AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

[FlashBack] Une rencontre étonnante et une association détonante ! [PV - Lady Halliwell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: [FlashBack] Une rencontre étonnante et une association détonante ! [PV - Lady Halliwell] Lun 27 Mai - 17:26


○ Rêveries d'un poivrot ○


Je me retrouvais dans un bar miteux et qui servait de l'alcool dégueulasse. C'était criminel de servir quelque chose d'aussi immonde et j'avais envie de tous les exploser. Seulement, j'étais là pour une bonne raison. J'avais en face de moi un vieux fou qui m'avait promis une info béton. En échange de ses informations il demandait de l'argent et surtout, à boire. Moi ça ne me dérangeait pas, je pouvais bien lui payer quelques verres en échange. Manque de chance c'était un véritable soiffard. Je n'avais encore jamais vu ça de toute ma vie. Il buvait, buvait, encore et encore. Il avait surement ramassé une quinzaine de verres et il tenait toujours debout. C'était une véritable éponge, nous aurions même pu le surnommé "Spongebob", car il disait s'appeler Bob. Bref, je m'égare dans des délires incompréhensibles. Une fois sa soif étanchée, il se rapprocha de moi et me parla tout bas. Son odeur était repoussante et son haleine sentait l'alcool à cent kilomètres. Malgré ça je prit sur moi et j'écoutais ce qu'il avait à me dire. J'avais déposé une main sur mon fusil à canon scié au cas où il se jouait de moi. Ce poivrot complètement cinglé avait intérêt d'avoir une info en béton, sans quoi il pouvait terminer avec un trou béant dans le bide.

-J'ai écouté les murmures mon bon seigneur... Sais-tu ce qu'ils disent ? Qu'une base de Sayuki vient d'être découverte... J'ai entendu des soldats de la révolution en parler alors que je dormais sous un carton.
-Tu es sûr que tu as pas rêvé ? Parce que avec tout ce que tu bois, ça ne m'étonnerais pas. Puis je ne doute pas de ta santé mentale, mais...
-Non, non, non, ma santé mentale va bien depuis que des hommes verts sont venus m'emmener dans leur navire volant en forme d'assiette !
-Ok... moi je suis cinglé, mais toi... c'est pire et tu me fais perdre mon temps... si tu ne me donnes pas quelque chose de croustillant, je repeins cet endroit avec ton sang.
-Du calme mon bon seigneur... Je ne dormais pas sous ce carton, mais il ne me voyait pas, qui remarque un clochard sous un carton à côté d'une poubelle ?
-Là tu marques un point, développe...
-Il parlait d'arme légendaire, d'une puissance suffisante pour écraser une base de la Marine, mieux encore... détruire le Gouvernement entre des mains habiles.


Malgré le fait qu'il soit complètement cinglé et qu'il ait trop bu, son info méritait vérification. Je soupirais et j'enlevais la main de mon arme, puis je me levais en le saluant. Il ne comprenait pas et tentait de me suivre, mais le barman l'arrêta pour lui demander de payer. J'avais eu mon info, il avait eu son argent, je n'allais quand même pas lui payer ses consommations. Il avait tellement picolé que la note allait exploser. Hors de question que je paie pour lui, il m'avait fait perdre assez de temps. J'allais quand même vérifier ses dires en me rendant sur la dite île qu'il m'avait indiqué. La folie dévoile parfois une face cachée, c'est un peu mon cas dans le fond. Le temps était venu pour moi de me mettre en route, dans l'espoir de ne pas perdre mon temps. Je détestais ça, perdre un temps si précieux c'est criminel.

