AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

[FlashBack] Duel de Sabreurs sous les cerisiers en fleurs [PV - Azuma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: [FlashBack] Duel de Sabreurs sous les cerisiers en fleurs [PV - Azuma] Lun 3 Juin - 16:42



... Une escale à hauts risques ...


Voilà deux jours que je voyage sans interruption pour rejoindre l'île du Chat Ivre. Au départ j'avais pris un navire de la Marine pour me conduire à North Blue. Ma demande fut bien sûr accepter, même si certains ont trouvés ça bizarre. Un colonel qui agit sur Grand Line, se retrouve à faire demi-tour, sans donner de raison. Pour eux, ce n'était qu'un voyage personnel et je n'en disais pas plus. Hors de question de conduire plus d'humains que nécessaire sur mon île. Le message était expressif, je devais ramener des renforts, mais en quantité limitée et de confiance. Une fois sur North Blue, je me suis débrouillé par mes propres moyens. Impossible de conduire un navire de guerre de la Marine sur l'île du Chat Ivre. Seulement la fatigue ce faisait sentir et je devais prendre un peu de repos. J'ai donc fait une escale sur une petite île pour me reposer. C'était une île réputé pour ses nombreux repères de bandits, ainsi qu'une fréquentation régulière de pirates. Je n'avais pas vraiment le temps de jouer avec eux et je me faisais discret. De toute façon je n'avais aucun signe de mon appartenance à la Marine, mais je suis un chat. Je suis quelqu'un de facilement remarquable et même sans mes habits de Colonel. Je traversais donc la ville sous les regards curieux des habitants, puis je m'isolais sous un cerisier en fleur pour m'assoupir un instant. Je ne devais pas rester longtemps, mais je m'étais endormis pendant plusieurs heures.

○○○ En ville, dans le bar pendant que Tsume ronronne sous un arbre ○○○


La vile était calme et pour cause, il y avait de nombreux pirates, tout un équipage même. Ils avaient élu domicile au bar depuis quelques jours et il passait leur temps à boire. Cet équipage ce vantait jours et nuits d'avoir terrassé un escadron entier de Marine et son Lieutenant. Leur chef avait même eu le surnom de "Tueur de Marine". Un titre sans fondement, puisqu'il avait attaqué trois pauvres soldats en patrouilles. Ce pirate avait décidé de faire gonfler sa réputation avec cette histoire. Les plus crétins de tous l'ont cru. En plein milieu de l'après-midi ils étaient dans le bar en se vantant une nouvelle fois. Tous étaient fascinés par ses paroles, lorsque soudain... une jeune femme intervenait. Elle avait dissimulé ses habits sous une cape et son visage était sous une capuche. Sa voix était douce et féminine, mais elle faisait preuve d'un calme extrême face à ses pirates.

-Ce ne sont là que des foutaises... Tu n'es qu'un vulgaire pirate de bac à sable sans rien dans le pantalon...
-Oh écoute petite, je peux te mettre une raclée ou te prouver que j'ai quelque chose dans le pantalon à l'étage...

La bande de pirates et certains clients du bar se mirent à rire, mais la jeune femme ne se démontait pas. Elle frappait d'un coup puissant sur la table et cette dernière se brisa en deux. Elle ne dévoila pas son visage, mais elle venait de lui montrer qu'il ne fallait pas se moquer d'elle. Elle avait l'attention du chef des pirates, qui ne bougeait pas d'un millimètre.

-Ecoute moi bien raclure... Deux secondes me suffirais pour t'éclater toi et tes potes, mais... j'ai autre chose à te proposer.
-Tsh... Elle nous fait quoi celle-là...
-"Tueur de Marine" hein ? Tout le monde va pouvoir vérifier ce titre dans ce cas... Il y a un Colonel en ville, le grand Sabreur de la Marine, Tsume Azakeri...
-Que ? Quoi ? Le Chat Noir de la Marine est ici ?!

Le chef des pirates était devenu pâle comme un mort et ses sbires commençaient à craindre pour leur vie. La jeune femme venait de déclencher une bombe et le bar retenait son souffle en attendant la réponse du Pirate. Tous ignorait l'identité de cette femme, mais l'information était vraie. Depuis plusieurs jours, de nombreuses rumeurs circulent sur un Colonel de passage sur North Blue. D'un coup l'homme se levait avec un large sourire sur le visage. Croyant que ce n'était que rumeur il s'exclama haut et fort.

-BWAHAHAHAHAHA... je le prends quand il veut ce maudit Sabreur ! Un vulgaire chat ne peut rien contre moi, je vais l'é...
-Chef ! Chef ! Chef ! *Reprend son souffle*... À la sortie de la ville... sous un cerisier... Colonel Azakeri...

