, qui était il fallait le dire, très très puissante. Malgré tout, il avait réussi à esquiver sans subir des dégâts monstrueux, quoique assez importants : il avait été touché à plusieurs reprises au niveau du bras gauche, à l'épaule en particulier, qui rendait celui-ci inutilisable. Moi, ma lutte avec le mur dressé par Noria continuait, avec le Haki, j'avais énormément de chances de le passer, même si je savais que derrière il n'avait qu'à esquiver pour ne rien subir. Enfin, je sentais que j'arrivais à me défaire de l'objet invisible qui m'empêchait d'atteindre ma cible qui ne me regarde même plus et qui fut de plus distraite par des renforts qui balançaient un grand nombre de boulets de canons, rien de dangereux pour moi mais pour l'autre roux ça allait être compliqué, c'est alors qu'ils entrèrent en contact avec un mur invisible, généré par Noria, avait-il voulu nous protéger ? J'en doute. C'est à ce moment-là que mon partenaire plante son doigt au niveau des côtes de notre adversaire, j'avais donc raison, il fallait qu'il utilise ses mains pour créer ce mur, une information de poids. C'est alors que le mur se brisa enfin, j'allais désormais à fond et ma trajectoire fut modifié par un coup de Noria imprégnée de Haki, qui me fit cracher une gerbe de sang malgré mon état de Phénix, mais ce n'était pas le plus important, le plus important était que j'avais enfin réussi à le toucher et pas qu'un peu, j'avais bien transpercé son épaule mais il avait le réflexe de l'imprégner de Haki au préalable, ce qui avait limité les dégâts, mais désormais, on distinguait bien l'os de son épaule. Il reculait d'un saut et je me remettais en forme hybride, n'utilisant que mes ailes pour rester dans les airs et je lui lâchais une petite phrase qui l'énerverait bien.

Alors ! Tu fais moins le malin là hein ?!

Il semblerait qu'il ne m'avait pas entendu sur le coup à cause de la douleur qu'il ressentait surement, et il nous annonçait qu'il allait enfin venir à fond. J'avais la bouche en sang suite au dernier coup que j'avais reçu mais j'étais tellement heureux, c'était comme-ci j'avais réussi à atteindre un Amiral, ou presque, un Vice-Amiral allez. Il mit sa menace à exécution, il écartait ses bras malgré la grande douleur qu'il devait ressentir au niveau de son épaule gauche, une tornade de cartes imprégnées de Haki venait d'apparaître, je déglutissais, comment pouvait-il être aussi fort, pourquoi un tel monstre pouvait se trouver dans la piraterie ? Je me posais certes des questions, mais je réalisais que pour sauver Marineford, je devais anéantir ce monstre, malgré le fait que Lady ne se soit pas manifesté et que l'homme-os n'ait pas réagi, je devais le faire et pour sur... j'allais le faire. Mais, comme pour me faire mentir la tornade de cartes commençait à se refermer sur nous, et cet enfoiré souriait, il avait déjà un moyen de fuite, en même temps avec un pouvoir tel que le sien c'était facile. Je pouvais moi aussi m'enfuir en passant au travers même si je prenais de gros dégâts je n'en mourrai pas, mais pour le rouquin, c'était une autre affaire. Je comprenais que le seul moyen était d'ouvrir une brèche pour que nous puissions sortir. Et en plus, comme-ci cela ne suffisait pas, il nous envoyait ses murs à chacun d'entre nous pour nous pousser aux extrêmes limites de sa tornade, je ne pouvais plus aider le rouquin.

Heureusement, j'avais prévu ça et j'avais déjà commencé à m'envoler vers le haut de cette tornade avant même de recevoir le mur, j'étais déjà haut et je voyais enfin la fin de cette attaque dangereuse. C'est à ce moment-là que je reçus le mur de plein fouet, me faisant sortir de la tornade mais me faire avoir un bras dans le même temps, c'était le bras gauche qui venait de sacrément prendre chère. Je redescendais en piqué vers le sol pour voir les résultats de sa technique, le bateau avait été complètement détruit, là où la tornade était passée était détruit, c'était un terrible spectacle de destruction et en plus de ça, je n'avais aucune nouvelle de mon adversaire. Alors que celle-ci semblait se calmer, je reprenais de la vitesse pour en finir et même si cela allait me finir dans ce combat, je réutilisais le Haki, je comptais apparaître dans le dos de ma cible. Je pensai qu'il était sûrement au même endroit qu'avant, vu à quel point il fait le fier et je m'y ruais. Arrivé là-bas, j'utilisais ma technique de la "Perceuse du Phénix" imprégnée de Haki et je sentais déjà le contrecoup pour maintenir une telle force, je devais rester au maximum concentré pour garder cette force de mon côté, j'espérais sincèrement en finir, et aussi que mon compagnon avait réussi à s'échapper.

