AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

Wallis Island Partie 1 : Pirate vs mafieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alexander Corvin
Capitaine pirate
Capitaine pirate
avatar
Messages : 31
Points d'activités : 121
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Age : 20

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 631
Points de popula' [PP] : 622
Divers:
MessageSujet: Wallis Island Partie 1 : Pirate vs mafieux Mar 23 Juil - 12:33

[justify]





• Course..

---------------------------------------------------------------------------------

Cela faisait maintenant deux jours que nous avions attaqués la petite ile de Piama et que nous avions volé le bateau de la marine. Depuis que nous étions à bord d'un bâtiment de soldat, personne ne nous as approché, sans doute par peur que nous soyons de vrais soldats vivants seulement pour la justice et tout ce bordel, non mais je vous jure franchement, il n'y a pas plus con qu'un soldat de la marine, même ma grande tante Gertrude s'est pensée par elle-même contrairement à ces chiens du gouvernement. Bref, le temps était pour l'instant radieux, le soleil tapait sur le pont du navire réchauffant l'ambiance tandis que le bateau était lentement bercé par les vagues. Pour ma part, j'étais couché sur le pont du bateau, une brindille dans la bouche, j'écoutais le bruit des vagues contre la coque en sentiment et un son merveilleux m'emportant alors dans un long sommeil. Mon repos réparateur fut ensuite dérangé par le bruit assourdissant et très dérangeant d'une mouette qui bien sur finie complètement rôtie à coup de jet de magma en fusion, faut jamais me tirer de ma sieste, jamais non mais ! Après mon réveil forcé donc, je me suis rendu dans la cale du bateau, découvrant la réserve de bière, quelle magnifique et onctueux breuvage. Ramenant alors un baril sur le pont, j'invitai Jack à venir boire un peu le temps de la traversée.

La petite beuverie dura un peu plus d'une heure, l'ambiance était joyeuse à bord du navire et même si je ne connaissais pas Jack depuis longtemps, je l'aimais déjà beaucoup, un véritable pirate comme je les aime ! Bref, la traversée durée depuis plusieurs jours et les vivres commençaient à manquer, surtout la bière et l'eau douce, cela devait être notre priorité à notre arrivée, acheter des vivres pour notre bateau vu que nous avons prévu d'en récupérer un sur Wallis Island, j'espère seulement que nous n'aurions pas à chercher pendant des heures, au pire on volera le premier navire qui nous plaira et puis basta on ne va pas chercher midi à quatorze heures non plus hein. Après une journée de plus, le navire arriva enfin à destination. On accosta au port rapidement et personne ne vint nous voir, chose bizarre vu que normalement un impôt doit être payé pour laisser les bateaux à quais. Ce n'est pas non plus que je me plaigne de ne pas payer l'impôt hein, c'est juste que je trouvais cela assez étrange voilà tout. Arrivant à quais, je tendis à Jack un sac de piece tout en lui disant :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Jack, je te charge d’aller récupérer des barils d’eau douce et de bière, n’attire pas trop l’attention sur toi, on vas attendre un peu avant de passer à l’action. Je vais partir acheter de la nourriture pour le voyage moi. Quand on a fini, on se retrouve sur la place centrale de la ville, je t’attendrais là-bas bonne chance. »

Après ces quelques mots, je suis parti dans ma direction, les magasins de nourriture devaient je pense se trouver tout près à en juger par l'odeur que je pouvais sentir non loin de là. Mon intuition fut la bonne, à peine quelques minutes de marches et j'avais trouvé un épicier, un homme très gentil même s'il ne parlait pas beaucoup. J'ai donc acheté pas mal de choses que l'on pouvait garder longtemps, de la viande séchée, quelques fruits, su sel et du poivre ainsi que plusieurs kilos de pomme de terre, il faut bien manger en mer ! M'enfin, après avoir payé l'homme, je me suis rendu sur la place et je me suis assis à la terrasse d'un café pour attendre Jack tout en sirotant une boisson gazeuse.