La simple évocation de ce nom donna des sueurs froides au chef pirate, mais il savait qu'il ne pouvait plus se démonter. Il hurla à ses hommes de se rendre sur place. La jeune femme se mit alors à rire, d'un rire glacial et cinglé. Puis elle s'installait tranquillement au bar et elle commandait à boire auprès du barman. Lorsqu'elle remontait légèrement sa capuche, le barman devint à son tour pâle comme un cadavre. La jeune femme lui fit un clin d'oeil en lui disant "Chut" avec un doigt sur la bouche. Elle buvait son alcool et disparaissait dès qu'elle sortait du bar.

○○○ Doucement la belle au bois dormant se réveille ○○○


Autour de moi je pouvais distinguer plusieurs personnes malgré le fait que j'avais les yeux fermés. Leur odeur me dérangeaient et leur parole aussi. Ils se disputaient. Certains d'entre eux voulaient me faire la peau pendant que je dormais. D'autres en revanche, ne voulait pas s'attirer des ennuis avec un Colonel de la Marine. Mon identité avait été découverte. Il y avait un homme silencieux juste devant moi, il devait être le chef. Tous étaient faibles, mais lui se dégageait légèrement du lot, sans pour autant être bien plus fort. Il se mit à hurler à ses gars de la fermer et j'en profitais pour me relever d'un bon. Il était bien plus grand que moi, mais mon regard suffisait pour lui faire peur. Il ne s'enfuyait pas en courant, mais il fit l'erreur de sa vie.

-BWAHAHAHAHAHA... Je suis King Joe le "Tueur de Marines" et toi, Colonel Azakeri tu es le prochain sur ma liste ! Une dernière volonté avant de mourir ?
-Mourir ? Face à toi ? Même désarmer et attacher je pourrais te vaincre... Je n'ai pas le temps de jouer, mais si ton titre est vrai... Je suis au regret de t'annoncer que ta route s'arrête ici.

Il avait fait l'erreur de mentionner un titre ridicule qui m'avait énervé. Il n'avait même pas eu le temps de dégainer son arme, j'avais traversé cette foute à grande vitesse. Le temps de ranger mes griffes, les cinq hommes qui l'accompagnaient étaient au sol, en sang. Le Chef était tout tremblant, il avait du mal à rester calme. Il commença à courir pour s'enfuir, mais j'étais bien plus rapide. Je le rattrapais et je déchaînais toute ma puissance sur lui. Il n'a eu aucune chance et son sang fut emporté par le vent, comme sa vie. Cet endroit était un lieu si paisible, avec un magnifique cerisier en fleur. C'était dommage de l'avoir sali du sang de ses raclures, mais c'était nécessaire. Je rangeais mes griffes, mais je sentais quelqu'un qui m'observait. Je restais sous ce cerisier en regardant ses fleurs, le sourire aux lèvres. J'attendais que la personne qui m'espionnait sorte de l'ombre. Qui que ce soit, il était d'un tout autre niveau comparé à ses raclures, même s'il n'était pas du miens. J'avais hâte de voir de qui il s'agissait.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Duel de Sabreurs sous les cerisiers en fleurs [PV - Azuma] Lun 3 Juin - 19:45





Le "Chat Noir" : Tsume Azakeri !


North Blue, c'est la seconde fois que je me rends sur cette mer. La première fois avait été lorsque j'avais rencontré une jeune fille que j'appréciais beaucoup, elle était simple et ses mimiques m'amusaient, son nom ? Sunni Thornill. Une fille aux cheveux roses tel un cerisier de printemps. Ah, en parlant de cerisier, il y en avait un énorme dans les champs de l'île où je me trouvais. J'avais déjà pris le temps de m'asseoir en-dessous et de rêvasser, respirer l'air de la nature et tous les trucs de naturiste avéré. Enfin bref, j'étais sur cette île de North Blue, mais ses habitants contrastaient avec le décor magnifique qui s'offrait à moi, ils étaient tous des rustres sans manières qui ne cherchaient qu'une chose : le sang. Je m'étais donc posé dans un bar de cette île, et comme je le pensais l'ambiance n'était pas au beau fixe, c'était un bordel sans nom, une sorte de tornade passait depuis plusieurs jours dans ce pauvre bar que je fréquentais depuis mon arrivée sur l'île, il y a de cela trois semaines. Trois semaines que j'étais sur cette île, pourquoi ? Simple, les cerisiers me donnent l'impression d'être sur mon île natale, dans le ciel, leurs puretés est sans égale et je me sens bien à chaque fois que je m'en approche d'un.