Une demie journée avait été nécessaire pour rejoindre l'île en question. Une île dont j'ignorais tout, ce qui était rare lorsqu'on parle de Sayuki. La plage était déserte et impossible de savoir si j'étais le premier ou non. Je m'enfonçais dans la jungle pour rejoindre le repère de Sayuki. Une petite heure de marche et je touchais au but, le soleil commençait à disparaitre. Parano invétérer, j'hésitais à entrer et je regardais autour de moi pour trouver des pièges imaginaires. Soudain des cris, un homme sort à vive allure et en hurlant du repère. Il a une arme en main et me fonce droit dessus, mon premier réflexe fut fatal. Je dégainais l'un de mes pistolets et je plaçais une balle entre ses deux yeux. En réalité l'homme ne cherchait pas à m'attaquer, mais à fuir quelque chose. Son corps était couvert de blessures et il était apeuré. Seulement moi, je n'ai pas réfléchi et je l'ai abattu, aucun doute n'est permis. C'était de sa faute, quand on est en danger on cri "Au secours" et on ne se balade pas avec une arme. C'est dangereux et il arrive des choses comme aussi moche que la mort. Je m'accroupissais pour fouiller le corps de l'homme. Dans l'espoir de trouver des informations. Il n'avait rien sur lui, mais ce qui se passait à l'intérieur de ce repère attisait ma curiosité. J'avais envie d'entrer et je n'allais pas me gêner pour le faire. Le danger et le risque, ça me connait, j'ai l'habitude. Je me relevais et j'attendais une seconde, j'étais persuadé d'être observé. Je sortais mes armes et j'attendais que cet observateur sorte de l'ombre sans quoi j'allais tirer dans le tas comme un cinglé jusqu'à le trouver. J'étais même prêt à cramer l'île pour le débusquer, sans même imaginer une seconde que ça pouvait venir de mon imagination.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Une rencontre étonnante et une association détonante ! [PV - Lady Halliwell] Mer 29 Mai - 15:29




~~ Quand on est ce que je suis, il est difficile de rester humble ~~
Lady Halliwell & Magnus D. Lenka



Un mal pour un bien … Malgré que j'ai perdu ma mère assez jeune et que je ne l'avais jamais aimé, je me rappelais que ma génitrice avait toujours eu cette manie de dire “ Un mal pour un bien ” … Tellement de questions me viennent à l'esprit encore aujourd'hui lorsque j'entend cette phrase … Quel “bien” peut valoir un mal avant ? Certains vous diront que rien ne mérite de souffrir même si c'est pour recevoir une récompense du destin plutard, d'autres vous diront que peu importe la suite l'important est de faire souffrir les autres … Oui ! Il y a des gens torturés, blessés, qui ont souffert bien plus que physiquement et on oublie souvent ceux qui ont souffert … Pourquoi je vous dis tout ça moi … Je ne sais pas, sûrement que je fais partie du troisième groupe, celui qui se fout des conséquences et qui sémera la mort sur son passage … Pourquoi ? Marquer l'histoire était une raison certes suffisante, mais ce n'était pas la seule, je souhaitais aussi devenir forte afin de boire un maximum de sang … Pour arriver à mes fins il y avait plusieurs moyens … Combattre, sans relâche face à des ennemis toujours plus forts … Ou alors, je pouvais plus simplement mettre au point des machines de guerre tellement puissante qu'elles détruiront le monde en mon nom ! Plus le temps passe et … Et plus je me demande si je divague complétement ou si je vais concrétiser mes rêves … Trop de questions, j'ai bien failli perdre mon combat face à Baka, je me suis fait laminer par Kyookoo, Tora m'avait aussi bien amoché et pourtant je restais confiante … Il est vrai que les personnes humbles n'avancent pas dans la vie, mais est-ce que je n'étais pas trop confiante justement ?? Je ne savais pas, mais aujourd'hui il ne fallait que je me pose de questions !

Je regardais le ciel, l'astre du jour était à son zénith et la chaleur du soleil caressait ma peau me réchauffant l'âme par la même occasion. J'étais seule … Une grande, que dis-je une immense cascade ruisselait face à moi et quelques goutellettes venaient gicler sur mon visage de temps à autre … Mais sinon rien ! Le vent avait cessé de souffler depuis quelques minutes et plus le temps passé plus je m'habituais à l'eau qui m'éclaboussait … Qu'est-ce que je faisais ici ? Sur cette île pommée ? Moi non plus je ne le savais pas à vrai dire … On m'avait dit d'y aller pour recevoir mon ordre de mission accompagné d'un autre membre du Gouvernement … Malheureusement mon index avait trouvé la direction du poumon de mon acolite qui par conséquent n'avait pas pu m'accompagner ! Après une bonne heure d'attente un homme assez âgé vint à moi … Il était plutôt grand et plutôt musclé, de plus son visage ne m'était pas inconnu, mais même si je le connaissais je n'arrivais pas à me rappeler quand je l'avais vu … Mais lui semblait bien me connaître, il commençait à caresser l'épée qui était accroché à son flanc droit … Plus le temps passé plus je me demandais si cet homme était un allié ou bien un ennemi ! Il me regardait droit dans les yeux et me fusillait littéralement du regard, une haine incommensurable brulé en son sain et je semblais être l'objet de son mépris ainsi que de sa colère.

