AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

[FB] This is not good, because it’s bad…. Very bad!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Eden Gaki
Agent de liaison
Agent de liaison
avatar
Messages : 25
Points d'activités : 161

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 182
Points de popula' [PP] : 222
Divers:
MessageSujet: [FB] This is not good, because it’s bad…. Very bad! Sam 6 Juil - 2:00


 ◊◊◊ J'suis pas bourré!◊◊◊    








Il y a parfois des choses que l’homme, aussi éduqué soit-il, tient à tout prix à conserver. Satisfaire une perpétuelle source de satisfaction n’est-elle pas nécessaire à celui qui contemple les étoiles en rêvant de briller autant que celles-ci ? Ces astres merveilleux qui ne cessent de briller pour le plus grand bonheur des passants, n’y-a-t-il à la fois rien de plus simple, mais aussi de plus beau que deux vieux potes entrain de contempler les étoiles, une bouteille à la main. Alors que la distance qui les séparent de la terre les rend si belle et mystérieuses, ce ne sont après tout que des météorites lambadas, de vulgaires cailloux enflammés en somme.

Le monde est ainsi fait, certain hommes brillent plus que d’autres, grâce à leur notoriété, leur argent, leur talent etc… Mais chaque homme à la base nait comme son prochain, n’est-il pas inutile de glousser lorsque l’un à plus d’argent que l’autre, ou encore de se plaindre du succès de son voisin ? Il appartient à nous seul de changer la donne, de nous permettre d’atteindre les sommets par nos propres moyens, de faire briller notre étoile de quelque façon qu’il soit. Dans ce monde de tumulte incessant, où la survie et la gloire vont de paire, un homme avait perdu un titre auquel il tenait particulièrement et il comptait bien le reprendre.


Cet homme était un jeune étalon impétueux, ou du moins c’est ce qu’il prétendait. Rien ni personne ne l’avait jamais vainque sur son terrain de prédilection… Jusqu’à  ce jour maudit où on lui apprit qu’il n’était plus le number one, c’était un mercredi.. Ou peut-être bien un samedi, enfin bref ne nous égarons pas dans des futilisées telles que la date. Il était le champion incontesté par-delà les mers d’East Blue, il brillait tel une étoile, mais semblait avoir perdu de son éclat au fil du temps. Il aurait put faire comme d’autre et accepter, mais non, ce n’est pas une tapette disait-on dans le jargon, c’est un vrai mec ce gars-là !  


L’heure n’était plus aux médisances et autre conneries en ce genre, on avait dit à l’Eden Gaki que son challenger était dans le bar le plus coté de la ville et il comptait bien le provoquer en duel afin de lui montrer qui était le papa ! Il fallait vite en découdre avec cet impertinent pour continuer à monopoliser le sommet. Le rendez-vous avait été donné et la grande fight allait avoir lieu et il comptait bien mettre le daoi !


C’est entouré de deux belles femmes, une à chaque bras que le jeune homme fit irruption dans le bar, il leur avait promis un spectacle grandiose et comptait bien finir la soirée à leurs côtés. Pour cela il lui fallait vaincre, devant une bande d’ivrogne en ébullition, l’affrontement allait avoir lieu ! Le jeune homme avait pris place et attendait son adversaire qui tardait à ce montrer, allait-il abandonner ?


A peine le gamin c’était-il assis qu’un garçon, à la dégaine plus que douteuse prit la parole, avec une excitation qu’il partageait avec tout le publique. Le jeune homme gloussait dans son micro à la manière d’un cheval constipé, quelque chose de très sauvage en somme. Chaque paroles étaient accompagnées d’un mouvement dynamique de la main, tel un président ou encore un dictateur en plein discourt.



« Messieurs, ce soir ce n’est pas un simple Shishter ! Non, non, c’est bien plus que ça ! Nous allons assister au combat du siècle, au summum, que dis-je à l’apogée de cette noble discipline ! Il n’est pas la question d’honneur, ni même d’argent ! Non messieurs, c’est la volonté de vaincre et elle seule qui désignera le vainqueur de cette joute alcoolisée ! Nous avons sur la table dix verts de cinq litres, remplis d’un petit cocktail maison bien alcoolisés, il y aura donc dix tours, chaque tours se décomposera ainsi, j’annoncerais au début de chaque tours un défis, celui-ci devra-t-être réalisé directement après un cul-sec du vert et sans délai. Est déclaré perdant celui qui ne boit pas intégralement son vert, celui qui refuse son défi ou encore celui qui tombe dans un coma éthylique. Si au bout de ces cinq verts aucuns des deux concurrents n’est éliminé, alors il y aura une épreuve d’équilibre lors de laquelle celui qui échouera se verra perdre le match. »


Alors que les deux rangées de verts se trouvaient bien alignées les unes à cotées des autres, l’Eden Gaki patientait serein assis sur sa chaise ; Son concurrent n’était toujours pas venu s’assoir en face de lui. Tout cela s’entait bon la victoire et il le savait….          