J'étais donc dans un bar, et la personne qui faisait le plus de beaucoup était quelqu'un qui s'appelait "King Joe", un nom marrant pour quelqu'un qui avait une gueule marrante. Il racontait souvent des histoires à dormir debout, comme quoi il aurait détruit un navire de la Marine en un seul coup de poing, battu un Roi des Mers sous l'eau et autres conneries du genre. Une seule histoire m'avait vraiment intéressée, il s'agissait de celle où il disait qu'il avait tué un escadron entier de Policiers, autrement appelés Marines. Je me doutais de la véracité de ses propos mais lorsque j'eus vent de son surnom, je n'avais pas d'autres choix que de le croire, les gens dans le coin l'appelaient le "Tueur de Marines", une sacrée appellation qui forçait le respect. Moi, j'étais intéressé par cet individu, comment quelqu'un qui avait l'air aussi faible que le groupe de bras cassés qui l'accompagnent aurait pu vaincre un escadron entier, avec un Lieutenant ! Des doutes s'installaient dans mon esprit, et ils furent rapidement soulevés par une personne pour le moins... inattendue.

En effet, je n'arrivais pas à croire ce que je voyais, une personne avec une cape et une capuche était entrée dans le bar et avait annoncée la couleur ! Elle avait contredit "King Joe" et l'avait rembarrée, lui disant qu'il n'avait rien dans le pantalon ce qui eut pour cause logique d'énerver le principal intéressé, qui commençait à la menacer. Plusieurs rires se firent entendre, aussi bien ceux de la bande de bras cassés que certains clients qui croyaient comme des abrutis toutes les histoires que racontaient ce menteur, et, même si je n'aimais pas les menteurs, je ne pouvais pas le défier, sous peine de devoir affronter une armée ce qui serait un peu trop pour moi à cet instant. Je fus alors idéalement surpris, alors que j'allais me lever pour prendre la défense de la personne qui avait osée s'en prendre à "King Joe", elle s'était faite justice elle-même, mettant les points sur les "i" et les barres sur les "t". Un énorme coup de poing sur la table avait fait taire toute l'assemblée et calmer ceux qui se marraient, dans le même moment elle m'avait donnée de sacrées sueurs froides.

L'annonce qui suivait me fit déglutir difficilement : la fine lame de la Marine était sur l'île, elle avait pour nom Tsume Azakeri. Une annonce qui avait eut l'effet d'une bombe, et désormais, si "King Joe" voulait rester un semblant crédible il était obligé d'accepter, sinon ce surnom de "Tueur de Marine" aurait été considéré comme usurpé et lui aurait été retiré, sa gloire avec. Je me demandais bien ce qui se passait dans sa tête à ce moment précis, surement devait-il se dire : "C'est une rumeur, acceptes !", ou encore : "Et s'il est vraiment là ? Je suis foutu !!", personnellement, je le comprenais, à sa place le même genre de pensée me serait passé dans la tête, mais bon, ce n'était pas comme-ci je m'inventais une vie ou autre, donc je n'étais pas vraiment concerné. Malgré ce long temps de réflexion, le fait que "King Joe" ait décidé d'accepter me montrait qu'il avait un certain cran... à moi que ce ne soit de l'inconscience.

Plusieurs dizaines de minutes plus tard nous arrivions à l'endroit où était en train de dormir la fine lame de la Marine, on trouvait celui-ci qui roupillait sous le cerisier, et lorsqu'il le voyait tout le monde devenait pâle comme un linge. Je me demandais pourquoi ils étaient aussi blancs et ma réaction n'avait à envier à la leurs, en effet, un Chat était allongé et roupillait, alors je comprenais que son surnom n'était pas usurpé : "Le Chat Noir". C'est alors qu'il se réveillait pendant que les pirates se disputaient et "King Joe" se présentait à lui et le menaçait, chose qui déplut au Colonel qui ne fit qu'une bouchée des gens qui l'avaient suivis. Je regardais, caché derrière un petit arbre en étant choqué, la poigne sur mes sabres se resserraient et je tremblais d'excitation, il fallait que je l'affronte ! Absolument !! Il éliminait "King Joe" et était retourné, face au cerisier et dos à moi, il semblait m'attendre, une invitation ? J'acceptais bien sur, c'était mal me connaître, je sortais de ma cachette et me mettais face à son dos.

Hé toi, la fine lame de la Marine, la punition que tu leur as mises était trop belle ! Moi c'est Azuma et j'aimerais tester mes capacités contre toi, il semblerait que tu sois le meilleur Sabreur que j'ai rencontré jusque là.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Duel de Sabreurs sous les cerisiers en fleurs [PV - Azuma] Mar 4 Juin - 0:46



... Duel de sabreurs ...


