AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

Skypiea, le voyage continue...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Gensui Makkura
Amiral en chef
Amiral en chef
avatar
Messages : 143
Points d'activités : 43
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (4/4)
Second Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (2/4)
Age : 104
Localisation : In Your Eyes !

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 1607
Points de popula' [PP] : 1574
Divers:
MessageSujet: Skypiea, le voyage continue... Sam 20 Juil - 14:40








“ Les Îles Célestes ! „




A n g e l _ I s l a n D


Une vraie folie cette montée en flèche dans les cieux. Voilà pourquoi est ce que Makkura ne voulait pas emprunter cette voie suicidaire. Et dire que cet écervelé de Tsume voulait se la jouer tête brûlée, non seulement un navire de guerre venait d’être réduit en miette mais en plus de cela Makkura avait perdu énormément de soldat de la marine et chacun de ces soldats avaient une famille et des enfants, chose auquel le vice-amiral Tsume ne réfléchissait pas. Et oui pour rendre la justice il fallait être humain et non égoïste. Pour l’amiral en chef le fait de ne pas avoir pu atteindre High West était déjà un véritable échec. Enfin, la mission venait à peine de commencer et l’immense jet d’eau venait d’arriver à son terme en ayant fait une percée dans ce qui semblait être une couche très épaisse de nuage. Le navire de guerre venait de traverser lui aussi cette couche de nuage en un fracas assourdissant. Jusqu’ici pour le moment Helyo et Makkura avaient pu maintenir tout deux leur dôme mais la précision était trop grande et trop intense.




Fort heureusement cette montée fulgurante venait de se terminer. A ce moment là l’équipage se trouvait à plus de dix mille mètres de hauteurs dans les cieux. Le navire flottait légèrement dans le ciel, plus proche du soleil comme jamais il ne l’avait été pour finalement retomber lourdement à la renverse. Makkura finit par passer par-dessus bord puisque le navire s’était complètement renversé. Il avait immédiatement généré de la glace pour se créer un gigantesque toboggan de glace et glisser dessus afin de ne pas faire une chute trop importante. L’amiral en chef ne s’inquiétait pas pour le reste de son équipe puisque Helyo pouvait se mouvoir avec son sable en flottant par le biais des airs et Sting pouvait se transformer sous sa forme de phénix pour rattraper Eden Gaki et le déposer au sol en empruntant la voie des airs. Concernant le reste de l’équipage, tous les soldats sans exception venait de mourir en un instant en tombant à la renverse. Makkura n’avait strictement rien pu faire, il n’était pas Dieu et il ne pouvait pas être partout en même temps.




Le navire lui aussi continuait de chuter en direction d’un amas de nuage, la même direction prise par les quatre membres de l’équipe d’intervention. Un véritable cauchemar, l’amiral en chef continuait de glisser sur son toboggan de glace pour finalement atterrir sur un tas de nuage. Il avait même rebondit sur cette couche épaisse. C’était incroyable de voir une chose pareille, des nuages qui étaient solide et sur lesquels on pouvait librement rebondir, la chute avait été finalement douce. Il s’agissait en faite des   ilonimbus, étaient en faite des nuages sur lesquelles on pouvait marcher. Ces nuages étaient moelleux, doux et chaud, inutile donc de dire que de s’y prélasser s’avérait être très agréable. Cependant ce petit moment de détente serait très vite mit à mal. Le navire venait pile de tomber tout droit vers l’endroit ou Makkura venait justement d’atterrir délicieusement. Ce fut dans un vacarme énorme que le navire se brisa en mille morceaux sur la totalité du corps de Makkura qui explosa en un millier de plusieurs particules de fine couche de glace qui s’étaient éparpillés un peu partout.






Après que le navire se soit totalement détruit sur le corps de glace de Makkura, celui-ci s’était reconstitué petit à petit grâce aux capacités de son logia. Heureusement sinon il serait mort sur le coup. Remit sur pied et une fois debout son regard se dirigeait directement en face. Un paysage angélique et paradisiaque se dérobait sous ses yeux. Il n’avait jamais vu quelque chose d’aussi beau et d’aussi blanc. Une pureté digne des cieux, les rayons du soleil venait éclaircir encore plus cette blancheur. Les membres de l’équipe d’intervention spéciale ne le savaient pas encore mais ils étaient tombés devant Angel Island. Il s’agissait de l'endroit ou vivaient les Anges. Cet endroit n'était composé que de nuages sur lesquels ont y avait battit des demeures. Ceux qui étaient en charge de la sécurité de ce lieu n’étaient autre qu’une police locale répondant au nom de : « Bérets Blancs ». Et actuellement les quatre hommes se trouvaient sur la plage, « Angel Beach » (la plage des anges). La vue faisait rêver et Makkura resté contemplatif et pensif, se demandant jusqu’ou irait cette mission.






Presque hypnotiquement, l’amiral en chef se mit à marcher sur ces doux nuages pour se rendre en direction de cette immense demeure qui semblait se surplomber sur plusieurs mètres de hauteurs. Sa marche était quelque hésitante, il n’avait jamais mit les pieds sur les îles célestes, c’était une première et il ne savait pas quel genre de danger pouvait exister dans ces lieux. Makkura tournait la tête vers l’arrière pour voir si Helyo, Sting et Eden s’en était sortit. Mais pour le moment il ne voyait rien. Les décombres du navire dissimulaient une bonne partie de la zone. Makkura continuait donc de marcher jusqu’à ce qu’il puisse apercevoir quelque chose au loin. Des  silhouettes approchaient de manière étrange. En effet toute une troupe d’hommes rampaient sur le sol à la manière des militaires. Ils étaient ridicule puisqu’ils étaient parfaitement visible alors qu’ils cherchaient sûrement à être discret et à se la jouer professionnel. Une fois qu’ils étaient assez proches de Makkura, ceux-ci s’étaient levés en un instant pour faire un salut étrange. L’un d’eux qui semblaient être le chef s’écria alors de vive voix :



« Brigade des Bérets Blancs aux services de l’ordre public ! Vous venez d’enfreindre la loi  en commettant un crime de 10ème rang : la dégradation de biens et matériels appartenant a Skypiea. Le crash de votre navire à foutu une belle pagaille. Veuillez nous suivre sans résister ! »



Makkura fronça des sourcils, il ne savait pas trop comment réagir sur le coup. Il trouvait ces hommes  en bérets blanc tellement ridicule qu’il savait qu’il pouvait en finir maintenant avec eux. Mais inutile de plonger dans une violence inutile, il fallait rester calme et en apprendre plus sur ce nouvel environnement. Puis il semblait que ces hommes du Bérets Blancs rendaient la justice à leur manière. Makkura s’aperçut enfin que ses hommes avaient finit par sortir des décombres du navire. Il attendait que ceux-ci viennent jusqu’à lui pour donner de nouveaux ordres au vu de cette situation insolite. Ce n’était pas tous les jours qu’on pouvait voir des hommes de la marine arrêté par une autre autorité. Makkura allait tout de même faire preuve de sagesse et d’humilité en ne répondant pas de manière agressif, il allait tout simplement suivre la conduite dictée par cette autorité céleste. Il allait également en profiter pour glaner des informations ici et là en posant quelques questions. Notamment savoir comment fonctionne le code de conduite sur les îles célestes et aussi et surtout savoir comment se rendre à Wonderful Island.


**** Il va falloir d’abord étudier la configuration de la zone, je ne peux pas me permettre d’agir sans connaître un minimum de chose sur cet endroit… ****



« Helyo, Sting, Eden...Nous allons coopérer et suivre ces hommes. Ne faite pas quelque chose qui pourrait nous nuire. »


Ordonnait-il d'un air très sérieux. Tel était la décision de Makkura, les marines feraient mine d’être soumis à ces hommes afin d’en apprendre plus. Immédiatement le groupe s’était mit à encadrer les quatre marines pour les escorter jusqu’au cœur d’Angel Island. Makkura restait tout de même sur ses gardes au cas où il devait agir autrement et il n’hésiterait pas à prendre des décisions si la situation devenait inconfortable et périlleuse mais pour le moment tout se passait assez bien. L’amiral en chef en profitait même pour scruter chaque recoin qui embellissait ce paysage paradisiaque. Pour la première fois l’un de ses rêves d’enfant se réalisé enfin : voyager jusqu’aux îles célestes. Et même si le moyen d’y parvenir avait été chaotique et dangereux, il ne regrettait finalement pas le déplacement. Le groupe s’enfonçant de plus en plus au cœur de la ville et on pouvait commencer à apercevoir énormément d’habitant qui dévisageait curieusement les membres de la marine du fait qu’ils n’avaient pas des paires d’ailes comme tout le monde ici.















Codage fait par Byby. Ne pas recopier. Merci !