“ Mademoiselle Halliwell … Cela fait tellement d'année que je ne vous avais pas vu … Et aujourd'hui lorsque ma lame avait soif de sang je vous ai en face de moi … Comment avez-vous pu petite garce me faire ça ? A moi, le grand Julioni ? ”

Julioni … Ce nom m'était famillier … Je connaissais cet homme, mais … Comment cela se fait-il qu'il soit ainsi ? Son visage semblait avoir été brulé, comme si une personne l'avait plongé dans un torrent de flamme … Et pourquoi était-il si vieux ? Cette question fut assez futile étant donné que j'avais tout de même une belle centaine d'année derrière moi et que je ne comptais pas mourrir avant les trois siècles passés ! Julio reprit la parole avant même que je puisse prendre de ses nouvelles … D'où je le connaissais ? J'avais executé une cinquantaine de mission aux côtés du vieillard et depuis soixante ans je ne l'avais pas revu, je pensais qu'il était mort depuis bien longtemps, mais apparemment je me trouvais, car il était face à moi et il ne semblait pas vraiment m'apprécier … J'avais beau être une partenaire de combat exécrable, dans ma mémoire je ne me souvenais pas lui avoir causé un tord quelconque, mais il semblait qu'encore une fois je me trompais !

“ Ma 214ème mission … Sur la petite île d'Ephni … Tu t'en rappelles ? Tu as demandé une attaque sur la ville alors qu'on devait se contenter de tuer un quartier assez chaud de la ville où trainait la plupart des délinquants … Tu as lancé l'attaque sur l'île et on a retrouvé que des cadavres après cette énorme offensive … TU T'EN RAPPELLES ?! ”

J'ochai d'un simple signe de la tête, car même si je m'en rappelai, cette vieille histoire ne semblait avoir aucun rapport avec lui … Et pourtant après quelques secondes il m'expliqua la raison de sa colère et la raison de toute cette haine.

“ Sur cette île se trouvait ma femme et mes deux enfants tu vois … Et tu les as tué ! J'ai bien essayé d'aller chercher leurs cadavres respectifs sous le feu et les décombres, mais je ne pus recevoir que deux choses … Cette balafre que tu peux admirer en ce moment même sur mon visage … Et j'ai aussi pu voir ma famille, écrasé par un pillier de flamme me demandait pourquoi notre famille était morte et pourquoi je n'étais pas resté à ses côtés … Le gouvernement m'a demandé de faire abstraction de mes sentiments et j'ai décidé de ne pas te tuer … Mais aujourd'hui je commence à me faire vieux, mes doigts sont usés par le combat, mon coeur a du mal à battre et ma lame émoussée ne désire qu'une dernière chose … Obtenir vengeance ! Peu m'importe si je meurs à condition que je puisse t'emporter avec moi dans la tombe … ”

Des mots crues et tranchants … Avait-il raison ? Sûrement, je n'avais jamais eu de famille à proprement parler donc je ne pouvais pas connaître les sentiments qu'il éprouvait, mais j'avais décidé d'accepter son défi, j'allais le combattre et le tuer ici même ! Je dégainai mon katana avant de marcher vers lui … On marchait l'un vers l'autre puis après trois pas derrière lui on avait glissé quelques mots à l'autre.

“ Ryuhai Ikemasen Mieru ! Ultimate Slash ! ”

Nous venions de ranger nos armes dans leur fourreau respectif avant de ressentir les effets de nos attaques … Une énorme coupure me trancha la peau, beaucoup de sang commença à couler de la plaie … Puis ensuite se fut son tour ! Du sang commença à suinter de chaque parcelle du jeune homme avant de gicler avec force, mon attaque l'avait touché de plein fouet et il était dans un piètre état. Rapidement il lâcha son dernier souffle, son regard était toujours empli de haine, mais il était mort et il allait pouvoir rejoindre enfin sa famille qui lui était si précieuse.