Dès que les pirates ont débarqués pour perturber ma sieste, j'avais remarqué la présence d'un autre humain. Au départ, je croyais qu'il était le compagnon de ces brigands. Puisqu'il n'était pas sorti de l'ombre, j'en déduisais qu'il était seul. C'est ce qui me fit attendre sous ce cerisier, mon dos face à lui. Ainsi, je pouvais juger dès le départ de ses intentions. Son attitude allait m'en dire beaucoup et j'attendais de voir si c'était un adversaire ou non. Mon attente était de courte durée, ce qui me fit sourire. Je me retournais aussitôt pour faire face à mon adversaire. C'était un jeune humain qui possédait deux sabres. À première vue, il y avait un sabre de bonne qualité et un sabre banal. Un grand sourire s'affichait à la vue de ces sabres, j'avais beaucoup de plaisir à rencontrer des sabreurs. Seulement celui-là... n'était pas là pour discuter autour d'un verre. Cet humain souhaitait testé ses capacités sur moi. J'étais à la fois excité et ravis d'entendre cette provocation en duel. Certes, il n'avait pas mon niveau, mais je pouvais juger de son potentiel. C'était le premier à se présenter ainsi devant moi. Les sabreurs sont rares, l'art du sabre se perds et avec lui, tout l'honneur qui va avec lui. Au moins, cet humain semble avoir un certain respect pour les coutumes de sabreurs. C'était une bonne chose pour lui, car il avait l'occasion de m'attaquer dans le dos et il ne l'avait pas fait. Il serait déjà mort si cet humain avait tenté quoi que ce soit par derrière. Il s'était présenté sous le nom de Azuma. Je n'avais encore jamais entendu parler de lui, mais j'avais hâte de voir de quoi il était capable. Il faut du courage pour défier quelqu'un de la sorte, surtout après ce que j'ai infligé à ses bandits. C'est avec un léger sourire que je lui répondais, à mon tour je me devais de me présenter.

-Je suis Tsume Azakeri, Colonel de la Marine et surnommé le Chat Noir... Ainsi tu veux m'affronter pour tester tes capacités ? Voilà une demande inhabituelle...

Il devait être un pirate, il ne pouvait en être autrement. Ce défi et cette envie de tester ses capacités contre plus fort que soit. Son arrogance et son insouciance... Il était un pirate, j'aurais mis ma patte au feu ! Peut importe, je n'avais que faire de son camp. Je n'avais rien contre lui et sa demande avait piquée ma curiosité. Cependant, il ne semblait pas au courant de grand-chose sur moi. Malgré le fait que je commence à être connu, je reste une énigme pour de nombreux adversaires. Il était temps pour lui de savoir dans quoi il s'était engagé. Qu'il soit un pirate, un débutant ou un jeune humain, rien n'allait me faire retenir mes coups.

-J'accepte ton défi, mais sache que je ne sous-estime jamais un adversaire et quoi qu'il arrive... Je me battrais avec un seul objectif : Te tuer. Il se peut que tu restes en vie ou non, dès que tu as formulé cette demande tu as mis ta vie en jeu... Prouve moi que tu mérites de vivres et tu obtiendras tout mon respect.

Il n'avait aucune chance face à moi et malgré ça, il m'avait défié. C'était un certain courage, le même que j'avais lorsque j'étais un jeune soldat de la Marine. Je pensais pouvoir vaincre le monde entier, mais j'avais rapidement déchanté. Je savais que le monde était rempli de puissants adversaires. Ce jeune sabreur allait droit dans le mur, mais son attitude pouvait lui sauver la vie. Il ne tenait qu'à lui de se surpasser. Un combat de sabreur s'engageait et je ne perdais pas une seconde pour entrer dans le combat. Je sortais mes griffes juste avant de prendre appuis sur mes pattes. Je lui laissais un court laps de temps pour se préparer, mais dans un tel combat, il faut savoir réagir vite. Je bondissais rapidement au-dessus de lui.

Falcon Blade (Lame faucon)

Spoiler:
 

Je retombais sur lui a grande vitesse avec mes griffes en avant. C'était une technique rapide et il avait tout intérêt à se tenir prêt à cet assaut. En plus de la vitesse, cette technique me permettait de m'abattre avec force sur mon adversaire. Il était seul responsable de ça, lorsqu'on provoque la tempête, elle se déchaîne. Il était prévenu, lorsque je me bats, j'affronte mon adversaire à 200 pour cent. Ce n'était là que l'une de mes nombreuses techniques. J'avais tout un éventail de techniques redoutables et il ne tenait qu'à lui de me conduire vers les plus redoutables. J'étais décidé à donner tout ce que j'avais pour la victoire et ça, même si ce n'était qu'un jeune sabreur. Dans la jungle je n'ai pas eu la chance de choisir mes adversaires. J'ai appris à être sur la défensive et à me battre pour survivre. Ce sabreur allait devoir survivre face à la bestialité de mes techniques. Si cet humain se montre digne, alors il obtiendra de moi bien plus qu'une victoire malgré sa défaite.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Duel de Sabreurs sous les cerisiers en fleurs [PV - Azuma] Mar 4 Juin - 11:43





Le gouffre entre lui et moi !