Dernière édition par Eden Gaki le Dim 7 Juil - 23:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] This is not good, because it’s bad…. Very bad! Sam 6 Juil - 23:21

[/color]


Pochtron-Land !



Tout est bon dans le piment !


Spoiler:
 


L'histoire que je vais vous raconter, se passe une année avant notre air. À cette époque-là, je n'étais pas encore un grand révolutionnaire, qui aimait combattre les marines. J'étais juste un honnête chasseur de prime, quelque peu voleur, qui aimait balancer les pauvres pirates, qui s'opposaient à moi, en prison. Bien entendu, grâce à ce travail et aux autres que je faisais, tel que cuistot, livreur … Ma richesse était un peu grande et ma renommée n'était que peu représentative de mon esprit fou ! Et oui, pour moi, ce n'étaient pas les grands primés, qui étaient mes cibles, mais bien, les hommes sans grosse, qui traînaient sur les Blues. Mon record de capture, était de 7 millions et 500 mille berrys, certes, c'est relativement gros, mais ce n'est malheureusement pas considérée comme une exploit, digne de ce nom ! Bref, où étais-je ? C'est simple, sur l'une des îles d'East Blue ! Cette mer-là était sûrement celle que je connaissais le mieux, après Grand Line, vu que j'avais passé mon enfance sur l'île de Banaro, connu pour être au centre de Grand Line et pour avoir un relief particulièrement bizarre avec ses gigantesques pitons rocheux ! Bref, depuis que j'avais quitté Grand Line, j'habitais sur East Blue. Alors que je venais d'arriver sur une île du nom de Verro-Land. Elle était particulièrement connue pour le nombre de bar, qui peuplaient ses villes et les prix alléchants qu'il pratiquait sur leurs différentes boissons et spécialités. Une fois que mon bateau fut à quai, je partis pour me chercher quelques divertissements, afin que je ne puisse m'ennuyer aujourd'hui, vu que je ne pouvais strictement rien faire à cette heure-ci ! Après quelques minutes de marche, j'arrivais dans le centre de la ville et là, je vus un bar fort intéressant. Sur l'écriteau, il y avait marqué ceci : Happy Hour de fou ! Petit concours de buverie et de défi à la con ! Intéresse par cela, j'entrais dans le bras en poussant violemment la porte, pour signaler mon entrée ! L'intérieur de ce bar n'avait rien à envier aux autres. Les fenêtres étaient ornées de vitraux, les tables et chaises étaient de simples baril de petit ou gros gabarit. Au milieu de tout ce monde, il y avait un garçon et ce dernier faisait son show, en expliquant les règles de ce tournoi, nous disant au passage, que si on arrivait pas à finir notre cul-sec, on perdait. De plus, si on tombait dans le comas ou qu'on se défilait. Le sort était le même et on était disqualifié. Content de tout ça ! Je ne pouvais m'empêcher de crier cela, tout en levant les deux bras en l'air :

Ce soir … *ciblant le propriétaire du bar avec un bras* c'est lui qui régale ! Et c'est bien moi le champion de la soirée !


Alors que je m'approchais de la table où allait se dérouler le défi, je passais à côté d'un type fortement bizarre. Tout d'abord l'homme avait un teint de peau particulier, vu que ce dernier était gris. De plus, de petites croix ornées de son visage, comme s'il se les était faites pour hornorer un quelconque dieu. Croyant que c'était un prêtre, je lui adressais ces quelques mots :

Désolé mon vieux ! Mais je crois que ça va te changer du vin de ton église !


Vu que la chaise, qu'il y avait en face de lui, était libre, je m'y asseyais. Après avoir attendu quelques minutes que les retardataires arrivent. Le jeune homme, qui semblait animer cette soirée, se remettait à parler, annonçant ainsi le premier défi :

Je vois que tout le monde est motivé ! Je vais vous présenter la première épreuve. Elle a pour nom le courroux des dragons ! Pourquoi ? Tout simplement, car la boisson est une téquila, aromatisé avec quelques bouts de piments rouges. Puis vous allez devoir manger des tapas, aromatisé aux épices drôlement fortes. Ah oui et j'oubliais, vu que sinon, ça serait trop facile, vous n'avez pas le droit à une seule goutte d'eau, sinon, ça gâcherait le plaisir gustatif.