_____________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.op-history.net/
Messages : 50
Points d'activités : 377
Age : 24
Localisation : Grand Line : Skypiéa

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 289
Points de popula' [PP] : 262
Divers:
MessageSujet: Re: Skypiea, le voyage continue... Sam 20 Juil - 21:10





L'ascension fulgurante venait de cesser. Pendant l'espace d'une seconde, j'eu l’impression que le bateau flottait dans les aires. Nous survolions alors une immense mer de nuage blanc, le spectacle était magnifique... Mais de tés courte duré. En effet nous entamions à présent une chute de plusieurs dizaines de mètre. Je voyait les hommes de l'équipage qui avaient réussi à survivre passer par dessus bord les uns après les autres. J'aperçut alors Gaki, l'agent du gouvernement qui tombait juste devant moi. Agissant par pur réflexe, je créa une immense main de sable qui vint amortir la chute de mon camarade. J'atterie non loin de la, les pouvoirs de mon Logia m'ayant préservé de la mort.
J'avais aperçut le phœnix tombé, mais je n'avais aucune idée de si il avait put s'en sortir, en tout cas il était hors de vue à présent, comme quasiment tout l'équipage. Il restait seulement quelques cadavres de marines écrasés par les restes du bateau partit en miettes. Je tendis la main à Gaki afin de l'aider à se relever :


-Rien de cassé l'ami ?!

Je prit quelques secondes pour faire le vide dans ma tête. Nous avions eu beaucoup de chance d'en réchapper, je comprenait à présent pourquoi Makkura n'avait pas souhaité que nous empruntions ce chemins pour faire notre ascension.
Je regarda autour de moi. La mer de nuage s'étendais au loin devant nous, nous étions sur une île céleste. J'aperçut l'amiral en chef plus loin, il s'en était lui aussi sortit, et heureusement !
Je me dirigea vers lui et je vis alors qu'il était en train de parler à une dizaine de personnes, que je trouvait pour le moins excentriques, vétut de leur uniforme ridicule et de leur immonde béret blanc. Je m'approcha.
Celui qui semblait être leur leader nous demandait de le suivre tranquillement, comme si nous étions des prisonniers. Je commença à dégainer mon sabre mais l'Amiral en chef nous ordonna de coopérer. J'obéit à contrecœur, rengainant mon arme. Je me permis tout de même une menace au soldat qui prit mon sabre :


- Si tu bouges de travers, tu seras mort avant même d'avoir dit « tétons », t'as pigé le bleu ?

Il s'empara de mon arme d'un geste sec, mais l’appréhension se lisait sur son visage. Il s'avait que j'étais sérieux. Nous avions déjà subit trop d'épreuves et trop de pertes pour se faire considérer comme de vulgaire hors la loi.
Je devais néanmoins reconnaître que le paysage valait le détour. Cette océan blanc, et ces nombreuses habitations bâtis sur des nuages... Tout cela était digne des plus belles histoires de mon enfance, et j'était sur que Angy ne me croirait pas lorsque je lui raconterais tout ça à mon retour...
Faisant des grimaces aux passants qui nous dévisageais comme si nous étions des monstres de foire, nous étions maintenant au cœur de leur ville.
Tout en essayant de rester le plus discret possible, je chuchotât à mes deux collègues:


-Bon et maintenant c'est quoi le plan?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden Gaki
Agent de liaison
Agent de liaison
avatar
Messages : 25
Points d'activités : 161

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 182
Points de popula' [PP] : 222
Divers:
MessageSujet: Re: Skypiea, le voyage continue... Dim 21 Juil - 1:07


 ◊◊◊  Ringards et petits culs angéliques !!  ◊◊◊    







Alors que notre ascension dans les airs ne semblait jamais vouloir prendre fin, le vaisseau de la Marine se stabilisa soudainement dans les airs, l’Eden Gaki crut un moment que c’était l’œuvre de l’Amiral en chef, mais la chute qui suivit annihila le soupçon d’espoir du jeune homme. Il semblait bien que le sort n’avait pas encore finit de se jouer de l’équipage. Comment pouvait-on avoir autant de couilles en seulement quelques secondes ?!  Un effroyable spectacle se déroulait autour du jeune agent gouvernemental, en effet il était contraint d’assister, impuissant, à la descente aux enfers de centaine d’hommes qui avaient, il y a quelque heures de cela, partagé les même espoirs et idéaux, des hommes courageux et intègres qui avaient choisi de servir fidèlement le gouvernement en dépit de tous les dangers que cela entrainait. Alors que les soldats tombaient comme des mouches, le jeune homme tentait tant bien que mal de s’accrocher au mat pour ne pas les rejoindre dans le gouffre. Malheureusement pour lui ses forces commençaient à le perdre et le courage et la hargne qu’il avait l’habitude d’afficher dans ce genre de situation, avaient laissé place au désespoir, il pensa aux sublimes créatures avec lesquelles il ne pourrait jamais plus copuler, quel triste pensées que celles-ci n’est-ce pas, mais que voulez-vous, ce jeune garçon n’avait pas peur de la mort, il aurait juste souhaité rester encore un peu dans le royaume des vivants. Finalement cette mort n’était-t-elle pas héroïque ? Non bien sûr, mais il avait des principes et le premier qui lui vint à l’esprit était de mourir dignement et de ne surtout pas céder à la panique, pour cela, il utilisa ses dernières forces pour allumer une dernière cigarette, puis se laissa tomber, fière, avec un calme et une assurance à tout épreuve, tel un héros de filme ! Alors que la fin semblait proche, l’Eden Gaki se heurta à quelque chose, mais alors qu’il s’attendait à une mort presque instantanée, dut à un choc terrible, celui-ci se retrouva encerclé de sable, oui c’était ça une main géante de sable. Il comprit tout de suite qu’Helyo venait de lui sauver de la mort, la faucheuse allait devoir patienter un peu avant de l’attraper et c’était plutôt plaisant ! Le sauveur vint ensuite à la rencontre de notre jeune héros pour l’aider à se relever, reconnaissant pour ce qu’il venait d’accomplir, l’Eden Gaki le saisit amicalement par l’épaule et c’est tout sourire qu’il lui présenta ses sincères remerciements :



« Merci, Helyo, c’est bien ça ? Saches que j’ai une dette envers toi et que je n’oublierais jamais ce que tu as fait pour moi lors de cette mission » Après cela il lui tendit son paquet de cigarette « Tiens sers toi si tu veux, c’est les meilleurs que je connaisse »  


Suite à cette présentation, les deux jeunes hommes rejoignirent Gensui Makkura qui était entouré de drôles de soldats, plus ils s’approchaient de la scène et plus le jeune homme se demandait si il n’allait pas devoir utiliser de nouveaux ses poings américains, mais pour le moment il se contenta d’enfiler ses gants blancs, qui étaient encore taché du sang de l’un des géant qu’il avait tué il y a de ça quelque minutes. Il espérait que cela aurait le mérite de les dissuader si ceux-ci tentaient une action hostile envers le petit groupe de Marines.


Alors qu’il ne restait que quelques mètres entre les deux hommes et l’Amiral en chef, l’Eden Gaki prit le temps d’observer les alentours, avec comme première intention d’analyser les lieux et regarder si d’autres soldats se cachaient en embuscade, puis frappé par le sublime ensemble que formait les différents éléments du paysage, il se mit à admirer le paysage tel un gamin devant un jouet qu’il convoite, il pensa directement à une ile dont il avait appris l’existence dans un livre de la Marine, lorsqu’il était encore marine sur l’ile d’Eden. On parlait de cette ile céleste comme d’un lieu paisible dans lequel les habitant avait des ailes tel des anges, il en avait vite fait en fantasme, parce que pour un jeune homme comme Eden, ce lieu regorgeait forcément de jeunes filles magnifiques !


Il sortit bien vite de ses pensées lorsque lui et Helyo arrivèrent enfin à la hauteur de leur supérieur, qui semblait en mauvaise posture. En effet bien que certain que celui-ci faisait qu’une seule bouchée de ces marioles, il semblait il y avoir un malentendu entre les deux partis. Son compagnon sortit même son katana de son fourreau et alors que l’agent gouvernemental avait mis ses mains dans ses poches pour y sortir ses poings américains, Makkura leur ordonna de n’en rien faire, ce qui intrigua les deux hommes qui s’exécutèrent tout de même, il semblerait bien que celui-ci voulait régler le conflit de façon diplomatique et c’était bien dommage au gout de notre jeune fougueux, qui se voyait bien démolir ces quelques charlots qui leur barraient le chemin. Il ne sortit même pas ses armes de peur que celle-ci soient confisquées comme ce fut le cas pour celle de son nouvel ami. Cela n’empêcha pas l’un des inconnus de s’avancer vers lui pour le fouiller et alors que celui-ci allait procéder à une fouille au corps, le jeune garçon le repoussa avec un petit sourire :




« Voyons, où croyez-vous donc que je cache des quelconques armes, dans mes poches ?! »
Cette réplique fut suivit d’un petit rire moqueur de sa part pour tenter d’échapper à une fouille qu’il jugeait inutile et surtout inconvenante. Refroidit par la réplique du jeune homme, mais surtout apeuré par le sang encore frais qui recouvrait les gants de l’agent gouvernemental, le soldat n’insista pas, une chance pour le jeune homme.