Je déglutissais difficilement car je connaissais déjà l'issue de ce Duel : ma défaite. Lorsque j'y repensais, j'aurais dû prendre mes jambes à mon cou lorsque je l'ai vu à l'oeuvre contre ces bandits de pacotille. Il était supérieur à moi sur tous les fronts, que ce soit au niveau de la puissance, de la technique, de l'agilité, de la précision de tout, je pensais même qu'il avait même plus de succès avec les filles que moi. C'est alors qu'il se retournait, j'aurais peut-être pu profiter qu'il soit de dos pour l'attaquer, mais ce n'est pas mon genre, j'aime bien lorsque les choses sont claires entre ceux qui se défient. Tiens, ça me rappelle le défi que j'avais lancé il y a presque deux ans, un sabreur que j'avais défié et notre Duel ne s'était jamais terminé. Il se retournait donc, le sourire aux lèvres, peut-être attendait-il une attaque dans le dos, et le fait qu'il sourit signifiait que j'avais passé le test avec succès. Enfin bref, il se présentait à son tour, les coutumes d'avant-combat avaient été respectées, il fallait se mettre en place. En face de lui, je fermais les yeux car je savais qu'il n'allait pas se lancer sur moi directement, l'exercice de "discussion avec les sabres" venaient de commencer. Je prenais de grandes inspirations, et essayais de me calmer car il fallait dire que l'aura qu'il dégageait était tellement puissante, que n'importe qui aurait fui devant celle-ci.

Il acceptait mon défi, je souriais pendant ma concentration et ouvrais les yeux pendant qu'il me menaçait, ou plutôt qu'il me prévenait du danger dans lequel je m'étais fourré. Il avait bien appuyé sur le fait que je risquais ma vie dans ce combat et qu'il irait à fond, de quoi me faire déglutir une nouvelle fois. J'avais dégainé "Kurayami no Shiro" et étais prêt à accueillir mon adversaire : le combat d'une vie allait commencer ! Et c'est alors qu'il entama la danse, un bond inhumain ~ en même temps c'est un chat alors ~ et le voilà au-dessus de moi, énonçant le nom de sa technique, qui semblait être une technique directe, pas le temps de jouer propre hein ? Je savais que je ne pourrais pas esquiver dû à la vitesse avec laquelle il retombait, pas le choix alors, je dégainais mon second et les mettais en forme de croix en face de moi, attendant le choc qui ne tardait pas à venir, provoquant une grosse soulevée de terre. Je sortais de ce nuage de fumée avec l'arcade sourcilière ouverte, quelle puissance ! Je m'étais préparé à recevoir ce choc mais la différence de force était vraiment différente.

Malgré tout, je ne me laissais pas abattre, je rengainais mon sabre banal et allais à l'offensive. Je profitais du nuage de fumée qui lui obstruait la vue pour tenter une attaque surprise et j'arrivais rapidement à la position de l'impact, là où il était censé être et je commençais à taillader de toutes parts, sans savoir si je le touchais. J'utilisais ma technique : "Ryû no Odori" et d'un coup je dégainais mon second sabre, que j'avais placé préalablement au niveau des hanches, pour dégainer plus rapidement. J'enchaînais donc en découpant le nuage de fumée qui me faisait face, sans savoir si je touchais ou pas et je commençais à faire le vide dans mon esprit, je ne pensais désormais plus à rien et j'entamais une nouvelle technique.

Nittoryuu Iai : Ryû no Ikari
Spoiler:
 





Autre technique utilisée et non-décrite :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Duel de Sabreurs sous les cerisiers en fleurs [PV - Azuma] Mar 4 Juin - 12:46



... La puissance du Chat Noir ...


Mon adversaire se préparait à recevoir mon attaque et le choc fut violent. Comme je l'avais prévu la différence de niveau était importante. Ce qui ne m'empêchait pas de tout donner dans ce combat. Sous-estimer son adversaire est un manque de respect envers lui et envers moi-même. Chaque combat était abordé comme le dernier, comme si ma vie en dépendait. Ainsi, quel que soit l'adversaire, je l'oblige à se surpasser. Mon attaque avait déclenché un épais nuage de fumée, mais j'avais l'ouïe fine et il ne m'échappait pas. L'odeur de son sang pousser par le vent m'indiquait la direction dans laquelle il allait attaquer. Il était vif et réactif, c'était un bon point pour lui, mais j'utilisais le Soru pour me dégager du brouillard. Il était temps de le mettre à l'épreuve et j'allais lui montrer que je ne plaisantais pas. Je m'étais déplacé près du cerisier en fleur. Je dégainais mon sabre avec me crocs et le brouillard se dissipait. Il avait frappé dans le vide, mais la technique était bonne, contre autre adversaire, je n'aurais pas donné cher de sa peau. Cet humain était plutôt douer, il faut l'admettre, mais comme le cerisier, il vient un jour où les fleurs se fanes. Je sortais l'artillerie lourde, alliant sabre et griffes pour utiliser ma meilleure technique. Je prenais appuis sur l'arbre lorsque le brouillard se dissipait enfin et je me ruais sur mon adversaire. La force de l'impact avait déclenché une pluie de fleurs de cerisier et la rotation de mon attaque laissait une traînée de fleurs derrières moi. J'avais mis beaucoup de puissance dans cette technique, mais je n'avais pas utilisé le Haki. J'avais décidé de ne pas le tuer finalement, il semble avoir un certain potentiel. Il lui restait encore l'épreuve de force et je me propulsais vers lui tel un dragon enragé.