Après avoir parlé, l'homme prenait le premier verre de cinq litres, puis déversait son contenu dans des verres nettement plus petits, qui étaient présents sur le comptoir. Bien entendu, vu que verser un contenu aussi grand, n'est pas facile, de nombreuses gouttes, tombées à côté. Une fois qu'il eut fini ça, en tapant dans ses mains, il demandât à ses serveurs d'apporter les petites brochettes. Une fois que tout le monde fut servi, le défi commençât. Afin de pouvoir tout avaler, vu que ma cagoule ne faisait qu'un avec ma tête, je créais une ouverture au niveau de ma bouche, afin que tout puisse passer. Alors que moi, je décidais de boire tranquillement, mais sûrement mon cul sec. D'autres se défilaient ou recrachaient le liquide ! Bien entendu, vu que le public n'aimait pas ça, on pouvait les entendre chanter ce mot en cœur : ECHAPPE ! ECHAPPE ! Afin, de ressentir plus de gouts de la boisson. Quand j'eus tout son contenu en bouche, je croquais les bouts de piment. Néanmoins, cela fut une grosse erreur que je comis, vu que la chaleur dans ma bouche augmentait d'un seul coup. Voulant m'en débarrasser au plus vite, je l'ingurgitais. Cepandant, cette fois-ci, ce n'était plus ma bouche qui brûlait, mais bien ma gorge. Croyant que les tapas allaient diminuer ce feu ardent, qui était présent dans mes intestins. Je me dépêchais de les engouffrer. Encore une fois, cela fit une erreur. Ces foutus bouts de poulets et volailles, avaient été marinés dans un mélange d'épices et de piment, fortement forts. Ne voulant pas me faire traiter d'échappé. Je prenais mon courage à deux mains et serrais forts mes mains pour essayer d'oublier la douleur. Puis quand j'eus fini tout de manger, j'ouvrais ma bouger, en tirant la langue pour montrer que tout était à présent dans mon gosier et non dans l'assiette ou par terre. Enfin, je finissais ce magnifique défi par cette phrase :

Putain j'ai eu chaud ! Bordel de merde ! Néanmoins, il en faut plus pour battre ! Le grand Fukashi Baka !


Et oui, en effet j'avais bel et bien eu chaud ! Alors qu'en entrant dans ce bar, tout allait bien pour moi ! Maintenant, j'avais la gorge et l'estomac en feu ! En plus, je transpirais à grosse goutte et si je ne portais pas de cagoule, on pourrait voir que ma tête est rouge.


Revenir en haut Aller en bas
Eden Gaki
Agent de liaison
Agent de liaison
avatar
Messages : 25
Points d'activités : 161

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 182
Points de popula' [PP] : 222
Divers:
MessageSujet: Re: [FB] This is not good, because it’s bad…. Very bad! Lun 8 Juil - 0:02


 ◊◊◊ Champipi.. Champi quoi?! ◊◊◊    







L’Eden Gaki à son habitude assez impatient commençait sérieusement à douter de cette compétition, car même s’il ne reconnaissait pas tous les concurrents qui ne cessaient d’affluer autour de lui, il arrivait à mettre des noms sur les visages d’à peu près tous les challengeur et ne voyait pas vraiment qui pourrait réellement lui voler la vedette. Pour pallier à cet état semi léthargique dans lequel il c’était plongé à cause de l’ennui que lui procurait l’attente qui lui paraissait interminable, il c’était perdu dans ses pensées, le regard orienté vers le plafond.


Malgré les nombreux bruit de fonds qui semblaient ne jamais cesser, notamment à cause du discourt interminable de l’abruti de première chargé d’animer cette soirée, rien ne semblait sortir le jeune garçon de ses songes, pas même les deux jeunes femmes qui l’avaient accompagnées dans cet endroit plus que douteux, qui abordaient volontairement des postures  aguicheuses à son égard. Il semblait pour une fois désintéressé par le sexe opposé, car bien trop préoccupé par son jeux débile qui ne servait qu’à gonfler son égaux.


Cette réflexion aurait put se poursuivre encore longtemps, mais forte heureusement pour le jeune homme, une drôle d’énergumène à peine entrée dans le bar, n’hésita pas à ambiancer un peu la salle. En effet celui-ci avait adopté une drôle de posture, les deux bras en l’aire avant de s’écrier à l’attention du patron de ce bar :


« Ce soir … c'est lui qui régale ! Et c'est bien moi le champion de la soirée ! »


La soirée semblait être lancé pour de bon, enfin quelqu’un qui avait une vrai paire de couilles et plutôt deux fois qu’une. En réalisant une telle entrée en matière il avait réussi à s’attirer la sympathie de notre jeune héros, il y avait donc bien quelqu’un qui vaille la peine que l’agent gouvernemental se soit déplacé. Dès lors la soirée allait commencer et il ne s’agissait plus de faire bonne figure, non, il fallait lui la mettre profonde à cet enfoiré de première qui venait de se faire plus remarquer que le jeune gamin d’Eden.


C’est justement sur la chaise qui se tenait en face de notre héros que l’étrange personnage alla s’assoir, laissant au jeune homme le monopole de l’observer pour essayer de détecter ses moindres failles. A première vue l’étranger était vraiment… Comment vous dire ça… Bizzard. En effet en passant outre son long manteau et son chapeau qui provenaient sans doute de la parfaite panoplie du petit violeur, il ne semblait pas posséder de visage humain, on aurait plus dit une sorte de limace humanoïde ou un truc dans le genre.


