AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

Steel Ball Run

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Steel Ball Run Mer 12 Juin - 13:42

Les Sons of Cortes avaient bien avancé sur Grand Line. Même si ces derniers temps étaient calmes, ils avaient tout de même une réputation solide: les jumeaux Kyookoo étaient aussi, voire plus, craint que leur confrère Supernova, le pirate Edward V. Rosenkreuz, qu'ils avaient eu l'occasion de rencontrer il y a déjà plus d'un an, lors d'une de leur première aventure avec Ace. A l'époque, ni Taisou ni Igaku n'étaient membre de l'équipage de nos héros, et ils avaient beaucoup moins d'envergure: Grand Line n'était qu'un rêve inaccessible. Aujourd'hui, ils fendaient les flots de cette mer comme si elle n'avait été qu'une simple piscine: après la terrible bataille à Logue Town, et leur année passée à s'entraîner et à se ressourcer, ils étaient désormais instoppables. La Marine devait sans doute commencer à préparer de grandes pointures pour stopper l'avancée du plus street cred des équipages, mais en attendant rien ne les empêchait d'avancer sur la Route de tous les Périls. Même les flots déchaînés n'étaient rien face à la puissance du Conquistador amélioré après le passage sur l'île de l'ex- Dieu Noir, et au talent de navigateur de Sakazuki. Même s'il était plus souvent ivre que sobre, l'ancien clochard restait un bon navigateur, une pièce nécessaire dans l'équipage. Ce dernier avait déjà pu traverser quelques îles, et à chaque fois ils avaient été surpris par la faune et la flore fantastique, ainsi que par la galerie de gueules qu'ils avaient croisées. Grand Line était au-dessus de tout, ça c'était sûr, et qu'est-ce que ça devait être que le Nouveau Monde... Où attendait leur vengeance. Enfin, ils laveraient l'affront fait par cette catin à Logue Town.

Repensant à tout ça, le Cahir, juché à la vigie, serra le poing, faisant s'envoler les mouettes qui s'étaient posées à côté de lui. Il passa les mains dans ses cheveux, la brise matinale caressant ses tempes rasées et faisant voleter son épineux catogan. Ils approchaient déjà de leur sixième escale sur Grand Line, et tout avançait trop bien... Pas de forces de Marines pour les arrêter, pas de chasseurs de primes, seulement deux ou trois clampins par-ci par-là... Ça arrangeait notre héros, à qui le combat ne tenait pas particulièrement à cœur, mais il redoutait que Ketsueki, Ace, Igaku et Taisou commencent à s'ennuyer... En particulier son frère. Il avait besoin de se tester, de voir où il en était par rapport aux grands de ce monde... En tant que Capitaine, c'est sans doute lui qui avait le plus souffert de l'insulte de cette salope lors de la bataille pour le carnet de Roger. Et s'il était acquis que les Sons auraient sa tête et Ormas sa place en tant que Yonkou, la question qui restait était: quand? Le Sanglier s'était calmé, et les mouettes recommençaient à se poser à côté de lui, piaillant en le regardant d'un air interrogateur. Il caressa le crâne de l'une d'entre elles, puis leva les yeux: la terre était en vue. D'après les cartes, l'île qu'ils allaient aborder se nommait Araki Island, et était réputé pour son ambiance qui dépotait: les habitants portaient tous des chapeaux, étaient pour la plupart garçons de vaches ou "shérif" (quoi que ce soit comme métier) et l'atmosphère était souvent souillée par le sang des duels au pistolet et la poussière. Un climat chaud et sec avait posé sa chape céleste sur l'île et ne semblait pas vouloir en bouger.