Dragon Driller (Dragon Foreur)

Spoiler:
 

Il était temps pour lui de constater le gouffre qui nous sépare, pour ainsi le pousser à progresser. Lorsque j'ai affronté Rosenkreuz, j'ai perdu pieds et j'ai été obligé de revoir ma technique. L'échec, m'a poussé à me surpasser et à m'améliorer. Aujourd'hui, c'est à mon tour de pousser ce sabreur dans la bonne direction. C'est à lui de se surpasser pour me dépasser et me vaincre. Je ne m'arrêterais pas en chemin et il devra toujours progresser, car je ne cesserais pas de m'entraîner. Ma puissance était telle que la terre était soulevé, se mélangeant aux fleurs de cerisier. Ma technique la plus ravageuse, venait de prendre une nouvelle dimension. Les fleurs de cerisier lui donnant une autre dimension. C'était parfait pour ce combat et j'attendais beaucoup de lui sur cette technique. Il pouvait se laisser déchiqueter par les crocs du dragon ou bien lui faire face. Il avait accepté de mettre sa vie en jeu face à moi et pour ça, il méritait tout mon respect. C'était un combat excitant et palpitant, j'étais ravi d'affronter un autre sabreur. Plus je me sens impliqué dans un combat, plus je suis sérieux et dangereux. Il a réussi à attiser ma curiosité et voilà que dès la seconde technique, je déclenche ma plus puissante.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Duel de Sabreurs sous les cerisiers en fleurs [PV - Azuma] Mar 4 Juin - 13:17





La dernière offensive


C'était bien ce que je pensais, il n'était plus dans le nuage de fumée depuis un bout de temps. J'avais continué l'attaque jusqu'à ce que je comprenne la bêtise de mon action. Depuis longtemps, je crois même depuis que le nuage de fumée a été créée, mon adversaire l'avait quitté, moi qui pensais le prendre par surprise, et bien c'était raté, c'était plutôt moi qui était drôlement surpris. Il avait vraiment tout pour que je le considère comme le plus grand, au risque de me répéter, il était tellement supérieur, je pensais même que ce n'était qu'un rêve car une telle force, à mes yeux, n'existait pas. Mais non, il m'avait observé utiliser mes techniques depuis tout ce temps, peut-être m'observait-il, était-il en train de me jauger ? Rigolait-il de moi ? Toutes ces questions sans réponses m'énervaient au plus haut point et je le regardais avec la rage dans les yeux.

Il était là, juste à côté du cerisier, il avait reculé en si peu de temps, car je n'avais chômé, je n'avais pas attendu que le nuage se dissipe pour attaquer, non, j'y avais été directement. Cela me montrait sa vitesse, et ses capacités multiples. Il dégainait alors son sabre, je respirais lourdement, la combinaison de technique que je venais d'employer était extrêmement éprouvante, mais je restais concentré, ce combat n'était pas terminé, pas si vite, je n'avais même pas pu le repousser un petit peu, je devais au moins le mettre en difficultés un minimum, l'effleurer faire quelque chose bordel ! Cette situation était insupportable et lors de ma réflexion il débutait sa technique. Il prit appui contre le cerisier avec force et bondit dans ma direction, toutes ses lames dans ma direction et il commençait à tournoyer. Bizarre, cette attaque, son allure, sa prestance, tout me faisait penser à un Dragon. Ah, peut-être était-ce la fin de ma vie ? Je n'en savais rien. Soudain je me remémorais ma vie d'en-haut, la vie d'entraînement et de haine dans laquelle j'avais vécu et surtout, surtout la promesse que j'avais faite, je ne pouvais pas perdre, pas maintenant.

Je durcissais alors mon regard, serrais la poigne de mes sabres, prêt à recevoir cette attaque. Je me positionnais bien sur mes appuis et je mettais mes sabres en forme de croix et l'impact se produisit. La puissance me faisait reculer encore et encore, sans pour autant faiblir, contrairement à moi. Je sentais qu'il prenait le dessus et je sentais aussi que je ne tiendrais plus très longtemps. C'est alors qu'il réussissait à passer ma défense, et à me taillader de toutes parts, je me sentais partir et je lâchais mes sabres, j'étais repoussé dans les airs et m'écrasais lourdement sur le sol, mes sabres se plantant à côté de moi. Mon cœur battait toujours, et mon esprit était étonnement calme, je me relevais tant bien que mal avec l'aide de mes sabres et je me positionnais pour mon ultime technique. J'avais le regard vide et je rengainais mes sabres, mettant un sur chaque flan, dégageant tout ce qui pourrait me gêner. Je démarrais ce qui serait surement mon ultime course, et ma dernière technique.