Allez crèves enfoiré !!


Dernière édition par Sting Crusher le Ven 5 Juil - 21:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Event] La porte de derrière Dim 16 Juin - 18:30


 

 Marineford


La fin du combat approche, situation désespérée

 
J’avais été appelé pour participer à la guerre qui avait éclaté au QG général de la marine sur grandline. Une sacré évolution pour moi, qui découvrait finalement un autre univers. J’étais cantonné dans les mers bleues et en particulier sur South Blue où je faisais mes preuves petit à petit, non sans difficulté. Mais quelle différence ! Un gouffre de puissance départageait les deux océans et dès mon arrivée je l’avais ressenti, me lançant en plein milieu des combats et venant en aide à une collègue du CP9. J’avais pris d’assaut un clown qui me semblait être l’un des chefs, et j’étais assez embêté par sa force. A vrai dire, je n’étais pas prêt pour ce type de bataille, mais je n’avais pas eu le choix.
 
En évaluant la situation, il y avait des marines qui protégeaient la porte de derrière, et sur le navire que j’avais abordé se trouvait mon ennemi, un type qui avait manger un fruit du démon très énervant. De mon côté, j’avais suivis les conseils d’un phénix bleu qui m’avait expliqué comment contrer le pouvoir du bari bari no mi. Malheureusement, au cours du combat, nous avions perdus tout contacts avec Lady Halliwell et le soldat qui utilisait ses os, nous retrouvant à deux contre un, face à ce monstre. Ses pouvoirs étaient simples mais puissants, il lui suffisait de bouger ses mains pour créer des barrières et ainsi contrer les attaques ennemies. Défensivement et offensivement, c’était exceptionnel. Il utilisait aussi des cartes aussi tranchantes que des lames, j’en avais d’ailleurs fait les frais après expérimentation lorsqu’il m’avait piégé. J’avais eu beau m’en sortir, il m’avait finalement touché et mis dans de sales draps, l’épaule en sang.
 
Si je l’avais finalement touché avec mon shigan, il semblait en colère puisqu’au même moment, mon allié volant avait percé ses pouvoirs et l’avait bien amoché. Si c’était une victoire, elle était courte puisqu’il semblait particulièrement énervé et créa très rapidement une tornade de cartes qui nous entourait et se compressait sur notre point, balayant tout ce qui se trouvait sur son passage.
 
« Geppou »
 
Réagissant au plus vite, je sautais dans les airs et remontait le plus haut possible, ne me faisant cette fois pas touché par sa terrible attaque. Un prochain coup et je risquai la mort, j’en étais bien conscient. Le phénix, lui, s’était fait frappé mais avait tout de suite riposté au moment où la tornade s’était estompée et j’en avais pris l’exemple. Situé à plusieurs mètres au-dessus des adversaires, je me laissai retomber pour gagner en vitesse et utilisait le tekkai sur mon corps afin de l’endurcir et de tomber telle une masse de fer, le poing en avant. Si je ne pouvais plus bouger, je pouvais toujours encaisser et j’espérais que ma vitesse combinée à ma force me permettrait de lui asséner un coup suffisamment puissant sur le crâne pour le sonner, ou même l’assommer. Peut-être que la position de ma venue soudaine aurait un effet de surprise suffisant pour le toucher. Mon corps était prêt à encaisser, le tekkai me protégerait un minimum.
 
- Mange toi ça enfoiré !
 
Le long de la descente, je pensais encore à Mai et cet homme os qui avaient disparus, me demandant bien où ils avaient pu passer et s’ils n’étaient pas blessés. Nous aurions bien eu besoin d’eux dans de telles circonstances.
 


William Fly
  

Revenir en haut Aller en bas
Disciple du Jeu
Explorateur Très connu
Explorateur Très connu
avatar
Messages : 169
Points d'activités : 1928
MessageSujet: Re: [Event] La porte de derrière Mer 26 Juin - 21:53





The last dance begin...  !