---------------------------------------------------------------------------------


[/justify[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Layme
Bandit
Bandit
avatar
Messages : 16
Points d'activités : 85
Premier Haki : Aucun

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 110
Points de popula' [PP] : 100
Divers:
MessageSujet: Re: Wallis Island Partie 1 : Pirate vs mafieux Mar 23 Juil - 14:03




Aller chercher de la boisson !


Le voyage n'avait duré que deux jours, deux jours que je passais au poste de vigie, observant le comportement des bateau qui nous croisaient, la plupart s'écartant de notre chemin. Bien évidemment, la Marine avait sûrement tenu à cacher les événements de Piama, et les gens nous prenaient sûrement pour des Marines. Nous avions eu du beau temps pendant toute la traversée, et j'en était assez content, le soleil se faisant rare sur North Blue. Il y avait toujours ce petit vent frais qui nous rappelait à la réalité, mais j'étais bien dans mon nid de pie. Alexander avait cramé une mouette qui l'embêtait pendant le voyage, chose qui m'avait déplu. Je n'aimais pas qu'on tue les oiseaux, mais la mouette était après tout le symbole de la Marine, notre ennemie. Le Capitaine était ensuite descendu à la cale, ramenant de la bière sur le pont et je n'avais pas attendu une invitation pour descendre. Il m'invita à m'asseoir, et nous bûmes ce divin alcool pendant une heure. Quand nous eûmes fini, je remontais avec difficulté en haut du mat, mais je ne bougeais plus de mon poste une fois en haut. Je roupillais tranquillement, songeant que j'étais tombé au bon endroit, avec un Capitaine cool et qui partageait les mêmes idées que moi. Nous n'étions pas encore arrivés que nous dûmes nous rendre à l'évidence : nous étions à court de stock, presque plus de vivres et de boissons.

Nous en fîmes notre priorité à notre arrivée sur l'île, et j'étais chargé de ramener de la bière et de l'eau douce. J'avais complètement oublié de chercher l'argent à la base des Marines, et nous étions aussi en manque d'argent, du moins nous n'avions pas de quoi nous payer un bateau convenable. Il nous fallait une très grosse source de revenus, et je pensais qu'organiser une rencontre avec la mafia serait pas mal. Nous pourrions soit les exploser, ce qui était l'option la moins bonne, ne sachant pas à quoi nous attendre, où bien faire un concours avec eux, en pariant de l'argent. Je réfléchissais à cela en achetant plusieurs petit barils que je mis dans un grand sac. Il me fallait d'abord trouver des mafieux, et je regardais autour de moi qui pouvait bien l'être. Je le sus facilement en apercevant un grand type aux bras horriblement long, il avait vraiment une tête de mec louche. Un gamin lui coupa la route, et il l'attrapa par le col, prêt à lui faire sa fête quand j'intervint. J'arrachais le jeune enfant de ses bras et je le posais à terre, ce dernier n'attendant pas pour prendre ses jambes à son cou.  Le mafieux me regarda de travers, et il commença à tendre sa main pour m'attraper, mais je l'interrompais en bloquant son bras avec ma main. Puis je m'adressais à lui pour lui proposer un pari : 

"Hoy le mafieux, touche pas aux gamins ! Si tu veux battre quelqu'un bat-toi contre-moi !"

"Tu l'auras voulu Kya Kya Kya !!!"

"Je ne parle pas de baston, je te parle d'un concours, d'une course !"


"Heiin ?! Une course ?! Tu m'a pris pour un gamin où quoi ?!"

"Tu a donc peur de perdre ?"

"Nani ?!! Tu me prends pour un débutant ?!"


"Alors rejoins-nous au port ce soir pour les conditions du jeu"

J'allais ensuite vers la zone où se trouvait probablement le Capitaine, à savoir un endroit à l'ombre où il pouvait boire un coup en se relaxant. Je ne le repérais pas immédiatement, mais une fois que ce fut fait, je l'abordais en lui expliquant bien en détail la situation. Je ne savais pas ce qu'il allait en penser mais peut importait, le défi était lancé.