Nittoryuu Iai : Ryû no Setsudan !
Spoiler:
 

Je finissais ma course et je n'avais rien senti, peut-être était-ce dû aux dommages que j'ai subi que la sensation dans mes sabres n'étaient plus là. Ou encore était-ce tout simplement parce qu'il avait esquivé mon attaque. Oui... c'était le plus logique, s'il avait prit cette attaque, l'écart de puissance ne devait pas être si grand que ça. Je m'écroulais alors, faisant soulever quelques fleurs de ce magnifique cerisier qui aura été le témoin de ma plus grande défaite, j'essayais tout de même de rester conscient, un pressentiment, je sentais qu'il avait quelque chose à ajouter, peut-être était-ce le coup de grâce et pour cela je me retournais, me mettant sur le dos, dommage pour lui je ne pouvais pas me relever. Ou peut-être était-ce autre chose, mais bon je fermais les yeux, attendant ma fin.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Duel de Sabreurs sous les cerisiers en fleurs [PV - Azuma] Mar 4 Juin - 17:14



... Fin d'un combat intense ...


La violence de mon attaque était telle que mon adversaire reculait de plus en plus. J'étais surpris de le voir résister, mais finalement il lâchait prise. Mes lames le tailladèrent sans mal et il s'écroulait alors que je me reculais en un bon. Il n'avait aucune chance face à cette technique et pourtant, il avait tenu. D'autres ce serait écrouler dès le premier échange de lames, mais pas Azuma. Il avait réussi mon test et il avait tout mon respect. Ce jeune sabreur était d'une autre trempe que les sbires que j'avais découpés. D'ailleurs, il me le prouvait une nouvelle fois en se relevant. Il reprenait ses sabres en main, pour une ultime attaque ? Un large sourire s'affichait sur mon visage lorsqu'il prenait position. Son regard était vide et le sang coulait, mais il était encore debout, prêt à attaquer. C'était un bon sabreur, debout jusqu'au bout et prêt à mourir les armes en mains. Je le laissais venir avec son attaque et malgré les blessures il était rapide. Je n'eus aucun mal à esquiver son attaque, mais il réussit tout de même à trancher ma tunique. En réalité, j'avais légèrement sous-estimer son attaque et il m'avait surpris, même s'il n'avait pas fait couler mon sang. Il s'écroulait juste après son attaque, il était épuisé. Le combat était court, mais d'une grande intensité. J'admirais le courage de ce jeune sabreur qui me rappelait moi dans mes débuts. Il se retournait et il fermait les yeux, attendant le coup de grâce, mais il ne viendra pas. Il avait su me prouver sa valeur dans ce combat et il allait vivre. Je rangeais mon sabre, puis mes griffes et je m'approchais doucement de lui. Une fois à ses côtés je le regardais avec un léger sourire. Il avait vaillamment combattu, mais il n'était pas de taille. Je pouvais aisément me mettre à sa place, car j'avais été dans la même situation.

-Azuma... voilà un nom que je retiendrais facilement et que j'espère entendre de nouveau.

J'avais dit ça avec un grand calme et je le pensais réellement. J'ai toujours voulu être le meilleur, mais lorsqu'on atteint le sommet, il nous faut de nouveau adversaire. Je n'aimerais pas me retrouver seul au sommet sans aucun combat. Je ferai en sorte que mes adversaires se surpasser pour avoir une revanche. C'est ainsi que je compte avancer pour atteindre mes objectifs. Azuma était un bon sabreur, il ne tenait qu'à lui de devenir un excellent sabreur. Un jour viendra où il réclamera sa revanche et nous nous affronterons dans les règles pour un nouveau combat. Cette situation me faisait sourire, mais elle me rendait aussi nostalgique. Je repensais à mes propres échecs et à mes victoires. C'était il y a si longtemps... lorsque je regarde où j'en suis, je souhaite à ce jeune sabreur de suivre la même voie que moi. Même si nous évoluons dans des camps différents, ça n'empêche pas le respect.

-Un sabreur se doit de mourir les armes à la main et s'il lui reste de la force, alors il doit l'utiliser pour attaquer... Tu m'as prouvé que tu étais un adversaire de valeur, par conséquent, tu as la vie sauve si tu te bats pour survivre... Entraîne toi, surpasse toi et dépasse moi ! Devient plus fort et lors de notre prochain affrontement, nous verrons qui de nous deux l'emportera...

Je me mettais à rire, car j'avais hâte de le voir revenir vers moi pour un nouvel affrontement. J'étais persuadé de revoir ce jeune sabreur un jour. Je sentais qu'il avait de grandes choses à accomplir et qu'il serait un jour un ennemi de valeur. Il sera surement craint dans la Marine et je pourrais alors l'affronter une nouvelle fois. Pour l'heure, il doit survivre et dépasser cette défaite. Pour ainsi pouvoir progresser, comme je l'ai fait. Je commençais à partir, puis après quelques pas je m'arrêtais.