De surcroit, cet étrange personnage qui avait depuis un peu son regard en direction de l’Eden Gaki, n’hésitât pas une seconde pour essayer de l’impressionner en lui disant : «  Désolé mon vieux ! Mais je crois que ça va te changer du vin de ton église ! ». Qu’y avait-il de rationnel dans cette phrase, comment pouvait-on imaginer une seule seconde qu’un jeune garçon comme l’Eden Gaki pouvait être un prêtre et donc par conséquent faire veux de chasteté ! C’était tout simplement à bannir ! Il méritait une bonne leçon celui-là et il allait la recevoir, mais patience, tout vient à point à qui sait attendre !


Il se contenta de lui adresser un petit sourire méprisant, histoire de bien lui faire comprendre qu’ils ne jouaient pas dans la même catégorie. Suite à cette petite altercation les deux garçons face à face avaient eut le temps de se regarder de haut en bas. Suite à ses quelques minutes plutôt calmes les derniers concurrents avaient enfin regagner leurs places et le grand show pouvait enfin avoir lieu. C’est alors que notre très chère animateur de soirée, ayant repris un peu ses esprits annonça le prochain défis.


« Je vois que tout le monde est motivé ! Je vais vous présenter la première épreuve. Elle a pour nom le courroux des dragons ! Pourquoi ? Tout simplement, car la boisson est une téquila, aromatisé avec quelques bouts de piments rouges. Puis vous allez devoir manger des tapas, aromatisé aux épices drôlement fortes. Ah oui et j'oubliais, vu que sinon, ça serait trop facile, vous n'avez pas le droit à une seule goutte d'eau, sinon, ça gâcherait le plaisir gustatif. »


Alors voilà le premier défis, c’était du lourd, mais pas de quoi faire douter notre jeune warrior, bien déterminé à en mettre plein la vue aux deux potiches qui étaient venu le regarder être couronné champion de la soirée. Alors que le calme était revenu dans le bâtiment, les serveurs qui répartissaient les cinq litres de tequila et qui servaient les tapas étaient accompagné des encouragements de la foule qui attendait impatiemment le début du premier défi.


Puis le top départ fut donné, chacun des concurrents allait à son rythme, chacun avait sa petite technique, mais énormément d’entre eux recrachaient l’infâme mélange, c’était un vrai régal d’assister à ce spectacle ! L’Eden Gaki quand à lui avait décidé d’enquiller ses vers de tequila les uns après les autres puis d’essayer d’estomper les effets du piment grâce aux tapas. C’est donc d’une traite qu’il s’enfila les vers qui avaient réussis à le rendre en quelques secondes seulement dans un état second. Il avait la langue totalement meurtrie par la force dévastatrice des épices ainsi que du piment et que dire de sa gorge et de son estomac qui criaient au secourt !  Il arrivait à peine à empêcher ses yeux de pleurer, mais y était contraint s’il ne voulait pas passer pour une fiote devant ces dames. Alors que l’étrange personnage qui c’était assis en face de lui venait de fausser son état en balançant une vieille réplique plein d’assurance le jeune homme ne put s’empêcher de surenchérir. Il se tourna donc vers le publique s’efforçant de garder sa sérénité avant de lui balancer.


« Alors vous êtes ici pour voir ça ou des véritables défis ?! » Le publique alors galvanisé  repris de plus belle. Alors qu’il retournait à sa place, le challenger posa amicalement sa main sur l’épaule de l’inconnu qui siégeait en face de lui pour lui glisser quelques mot à l’oreille : «  Vois-tu comment je mets la foule dans ma poche, même si je ne suis pas un prêtre je possède un certain talent d’orateur et sache que tu ne gagneras pas ce soir » Puis il retourna s’assoir à sa place.  

     
Il fallut attendre ensuite à bon moment le temps que les concurrents éliminés quittent le bar sous les huées du publique, insatisfait de leur prestations. Puis le patron repris ses droits sur les cris de la foule, il allait annoncer la suite des opérations et tout le monde ici présent avait hâte de savoir en quoi consistait le prochain défi. C’est debout sur le comptoir que le vieil homme annonça avec sa forte voie, le prochain défi :


«  Maintenant que la première vague de loser s’en est allé, voici le prochain défi, il consistera à boire une substance bien à moi, concoctée à base de champignons hallucinogène, il se pourrait bien que certains d’entre vous ne puissent supporter… Comment dire ça…. Les effets plutôt délirant de ce breuvage. Vous devrez tenir durant vingt minutes non-stop, ceux qui abandonneront recevrons l’antidote et pourrons quitter les lieux.  »