Le petit groupe se laissa donc escorter à travers les différentes rues de cette ile à la fois mystérieuse et magnifique, mais on était tout de même en droit de se demander pourquoi l’Amiral en chef avait pris sur lui et avait laissé le groupe se faire dépouiller de la sorte. Cette question trottait dans l’esprit de l’Eden Gaki qui derrière ses clins d’œil en direction des habitants de sexe féminin, avait ça petite réponse, en effet pour lui Gensui voulait en apprendre plus sur cette ile, mais cela signifiait aussi que la Marine n’avait aucun pouvoir sur cette terre, si on pouvait parler de terre. Il fallait croire que celle-ci n’obéissait à aucune autorité connue en bas, ce qui était vraiment difficile à concéder.


Helyo, visiblement sur la même longueur d’onde que notre jeune héros venait de demander, à voix basse bien sûr, ce que notre supérieur comptait faire et il ne fallait pas trop tarder à se décider, car le petit groupe, toujours escorté commençait à entrer dans un bâtiment imposant qui était sans doute une sorte de quartier général. Malgré cette période de trouble, une chose était certaine pour l’Eden Gaki, il y en avait du petit cul angélique sur ce bout de nuage !!!          



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gensui Makkura
Amiral en chef
Amiral en chef
avatar
Messages : 143
Points d'activités : 43
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (4/4)
Second Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (2/4)
Age : 104
Localisation : In Your Eyes !

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 1607
Points de popula' [PP] : 1574
Divers:
MessageSujet: Re: Skypiea, le voyage continue... Mar 23 Juil - 12:36








“ Les Îles Célestes ! „




L o v e l y _ S t r e e t .



Finalement les bérets blancs avaient emmené le trio jusqu’à atteindre une sorte de commissariat au sommet d’une rue se nommant « Lovely Street ». Il était vrai que Helyo et Eden n’étaient pas enclins à coopérer et Makkura pouvait le comprendre, mais il fallait parfois faire preuve de stratégie et de finesse pour mieux comprendre un environnement qu’on ne connaissait pas. Ils apprendraient tout cela avec l’expérience et en cumulant de plus en plus de mission sur le terrain. Bref toujours en suivant le groupe étrange, ils étaient finalement rentrés dans les locaux de ces personnages loufoques. En entrant on pouvait apercevoir des bureaux et tout un tas d’homme habillé de la même façon avec le même uniforme et le même béret sur la tête. Il y avait également des objets étranges que Makkura n’avait jamais vus auparavant. Des objets en forme de coquillage et avec semblaient-il des fonctions différentes.




Une technologie propre aux îles célestes ? Impossible de le savoir dans l’immédiat. Makkura commençait peu à peu à perdre patience, il allait donc passer aux explications afin de ne pas sombrer dans un énième litige. La confrontation avec l’un des équipages du Yonkou Morathi et ce foutu Knock Up Stream avait déjà été assez éprouvante. L’amiral en chef n’avait plus l’âge d’endossé ce genre de connerie puisqu’il avait avant tout un idéal, un projet, un but, un rêve à réaliser. Instaurer sa « Justice Divine ». Fronçant les sourcils et prenant un air sérieux il se dirigea vers le celui qui les avaient interpellé. Lui saisissant le bras droit en y appliquant une légère pression par sa force surhumaine, Makkura venait d’intimider tout simplement l’homme au béret blanc afin de lui montrer qu’il ne plaisantait pas et que sa présence ici n’était pas une chose anodine ou accidentelle. D’un geste de la tête il faisait comprendre à cet homme qu’il voulait lui parler en privé en dehors du bâtiment afin qu’il n’y est pas de gêneur :



« Nous n’avons pas le temps pour ce genre d’ineptie ! Je suis Gensui Makkura, Amiral En Chef de la marine, tout comme vous sur les mers bleues je maintiens l’ordre et la justice, nous partageons les mêmes idéaux ! »



« J’ai besoin de votre collaboration, nous voulons nous rendre sur l’île de Wonderful Island afin d’enquêter sur le Roi Subarachi. J’ai besoin également de tout connaître au sujet de ces îles célestes… »


L’homme au béret avait suivit Makkura à l’extérieur, et ce qu’il venait d’entendre de la bouche de Makkura venait de lui faire changer l’expression de son visage. Il était lui aussi tout d’un coup devenu sérieux et quelque peu tendue. Le chef des bérets blancs avaient apprécié le fait de savoir qu’il avait en face de lui un représentant de la justice de mers bleues. Car en effet cela faisait depuis des décennies qu’aucun aventurier fou n’avait tenté de rejoindre les îles des cieux. Le chef des bérets blancs tourna légèrement le dos pour faire dos à Makkura, il était pensif, ne sachant pas trop quoi répondre au début. Puis finalement sur un ton sérieux et solennel il tournait légèrement sa tête pour rétorquer :




« Très bien…Mais sachez que le Roi Subarachi est actuellement l’homme le plus fort des îles célestes, il est le seul homme de cette planète à avoir atteint la lune selon la légende...Il vient des mers bleues lui aussi…Bref je vais tout vous apprendre concernant  les îles célestes, veuillez me suivre ! »


Makkura fit ensuite appeler Helyo et Eden qui était resté à l’intérieur pour suivre le chef des bérets blancs, d’ailleurs en y regardant mieux l’amiral en chef venait de s’apercevoir que Sting était absent. Il avait du sûrement être victime de ce Knock up stream et il était pourtant l’un des plus expérimentés...Comme quoi il faut toujours rester sur ses gardes quoi qu’il pouvait advenir. Bref, a partir de cet instant là, le chef des bérets blancs s’avérait être aimable et serviable. Il allait servir de guide et il se lançait dans une série d’explication tout d’abord au sujet des nuages et de leurs différentes formes. Selon ses dires que Helyo et Eden pouvaient eux aussi entendre ils y auraient des nuages avec certaines spécificités. La formation des nuages était dû à une substance appelée pyrobloine, qui est contenue dans le granit marin et cette substance est emmenée dans les airs sous forme de particules de keratine lors des explosions volcaniques et une fois chargée d’eau du fait de la différence de pression. C’est cette substance qui forme les nuages si particuliers des îles célestes, ceux-ci pouvant prendre plusieurs formes. Tout d’abord les  les océonimbus, qui s’apparentent à une mer de nuage à la visibilité très mauvaise. Du fait de la faible densité, la résistance de l’eau est moindre que sur terre, et c’est pour cette raison que les poissons des mers célestes ont besoin d’être plus léger pour pouvoir nager librement.




Vient ensuite les ilonimbus, qui sont des nuages sur lesquelles on peut marcher. Ces nuages sont moelleux, doux et chaud. Mais  il existe également  des dérivés de ces nuages : Les sphero-nimbus qui sont des nuages de forme sphérique, qui flottent dans les airs et sur lesquels on peut s’asseoir. Ensuite les vaso-nimbus : Ces nuages combine la légèreté du nuage à la consistance de la vase. Ce qui fait que quiconque se trouve plongé dedans, aura beaucoup de mal à s’en dépêtrer à l’image des sables mouvants qu’on peut trouver en bas. Il y avait également les ferro-nimbus : Cette sorte de nuage allie la légèreté du nuage à la dureté de l’acier. Ils sont donc souvent utilisés comme armes. Et pour finir Les fulguro-stratus  qui sont des nuages, créés artificiellement par certains artisans scientifiques des îles célestes. Tout en continuant de marcher au cœur de « Lovely Street », on pouvait croiser des magasins de dials spécialisés et encore une fois le chef des bérets blancs joua son rôle de guide.




Le chef des bérets blancs qui n’avait toujours pas donné son nom d’ailleurs reprit de plus belle sur le sujet des dials. Il expliqua qu’il s’agissait en faite de coquillages aux propriétés peu ordinaires que l’on trouve sur les bancs de sable. C’est en fait la principale source d’énergie des îles célestes, on peut même dire que toute sa civilisation repose sur ces coquillages peu ordinaires. Selon le guide toujours, Ils existeraient plusieurs types de dials, mais ils fonctionnent tous sur le même principe. Il suffit que le dial absorbe un élément qui correspond a son type, pour qu’il le ré expulse dans les mêmes proportions. Afin de mieux comprendre, le chef des bérets blancs faisait entrée les trois marines dans l’une des boutiques de dials et il continua d’expliquer chacun des objets présents dans la boutique. Il y avait l’audio-dial : En appuyant sur son sommet, il reproduit les sons qu’il a enregistrés. Le visio-dial : Il enregistre les images à la manière d’un appareil photo. Le viento-dial : On l’expose un certain temps au vent, puis ensuite il produit la même durée de vent.