Notre guerrier clama d'une voix forte "Terre en vue", et tout le monde sur le pont commença à s'agiter: Yasuho émergeant de la cabine du Cahir, son carnet de croquis en main, Ace s'excitant et sautant partout comme une puce, et Ketsueki lui infligeant une mornifle histoire de le calmer. De sa tour d'ivoire, Gouki sourit en voyant le sabreur s'arrêter immédiatement: ah, il avait bien changé le petit Ace, depuis qu'il avait rejoint les Sons... Le Kyookoo balafré bondit de son perchoir, et atterrit souplement sur le pont du vaisseau, au côté de son jumeau et du débilarbin. Igaku était occupé dans sa cabine, et avait demandé qu'on ne le dérange pas sous peine de mort, tandis que Taisou gardait le navire, c'est donc un quatuor constitué des frères aux Logia, d' Ace et de Yasuho, qui allait explorer cette île. Lorsqu'ils accostèrent au port, le changement fut radical, par rapport à la dernière île qui était plutôt hivernale: les couleurs générales piochaient dans les teintes de marrons, les habitants portaient des jeans avec des chemises fines, souvent à carreaux ou unies, les hautes bottes à éperons étaient couvertes de poussières, et les stetson vissés sur les têtes. Un petit bonhomme moustachu, avec une étoile dorée sur le devant de son couvre-chef, et des bras très larges, plus encore que ceux du Cahir, tatoués de balles, s'approcha du quatuor, leur demandant de décliner leur identité d'une voix forte et avec un accent étrange, se présentant comme le "Marshall Mustache". Pressentant que son jumeau ou Ace allaient se moquer de la taille du bonhomme, notre guerrier s'empressa de les présenter. Il donna des faux noms, même si ça n'était pas forcément utile vu qu'ils avaient juste un peu des avis de recherche avec leur photo en grand, mais ça sembla marcher puisque le petit homme acquiesça et partit en sifflotant, les mains engoncées dans les poches de son jean, ses jambes miniatures par rapport au reste s'agitant dans un dandinement comique.

Immédiatement, sur ordre du Capitaine, le quatuor s'avança vers un bar, qu'ils appelaient "Saloon" ici. Dans la salle commune, la plupart des gens jouaient au poker, ou sifflaient des choppes de bières en fumant cigarettes et cigares. Sur un panneau Wanted, sa photo attira l’œil de notre héros, et il soupira: bien évidemment, il ne portait qu'un débardeur noir et n'avait rien pour cacher son visage ou ses tatouages: enfin, heureusement, la photo datait et il avait encore les cheveux courts, même s'il doutait que sa cicatrice ou ses yeux rouges soient très communs. Nos héros s'installèrent à une table, la petite Hirose s'empressant de se coller à Gouki, sa rose chevelure se frottant à la large épaule du Sanglier, et un barman tout de blanc vêtu à l'exception du tablier sombre qui ployait sous sa bedaine, leur demanda c'qu'ils commandaient, ces seigneurs. Ace et Ketsueki se sentaient chauds pour du rhum, tandis que notre héros demanda un jus d'orange frais, et Yasuho un milkshake fraise "avec deux pailles". Le maître du Magu Magu soupira en voyant l'étincelle dans son regard: à coup sûr elle voulait partager avec lui en amoureux, et il refuserait, et elle essayerait de lui faire boire quand même, et ça serait gênant, et le débilarbin se moquerait, et il y aurait mornifle puis bagarre générale.... Mais, alors que le barman s'éloignait pour préparer leurs boissons, un grand type s'approcha. Il avait de longs cheveux bruns pâles, un chapeau sur la tête où étaient vissées des espèces de trucs ressemblant à des lunettes, et surtout, surtout, des dents en or où on pouvait très nettement lire "Go! Go! Zeppeli!"... Avant même que quelqu'un ait pu dire quoi que ce soit, il prit la parole d'un ton qui déplaisait un peu à notre héros, mais moins que le contenu de ses paroles:


- Hey, Sons of Cortes, parce que si vous pensiez tromper quelqu'un alors que vos têtes sont affichées sur l'mur, c'est raté les gonzes, ça vous dit d'donner un coup de main à un brave gars? J'suis ce brave gars, y'a du fric à s'faire et j'vous balancerais pas... Alors, Ketsueki, ça t'tente? 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ace Lagan
Grand criminel
Grand criminel
avatar
Messages : 85
Points d'activités : 639
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Localisation : Dans ton _ _ _

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 692
Points de popula' [PP] : 670
Divers:
MessageSujet: Re: Steel Ball Run Dim 16 Juin - 21:36



Sons Of Cortes adventure !
«  H.E.L.P ?!»