Suite à ce discourt pour le moins succin, des serveurs ramenèrent des grands verts avec des pailles, on pouvait voir une fumée bleue s’échappée de ceux-ci ce qui entachait vraiment la détermination des participants et avant même que l’épreuve ne commence, deux compétiteurs avaient déjà quitté la salle. L’Eden Gaki se devait de frapper fort, il saisit son vert avant tout le monde et s’exclama :


« Alors que la seconde épreuve commence bande de tapette !!! »


Des paroles dénuées de toute délicatesse, mais qui avait eut l’effet de redonner au publique la pèche dont il avait besoin pour relancer cette soirée qui venait à peine de commencer. Il avala les litres comme si c’était de l’eau puis jeta son vert au sol. Celui-ci qui était en métal rebondit plusieurs fois avant de rouler par terre quelques mètres plus loin. Soudain les bruits du publique en délire s’estompa pour laisser place à un bourdonnement de plus en plus fort, comme un ultra son, puis le jeune homme perdit l’usage de ses yeux, pendant quelques minutes il ne voyait ni n’entendait plus rien. Ce cycle laissait place à l’angoisse, le jeune homme commençait à douter quant à ses capacités de résister à cette épreuve et alors qu’il avait enfin retrouvé la vue, celui-ci était couvert de sang. Il portait un sac en tissu dégoulinant de sang, curieux de savoir ce qu’il contenait il découvrit avec surprise sa propre tête. Pris par une angoisse sans précèdent le garçon lâcha la tête et commença à céder à la panique, mais avant de passer à l’action une éclaire de lucidité lui traversa l’esprit et l’empêcha d’abandonner. Soudain une sensation désagréable s’empara de son bras, il constata avec stupeur que celui-ci était en train de pourrir sur place, puis peu à peu des asticots se pressaient pour lui dévorer la chaire pourrie. Fort de son envie de vaincre, mais surtout trop fière pour abandonner le jeune homme s’efforçait de rester calme. Puis une voie tremblante s’éleva dans l’obscurité, elle était familière à l’Eden Gaki, ne voulant pas y croire, celui-ci tourna lentement la tête pour voir d’où ou plutôt de qui provenait cette voie. C’est avec stupeur qu’il vit son mentor, ou plutôt son cadavre, marcher vers lui. Cette fois s’en était trop et alors qu’il allait crier à l’abandon, il fut sortit de cet affreux cauchemar par l’un des serveurs qui lui faisait boire l’antidote. Celui-ci lui adressa un sourir amical avnt de lui dire.


« Félicitation monsieur, vous passez à l’étape suivante. »


Bien que comptant de sa réussite in extrémiste, le jeune homme était encore sous le choc de l’illusion dans laquelle il venait d’être plongé. Il regarda autour de lui, il ne restait plus qu’une dizaine de concurrents encore en course pour la victoire.            



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] This is not good, because it’s bad…. Very bad! Lun 8 Juil - 20:12

[/color]


Pochtron-Land !



Il ne manquerait plus qu’une bonne omelette avec tout ça !


Spoiler:
 


Alors que je venais de finir cette entrée, que l'on pouvait dire épicée. Le moine, qui était en face de moi, chauffait la salle. Visiblement, j'avais eu raison à son sujet. Cet alcool était un peu trop fort pour lui et il perdait la boule avec ça. Après que ce soit à lui de s'exclamer. Le propriétaire reprit la parole. Disant que lors du prochain défi, nous devrons boire une boisson aux champignons hallucinogènes, avant de tenir 20 minutes, sans que l'on ne meure ou tombe dans le comas. A l'aide de ses serveurs, il nous amenait cette fameuse boisson. Pour l'instant, elle se trouvant au fond d'un verre, mais bientôt, elle sera dispersée dans mon corps, que ce soit au niveau de mon cerveau ou de mes intestins. La première chose que je fis avec ce nouveau verre, ne fut pas de l’avaler. Mais bien de le regarder de plus près. Sa couleur kaki ne donnait pas envie de le boire, néanmoins, si je ne le fais pas, tout le monde allai me traiter d’échappés ! Or, je n’en suis pas un ! Alors, après avoir touillé la mixture. Je l’avalais d’une seule trempe, comme on faisait avec un verre téquila, accompagné d’une feuille de menthe ! Néanmoins, ce n’était pas ce gout-là qui m’attendait. Mais bien celui d’une purée de champignon, guère bonne et anormalement forte. Après quelques minutes, je sentais des picotements dans tout mon corps. Puis j’eus la drôle sensation que mon corps devenait de plus en plus léger. On pouvait vraiment dire que je planais. Néanmoins, au lieu d’aller au nirvana et voir des couleurs étranges. Je faisais plus un bad trip. Alors, que je sentais mon corps se métamorphoser. Les lumières du bar, commençaient à s’assombrir tout doucement, comme s’il y avait une mini-coupure de courant ou qu’un étrange esprit soufflait sur toutes les lames, comme si ces dernières étaient de simples bougies. Une fois, que la salle fut devenue plus lugubre. Quelque chose d’étranges se passaient. Les os des différents hommes de la salle, se séparaient de leur enveloppe charnelle pour former une véritable armada de squelette immortelle ! Quant à ce qu’il restait de leurs corps, ils tombaient par terre, comme s’ils étaient des roues de vélo à plat. Une fois que ce spectacle macabre fut fini. Ils s’avancèrent tous vers ma position, comme des zombies qui voulaient bouffer mon cerveau ! Or je n’avais pas de plante pour défendre (#VivePlantsVsZombie) ! Comment j’allais faire ?!? Allais-je mourir comme un vieux con dans une foutue hallucinations, à cause d’une overdose ! En plus, mon corps était comme paralyser, je ne pouvais plus bouger de mon tabouret, comme clouté à lui et mes pouvoirs ne marchaient pas ! Afin d’augmenter le suspense ! Ces zombies avançaient super lentement. Genre pour moi, une minute était s’était transformée en une heure. En à peu près, quinze longues minutes, ils s’étaient rapprochés de moi, jusqu’à m’entourer. Alors qu’un tentait de se saisir de ma tête pour me mettre un couteau dans la bouche. Je sentais un liquide descendre dans ma gorge. A l’aide de celui-ci, vu que c’était l’antidote, je revenais peu à peu à moi-même et je ressortais de cet horrible cauchemar. Vu que je passais de l’ombre à la lumière. Mes yeux me fit un peu mal quand j’émergeais. Alors que certains étaient en train de vomir sur leur table ou était tombé par terre à moitié mort. Moi, je contentais d’exprimer ma joie au Monde, tout entier, tout en me vantant un peu :