Ils continuaient malgré tout. Malgré ma supériorité écrasante, ils continuaient de combattre tel des gens qui avaient un espoir quelconque. Certes, ils m'avaient touchés de façon chanceuse, oui ils m'avaient eu par chance et caprice, mais non, ils n'allaient pas gagner. Pour cela, j'usais d'une de mes techniques les plus redoutables. La plus meurtrière qui soit. Elle consistait à user de tout mes atouts, à savoir, mes cartes, mon fruit du démon et surtout... mon haki de l'armement. Ainsi, nul n'avait échappé à ma tornade noire. Son champs d'action était totalement disproportionné. À moins d'user de la voie des airs et encore sur une grosse distance car au pire, je pourrais leurs faire goûter d'une spécialité de mon cru huhu.... Les ennemis semblaient éviter mes attaques. Soit... Ils ne s'en sortiraient pas de toute façon. J'avais pas dit mon dernier mot. Loin de là, je ne faisais que lancer ma première carte dans un jeu encore complet...

Les gens semblaient particulièrement difficile ces temps-ci. Ils n'abandonnaient pas. Pauvre de moi... D'un coup, je claquais des doigts pour que la tornade se referme et ainsi se mette à broyer le navire. Une de mes mains positionnait vers le bas créait une plateforme qui me servait de sûreté. Voilà une autre carte cachée. Mais je vins à relâcher cette « concentration » pour esquiver ce phénix qui devenait agaçant. Tombant de quelques mètres, je repositionna ma main pour alors recréer la plateforme et me tenir droit au dessus de la mer. C'est donc le jeune homme qui tentait sa chance, tombant sur moi, j'eus le temps de finalement placer une main entre lui et mon crâne, créant ainsi une barrière. Malheureusement, le choc fut-elle que je fut comme poussé vers le bas. Or, si une barrière touche l'eau de mer... Finit le pouvoir. Grimaçant, je vins à détourner ma main pour alors le balayer d'un coup avant que ma barrière à mes pieds touche l'eau.

«  Bande de petits rats... Je vais vous montrer la vraie terreur... Pas de chance de s'échapper cette fois... Votre maîtrise du haki est hasardeuse comparé à la mienne. MOURREZ !!!  »

Suite à ça, d'un coup, de manière bien plus rapide... Voilà qu'un dôme de carte noires se formait. Nous emprisonnant dans un espace confiné nous laissant que peu de visibilité, je venais à leur faire comprendre qu'ils n'avaient aucune chance cette fois de s'échapper. Le dernier coup, l'attaque ultime... D'un geste, tandis qu'une main maintenant ma plateforme, je vins à tendre un bras, laissant sortir du mur de carte une salve de vingt cartes se diriger sur eux. Ce bras suivait leurs mouvements, je tentais de les déstabiliser, puis une fois cela peut-être fait, je vins à mettre mon bras vers l'arrière pour alors envoyer une barrière plus longue que résistante pour les pousser contre la colonne laissant une ultime ouverture dans ma défense. Cette fois, s'était la fin... Mais pour qui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Event] La porte de derrière Ven 28 Juin - 22:25


Putana di Mierda



La Tornade "esquivée" malgré le fait que je me sois pris la fin pleine gueule, j'avais réussi à me régénérer tant bien que mal et j'avais enchaîné avec une offensive directe sur Noria, de quoi le calmer une bonne fois pour toutes ce genre d'attaques. Sans savoir s'il m'avait vu sortir de la Tornade sans "encombres", enfin c'était bien un trop grand qualificatif pour désigner l'énorme blessure que j'avais au niveau de l'épaule gauche qui m'empêchait d'utiliser mes "Serres du Phénix" jusqu'à la fin du combat. Il avait réussi à sceller ma technique favorite l'enfoiré, il avait déjà un point pour lui et il semblait avoir encore plusieurs cartes à jouer.

Il réussissait à esquiver aisément ma technique avec l'un de ses murs qui m'emmerdaient depuis le début de ce combat qui commençait à s'éterniser, ce qui était extrêmement mauvais pour moi car après deux utilisations du Haki, je me sentais vraiment mal et j'avais des nausées, la fatigue gagnait du terrain et je comprenais la différence entre ce pirate et moi, il était certes un criminel mais il avait forcé mon respect de par son grand talent pour le combat et de sa maîtrise du Haki, j'imaginais déjà ce que renfermait le Nouveau Monde : des monstres.