Le temps s'écoulait. Voilà bien une année qui c'est écoulé depuis qu'on a commencé à se faire connaitre, même un peu plus. Dire qu'au tout début, j'étais qu'un simple garçon de rue se trimbalant avec une baltringue de frérot, alors que maintenant, je fait partit d'un des équipages les plus badass des mers. Du moins, je le pensais, mais je ne le disais pas à voix haute. Dans le passé, je n'aurais pas hésité, mais désormais, j'avais quelque peu changé je l'admet. J'étais devenu moinss volcanique, sans devenir un putain de bisounours pour autant. Loin de là même, ce jour n'est pas prêt d'arriver. Certes j'étais plus calme, mais quand vient l'heure de la bataille, soyez sûr que je suis toujours un diable. Désormais, on était sur le fameux Grand Line et on traçais dessus comme un couteau aiguisé fandant une motte de beurre. Haha, personne ne peux nous stopper maintenant, pas même les younkou, j'en étais persuadé. Ketsueki et Gouki étaient devenu plus que puissant. Tout comme moi quoi... Enfin bref, on est un équipage pas fait de lopettes...

Pour l'heure, nous voyagions sur les mers de Grand Line à la recherche d'action. À mes yeux, il me fallait de l'action. Faire parler de nous pour " rester au top " comme je dit souvent. Non pas que je craint que certain(e)s nous fassent de l'ombre, loin de là, mais il serait dommage de passer à la trappe parce qu'on s'entraine non ? Il faut au contraire taper le poing sur la table et gueuler haut et fort qu'on est toujours là, à attendre de vrais adversaires. D'ailleurs, en parlant d'adversaire, il m'arrive de repenser à ces deux dernier adversaires que j'ai affrontés. Un mec piaf légendaire et un ex sabreur ayant brisé son épée. Que ça avait été marrant de briser sa lame. J'en jouisssais rien qu'en y pensant.
" Terre en vue !!! "
Ah ? Race de phacochère vient de parler ? Youpi, voilà donc que je me met à gueuler comme un putois. Malheureusement, le capitaine me calme bien vite me rappelant à l'ordre et j'exécute l'ordre. Pas le droit d'élever la voix à plus de x décibels. Pourquoi ? Risquais-je de réveiller le putain de toubib ? Ou le sale roux ? Bah, quoi qu'il en soit, je m'en foutais, mais pour faire plaisir au boss, je me taisais. Prenant mon épée, j'étais fier de sa petite amélioration. En effet, j'avais traficoté le manche le découpant pour par la suite mettre une mini mécanisme pour «  recoller  » le manche QUE en cas de besoin. Comme un petit clips utile. Ainsi, la lame était moins lourde et plus discrète bien qu'il faut vraiment être aveugle pour pas la voir accrochée dans mon dos.

L'île sur laquelle nous accostions était... Je ne m'en souviens plus à vrai dire et je m'en fou. À peine débarqué, voilà qu'un mec se pointe déclinant un nom de merde à vrai dire. J'allais l'ouvrir et Ketsueki aussi, mais voilà que phacochère l'ouvrit avant nous pour calmer le tout et faire partir le monsieur en la jouant réglo. Pfff, ça m'énervais mais encore pour cette fois je n'allais rien dire. Direction, là où ils allaient. Étant en mode grosse flemme, je me laissais aller priant qu'il y ait une bagarre sous peu. Une fois dans le saloon, j'admirais nos bouilles accrochées à un mur puis je vins tilter un truc.
«  …. 'Tain, j'ai de la merde dans les yeux ou bien... Il y a un mec qui a 5 Millions de plus que toi capt'ain ? »
Haha la bonne blague. Doublement drôle quand on voit qui c'est. Une ancienne connaissance. Un blaireau qui ne sait même pas dire au revoir... J'étais à la fois mort de rire, mais aussi choqué par la découverte bien que cela faisait un petit temps que les affiches étaient inchangées. Visiblement, certains font des tas de petites conneries pour grappiller des Berry sur leur prime, plutôt que de faire une seule grosse pour empocher un max. Chacun sa méthode.
Revenant à l'instant présent, je vins à voir un mec qui commençait à la jouer yéyé... Avant que le capitaine réponde à la question qui lui était posée, je vins à sourire sortant discrètement le petit bout de manche de mon épée prêt à le relier pour empoigner fièrement ma lame.
«  … Gouki... Dit moi que j'ai le droit.... Ketsu... Dit moi que j'ai ce droit... »
Le droit de le couper en deux voyons. Après tout, il nous jurait de la fermer si on l'aidait, mais de notre côté, on pouvait le faire taire direct non ? Moi j'avais de quoi le faire taire en tout cas...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 24