Putain ! Ces illusions ne marchent presque pas avec moi ! Mon cerveau est tellement détraqué qu’il en faut plus pour l’impressionner ! Et crois-moi, le prêtre, même tes tours d’exorciste ne marcheront pas sur moi !


Voili Voilou ! Je venais de parler ! Disant encore une fois, que j’étais plus fou qu’autre chose ! Alors que le reste des serveurs donnait l’antidote à toutes les autres personnes ! Même ceux qui n’avaient pas su résister à l’hallucinogène, et qui avait été mis K.O par ce dernier. Encore, une fois, le propriétaire du bar, prenait place sur son estrade, dans le but de s’exprimer et que tout le monde puisse l’entendre ! Il annonçait un nouveau défi en prononçant ces quelques mots :

Et ben dis donc, il ne reste pas beaucoup de monde ! Le prochain défi s’appelle le Dîner de Jésùs (Note de l’auteur : le vioque prononce ce nom avec l’accent espagnol) ! Non pas le fils de Dieu, mais bien notre fermier ! Pour vous, il a constitué, l’une des bières les plus fortes au Monde ! Comme ce serait trop peu de boire uniquement ça ! Vous ne trouvez pas ? Après avoir bu cet alcool, vous devrez manger un somptueux carré de viande, que vous pourrez bien entendu accompagner de n’importe quelle sauce ! Par contre, vous n’avez pas le droit de boire une seule goutte !


Pendant que le vieil homme parlait. On pouvait sentir l’odeur de la viande grillée, venir nous titiller le nez. Et putain ! Qu’est-ce que c’était bon ! Le chef qui était présent dans la cuisine, n’était pas une merde ! Loin de là ! Je suis sûr qu’il avait même bossé dans un restaurant 5 étoiles, vu comment ça sentait trop bon ! Ce qui était sûr, je ne pouvais pas en faire de même. Vu que moi et la cuisine, ça fait un et demi ! Je suis bon pour gouter les plats, mais pas pour les préparer. En attendant que la viande cuise, les serveurs nous servaient une pinte de bière. Une fois que tout le monde fut servi. Nous devions boire cet alcool ! J’avais entendu des rumeurs sur celui-ci. Selon ces dires, cet alcool raflait les 50 degrés d’alcool (#ViveInternetPourLesInfosInsolites), ainsi il était aussi fort que la vodka. En plus, en boire 50 centilitres d’un seul cul-sec n’était pas chose aisée. Mais bon ! Je n’étais pas un homme, qui se décourageait, devant un quelconque verre d’alcool ! Prenant mon courage à deux mains. Je m’emparais de cette pinte et l’amener jusqu’à ma bouche. Puis, j’avalais le tout ! Cela n’était guère bon ! Tout comme une bière, dite normale, elle était amère et le pourcentage d’alcool, n’arrangeait rien à cela. Cela augmentait même cet aspect-là. Cependant, contrairement aux autres bières de mauvaises factures. La mousse était onctueuse et enlevait totalement cet aspect-là. Une fois, que j’eus fini de boire ce long verre. Vu que ma respiration avait été coupée durant un long moment. Je me ré-oxygénais le petit pois, même si pour manger de la viande, il ne faut pas se servir de son cerveau. Après quelques minutes d’attente. Les magnifiques pièces de viande arrivaient jusqu’à nos assiettes. En tout, chacune devait peser dans les 500 grammes. Vu que ça n’allait pas être facile de tout manger. Je décidais de prendre mon temps, afin que mon estomac ne surcharge pas trop vite. La première chose que je fis, fut de prendre le petit pot de moutarde qu’il y avait sur la table, et de mettre mon couteau dedans. Afin de me servir de cette crème, comme du natellu que l’on étalait sur une tartine. Après avoir fini de mettre de la moutarde sur ma viande. Je coupais cette dernière en une multitude de petits bouts. Puis, comme un gosse de cinq ans. Je mangeais chacun de ces bouts à une vitesse relativement basse. Une fois que j’eus fini, mon ventre me faisait atrocement mal ! Visiblement, j’avais bouffé pour 3 mois ! Content d’en avoir fini avec cette étape, je criais mon soulagement, accomagnée de quelques conneries :