Le flamme-dial : Des flammes jaillissent de ce type de dial. Le lumini-dial : il accumule la lumière. Le aroma-dial : il diffuse des senteurs. Mais aussi l’hydro-dial : il produit de l’eau. Le plus connu de tous étant le dial-impact : il absorbe les chocs qu’il reçoit, avant de les restituer sous forme d’impact. Ensuite le heat-dial : il génère de la chaleur. Puis le pyro-dial : Il émet des flammes blanches condensées sous forme la forme d’un rayon et dont la température est si haute, qu’elles peuvent découper ou transpercer une matière dure comme du beurre. (Un peu à la manière d’un laser). Mais encore Le milky-dial : il permet de générer des nuages de différents types. Il y avait encore Le flash dial : il émet une lumière éblouissante. L’un des plus puissants parmi sa catégorie le le reject dial : c’est un dial antique qui fonctionne sur le même principe que le dial impact à la différence que l’énergie produit est 10 fois supérieure à celle d’un impact-dial. Puis L’axe-dial : il permet de trancher l’adversaire. Et pour finir le jet-dial : c’est un autre dial antique, il permet d’accélérer de manière significative  le mouvement du bras ou de la jambe sur lequel le dial est placé.




Autant dire qu’il y avait de quoi faire et il fallait avouer que Makkura était très admiratif au sujet de cette technologie. Après avoir montré tout les dials le chef des bérets blancs invita les trois marines à sortir pour continuer encore quelques dernières explications importantes. Il s’était arrêté au bout de la rue commerçante et continua dans son monologue explicatif pour rajouter qu’il existait par ici des lieux mythiques comme les ruines de Shandora qui la cité antique de Shandora qui a disparu il y à 400 ans de cela, et qui a rejoint les îles célestes avec le reste d’upper yard. Si une partie des ruines est visible à la surface des nuages, la majeure partie de la cité se trouve enfouie dans les strates inférieures des ilonimbus, aussi splendide et imposante qu’autrefois. Et justement Upper Yard qui est en  réalité une partie de Jaya qui a été propulsé dans les cieux il y a 400 ans de cela, on ignore comment ce phénomène a pu se produire, mais l’hypothèse du knock up stream qui aurait propulsé le morceau de l’île, est la plus probable.




Il y avait aussi le sanctuaire divin ou résidait l’ancien dieu de Skypiea, se trouvant au sommet du haricot géant qui se trouve en plein cœur des ruines supérieures de Shandora. Et le Milky road : Il s’agit d’un canal fait en nuage artificiel, qui sont créés à parti de nuage extrait dans une carrière et dont la densité est modifiée.  La Milky road compte plusieurs centaines d’affluents d’importance diverse. C’était ainsi que le chef des bérets blancs allaient maintenant enchaîner sur ce dernier lieux. Pour rejoindre Wonderful Island il fallait acheter des Waver qui étaient en faite des scooters des mers puis emprunter le canal 313 de Milky Road et suivre jusqu’au bout du chemin sur plusieurs centaines de kilomètres jusqu’à ce que le chemin se termine. Et de là Wonderful Island serait visible. Le chemin allait être encore très long et périlleux et justement c’était pour cela que Makkura allait donner un peu de repos à ses hommes.



« Helyo ! Eden ! Vous avez quartier libre jusqu’à demain, profitez en pour vous remettre du voyage ou pour faire des achats, le chef des bérets blancs nous offre son hospitalité ainsi que son aide financière…Nous nous retrouverons ici demain à l’aube pour partir en direction de Wonderful Island…N’attirez pas l’attention sur vous et resté le plus discret possible dans les rues. A demain et pas de retard ! »



Une fois les ordres donnés, Makkura les mains dans les poches tourna les talons toujours avec ce sérieux et cette classe qui l’animait tant et qui faisait tout son charisme. L’amiral en chef allait se diriger en direction des boutiques pour examiner de plus près ces fameux dials.














Codage fait par Byby. Ne pas recopier. Merci !

_____________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.op-history.net/
Messages : 50
Points d'activités : 377
Age : 24
Localisation : Grand Line : Skypiéa

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 289
Points de popula' [PP] : 262
Divers:
MessageSujet: Re: Skypiea, le voyage continue... Mer 24 Juil - 11:27



Nouvelles informations et repos bien mérité


 
Nous venions à présent d'entrés dans un bâtiments remplis d'hommes et de femmes ridicule portants tous un beret blanc. Il semblait que nous étions au QG de cette autorité, et je ne pouvait m’empêcher de penser que tout cela était une perte de temps. Au vue de la situation, jamais ces hommes n'allait coopéré, ni même croire ce qui nous était arrivé.
Une fois de plus, mon supérieure me surpris. Il saisit leur chef par le bras, qui sembla se pali tout d'un coup, certainement intimidé pale charisme de l'amiral en chef. Aprés que Makkura nous ais briévement présenté, il lui demanda de tout savoir sur ces îles céleste et de leur technologie.
A ma grande surprise il semblait bien vouloir collaborer, mon supérieur avait visiblement été convainquant car il nous fit alors signe de le rejoindre.


Notre hôte se lança alors dans des explications sur ces îles et leur technologie. Nous apprirent alors comment ces îles pouvaient tenir debout, puis la discussion se dirigea sur d'étranges coquillages aux propriétés particulières. Il semblait exister un grand nombre de ces « dials », qui servaient à créer tout types de nuages, ou bien encore chaleur, lumière flamme et diverse choses utiles. Mais rien pour moi, je n'était pas fan de ce genre de «gadget». Makkura semblait par contre boire les paroles de cet homme, il était visiblement très admiratif de cette technologie et surtout très curieux. Je mettait ma main à couper qu'il allait revenir de ces îles les poches remplis de ces étranges coquillages.

Le chef des béret blanc nous enmena à l'écart est commença à nous parler de ruines mythiques ce situant en peu plus loin sur la mer blanche. Une mystérieuse histoire semblait entourer ces îles, tout cela m'intriguait, et par pur curiosité, je désirait en apprendre plus si j'en avait l'occasion. Car je devais bien l'avouer, bien que j'étais encore sous le choc des événements qui venaient de se dérouler, j'étais en admiration total pour l'endroit où nous avions atterrie et il me démangeait de mieux connaître cette endroit.

Notre interlocuteur nous parla ensuite de Wonderfull Island, l'endroit où nous devions nous rendre pour notre mission. Pour aller sur place, nous devions emprunter la « Milky Road », qui semblait être une mer de nuage, et utilisé pour cela « Weaver », sorte de moto des mer. Tout cela promettait encore bon nombre d'aventures avant la fin de ce périple.
Makkura nous donna alors quartier libre à Eden et à moi.

Nous pouvions enfin réellement souffler, sans aucune pressions ni danger. Je prit une grande bouffé d'aire frais, savourant chaque molécule d’oxygène entrant dans mes poumons...puis je m'alluma une cigarette.


Encore une fois, je savourait le paysage magnifique qui s’étendait devant moi. Je leva alors la tête, regardant le ciel, dont je n'avais jamais été aussi proche.

Je m'adressa alors à Eden :



On à quand même de la chance d'être en vie pour voir ça !


Tu penses qu'on nous croira quand on racontera tout ça en rentrant ?
Bof de toute façon on s'en fou, on va prendre un verre ?


On se mit alors en route, cherchant un échoppe où nous pourrions nous poser, et éventuélement louer chacun une chambre pour la nuit. On trouva cela au détour d'une immense rue commerçante. L'endroit semblait ressembler à peu prêt à nos hotel restaurant des mes bleus, la décoration typique en moins. On s'installa à une table, commendant chacun notre tour. Après plusieurs minutes d'hésitation je commanda ce qui semblait se rapprocher le plus d'un daikiri, et je prit une peinte avec ça. Enfin je n'en était pas sur, il donnait des noms bizarres à toutes leurs boissons, et visiblement, ils n'avaient rien pour les touristes venants des mer bleus. Je reçu mes deux verres, mais aucuns ne contenaient ce que je pensais avoir commandé. Ils étaient cependant très bon, mais manquait cruellement d'alcool. Légèrement déçu, je me consola en regardant les jolies jambes de la serveuses ailée qui s'éloignait après nous avoir apporté nos boissons.
Je décida d'en apprendre plus sur mon collègue. J'engagea alors la conversation :

Alors Eden, parle moi de toi ! Tu viens d'où, tu bosse où ? T'as une copine ? Elle à des copines ?

Aprés tout ce que nous avions vécut ces dernières heures, j'étais bien décidé à m'amuser, et à profiter de la soiré en compagnie de mon nouvel ami que j’apprenais à connaitre. Après un longue conversation avec celui ci, j'alla voire la serveuse.
Cette fois ci, je lui demanda de me servir ce qu'elle avait de plus fort. Elle nous amena à moi et Eden deux verres et fit le mélange devant nous.Aprés avoir versé une quinzaine de fonds de bouteille, la serveuse ajouta une sorte de champignon qui fit des vapeurs au mélange. Elle sortit alors une pipette de sa poche et le plus délicatement du monde, fini en versant une petite goute de ce qu'elle contenait. Le tout avait à présent une couleur violette peu rassurante.
Avant de repartir, et que je puisse une nouvelle fois profiter du spectacle, elle nous mis en garde :

Je vous conseille de le savourer celui là, il pique un peu.
Hey t'inquiéte ma mignonne, la piquette et moi on s'connait.

Je leva alors mon verre !
Et à la santé du Capitaine !