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: Re: Steel Ball Run Lun 17 Juin - 13:36

On en avait terminé avec les mers bleus et ça depuis longtemps... Maintenant, nous volions et c'était pratiquement le cas, notre navire ayant ce genre de faculté, sur la route de tout les périls ! Qui n'était pas bien périlleuse ! Mais il faut dire que je pense que nous avons péché par excès de zèle ! On s'est trop préparé et les aventures qui s'offraient à nous sur cette mer n'était pas vraiment à la hauteur ! Rien ne pouvais arrêter le fameux et le fier conquistador ! Et rien ne pouvais arrêter l'équipage que j'avais réunie... Il était loin le temps où voguer sur les mers n'était qu'un lointain rêve que je ne pourrais sûrement jamais réalisé ! Jamais je n'étais aussi près de mon but et à la fois aussi loin... Je me demande si les nouvelles de mes aventures sont parvenus jusqu'au profondeur de la prison de South blue... Je me demande ce que les gars en pensent !

Enfin, j'espère qu'on trouvera quelque chose à faire, voilà trop longtemps que nous sommes en mer ! Je commence à m’ennuyer il faut le dire... Gouki était à la vigie entrain de méditer sûrement, il passe son temps à ce genre de truc... Ace était en train de faire dieu sait quoi et je préfère ne pas le savoir. Igaku devait disséquer des trucs qu'il avait remonter en douce sur le navire car il n'avait pas quitté son « laboratoire » depuis un moment, Taisou lui, semblait bien s'intégrer avec le reste de l'équipage, les fiers îliens que nous avons embarqué remplissait leur rôle pour faire fonctionner le navire et la petite donzelle au cheveux roses était attachante. A vrai dire, ça serait marrant de voir Gouki sauter le pas, surtout qu'elle demande pas mieux, c'était un peu comme une petite sœur pour moi, c'était marrant !

Appuyé sur le bastingage, à regardé dans le vide, on pouvait voir un banc de poisson-chauve-souris au loin ! Il y avait des centaines de milliers de créature, qui n'avait rien à voir les unes avec les autres dans cette mer, c'était encore plus spectaculaire que sur les deux mers bleus que nous avons traversé et que dire du nouveau monde alors, où tout reste à découvrir... Oui, c'est ça l'objectif final, la route de tout les périls n'est qu'une étape que nous allons rapidement traverser... Je me demande combien de chemin il nous reste à faire jusqu'à Shabondy... J'avais étudié un peu la géographie du monde et c'était la dernière île avant le nouveau monde et l'île des hommes poissons ! Escale obligatoire, je veux me taper une sirène !

Enfin, Gouki avait troublé mes fantasmes en s'écriant qu'une terre était en vue. Ce qui avait eu un effet électrique sur Ace, il ne se sentait plus pisser ! Ainsi, une bonne mornifle dans les dents l'a remis dans le droit chemin ! Mon frère semblait savoir des trucs sur cette île, pas moi et j'en avais rien à foutre ! J'ai vraiment la tronche d'un mec qui a un putain de plan ? Ainsi, nous avons débarqué à quatre ! Pas le quatuor habituel non, enfin, le seul élément nouveau c'était la futur femme de Gouki qui s'était invité, remplaçant Igaku pour cette aventure et Taisou restant avec Sakazuki et le reste de l'équipage sur le navire, pour le garder ! Ainsi, nous avons était accueilli par un étrange moustachu ! Voilà une île qui s'annonce d'être marrante ! Et comme toujours, nous avons foncé droit vers la première taverne, même si ça s'appelle « saloon » ici, c'était marqué un gros sur la devanture !

