AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

Les ravages de Lana~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ellana Shiwara
Chef du cp9
Chef du cp9
avatar
Messages : 59
Points d'activités : 628
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (2/4)
Age : 22
Localisation : Sur ton cadavre

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 4001
Points de popula' [PP] : 0
Divers:
MessageSujet: Les ravages de Lana~ Dim 6 Mai - 10:44


Un combat ou l'ennemi est l'autre.
~~ ~~~



« Un jour comme les autres? Ah non... »






Je n’hésitai pas longtemps avant de me jeter dans la bataille. Je ne voyais pas vraiment ce que c'était mais ce que je savais, c'est que ça faisait beaucoup, beaucoup.... très beaucoup de dégâts. En faite, des corps volaient autour d'une masse énorme et informe qui se trouvait au milieu de l'armée des marines. Je courrai, zigzaguant entre les combattants, alliés ou ennemis, je ne faisais pas vraiment attention. Mais plus vite je tuais l'autre, moins il fera de dégâts. Lorsque je fus assez proche de ma cible pour distinguer ce que c'était, je poussais un sifflement de surprise et d'admiration. Se trouvait devant moi un immense dragon fait de flammes jaunes et rouge. Il devait provenir d'un fruit du démon, surement un zoan. Je devinai que ce fruit était l'un des plus puissant Zoan. Effectivement, il ne se contentait pas que de donner des capacités hors normes à son utilisateurs mais aussi un certain contrôle des flammes. Je me rapprochai de la créature mythique. Un cercle s'était formé autour de lui, composé de plusieurs marines tenant en tremblant leur arme devant eux. Ils ne bougeaient, n'osant attaquer le monstre qui les tuait petit à petit. Aucun ne semblait à la hauteur de le battre.

Pour attirer la bête, je poussais un sifflement suraiguë. Comme tous les animaux, il devait posséder des sens plus développés que nous, pauvres humains que nous sommes. Le résultat escompté se produisit, le dragon tourna sa gueule vers moi. Ses yeux flamboyants semblèrent me mettre à nue. Je soutins son regard sans ciller. Ses naseaux laissaient s’échapper une nappe de fumée grisâtre. Son souffle était chaud et avait une odeur de souffre. Il était en train de mesurer ma force. Et je pense qu'il ne me sous estima pas car il se transforma afin de prendre sa forme hybride. Peut être moins brulante, mais bien plus rapide. Effectivement, la forme dragon était très efficace contre un groupe mais eu corps à corps, il était surement plus difficile de bouger une grosse masse. Il semblait plus fragile en hybride, avec la carapace en moins, on apercevait à quoi pouvait ressembler son corps d'origine. Mais je n'y attachais aucune importance et commençai à attaquer.

Sa vitesse était surprenante. Ses ailes lui permettait de se projeter avec un élan hallucinant. Je n'eus que le temps de sortir mon sabre que déjà il était sur moi. Il m'attaquai avec ses griffes et essayait de happer mes membres avec ses crocs. Son corps était plus solide qu'à la normal, je décidai de prendre mes dagues en granit marin. Je fourrai mon katana dans la gueule et plongeais sur le sol en faisant une roulade pour me retrouver dans son dos. Je pris l'un de mes poignards située dans ma botte et visai sa colonne vertébrale. Je rencontrai la paume de sa... main, si on peut appeler ça comme ça. Il avait pivoté sur lui même et avait tendu le bras pour contrer mon attaque. Il me semblai apercevoir l’éclair fugace d’écailles sur sa peau, comme si son corps avait voulu faire une transformation complète. Mais le granit marin était un élément qu'il ne pouvait contrer, que ce soit avec sa peau, ses écailles ou ses griffes. La lame transperça sa main et sa demi-gueule de dragon poussa un rugissement de souffrance et de colère. Mon adversaire sauta en l'air pour atterrir plusieurs mètres en arrière. Lorsqu'il retoucha le sol, il en profita pour happer plusieurs marines avant de reposer son attention sur moi. Il semblait hésiter. Surement entre la transformation complète ou la forme hybride. Mais je ne lui laissai pas plus de réflexion. Je m’emparai d'un poignard normal de la main gauche et l'envoyai sur ma cible.

Ce fut un nuage de feu qui accueillit mon humble poignard. Celui ci retomba mollement au sol, juste devant l’énorme dragon qui avait prit la place du pirate. Ça sentait le roussi pour moi. Non pas que je m'imaginai perdre, mais plutôt qu'il me serai compliqué d'attaquer sans me faire bruler. Je ne réfléchis pas longtemps. Le dragon s'approchait de moi en me fixant droit dans les yeux. Comme s'il avait hâte de ne faire qu'une bouchée de l'insecte que j'étais. J'utilisai le soru. Aléatoirement, je me retrouvai devant, à côté, derriere, dessus, il ne savait plus ou donner de la tête. Lorsque je sentis qu'il ne savait ou j'étais, j'enchainai avec un geppou pour me projeter dans les airs. J'étais sur le côté droit du dragon, lui tournai la tête en arrière, du côté gauche. J’atterris sur son dos, une lame de granit marin dans chaque main que j'enfonçai dans son dos. Les lames étaient petites et ne s'enfonceraient pas suffisamment pour le mettre hors d'état de nuire, Le dragon se mit sur ses deux pattes arrières en poussant de rugissements de souffrance. Il bougeai pour me faire tomber de son dos. Mais je me tenais à mes poignards et ses mouvements ne faisaient qu'agrandir ses blessures. Lorsqu'il se calma, je sortis les poignards des blessures et sautais pas très haut dans les airs. En faisant un salto, j’atterris près du monstres. Ce dernier envoya un volute de feu dans ma direction (se brulant un morceau du côté en même temps). J'avais plongée en avant pour l'éviter, mais l'un de mes pieds fut touché et je ressentis une vive douleur. Je me retrouvai sous son ventre. Comme je l'avais fait dans son dos, j'enfonçai mes poignard dans la chair. Ils y rentrèrent bien plus facilement, le ventre semblait moins solides, les écailles étaient plus clairs et fines. Le monstre repris forme humaine sous la douleur cuisante qui l'encerclait.

Son visage n'était que douleur. Il avait perdu beaucoup de sang et il savait qu'il n'avait plus de chance. Il fit demi tour et s’élança dans la foulée, il y avait une telle mêlée que je ne pourrais le retrouver. Dans l'état ou il était, il n'avait que peu de chance pour qu'il soit capable de se battre à nouveau. Je me détournai de lui, fière d'avoir battu le premier être mystique de ma vie.










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Les ravages de Lana~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: West blue :: Ohara-