Je bue le verre d'une traite. Puis je m’écoula sur la table. Ce cocktail ne devait pas être très légal, mais dans l'état où j'étais ce n'était pas vraiment important. La fatigue de la journée venait de remonter, et ce mélange explosif n'avait pas arrangé les choses. J'allais certainement passé la nuit ici, vautré sur cette table de bistrot, où j’espérais que Gaki viendrait me réveiller le lendemain matin pour retrouver Makkura...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden Gaki
Agent de liaison
Agent de liaison
avatar
Messages : 25
Points d'activités : 161

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 182
Points de popula' [PP] : 222
Divers:
MessageSujet: Re: Skypiea, le voyage continue... Jeu 25 Juil - 5:07


 ◊◊◊ Visite guidée et tissage de liens ! ◊◊◊    







Tout portait à croire que le petit groupe allait devoir rester longtemps dans ce bâtiment pour y subir un interrogatoire ou pire encore, divers tortures pour lâcher le plus d’informations sur là d’où ils venaient et la raison de leur venu et il fallait bien le dire, même si cet endroit avait de la gueule, qu’Eden ne se voyait pas y rester trop longtemps ! Il commençait même à trouver le temps long, car l’obliger à agir contre son grès ne lui plaisait pas vraiment et c’est bien ce qui se passait. Il n’avait envi que d’une chose, ou du moins n’attendait qu’une chose, que son supérieur leur donne le feu vert pour envoyer dans l’au-delà les clowns qui jouaient les tortionnaires. C’est alors que le jeune homme commençait à manquer de patience, que Gensui se décida enfin d’agir, en effet celui-ci avait saisi l’un des hommes par le bras, il s’agissait du chef de la bande, ce geste bien qu’anodin à première vue, avait une fonction bien clair aux yeux de notre jeune héros, c’était un moyen d’intimidation qui voulait forcer l’homme à pourparlers avec l’Amiral en chef, mais il y avait aussi le risque que celui-ci le prenne mal et ordonne à ses hommes d’attaquer Eden et ses compagnons. La seconde hypothèse réjouissait le garçon bien en clin à un moment de violence passagère, mais il n’en fut rien et c’est suite à une brève, mais efficace prise de parole, que Gensui attira l’homme ainsi qu’Eden et Helyo à l’extérieur du bâtiment.


Alors qu’une certaine hostilité c’était installé entre les deux camps, l’Amiral grâce à son don d’orateur avait visiblement réussi à détendre l’atmosphère et même mieux, à ce mettre le chef des bérets bleus dans la poche, c’était dans ces moments-là que le jeune agent gouvernemental éprouvait de la fierté d’être sous les ordres de personnes aussi compétentes  que son supérieur !


Dès lors l’inconnu les balada à travers les rues de son ile comme le ferait un guide à des touristes, il se lança dans la nomination suivie de la description de chacun des nuages qui composaient l’ile, autant de choses qui ne passionnaient, mais alors pas du tout Eden, qui en avait même profité pour s’allumer une cigarette. La biodiversité de cet endroit au niveau des nuages était vraiment large, trop large et le monologue explicatif qui c’était amorcé paraissait déjà interminable pour le jeune homme, heureusement pour lui, des jeunes filles croisaient régulièrement son chemin. Celles-ci qui avaient la particularité d’avoir des ailes dans le dos, n’était pas insensible au charme du jeune homme tout sourire, il était aux anges et c’était le cas de le dire !  


Une fois le thème des nuages terminé et il fallait bien le dire, ce n’était pas trop tôt, l’homme se lança dans une autre explication, celle des dials. C’était en fait des coquillage qui permettaient différentes choses, comme notamment de faire de la lumière ou encore du feu, tant de choses qui avaient littéralement captivé l’agent gouvernemental, à tel point qu’une idée lui traversa l’esprit, celle de les associer avec ses armes, il en était certain désormais, il retournerait dans les iles célestes un de ses quatre pour s’en procurer dès qu’il le pourrait. Enfin, leur hôte les emmena au bord d’une plage de nuage, afin de leur parler de divers légendes, mais aussi est surtout pour leur indiquer le route à prendre pour se rendre à la destination qu’il voulait rejoindre, ainsi que le moyen de transport adéquat et ca promettait d’être fun ! En effet pour se rendre à la destination convoitée il leur fallait acheter des « Waver » sorte de scooters des mers.


Suite à ce flux d’information important et à une journée plutôt bien remplie, Gensui Makkura donna quartier libre à ses hommes avant de disparaitre dans les rues de l’ile qui regorgeaient de créatures splendides. Alors qu’il ne restait plus qu’Eden et Helyo, celui-ci la cigarette que lui avait donné notre héros à la main, lui posa une question bien étrange, une question qui laissa perplexe le jeune homme, car Eden bien qu’habitué au rencontre d’un soir et contre la solitude se rendit compte qu’il n’avait aucun point d’attache, aucunes personnes à qui raconter cette expérience extraordinaire. Il était seul dans ce vaste monde, mais ne c’était pourtant jamais vraiment questionner sur cette situation plutôt précaire au niveau de sa vie sociale. Trop fière pour répondre à ce genre de question qui demandait de s’ouvrir vraiment à l’autre il se contenta de répondre :



« Bof… Je sais pas vraiment pour toi, mais moi je n’ai pas pour habitude de me confier à qui que ce soit, avec mon emploi je n’ai guerre le temps de créer des liens durables, je suis plus le genre de mec qui se contente de créer des liens à court termes, souvent pour être accompagner le temps d’une nuit et puis basta » Pour éviter de paraitre trop directe et parce qu’il savait pouvoir envisager un lien d’amitié avec son nouveau compagnon il ajouta : « Et puis la seule personne à qui je serais susceptible de raconter ce genre de chose-la, la vit en ce moment même avec moi. »


Suite à cet échange amical entre les deux hommes, ils décidèrent d’aller s’éclater un peu et pour cela rien de mieux qu’un bon bar où poser son cul sur une chaise et se marrer ! Quelques minutes plus tard, les deux compères c’étaient installé dans un bâtiment prévu à cet effet, Eden avait remarqué que le fait qu’ils n’aient pas d’ailes intriguait les habitants de ce bout de paradis et il espérait bien se servir de sa différence et du fait qu’il vienne du monde d’en bas pour draguer les femmes de cette ile, autant dire que le jeune homme avait déjà tout prévu pour rendre sa visite ici inoubliable ! En parlant des femmes qui habitaient dans ce décor fabuleux digne des contes de fées, c’était une jeune et très jolie jeune femme angeline qui était chargé de servir les deux amis. Après avoir parcourue la carte à plusieurs reprises, les deux compères commandèrent chacun un alcool différent.


Alors que la jeune femme les quitta pour préparer les boissons, Helyo, qui était apparemment de nature curieuse questionna Eden sur sa vie, notamment sa profession et son éventuel couple. La discussion était lancée et le jeune homme comptait bien en apprendre plus sur frère d’arme.



« Je suis du gouvernement mondial, je suis en gros chargé d’accomplir les taches désagréables de celui-ci, comme tuer des traitres ou encore désamorcer des complots contre l’intérêt général, sinon au niveau de ma vie sentimentale, les nombreux voyages que je fais et ma fougue me poussent à coucher par-ci par-là, je n’ai pas pour habitude de me poser et je compte bien faire perdurer cette situation encore quelque temps si tu vois ce que je veux dire. Et toi alors, dis-moi tout. »  


Suite à de longues présentation autour de notre vert, Helyo décida qu’il était venu leur de passer aux choses sérieuses, à parement celui-ci comptait bien finir la soirée totalement bourré, chose qui convenait tout à fait à notre protagoniste qui ne pensait pas que ce garçon plutôt obéissant et réservé aux premiers abords, se lâcherait autant, il fallait croire que cette première impression était fausse et plus Eden apprenait à le connaitre plus celui-ci lui plaisait !  C’est alors que la ravissante serveuse les rejoignit avec un shaker et différents produits, plus blizzard les uns que les autres, suite à divers mélanges qui provoquèrent des réactions pour le moins étranges, elle servit la boisson aux deux hommes. Alors que celle-ci se permit de les prévenir quant aux effets de cette boisson, Helyo se l’enfila en une seule traite, ce qui eut raison de lui vu que celui-ci s’écroula instantanément sur la table.





Affolée par cet évènement la jeune femme, dans un sursaut d’inquiétude laissa tomber le plateau qui contenait tous les récipients qu’elle avait utilisé pour leur préparer le breuvage. En bon gentleman qu’il était, l’Eden Gaki l’aida à ramasser les morceaux qui c’étaient éparpillé au sol, mais alors que ceux-ci s’exécutèrent ensemble, elle aperçue les gants tachés du sang des géants tué auparavant. Visiblement apeurée par cette découverte celle-ci commençait à trembler légèrement, interpelé par sa réaction, le jeune Don Juan inventa comme à son habitude un beau menssonge pour rassurer et séduire la jeune femme.