Dans le font de la salle, on pouvait voir un panneau des primes avec notre tête en gros ! Il faut dire que notre prime n'avait pas beaucoup bougé depuis lors, certains de nos méfaits étant passé sous silence ! Et on a était relativement calme pendant cette année là. Ace fanfaronné comme quoi balais brosse avait une plus grosse prime que la mienne ! J'ai alors hoché les épaules sans grand intérêt, des gens avec une prime plus élevé que la mienne, il y en a des dizaines, il y en a bien trop et une grande partie que je pourrais battre pour le moment ! Gouki lui semblait gêner, tant par les tentatives de rapprochement de la sœur rose que par voir sa tête affiché au grand jour ! Ainsi, un étrange bonhomme avait fait son apparition, demandant de l'aide qu'il aille se faire foutre ! Je lui ai alors adressé un majeur méprisant et pris la parole :

« - Fait toi plaisir Ace, mais laisse lui des dents, faut qu'on comprenne ce qu'il nous raconte ! »

_____________________________________________________


Merci à James pour l'avatar <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Steel Ball Run Mar 18 Juin - 21:45

Sitôt que le monsieur au grand chapeau avait pris la parole, Ace n'avait pas semblé pouvoir se retenir, et il avait commencé à trépigner sur sa chaise, demandant aux jumeaux Kyookoo l'autorisation pour, d'après ce qu'en avait déduit notre héros, couper en morceaux plus ou moins gros le mystérieux inconnu d' Araki Island. Le capitaine avait donné l'autorisation à Ace, lui demandant juste de laisser en état de communiquer, après avoir bien sûr adressé un doigt d'honneur au nouvel arrivant. Gouki n'avait pas pu retenir un soupir, tandis que Yasuho pouffait: pourquoi est-ce que pour une fois ils ne pouvaient pas écouter ce que les gens avaient à dire? Certes, ils étaient des pirates et avaient une réputation à tenir, mais aider son prochain c'est bien aussi. Mais bon, alors qu' Ace avait à peine eu le temps de se lever, l'homme au chapeau ouvrit deux holsters à sa ceinture, et sortit deux revolvers, qu'il pointa vers la tête de l'homme-explosif, conseillant d'un ton confiant au larbin de pas faire le mariole, parce qu'il avait des balles en granit marin et pouvait lui faire sauter la tête avant qu'il dégaine l'épée qui servait à compenser son membre rachitique. Cette fois, il s'était attiré les foudres du Cahir, et ce dernier se leva d'un coup, balançant un violent crochet au type, le jetant à terre et récupérant au passage ses deux armes, qu'il fit fondre en changeant sa main en magma. Aussitôt, les gens dans la salle s'agitèrent: le barman rangea les bouteilles et appela sa femme pour protéger le miroir, des types jouant au poker commencèrent à se foutre sur la gueule, et bientôt une bagarre générale éclata, évitant toutefois soigneusement les primés. A un moment, Yasuho faillit recevoir une mandale, mais une balle du type au chapeau, se relevant de la mornifle du sanglier, dans la main de l'agresseur la sauva.

L'inconnu épousseta son chapeau ainsi que son haut, puis dit d'un ton penaud qu'il était désolé et que les choses avaient bien mal commencées. Il s'inclina devant Ketsueki, devant Gouki, devant Yasuho, hésita devant Ace, mais s'inclina quand même après un instant. Notre pirate, les bras croisés, le considérait d'un air mauvais: ce type avait intérêt à avoir une histoire intéressante, ou il recevrait plus qu'un crochet, pour avoir menacé la vie d'un membre de l'équipage. Il annonça deux noms, Jakobs et Zeppeli, et aussitôt la bagarre cessa. Les moins abîmés ramassèrent les K.O et vidèrent rapidement le bar. Après à peine deux minutes, on aurait pu entendre les mouches voler, et les seuls encore présents dans le saloon n'étaient autre que les Sons et le mystérieux inconnu... qui était sans doute lié aux Zeppeli, vu ses dents en or. Il se racla la gorge, puis commença à conter une histoire: depuis des temps immémoriaux vivaient sur Araki Island deux clans, les Jakobs et les Zeppeli. Si Zeppeli semblait familier à nos héros, c'était normal puisqu'il avait un neveu pirate, qui se faisait remarquer sur le Nouveau Monde, alors qu'il était bien plus plumeau que les frères Kyookoo, c'était le monde à l'envers, mais bref, il digressait. Depuis des siècles, les Jakobs et les Zeppeli se foutaient sur la gueule pour tout et rien, c'est d'ailleurs ce qui avait poussé sa sœur à migrer sur South Blue, et à se marier à un type de là-bas, donnant naissance à son neveu pirate, qui s'appelait quand même Zeppeli parce que sa frangine était une femme forte, mais il digressait encore, s'excusa et reprit le fil de son histoire: le litige était parti d'une course de chevaux, dont on n'avait jamais su dire si c'était William Anthonio Zeppeli ou Marcus Jakobs qui avait gagné.