“ Requiem ”

Je gelais rapidement le sang qui était entrain de couler, il fallait pas que je meurs d'une hémorragie ou quoi que se soit … Je pris la petite malette métallique que mon ancien adversaire et nouveau cadavre avait posé sur le sol avant notre “duel” afin de lire la mission qui m'avait été donné … Une base du génie venait d'être découverte et je devais m'assurer de récupérer tout l'armemnt qui pouvait être présent afin de ne pas laisser les armes à des révolutionnaires un peu trop dangeureux. Un sourire au lèvre je me dirigeai vers un bâteau qui allait me conduire jusqu'à l'endroit de la dite mission.

Après deux jours en bateau et après avoir soigné ma blessure à l'aide de méthodes diverses et variés j'arrivais enfin sur l'île … Je le sentais bien ! Je ne savais pas pourquoi, mais j'avais nvraiment envie de rester ici, il fallait que je me dépêche afin de rejoindre la base du génie révolutionnaire et pour affronter ce qui se trouvait à l'intérieur. J'utilisai le soru afin de me dépêcher de m'enfoncer dans la forêt, j'étais tranquille jusqu'au moment où où j'entendis retentir un tir de balle … Une autre personne que moi était présente et je tenais réellement à savoir qui s'était, je me déplaçai lentement, mais sûrement vers ma cible qui ne semblait pas trop bouger. Rapidement je vins à lui, il était armé, mais ne semblait pas tellement différent de moi, il avait tiré sur un homme bien amoché ce qui faisait de lui un psychopathe et une personne désaxée … Comme moi ! Rapidement je sortis des buissons avant de m'adresser à lui.

“ Emilie Halliwell ravie de vous rencontrer. Je suis ici pour la même raison que toi j'imagine ! Cette base m'intéresse, mais je doute d'y arriver seule … Alors ? Veux-tu bien être mon cavalier dans cette danse mortelle ? ”

Je montrai un beau sourire et j'espérais réellement pouvoir compter au psychopathe à la tignasse blonde dans ma périeuse aventure. Je commençai à m'avancer vers la base, mais rapidement je m'arrêtai afin de lui poser une nouvelle question.

“ Et toi ? Je peux connaître ton prénom ou tu tiens à la jouer discrétos ? ”



code by © Lancy Orca de http://www.artsoul.fr/



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Une rencontre étonnante et une association détonante ! [PV - Lady Halliwell] Ven 7 Juin - 17:29


○ Miss Halliwell et son cavalier ○


Mes doigts tapotaient sur le côté de mon arme et je perdais patience. Soudain, un bruit dans les buissons et mon premier réflexe fut de pointer mon arme en direction de mon invitée. Une jeune femme, étrange et genre flippante, mais étonnamment bien foutue. Elle se présentait sous le nom de Emilie Halliwell et semblait avoir les mêmes objectifs que moi. J'esquissais un sourire lorsqu'elle ignorait mes armes pour se positionner à côté de moi. Elle m'adressait à nouveau la parole, en me demandant mon nom cette fois-ci. Je rengainais mes armes, je n'avais rien à craindre de cette femme. Qui se présenterait et taperait la discute avant de tuer son ennemi ? Bon, d'accord, moi je serais capable de prendre le thé avant de le tuer, mais elle n'est pas moi. En tout cas, je l'espère pour elle, mais ce serait drôle. Moi qui m'imaginais une balade dans des souterrains en solo, me voilà chargé d'une étrange jeune femme. Cette balade allait se transformer en film d'horreur d'ici peu de temps. Je me retournais pour faire face à l'entrée du repère. Impossible de savoir ce que cet homme avait vu à l'intérieur... Bon ok, c'est de ma faute, mais c'est un détail. Elle a bien qualifié cette escapade de "Danse mortelle", donc j'étais bien obligé de le tuer. Un raisonnement tout à fait logique et approuvé par la Lenka Corp. À cause de mes délires, j'en oubliais complètement mon invitée. Il était temps de rectifier le tire, je me devais d'être un bon "cavalier".