« Oui je sais… Ca fait tout le temps cet effet la, mais ce n’est que le sang d’une goule qui voulait manger un enfant sans défense, c’est courant chez nous de croiser ce genre de monstre assoiffé de sang, tu sais. » Voyant que la jeune femme était rassuré, le jeune homme poursuivit : « Tu sais ça me gêne de te demander ça, mais tu ne saurais pas où je pourrais trouver un endroit où manger et dormir ce soir ? » La jeune femme, après avoir réfléchi s’exclamât : « Pourquoi pas chez moi ?! C’est petit, mais au moins je ne te ferais rien payer à toi et ton ami et de tout façon je ne penses pas qu’il y est un endroit qui vous ouvrira ses portes à cette heures-là. »


Satisfait de la proposition de celle-ci, Eden la suivit, avec Helyo sur ses épaules, alors que son ami inconscient allait se reposer, il allait passer une nuit de folie avec cette merveilleuse créature !



……………….



Alors que le jour commençait à percer à travers les volets, le jeune homme s’extirpa discrètement du lit qu’il avait partagé avec la jeune serveuse, il tâtait le sol à la recherche de ses affaires, avant de se diriger vers la salle de bain où il fit un brin de toilette. Une fois nickel il réveilla silencieusement son ami qui dormait sur un matelas qui avait été posé dans le séjour.



« Réveilles toi Helyo, j’espère que tu as bien dormis parce que c’est l’heure de repartir d’ici pour poursuivre la mission et je ne sais pas toi, mais je suis impatient de voir Makkura sur un waver ! »


Après avoir fouillé dans les placards de la cuisine, les deux compères improvisèrent un petit déjeuné avant de quitter l’appartement pour rejoindre leur supérieur qui devait les attendre au QG des bérets blancs.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gensui Makkura
Amiral en chef
Amiral en chef
avatar
Messages : 143
Points d'activités : 43
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (4/4)
Second Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (2/4)
Age : 104
Localisation : In Your Eyes !

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 1607
Points de popula' [PP] : 1574
Divers:
MessageSujet: Re: Skypiea, le voyage continue... Sam 27 Juil - 8:20








“ Les Îles Célestes ! „




A n g e l _ I s l a n D


Profitant de ce moment de repos, l’amiral en chef avait pu acheter ici et là des objets qui lui serait très utile dans un futur proche. Même si il possédait un logia ainsi que le haki de l’armement, il se pouvait qu’un jour ses capacités puisse venir à épuisement lors d’un combat et de ce fait il aurait bien besoin de ce genre de gadget en cas d’extrême urgence et d’extrême fatigue. Il était un être humain et il savait que comme tout le monde il avait des limites et c’était justement en faisant ces achats qu’il voulait faire barrage à ses limites. Un bon combattant doit prévoir cinq coups d’avance pour avoir une victoire éclatante. Après avoir acheté les fameux dials grâce à une bourse donnée par le chef des bérets blancs, l’amiral en chef rangea ses nouvelles armes dans une pochette situé au niveau de sa cuisse gauche pour finalement entamer une promenade au sein des lieux. Il scrutait chaque recoin, chaque habitant du coin de son œil avertit. Il était interpelé par cette caractéristique qu’avaient les habitants à savoir des petites ailes sur leurs dos. Pouvait-il voler ?




Il en doutait au vue de la taille des ailes. Bref il se promenait dans les rues, il regardait un peu de tout pour finalement tomber devant une enseigne qui portait le nom de « Pumpink Café ». Tient du café ? Notre haut gradé en avait bien besoin, cela faisait longtemps qu’il n’avait pas mangé et bu à sa faim. En entrant dans l’enseigne il avait pu apercevoir au loin le chef des bérets blancs qui était sûrement sur son temps de pause de travail. Il était en plein repas et il paraissait se régaler. L’amiral en chef se dirigea vers lui et prit place à sa table sans même se faire inviter, les bras croisés et les jambes croisés il avait finit par être aperçu par celui qui les avaient guidés généreusement. Le chef des bérets blancs demanda immédiatement à ce qu’on ramène du café et des beignets ainsi que tout un tas de spécialité propre aux îles célestes. Makkura intérieurement fut très touché par la générosité et l’amabilité de cet homme, mais dur et froid à l’image de son fruit du diable comme il était il n’allait rien montrer.



« Je vous remercie ! Sachez que dorénavant vous êtes alliés de la marine, si un jour vous avez besoin d’une aide militaire ou autre je serais là pour répondre présent ! »



« Das-San, j’ai une question pour vous qui êtes plus âgé et plus sage que je ne le suis. Avez-vous déjà douté de la justice ? Ou même de votre appartenance aux bérets blancs ? Avez-vous déjà pensé à virer de bord par principe ? Mais que l’on soit clair, je ne doute pas de la justice, je doute plutôt de ceux qui gouverne la marine et le gouvernement mondial sur les mers bleues. Je doute de l’intégrité de mes supérieurs…Mon cœur me dicte de ne pas trahir la marine, mais mon âme brûle de la chaleur de la rébellion. Je ne peux pas instaurer ma « Justice Divine » si mon propre camp est déjà corrompu. Vous comprenez ? »


Premièrement on connaissait maintenant le prénom du chef des bérets blancs qui était « Das » et deuxièmement et sans doute le plus stupéfiant dans cette histoire c’était d’entendre Makkura parlait d’une certaine lassitude quant au fait qu’il soit dirigé peut être par une élite dégénéré à un tel point qu’il pensait même changer de bord en quittant la marine définitivement. Pour lui sa « Justice Divine » ne pouvait plus avoir lieux dans une atmosphère aussi corrompus. On voyait une autre facette de Makkura qui se révélait au grand jour. Le doute était une chose horrible, ce sentiment si étrange et si gênant qui pouvait tout remettre en question. Ce sentiment qui l’amenait à une réflexion des plus pénibles, envisageant des solutions extrêmes à l’image de son caractère et de sa personnalité haut en couleur. Das tout en se goinfrant avec un bol de nouille plutôt alléchant à la vue et à l’odorat il rétorqua tout en riant chaleureusement :


« BWAHAHAHAHA !! Le doute est un ressentit très saint, il permet de se remettre en question et d’aller de l’avant pour explorer d’autres horizons ! Makkura-San, il y a de çela une dizaine d’année je n’étais qu’un simple membre de cette brigade et à l’époque le faux « dieu » de Skypiea régnait en maître, il usait de sa puissance pour agir en tyran et il avait la main mise sur la brigade des Bérets Blancs dans le but de maîtriser la population et surtout de surveiller tout moindre tentative de rébellion. Jusqu’au jour où j’ai décidé de me rebeller contre ma propre brigade pour faire changer les choses ! »



« J’ai fais appel aux Shandias pour m’épauler mais aussi à tout les habitants de SKypiea, et c’est avec cette révolution que nous avons réussit à déloger ce faux dieu et c’est ainsi que je suis devenu le chef des bérets blancs. Depuis nous vivons en paix…Si tu veux faire changer les choses sur les mers bleues, il faut te rebeller et agir selon tes idéaux et tes principes ! Mais une chose est clair, seul tu ne peux rien faire. »


Makkura sans rien dire d’autre se leva tout en esquissant un sourire sans même prendre la peine de partager le repas avec Das. Apparemment l’amiral était en faim de réponse et non de nourriture, il avait eu la réponse à sa question et il devait maintenant convenablement réfléchir à la situation sans agir de manière précipité. Quittant le « Pumpink Café » en saluant d’un geste de la main le béret blanc, le haut gradé se dirigea étrangement vers la plage d’Angel Island prêt de l’épave du navire de guerre de la marine là ou il avait perdu tout ses hommes. C’était ici à la belle étoile qu’il allait s’endormir. Il se jeta sur l’un des nuages doux et moelleux présent un peu partout sur la plage tout en regardant les débris du navire étalé sur une bonne zone. Il repensait à ces hommes qui avaient donné leur vie pour suivre la marine, pour suivre la justice et pour suivre Makkura. C’était une sorte d’hommage qu’il faisait à ses soldats courageux qui avait eu assez de couille pour faire face aux pires épreuves.




Si on ne connaissait pas bien l’amiral en chef on pourrait même croire qu’il était presque triste et peiné pour le sort de ces martyrs de la marine. Pour eux c’était finit ils ne reverraient plus jamais leur famille, ils étaient mort au paradis. Belle fin même si elle demeurait triste. C’était sur cette note mélancolique que le marine de l’état major s’était endormit. Le lendemain était apparu à vitesse grand V, les premiers rayons du soleil venait marteler le visage endurcit de l’amiral en chef. L’aube avait fait son passage et il était temps de partir, enfin le voyage de Wonderful Island ne serait plus qu’un lointain souvenir. L’amiral en chef en un saut sortait du nague pour accélérer immédiatement le pas afin de se diriger une nouvelle fois vers « Lovely Street » le quartier commerçant. Il avait finalement traversé la fameuse rue pour déboucher directement au quartier général des bérets blancs. D’ailleurs devant le QG, on pouvait retrouver Das le chef de sa brigade accompagnée de trois « Waver ». Ces fameux scooters des îles célestes sur lesquels ils allaient voyager jusqu’à Wonderful Island. L’amiral en chef avait rejoint celui-ci, attendant impatiemment de retrouver Helyo et Eden.