Mais aujourd'hui, clama-t-il, il allait mettre fin à ses conneries et effacer les Jakobs! Et il avait besoin des Sons! En échange, il leur promettait une petite fortune (et il brandit des rubis qui avaient l'air de bonne qualité, d'après ce qu'en connaissait notre guerrier) ainsi que, bien sûr, la fidélité de l'île puisqu'une fois les Jakobs écartés, les Zeppeli pourraient enfin devenir les véritables maires. Histoire de fidéliser le client, il annonça également que les Jakobs étaient des enculés de vendus et balançaient tout à la Marine. Alors que Gouki réfléchissait, se demandant s'il n'y avait pas plutôt une issue pacifique aux problèmes, une escouade de Marines débarqua dans la salle, commandée par un Capitaine, vu les médailles sur ses épaules. Du menu fretin. En voyant les Sons, celui-ci s'exclama que le Jakobs avait raison, et tonna l'ordre d'attaque à ses hommes. Yasuho se cacha derrière le large dos du Cahir, rougissant, et ce dernier rougit aussi en sentant la jeune fille d'un peu trop près. Il l'écarta délicatement, la soulevant d'une main comme une plume, tout en envoyant un coup de poing dans le nez d'un soldat qui s'était approché trop près, s'excusant au passage pour le dérangement. Ensuite, il fit tomber au sol un moussaillon d'une balayette, et le fit s'évanouir en lui envoyant un coup de poing renforcé par son Haki, beaucoup plus puissant que depuis ses débuts il y a un an, qu'il arrêta juste avant son nez, histoire de ne pas le tuer malencontreusement.

Ketsueki s'occupait du Capitaine, et Ace du reste de la soldatesque. Une balle fusa vers la demoiselle aux cheveux roses, et notre héros, fort de ses réflexes et de son habitude de se battre pour protéger et non pour tuer, détendit son bras et coinça la balle entre son index et son pouce gauche, changés en magma. Elle fondit dans un grésillement, et il se chargea d'éliminer le tireur, d'un coup dans le ventre qui le fit tomber à terre, les mains sur son estomac presque creusé par l'attaque, et le sanglier ardent éduqua également son voisin avec une mornifle qui lui fit sauter plusieurs dents. Il reporta ensuite son attention sur le Zeppeli, qui admirait le combat, grimaçant parfois en voyant certains coups d' Ace, et applaudissant en souriant comme un enfant les belles actions. Esquivant Yasuho qui avait tenté de se jeter sur lui d'un simple pas de côté, le second des Sons of Cortes demanda son nom au Zeppeli. Celui-ci ricana et, la bataille terminée, dit simplement:


- On m'appelle Gyro Zeppeli, les potos. Alors, vous avez r'considéré mon offre? 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ace Lagan
Grand criminel
Grand criminel
avatar
Messages : 85
Points d'activités : 639
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Localisation : Dans ton _ _ _

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 692
Points de popula' [PP] : 670
Divers:
MessageSujet: Re: Steel Ball Run Mer 19 Juin - 13:47



Sons Of Cortes adventure !
«  H.E.L.P ?!»