Putain ! Si ça pue ! Ne cherchez pas loin, c’est moi ! Sinon, moi, je suis réussi à finir ! Donc pas besoin d’être gros ou vieux pour autant bouffer !


Cette phrase s’adressait particulièrement au gros, qui se trouvait non loin de moi. Malheureusement pour lui, la viande lui avait fait un mauvais tour, vu qu’à l’inverse de moi, il avait voulu manger dans la précipitation. Et la viande, accompagnée de bière, ça gonfle et ça vous bourre le ventre, au bout d’un moment.  


Revenir en haut Aller en bas
Eden Gaki
Agent de liaison
Agent de liaison
avatar
Messages : 25
Points d'activités : 161

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 182
Points de popula' [PP] : 222
Divers:
MessageSujet: Re: [FB] This is not good, because it’s bad…. Very bad! Ven 19 Juil - 22:12


 ◊◊◊ Sans témoins il n’y a pas de triche… ◊◊◊    







Alors que les épreuves avaient commencées depuis un bon bout de temps, il ne restait que peu de concurrents, bien trop peu au gout du jeune challenger qui sommeillait en l’Eden Gaki, il se voyait déjà gagner le lot du soir et surtout finir la soirée dans les bras des deux magnifique jeune femmes qu’il avait entrainé jusqu’ici juste pour cela. Alors qu’il pensait déjà à cette nuit de folie qu’il passerait avec celles-ci, l’espèce d’idiot qui avait pris place juste en face de lui n’en faisait qu’à ça tete, c’était vraiment un spectacle exaspérant qui avait le dont d’énervé profondément le jeune homme, pas parce qu’il-ce la pétait, mais parce que cet enfoiré croyait qu’Eden était un putain de moine, ce qu’il était très loin de cautionner ! Il comptait bien lui faire payer ça, mais chaque chose en son temps, d’autant plus que le patron était remonté sur l’estrade, ce qui signifiait la suite des hostilités pour chacun des concurrents.



« Et ben dis donc, il ne reste pas beaucoup de monde ! Le prochain défi s’appelle le Dîner de Jésùs (Note de l’auteur : le vioque prononce ce nom avec l’accent espagnol) ! Non pas le fils de Dieu, mais bien notre fermier ! Pour vous, il a constitué, l’une des bières les plus fortes au Monde ! Comme ce serait trop peu de boire uniquement ça ! Vous ne trouvez pas ? Après avoir bu cet alcool, vous devrez manger un somptueux carré de viande, que vous pourrez bien entendu accompagner de n’importe quelle sauce ! Par contre, vous n’avez pas le droit de boire une seule goutte ! »


Quoi ?! On ose appeler ça un défi !! Ils se foutent de ma gueule là ce n’est pas possible ! Pour l’Eden Gaki qui n’était pas sensible aux effets de l’alcool, c’était du gâteau, il allait encore gagner ce concours, il sentait la délicieuse odeur de la victoire se profiler à l’horizon, se délectant de chacune de ces différentes notes, tantôt sucré, puis salé. Cette odeur qui pour le jeune homme annonçait la victoire n’était autre que celle de la viande que chacun des compétiteurs allait ingurgiter avec sans doute beaucoup de plaisir, car depuis qu’il avait fait de cette ile une de ses étapes favorites, il avait souvent eut l’occasion d’entendre parler de la qualité de la viande de ce fermier, mais aussi du prix exorbitant de celle-ci, il faut croire que le dirigeant de ce bar prenait très à cœur cette compétition ! Alors que les serveurs venaient servir tous les concurrents en bière, l’Eden Gaki fixait l’imbécile qui se trouvait en face de lui, il semblait déjà bien entamé par les épreuves passées, mais restait étonnamment, bien que fou, lucide ? A vrai dire deux personnes semblaient cohabiter dans son corps, une première totalement folle et une seconde plus posée est réfléchie, comme si elles se passaient chacune leur tour le relai. Il était désormais l’heure de commencer la quatrième épreuve, tous les ivrognes devaient boire leur bière, puis s’attaquer à la pièce de viande plutôt impressionnante, mais elle tombait bien celle-là ; cela faisait presque une semaine que notre jeune vagabond se nourrissait avec ce qu’il trouvait et croyez-moi ou pas, mais les frigos des femmes à la diète qu’avait côtoyé le jeune homme ne servaient pas vraiment à stocker de quelconques denrées alimentaires, mais plutôt à entreposer des feuilles de salades, légumes et autre merdes qui ne nourriraient même pas un enfant de cinq ans.