Codage fait par Byby. Ne pas recopier. Merci !

_____________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.op-history.net/
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 24

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: Re: Skypiea, le voyage continue... Mer 31 Juil - 21:41

Les choses s'étaient plutôt bien passé, et j'étais fier de moi. Nous avions arrêté une sorte de secte stupide avec Ace, et nous avions donné une leçon au monde. Nous nous étions élevé plus haut que jamais, nous avions abattu un Dieu dans son temple... Si seulement j'aurais pu faire ça avec tout ceux du panthéon de mon île natale, peut être les choses auraient été différentes... Peut être le monde changerait... Mais j'avais gagné une nouvelle force dans cette île. Mon Haki était plus fort que jamais, ma foudre plus violente, destructrice que je ne l'aurais jamais rêvé ! Et plus grand encore peut devenir ma force, je le sens à l'intérieur de moi, il ne faut pas grand chose pour que tout explose et que le ciel s'embrase ! Car c'était maintenant notre prochain objectif ! Le ciel...

Pendant l'année de préparation, j'avais lu des choses sur le courant aérien, sur Jaya, sur les cités d'or, sur des légendes mais surtout... Sur des îles qui se trouveraient dans le ciel ! Peut de gens y croient, mais je fais partis de ceux qui pense que l'impossible n'a pas de place dans notre monde ! Et c'est avec un certain empressement, comme un gamin qui attend ses cadeaux de Noël que j'ai fait pressé l'allure vers l'île de Jaya ! Là, le pavillon qui battait n'a pas fait autant d'émule que l'ancien, il fallait laissé le temps aux gens de s’adapter, mais ça viendrait ! Nous voir débarquer à suffit ! Il nous fallait trouver le courant qui s'élance vers le ciel !

Et les informations n'ont pas été difficile à obtenir, laissant Ace jouer de son épée et mon Haki faire son travail. Nous avons donc récupéré facilement l'oiseau qui pointe sa tête vers le sud avec l'aide du pouvoir spécial d'Igaku, l'avons chargé sur le navire et repris la mer, le ravitaillement terminé. Ce bateau n'avait pas besoin d'être modifier pour se résister à un tel courant, il était fait de bois d'Adam et savait voler ! Rien n’arrêterai le tempête que nous allons déchaîner sur le monde, qu'il soit sur terre, mer ou bien au cœur du ciel ! Ainsi, on allait simplement attendre que la mer monte et ça n'a pas mis longtemps, deux heures à tout cassé, on avait pas eu le temps de finir notre partie de carte avec Sakazuki et deux mecs de l'équipage. Tout le monde a rapidement pris son poste et les choses se sont bien passés. Le courant nous a fait quitter la mer bleu pour nous amener droit sur les mers blanches !

Voir passer les nuages à travers notre navire a été quelque chose de merveilleux et une fois le navire dans un sens plus ou moins correct, le paysage a fait l'effet d'un coup de massue ! Blanc et pur... C'était merveilleux! Oui, ça dépasse de loin tout les rêves que j'avais pu faire à propos de la mer blanche ! Mais nous ne nous pas laissé démonter et repris nos postes, on avait un vaisseau à faire avancer ! Ainsi nous avons fendu les flots blancs de la mer du ciel et une vieille femme nous a demandé de payer notre entré. Ce à quoi nous avons simplement répondu par une salve de canon, qui était en cours de modification. L'explosion n'avait pas été dévastatrice, mais suffisamment puissante pour clamer nos attentions, nous ne paierons pas ! Et nous prendrons ce que nous voudrons, sur la terre comme au ciel #référencebiblique !

Rapidement, un navire s'est trouvé en vue, près d'une île qui ressemblait étrange à un nuage, c'est de ça qu'elle devait être composé. Nous avons rapidement débarqué, partant en éclaireur car nous avions aperçu des restes de ce qui avait sûrement jadis été un navire de la marine et un autre devait roder non loin de là ! Ainsi nous avons filer comme des flèches vers le centre ville, j'étais partie devant avec l'aide de mon pouvoir. Un clignement d’œil, c'est le temps qu'il m'a fallu pour atteindre le centre d'une étrange île. Et le destin décidé d'être joueur avec moi ces derniers temps ! Voilà longtemps que j'avais pas combattu sérieusement... Mais j'avais en face de moi l'adversaire le plus fort que j'aurais à affronter de tout ma vie, l'amiral en chef, Makkura, ancien amiral Shitori !

« - Alors c'est de si haut que viennent les mouettes pour vous chier dessus, Amiral ! »

Le titre sonnait mal, plein de mépris, car j'avais les mouettes en horreur et devant moi, c'était plus un symbole, un grade, qu'un homme que je voyais ! Avec lui, c'est la porte d'un nouveau monde qui s'ouvrait à moi, si j'en sortais vivant et ça... Je n'étais pas vraiment sur de le vouloir vraiment...

_____________________________________________________


Merci à James pour l'avatar <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace Lagan
Grand criminel
Grand criminel
avatar
Messages : 85
Points d'activités : 639
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Localisation : Dans ton _ _ _

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 692
Points de popula' [PP] : 670
Divers:
MessageSujet: Re: Skypiea, le voyage continue... Mer 31 Juil - 22:41



Un combat de titans.
«  Moi j'nique les mouettes à sec !!! »

Que de nouveautés. À commencer par le navire, cela me mettait d'humeur joviale. Un truc de fou furieux quand même. Jamais je n'aurais imaginé voyager sur un tel engin. Fou d'excitation, j'osais à peine prendre mon épée de peur de la heurter quelque part et rayer les planches du pont. C'est pour dire à quel point j'avais un certains respect. Oui oui, respect, j'ai bien écrit ce mot qui ne fait à la base, pas partit de mon vocabulaire. Soupirant d'aise, je m'étais levé à la bourre. Trop tard, je fut sur pied uniquement quand le bateau était dans le ciel. Quelle classe quand même. Pouvoir admirer une mer blanche. Pas de neige, juste du blanc pompeux à perte de vue. Que de beauté à vous en faire chier des arc-en-ciel. Enfin... Quoi qu'il en soit, je faisais avec, retournant pioncer alors qu'on s'activait en haut. Oui oui, pour une fois, je faisais l'échappé. Et alors ? Je n'avais pas honte non mais oh... Je devais bosser pour trouver un moyen de rendre utilisable un truc du genre qu'on avait trouvé sur l'île où j'ai ken un mec au sabre et un autre en étant un piaf. Une sorte de moteur à explosion qui utiliserait mon pouvoir pour propulser le navire.

Réfléchissant à ça, j'enchaînais rapidement sur un résumé de ma vie au sein de l'équipage. J'ai rencontré les deux anciennes teubs de capitaines, ensuite on a croisé le toubib, on a fait les macs comme des fou. Suite à quoi, on est tombé dans l'oublie, on a recruté d'autres tocards, puis finalement il y a eu ce déchirement entre tocard numéros un et numéros deux, qui a tourné une grosse page de l'histoire. Depuis ce jour, on a vraiment avancé. Finit les SOC... Maintenant, nous allions devenir les plus forts et pour ça, on c'est entraîné. Moi-même j'ai la preuve que j'ai progressé car j'arrive parfois à rendre des coups au capitaine. Le toucher étant possible désormais.
Je fut stoppé dans mon moment complétement à l'écart du monde quand les canons tonnèrent. Qui on a descendu hein ? Bah... Trop tard pour voir, cependant, une fois sur le pont, je vins à voir ce qui se passait. On approchait d'une belle île en forme de putain de nuage. Visiblement, on allait pouvoir s'amuser, du moins, je l'espérais.

Une fois proche, nous accostâmes et le but fut d'aller au centre ville. Armé de mon arme fétiche, je pris aussi les devants disant au toubib de se manier. Il serait con de l'attendre, bien qu'il pouvait avancer vite avec sa room. Soufflant, le capitaine disparu en avançant d'un coup avec son pouvoir. Tch... Tricheur.. Accélérant le pas, je vins arriver essoufflé derrière Ketsu qui semblait occupé avec des mecs. Un étant imposant, semblant être le boss, tandis que les autres, des larves. Mouai, peu réjouissant. Quoi que.. D'un coup, je vins écarquille les yeux prenant mon épée en main, la fracassant au sol démontrant son poid peu anodin.

«  Mec... C'est pas... L'amiral en chef là ? … Le mec genre si on le pécho par derrière, on pourra faire les macs comme jamais ? Tain.... HEY TOI... »


Oui oui, je m'adressais au blanc bec devant nous avec son allure de superman.