La situation dans ce saloon était très amusante mes yeux. Alors qu'on avait débarqué ici sans arrières pensées, sans se la jouer incognito ou autre, voilà qu'un mec habillé à la cow-boy venait nous accoster pour la jouer parrain " j'ai une proposition à vous faire ". Pensait-il vraiment pouvoir nous avoir comme ça ? Croyait-il qu'on allait se pisser dessus car il allait nous balancer ? Non mais merde quoi... Moi je suis une putain de bombe, Gouki le putain de magma et Ketsu the-motherfucking foudre. Pourquoi ce genre de mec pensait-il être capable de dompter l'indomptable ? Il avait un niveau de force hors du commun ? Il pouvait nous mettre K.O d'un coup ? Nous sommes les trois représentants des Sons Of Cortes, pas trois guss qui viennent du premier blue du coin. Les blues sont devenus un lieu où on est craint. Un bac à sable pour nous. Alors c'est pas un garde vache qui allait nous faire peur non mais oh. Mon sourire se voit décuplé au point de devenir limite psychotique. Pourquoi ? Et bien, Ketsu avec son geste de main m'avait donné le feu vert pour faire ce que je voulais. C'est-à-dire, pouvoir couper ce mec en deux. Bon, j'admet que ça allait être dur, car couper un mec en deux et le laisser apte à parler, ce sont deux choses qui ne vont pas ensemble. Je me contenterai donc de lui couper un bras.
Alors que discrètement je commençais à accrocher le manche à ma lame pour la brandir, voilà que le cow-boy commençait à 's'échauffer me menaçant avec une arme en précisant que les balles étaient en granit marin. Hm ? Cela se voit qu'il ne me connait pas. Si le capitaine n'était pas là avec on frère, j'aurais pas hésité à vouloir tenter le coup même si je m'en prenais une en pleine tête... Tête brûlée par pour rien.

Bref, l'ambiance chauffait et voilà que le moins attendu du trio se mis à bouger. Gros cochon ardent vint à me protéger en foutant une mandale au mec qui faisait le chaud lapin. Haha, s'était poilant comme coup. Voilà que suite à ça, les gens se mettant à nous imiter. Il ne manquait plus qu'un air de piano joyeux et on avait une bonne ambiance dans ce bar. Malheureusement, tout fut coupé quand le mec se mis à parler d'un groupe ou plutôt d'un nom de deux groupes. Zepelli et machin-chouette.. Trop compliqué pour mon cerveau.
Je ne pris pas la peine d'écouter son baratin. Les histoires de familles j'en ais eu, je sais ce que c'est. Mais là, je m'en foutais royalement. Au fond, tant que je pouvais mettre des mornifles à des mecs tout irait bien à mes yeux. Mais là, j'attendais que ça dérape encore une fois. Histoire de pouvoir dépoussiérer ma belle lame et la nettoyer dans le sang de deux trois victimes. Et finalement, cela arriva. Heureux comme jamais, content que le toubib ou le sale roux ne soient pas là, je vins donc à dégainer ma belle Kubikiribôchô pour alors donner quelques coups dans le vent. Reprenant quelques marques avec, je m'occupais de quelques tapettes. Certains tentant de frapper bas et d'autre en haut, je vins simplement à faire tournoyer ma lame pour littéralement couper bien des gens. Pas gravement, mais la coupure allait les laisser tranquille un petit temps. Seul un seul mec arriva à me donner un coup avec une bouteille. En pleine gueule, voilà que je regardais dans une vitre un peu de sang colorer ma chevelure bleutée. Grimaçant, je vins à le choper par le col pour alors lui envoyer un coup explosif dans le bide et le coller à un mur.

- On m'appelle Gyro Zeppeli, les potos. Alors, vous avez r'considéré mon offre? 

D'un coup, je vins à planter mon épée dans le mur où le mec était collé. Ainsi, le coup de ma victime se trouvait pile au niveau du demi arc de cercle de mon épée. Celle-ci enfoncé dans le mur, il avait son coup intact, mais il était complétement immobilisé. S'il s'amusait à gigoter la tête, il se saignerait automatiquement et si j'appuyais, je lui tranchais la gorge aussi. Un otage ? Même pas, je voulais juste m'amuser avec ma dernière cible. Remarquant que mes supérieurs avaient visiblement finit, je vins à appuyer ma jambe contre la lame prêt appuyer l'air sadique et joyeusement amusé par tout ça.

«  Moi perso je m'en fou... Par contre, j'ai une question... Ketsu... Je peux appuyer ou pas ? Zeppy... Dit moi, ça te fait pas chier si je le bute ? Ah... C'est pas un de tes gars peut-être ? .. Rho puis merde on s'en fou... »

En réalité, taper était la seule chose qui comptait aujourd'hui. Pour une fois qu'on avait mis pied à terre pour être en situation réelle et non juste s'entraîner entre nous. J'avais bien le droit de me permettre un tout petit écart non ?

«  Kekette ? Goukiche ? Zeppy ? Je peux ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Steel Ball Run

Revenir en haut Aller en bas

Steel Ball Run

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Grand Line :: Les autres île de Grandline-