-Aujourd'hui, j'aurais pu te tuer, pire... te capturer. Ne l'oubli jamais et surtout, devient plus fort, car la prochaine fois Pirate, il se peut que je sois obligé de te tuer... À la prochaine, Azuma.

Sur ces mots je disparaissais, j'avais un rendez-vous et je devais me hâter. J'avais déjà pris beaucoup de retard, mais ça en valait la peine. En revanche, j'ignorais qui avait bien pu découvrir mon identité aussi vite. J'avais pourtant pris soin de dissimuler mon identité. Ce n'était pas très grave, j'avais eu l'occasion de rencontrer un adversaire de valeur. Rien que pour ça, c'était une bonne journée. Malgré mes pensées tourner vers le passé, j'avais le coeur léger et le sourire. J'aimerais rencontrer des adversaires comme Azuma plus souvent.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Duel de Sabreurs sous les cerisiers en fleurs [PV - Azuma] Mar 4 Juin - 17:56





Première défaite !


Les nuages, qu'ils étaient beaux, certains avaient l'allure de sabres de renom, d'autres ressemblaient à des animaux, et bref, ils étaient beaux. J'étais certes conscient, mais on pouvait dire que j'étais complètement à l'ouest, l'attaque que je venais de recevoir avait été tellement puissante que je ne m'en relèverais pas. J'avais été tranché de toutes parts et mon sang continuait de couler de la plaie béante sur mon ventre et mon torse, ça faisait atrocement mal en tout cas. Désormais, je n'attendais qu'une seule chose : qu'il vienne abréger mes souffrances, il était en quelques sortes mon objectif depuis que j'ai commencé à tenir une épée, ça remonte à un bon bout de temps... douze ans, je crois. J'étais maintenant face à cet objectif, et je n'avais rien pu faire, même pas une égratignure et je le voyais s'approcher de moi, surement pour me mettre le coup de grâce. Celui-ci ne venait jamais, je rouvrais alors les yeux avec le peu de force qu'il me restait et regardais mon opposant, sourire aux lèvres, m'annonçant qu'il retiendrait mon nom pendant longtemps. C'est un honneur, ne pas être oublié par un tel homme qui a dû en trancher du monde c'était... comment dire, relaxant.

Je me demandais alors ce qu'il voulait dire par là, lorsqu'il m'annonçait la manière dont un sabreur doit mourir. Je le savais déjà comment j'allais mourir, c'était bien sûr dans un ultime combat avec ce Chat, la fine lame de la Marine, le "Chat Noir", ce ne sont pas des titres avec lesquels je le qualifierais : pour moi, c'est un objectif. Il me donnait alors en quelques sortes une seconde chance, il me laissait la vie sauve et me lançait un défi : celui de le surpasser, en m'entraînant encore et toujours plus, devenir le meilleur, ne plus jamais subir l'humiliation de la défaite, tels étaient les buts que je m'étais fixé pendant son discours. Malheureusement, je sentais que je commençais à perdre conscience, mais je restais éveillé, je savais qu'il n'avait pas fini et c'est alors qu'il me montra son dos. Il s'éloignait de ma position et après seulement quelques pas il m'annonçait qu'il aurait pu me tuer ou encore me capturer, il semblerait qu'il ait vu clair dans mon jeu, et il savait que j'étais un bandit aussi dangereux voire même plus que ce "King Joe". Il me salua alors, en s'en allant cette fois-ci, et je perdais connaissance.

Quelques heures plus tard, je me réveillais dans une salle blanche, le soleil m'éblouissait et m'empêchait d'ouvrir les yeux, j'arrivais à m'habituer après quelques secondes à cette lumière intense. Je remarquais alors le nombre impressionnant de bandages qui m'avaient été mis, montrant l'état dans lequel je me trouvais. Une femme vêtue d'une blouse blanche fit alors son apparition et m'annonçait que je pourrais sortir dans la semaine car mes blessures n'étaient pas mortelles. Je souriais à sa remarque et repensais à ce que m'avait dit mon adversaire, le dépasser ? C'était évident que c'est ce que j'allais faire. Le battre ? Aucune raisons que je ne le fasse pas. J'attrapais alors la garde de mes deux sabres et brandit "Kurayami no Shiro" hors de son fourreau et je répondais à son annonce dans le même temps, avec certes quelques heures de retard.

Tsume Azakeri, tu es désormais mon objectif. Me capturer ? Essaies un peu si tu l'oses, je serai devenu tellement puissant que tu ne pourras même pas m'égratigner !



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [FlashBack] Duel de Sabreurs sous les cerisiers en fleurs [PV - Azuma]

Revenir en haut Aller en bas

[FlashBack] Duel de Sabreurs sous les cerisiers en fleurs [PV - Azuma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: North blue :: Autres Iles de North Blue-