«  C'vrai que t'a donné le titre de supernova à deux sous merdes qui t'ont combattu trente secondes ? Non car si c'est ça... Mec, je veux le même. Ou mieux... Tu met genre ma prime au même niveau que mon capitaine si je survis à un affrontement. Aller quoi, fait pas ta pute, ok... tu sembles bien te dandiner mais quand même.. »


J'en voulais là. Motivé à fond, je commençais à m'impatienter et cela ce ressentais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 50
Points d'activités : 377
Age : 24
Localisation : Grand Line : Skypiéa

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 289
Points de popula' [PP] : 262
Divers:
MessageSujet: Re: Skypiea, le voyage continue... Mar 13 Aoû - 15:39



Parcourut d'un frisson, je me réveilla en sursaut...
J'étais allongé dans ce qui semblait être une caverne. J'étais pied et point liées, solidement enchainé au mur. Je pouvais apercevoir plusieurs hématomes qui parcourait mon corps, à moitier dénudé. J'arrivais à sentir le froid venant de l'extérieur, il devait y avoir une véritable tempête de neige dehors. Je jeta un coup d’œil aux alentours, et j’aperçus deux autres hommes, dont le visage mettait étrangement familier. Je fut parcourut d'horreur quand je vit que l'un deux avait une hachette planté sur le sommet du crane. Je commença à me débattre, tentant vainement de me libéré de mes chaines.
J'entendis du bruit, des gens approchaient, venant de l'extérieur. Les hommes ne devaient pas être loin, je pouvais les entendre parler, bien que je ne comprenait pas un mot de ce qu'ils disaient. Je m'activa, je devais à tout prit réussir à me libérer.
C'est alors que mes geôliers entrèrent. Voyant nettement que je tentait de me dégager de mes chaines l'un deux courut vers moi, une sorte de gourdin à la main. J'avais réussi à me libérer un main, et quand il fut à mon niveau, je lui envoya un coup de poing en plein dans les valseuses. J'avais réussi à le mettre en rogne, et d'un geste vif il m'abbatit sa massue sur le crane.

J'ouvrit alors les yeux..

La faible lueur du jour parvenait à peine a éclairé la pièce où je me trouvait, il devait être six heures du matin tout au plus. Le visage familier d'Eden me fixait, et avec un sourire il me dit:

Réveilles toi Helyo, j’espère que tu as bien dormis parce que c’est l’heure de repartir d’ici pour poursuivre la mission et je ne sais pas toi, mais je suis impatient de voir Makkura sur un waver !

Je ne répondit pas, encore troublé par mon cauchemar. Tout avait semblé si réel, que j'en avait encore des frisson. Je me releva difficilement. J'avais visiblement passé la nuit allongé sur un matelas posé en plein milieu d'un salon. Enden nous avait  trouvé un endroit pour dormir, et vue la déco, il avait tapé dans le haute gamme.
Je commença à déambulé dans la maison, pas tout à fait réveillé, à la recherche de la salle de bain. Je passa devant une porte ouverte, où une femme, les seins à l'aire, était profondément endormit. En plus d'un lit mon collégue avait trouver de la compagnie avec qui le partager! Chouette type, je me mis en tête d’essayé de continuer à travailler avec lui par la suite!

Une fois un brin de toilette effectué, je rejoignit Eden, prêt à partir rejoindre notre supérieur. Cela nous prit seulement quelques minutes de retrouver Makkura. L'amiral semblait en pleine conversation avec un homme, et lorsque je le reconnu, je me stoppa net. Kyookoo Ketsueki, que venait il faire sur une île céleste?! J'avais eu l'occasion d'affronter le pirate récemment à Alabasta, je savais donc à quel point il était dangereux. Un autre homme l'avais rejoins. Tout deux semblait connaitre l'amiral. J'informa Eden sur l'identité de nos interlocuteurs

Eden, faut faire gaffe la, c'est Kyookoo Ketsueki, t'as du en entendre parler!
Dégainant ma lame, je m'avança d'un pat, fixant des yeux le pirate:

Que venez vous faire ici?! J'aimerais dire que c'est un plaisir de te revoir Ketsueki, mais tu sais aussi bien que moi que ça serait mentir!
Si ils étaient venue pour la bagarre, ils n'allaient pas être déçus! J'attendais les instructions de mon supérieurs, prêt à passer à l'attaque à tout moment.  

HRP: Note explicative!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden Gaki
Agent de liaison
Agent de liaison
avatar
Messages : 25
Points d'activités : 161

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 182
Points de popula' [PP] : 222
Divers:
MessageSujet: Re: Skypiea, le voyage continue... Mer 14 Aoû - 22:50


◊◊◊ Un malentendu et le début d’une confrontation ◊◊◊







Alors que les deux nouveaux amis parcouraient les rues en direction du quartier général où leur supérieur hiérarchique devait les attendre, le soleil commençait à s’élever au-dessus de l’ile céleste. Ces rayons, toujours agréables, avaient réussi à réveiller les commerçant qui commençaient peu à peu à mettre en place leurs petites échoppes, encore un regard méfiant à l’égard des deux compagnons. Les deux aventuriers, entre lesquels on pouvait aisément distinguer une complicité naissante, rigolaient encore de la soirée d’hier ; ils semblaient avoir tourné la page des durs moments passés lors de leur arrivée sur ce bout de nuage. Eden aurait bien partagé de nouveau l’une de ces boissons étranges avec Helyo, mais le devoir les appelait, en effet il était l’heure pour ceux-ci de partir à Wonderfull Island, pour y rétablir l’ordre.


Les deux jeunots mirent quelques minutes avant d’atteindre le quartier générale des bérets blanc, devant lequel Makkura et le leader de cette drôle d’armée les attendaient avec deux inconnus, qui d’après leurs apparence n’appartenaient pas à l’armée céleste et n’était pas de la Marine. D’après ses déductions, Eden en avait conclu que s’il n’était ni dans son camps du monde dans bas et donc des Blues, ni dans le camp des bérets blancs, ce qui semblait logique, vu qu’ils ne portaient pas leurs costume ridicule, alors ceux-ci faisaient partis d’un camp ennemis, des pirates peut-être ? Poursuivant leur chemin en direction de leur leader, le nouvel ami de notre héros semblait être interpelé par les deux nouvelles têtes, fraichement débarquées dans les cieux. Avant même qu’Eden n’est le temps de questionner son compère pour savoir si ces deux blaireaux avaient déjà croisés son chemin, le jeune homme s’adressa à Eden :



« Eden, faut faire gaffe la, c'est Kyookoo Ketsueki, t'as du en entendre parler! »


Alors les deux gugusses qu’il s’apprêtait à rencontrer étaient bien des pirates et pas des moindres, en effet il avait souvent entendus parler d’eux lors de ses passages à la base du gouvernement mondial et si les rumeurs ne mentaient pas, les deux gaillards avaient du répondant, mais pas de quoi entacher le moral d’Eden, toujours partant pour une confrontation, surtout lorsque le rapport de force penche en sa défaveur ! En effet c’est plus classe de tuer un homme puissant que d’écraser un combattant lambda, surtout auprès des filles ! Après avoir déguéné son arme, Helyo s’adressa aux deux hommes, tout particulièrement à celui qui avait de longs cheveux noir.


« Que venez-vous faire ici?! J'aimerais dire que c'est un plaisir de te revoir Ketsueki, mais tu sais aussi bien que moi que ça serait mentir! »


Il y avait une rancune palpable dans ces paroles, comme une sorte d’amertume, un truc qui a du mal à passer, vous voyez le genre ? S’il était évident que les deux hommes c’étaient déjà rencontré, dire ce qui se déroula lord de leur dernière confrontation, s’il y a eut litige, ce qui semblait évident aux vues des propos tenus, était mission impossible. Eden se demandait si son nouvel ami avait réussi à tenir en échec le merdeux qui se tenait en face du petit groupe, car si c’était le cas, il devait vraiment être puissant, très puissant ! Quoiqu’il en soit, la température grimpée de seconde en seconde entre les deux camps et l’orage semblait proche.


Alors que les esprits s’échauffaient, le jeune garçon, toujours à la recherche d’un moyen pour se la péter sortit son briqué et une cigarette de ses poches, une fois une clope au bec celui-ci sortit sa paire de gant blanc, encore maculé du sang des géants tué la veille, puis les enfila méthodiquement, avec un calme à tout épreuve. Après tout, suite à l’évènement d’hier, il savait que la mort guettait chacun d’entre nous et qu’il suffisait d’un court instant pour faire le long voyage vers l’au-delà. Il y avait toutefois une bonne chose à signaler, en effet, il était, lui et ses partenaires avantagés par le nombre, car en plus d’être trois contre deux, ils avaient le chef des bérets blanc ainsi que tout son arsenal de guerrier et d’armes en tous genres.


« Pfu… Regardez-moi ces deux-là, non mais franchement, aucune classe et aucune prestance. Ils font peine à voir, manquerait plus qu’un troisième débile et le tableau serait vraiment comique. Hey dire qu’ils sont recherchés activement par le gouvernement… Messieurs je vais me faire un plaisir de vous ramener moisir dans une cellule, car c’est bien là que les rats comme vous se trouvent habituellement non ? Vos compagnons de désespoir se feront un plaisir d’accueillir deux jeunes demoiselles, laissez-moi vous dire que votre calvaire sera très douloureux.»




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Skypiea, le voyage continue...

Revenir en haut Aller en bas

Skypiea, le voyage continue...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Grand Line :: Skypiea :: Angel Island-