Cette grosse pièce de viande tombée donc à pic pour satisfaire l’appétit vorace qui sommeillait en l’Eden Gaki, après avoir descendu le breuvage plutôt amer, qui n’avait donc aucun effet sur lui, le jeune homme se lança dans la découpe de la viande, car en effet même si il mourrait d’envie de se jeter sur l’épais morceau pour n’en faire qu’une seule bouchée, il était contraint de bien se tenir pour éviter de passer pour un gougea devant la gente féminine présente dans la salle. C’est donc avec beaucoup d’assurance qu’il mangea sa viande petit à petit, prenant son temps pour éviter d’être trop ballonné en fin de soirée car il restait encore quelques épreuve avant la fin du concours. Elle était succulente, bien assaisonnée et le cuistot avait su cuir la viande pour la garder bien saignante et tendre, cette épreuve était vraiment un délice !


Quelques minutes plus tard le jeune homme avait triomphé de son morceau de viande, il ne lui restait désormais plus rien dans son assiette et il pouvait se reposer un peu en attendant l’épreuve suivante, mais alors qu’il avait adopté une position bien décontracté, une clope au bec, son vis-à-vis se la ramenait…. Encore ! Malgré tout, la réplique qui avait était lancé en direction d’un autre ivrogne, avait fait l’effet d’une punch-ligne et ça avait bien fait rire l’Eden Gaki qui sentait une certaine sympathie envers cette forte tête qui lui faisait face. L’ambiance bonne enfant habituellement présente dans cette enseigne continuait décidemment alors qu’on approchait de l’épreuve suivante. Alors que les rires et la musique continuait dans le bâtiment, le bon vieux patron de ces lieux, visiblement un peu ivre annonça l’épreuve suivante.



« Messieurs, vous n’êtes désormais plus qu’un poignée de courageux à combattre vaillamment pour la récompenses promise, mais croyez-moi, suite à cette épreuve, vous ne serez vraiment plus beaucoup ! » Il claque des doigts avant d’ingurgité une gorgé de vin rouge et alors qu’il reprenait la parole, des serveurs entrèrent, des sot remplis d’objet et des blouses à la main « Messieurs quelle chance j’ai, vous êtes six et il se trouve que mes six toilettes ont grandement besoin d’un… Comment vous dire ça… Un nettoyage de printemps ! Mais étant un homme plutôt généreux je vous laisse choisir celui que vous nettoierez… Alors pressez-vous, il y en à un ou deux qui sont seulement bouché ! »


Cette annonce avait fait l’effet s’une bombe, cela faisait environs cinq heures que le bar était ouvert et deux heures que les épreuves avaient commencées, et certains ivrognes, malgré l’effet de l’alcool préféraient pisser dehors plutôt que d’aller dans les chiottes de la bâtisse qui avait vraiment mauvaise réputation ! Alors que les plus téméraires se lançaient à l’assaut de cette tâche ménagère, tel des kamikazes, l’Eden Gaki confia sa veste aux deux jeunes femmes avant de se diriger vers le lieu de l’épreuve qui était désert tellement l’odeur y était insoutenable. Cette jugée dégradante par notre jeune héros l’avait forcé à mettre au point une technique très simple, attendre que le premier finisse la besogne, le mettre hors-jeu et se présenter à sa place. Alors que la plupart des concurrent laver leurs toilettes avec peine, une première porte s’ouvrit et avant même que le concurrent n’est le temps de d’appeler un serveur pour qu’il constate et valide le travail de celui-ci, l’Eden Gaki lui essaima un violent coup de poing américain dans le pif ! Le garçon tomba dans les paumes.


Il ne restait plus qu’à l’emmener dans le toilette qui était libre et le tour était joué, il n’avait plus qu’a appeler un serveur pour juger de « son travail » et il en avait terminé avec cette épreuve ! Après une épreuve aussi tordue, il se demandait vraiment qu’elle allait être la suivante ?        




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [FB] This is not good, because it’s bad…. Very bad!

Revenir en haut Aller en bas

[FB] This is not good, because it’s bad…. Very bad!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: East blue :: Autres îles de East Blue-