Je n'avais aucune idée de ce qu'avait fait le jeune agent du Gouvernement qui combattait à mes côtés, j'espérais sincèrement qu'il avait réussi à réchapper de la technique et je soufflais en le voyant attaquer Noria par derrière, le repoussant presque dans l'eau, c'est vrai que cela nous aurait arrangé mais bon, dommage il avait eut la bonne réaction. Enfin il utilisait sa technique qui semblait être sa plus puissante : un dôme de cartes noires se créait autour de nous, obstruant toutes visibilités et le bruit nous empêchait d'entendre tous types d'attaques venant des côtés.

Je ne voyais plus mon compagnon et j'enflammais mon poing droit avec mes flammes du Phénix pour éclairer un peu l'endroit et je le fis juste à temps pour voir une vingtaine de cartes me foncer dessus, j'esquivais et en même temps je repérais mon adversaire, prêt à l'attaquer je commençais à m'envoler. Je me fis transpercer alors par ces mêmes cartes, je crachais une gerbe de sang et j'eus la réaction de transformer mon buste pour minimiser les dégâts mais cela ne suffisait pas. J'étais extrêmement mal en point et une autre gerbe de sang rougissait le sol mais je reprenais le dessus grâce à ma volonté et fonçais sur l'adversaire.

Il utilisait son bras pour envoyer un ultime mur dans ma direction me poussant contre le dôme, la peur prenait alors le dessus et dans la panique, je réussissais à m'écarter au moment où mon dos se prit quelques cartes imprégnées de Haki. Je voyais alors ma chance, une ouverture, une brèche, non même pas... une infime fissure dans sa défense était là, et je fonçais dessus, là où mon adversaire était et je pensais à une nouvelle technique à l'instant, mais pas de noms alors j'y allais au feeling, placé au-dessus de lui j'utilisais ma technique, mais je ne pouvais pas l'imprégner de Haki cette fois-ci, sinon je mourrai de fatigue.

LA... LA BIFLE DU PHENIX !!

Le nom était bidon et pervers, mais il me plaisait énormément et donc, si je survivais à ce combat, je l'utiliserais plus souvent. Elle consistait tout simplement à tournoyer et à frapper avec ma queue tout ce qui était sur mon chemin, d'où l'idée de la Bifle. Enfin bref j'espérais désormais que l'agent avait vu la faille ou qu'au moins il mettrait une certaine pression à Noria, enfin bref, je me concentrais de nouveau sur ce qui allait se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Disciple du Jeu
Explorateur Très connu
Explorateur Très connu
avatar
Messages : 169
Points d'activités : 1928
MessageSujet: Re: [Event] La porte de derrière Mer 17 Juil - 20:07





The last dance begin...  !



Le combat tournait en véritable concerto. En effet, le début avait été doux, mais de fil en aiguille, les notes se multipliaient et le ton montait  et descendait. Avec douceur ou violence, le final était tout simplement sublime. Un doux spectacle, une beauté sans pareil. Mon show était sans égal pour cet événement des plus intense. Le vieux allait être surpris. En effet, j'allais vraiment tout détruire à mon arrivée. Une fois ce ou ces gêneurs écartés, je pourrais retourner à la conquête de marinford. En effet, la partie n'était pas finit. Appréciant tout ce joli jeu, je me laissais aller commençant à me faire voir comme j'étais depuis toujours. Impitoyable, puissant et machiavélique. J'imaginais bien des morts pour ces gens.  Surtout le mac-chicken devant moi. L'un des seuls se tenant encore debout devant moi. Le reste était K.O ou ailleurs visiblement. Quoi qu'il en soit, je comptais bien en finir avec lui avant d'aller vraiment m'amuser. Le bateau ayant coulé, nous flottions dans les airs. Le coup de grâce allait avoir lieu. J'allais tout donner et lui, il allait tomber.  Celui-ci encaissant et fonçant, il arriva à ma hauteur au dessus de moi. Un coup par au dessus ? Ma main l'ayant quelque peu suivis, je la positionna sur le dessus avant que son attaque arrive et tandis qu'il annonçait son attaque, je criais comme lui sous l'excitation de ce combat.