-Magnus D. Lenka... Ah, j'imagine que tu ignores qui je suis... Bien que je m'efforce à faire connaître mon nom à travers le monde, il semblerait que je n'ai pas fait exploser assez de monde...

Je soupirais longuement avant de prendre une grande inspiration et récupérer un large sourire. Il était temps de partir à l'aventure ! J'avais hâte de voir ce qui avait mis ce type dans cet état et surtout, j'avais hâte de découvrir ce que cachait cet endroit. J'enjambais le cadavre et après je m'arrêtais en me retournant, sourire aux lèvres.

-Miss Haliwell, j'espère que la vue du sang et de la mort ne vous dérange pas... Quelle question idiote, je suis certain que non...

Je ne pus m'empêcher de ricaner en reprenant ma marche, accompagné par l'étrange jeune femme. Tout en avançant, je ne pus m'empêcher de réfléchir. Elle était plutôt bizarre tout de même. J'ignorais son objectif ou même son camp, Marine ? Non, peu probable. Gouvernement ? L'idée serait amusante, bien qu'elle ait plus l'attitude d'une pirate. La vue du sang et de la mort ne semblait pas l'effrayer, loin de là et c'est ce qui m'inquiétait. Quelqu'un d'aussi frapper que moi, avec moi, c'est plutôt risqué. Surtout qu'on ignorait dans quoi on avait mis les pieds. Enfin, cette question trouva rapidement une réponse et un large sourire s'afficha sur mon visage. Après plusieurs séries de marches, nous étions arrivée dans la première salle. Quelle fut ma surprise lorsque nous pouvions voir face à plusieurs ateliers. Nous étions dans le repère d'un concepteur de Cyborgs, armes et autres créations révolutionnaires. Je me précipitais vers les divers établis pour commencer à rechercher des informations. Ce n'était que les travaux de plusieurs chercheurs, mais c'était assez intéressant pour attirer mon attention.

-Fascinant... ce repère avait pour but de concevoir des armes de destructions... Je vois des canons, des missiles et même.... des Cyborgs ! Ce ne sont là que les travaux de larbins sans talent... C'est bourré d'erreurs et de conceptions bas de gamme... Il devait y avoir un chef ici... C'est son atelier qui nous intéresse.

Je parlais tout seul, bien que je savais que ma partenaire allait entendre ce que je racontais. En revanche, pas sûr qu'elle comprenne. Bien que ce soit écrit par des larbins, ça reste des choses très pointues. Seulement moi, j'ai appris et conçu des choses tellement plus grandes que ces prototypes sans avenir. L'endroit le plus important devait se situer plus profond dans le repère. Un autre atelier, celui d'un génie hors du commun. Il ne pouvait en être autrement, les bases de ses travaux semblaient être révolutionnaire. Nous devions les trouver pour que je puisse m'en inspirer. Bien que ma partenaire n'ait pas l'air du genre partageuse, j'improviserais un tour passe-passe.

-J'ignore ce que cache cet endroit, mais... le vieil alcoolique avait raison ! Cet endroit doit renfermer de nombreux secrets... Imaginez ce que je pourrais faire avec tout ça Miss Halliwell... le monde entier serait à genoux face à la Lenka Corp.

Je me mettais à rire avec une main sur le visage. Cet endroit allait me révéler de nombreuses choses et je comptais m'en servir. Tout ceci n'était pas une coïncidence. J'ignorais tout de ma partenaire, mais j'étais persuadé qu'elle avait les mêmes envies que moi... Non, je ne parle pas de ses envies là ! Sort de ma tête ! J'ignorais qui pouvait l'envoyer, mais j'étais persuadé de pouvoir la convaincre de me suivre dans mes projets les plus fous. Après tout, qui n'a jamais rêvé d'écraser le monde avec une puissance de feu sans précédente...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [FlashBack] Une rencontre étonnante et une association détonante ! [PV - Lady Halliwell]

Revenir en haut Aller en bas

[FlashBack] Une rencontre étonnante et une association détonante ! [PV - Lady Halliwell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: East blue :: Autres îles de East Blue-