«  CREVE !!! »


Les cartes approchaient en forme de colonne. Une seule grande colonne qui devrait le broyer aisément contre une parois. Cependant, elle n'était pas assez rapide  et sa « bifle » me frappa de plein fouet m'enfonçant sur ma plateforme au point de la craqueler. Sa queue sur mon front ( quelle honte ) je tentais de le repousser mais finalement, le craquellement devint une brisure. Ma plateforme se dérobait sous mes pieds et je ne voulais pas tomber sans l'emporter avec moi. Mes mains se jetaient vers le haut vers lui avant de faire un violent mouvement vers le bas.
Deux puissantes barrières vinrent le plaquer et le descendre. Mon but ? Le couler avec moi...
Malheureusement, mon corps toucha l'eau avant lui et mon pouvoir s'estompa. Avec un peu de chance, l'effet de descente serait de trop pour lui et il coulerait avec moi. Quoi qu'il en soit, étant maudit... Je coulais. Pas possible de flotter. Mon corps devenait pierre et je coulais sans pouvoir rattraper le coup.  L'eau laisser filtrer les rayons du soleil sous 300m. Après cela, les profondeurs étaient là. Les dernières bulles me quittèrent. J'avais... Perdu bêtement.

* Soit maudit... Kaguya.... *


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Event] La porte de derrière Mer 17 Juil - 22:43


Owarida


J'envoyais ma technique avec tellement de rage, que j'avais eu l'impression d'avoir réutiliser le Haki inconsciemment, mais je ne le savais pas encore. Alors que je tournais au-dessus, Noria semblait agacé de voir à quel point je pouvais me montrer résistant et il semblait qu'il ait décidé d'en finir en un seul coup. Il me balança une grosse quantité de cartes au moment où ma queue l'atteignit, je le renvoyais vers le sol après cet énorme échange tandis que les cartes qu'il m'avait balancé me transperçaient de toutes parts et je crachais un filet de sang, il fallait dire que le coup que je balance ne me confère une défense impressionnante face à un adversaire qui possède une telle maîtrise de son fruit et du Haki. Je savais que sans les sacrifices de Lady, l'homme aux os ou encore l'agent qui m'avait rejoint, je n'aurai jamais pu lui infliger une telle attaque et je leur étais reconnaissant...

En effet je crachais une grosse gerbe de sang et j'essayais de rester conscient alors que son dôme ne semblait pas se dé-matérialiser, cela signifiait que je ne lui avais pas fait tant de dégâts que ça, je regardais alors dans la direction où je l'avais balancé, c'est-à-dire sur la plateforme qu'il avait créé pour rester en l'air semblait s'affaiblir, pour ensuite complètement disparaître sous ses pieds et en-dessous l'attendait l'ennemi mortel des mangeurs de Fruit du Démons : l'eau de mer. Il n'y avait aucune chance à ce qu'il ne fasse pas le grand plongeon et je souriais, il semblerait que la victoire m'appartienne pour cette fois seulement et heureusement, il n'y aurait pas de revanche pour lui.

Mais alors que je commençais à regarder en l'air pour observer ce joli ciel bleu qui passait au gris à cause de cette bataille, je me sentis tiré vers le sol. C'était Noria, il utilisait de nouveau le pouvoir de son Fruit du Démon pour m'emmener avec lui, avec le peu de force qu'il me restait je n'arrivais pas à lutter à cause de mes blessures mais aussi tout simplement parce que j'étais trop faible... Si je survivais, je m'entraînerai, j'améliorerai ma maîtrise du Haki et deviendrai assez fort pour me faire des mecs comme Noria tous les jours, j'entrerai dans le Nouveau Monde... C'est alors que je sentais que j'arrivais de nouveau à bouger, mais oui bien sûr, Noria venait de faire le grand plongeon et son pouvoir n'avait désormais plus aucun effet sur moi ! Alors que j'allais toucher l'eau, je battis des ailes aussi violemment que je pus et j'arrivais à me stabiliser tant bien que mal. Je soufflais et je regardais l'océan avec tristesse, j'aurai aimé qu'il soit dans le camp des gentils, je suis sûr qu'on aurai pu biens s'entendre lui et moi...

/HRP/ Allez notez-moi ça mes asticots ! /HRP/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Event] La porte de derrière

Revenir en haut Aller en bas

[Event] La porte de derrière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Red Line :: Marinford-