[en cours]


Dernière édition par Jack Layme le Mer 24 Juil - 12:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Corvin
Capitaine pirate
Capitaine pirate
avatar
Messages : 31
Points d'activités : 121
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Age : 20

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 631
Points de popula' [PP] : 622
Divers:
MessageSujet: Re: Wallis Island Partie 1 : Pirate vs mafieux Mar 23 Juil - 20:25

[justify]





• Début de l'aventure..

---------------------------------------------------------------------------------

Cela faisait maintenant plus d’une heure que j’étais tranquillement installé à l’ombre à la terrasse d’un bar de la grande place de Wallis Island. Sur la petite table de bois ronde, un verre d’une boisson gazeuse à moitié vide prenait les rayons du soleil les glaçons se trouvant à l’intérieur commençant à fondre à cause de la chaleur. En effet, il devait être à peu près plus de quatorze heures et le soleil était à son point le plus chaud, c’est pour ça qu’être à l’ombre apportait son lot d’avantage, même si on n’était pas complétement à l’abri de la chaleur. Tout en fixant droit devant la place, je portais à mes lèvres mon verre et j’en bu quelques gorgées avant de le reposer en soupirant de bien être car le liquide frais me faisait un énorme bien. Tout était normal pour une journée ensoleillée, quelques vieilles dames étaient assises sur un banc à raconter divers commérages alors que les enfants jouaient dans la fontaine, un spectacle amusant, surtout quand les petits s’amusaient à arroser les passant qui partaient en courant et en râlant contre les jeunes. Tout était donc normal, tout à une exception près, la conduite des gens dans le bar. En effet, depuis mon arrivé dans cette établissement il y ‘à heure de cela, le seul bruit que l’on pouvait entendre était le bruit de la vieille pendule accrochée au fond du bard, un inlassable bruit de tic et de tac qui rythmait le bar comme du papier à musique, une attitude louche.

Cela faisait pourtant plus d’une heure que je me trouvais assis à la terrasse, mais aucune des personnes présentes à l’intérieur n’avait bougé de sa place. Les hommes avaient tous la tête presque collée à la table alors que leurs verres étaient sans doute finis depuis un long moment. Même le barman était louche, il passait son temps à fixer dans ma direction en essuyant encore et toujours le même verre, il était tellement propre maintenant qu’on dirait du cristal. Je n’aimais pas beaucoup cette attitude et je devais me contrôler pour ne pas me lever et mettre cet établissement à feu et à sang, un sacrifice nécessaire car on ne savait pas encore à quoi on pouvait s’attendre sur cette ile, on ne devait donc pas se faire remarquer tout de suite, surtout par la mafia locale qui apparemment était très puissante et contrôlait pas mal le marché noir des blues, autant dire qu’ils ne doivent pas trop rire par ici. L’ambiance était assez lourde, cela faisait à présent deux heures que j’étais assis à la même place, mon verre était à présent vide et ma patience commençait à être à bout, si Jack n’arrivait pas rapidement, je risquais fort de ne pas pouvoir me contrôler pendant très longtemps et le résultat ne sera pas beau à voir je peux l’assurer. Punaise, je ne comprends vraiment pas l’attitude des gens du coin, on dirait qu’ils n’ont jamais vu un étranger de toute leur vie, moi je dis que c’est un comportement très louche qui me mettait à bout de nerf, mais heureusement pour les gens du coin, je vis mon compagnon arriver avec les vivres.

Jack arriva donc avec les vivres, il avait acheté ce que je lui avais demandé, c’est-à-dire de la bière et de l’eau douce pour le bateau, voilà une bonne chose de faite, cela m’enlevait un énorme poids des épaules, on pouvait se consacrer à des choses plus importantes maintenant, c’est-à-dire l’argent. En effet, lors de notre massacre sur la petite ile de Piama, nous avons complètement oublié de récupérer l’argent qui se trouvait dans la chambre forte de la base, un oubli vraiment idiot vu qu’après nos emplettes on se retrouvait complètement sans le sous livrer à nous-mêmes, on devait rapidement trouver une solution, un problème qui me donner un terrible mal de crane, heureusement que j’avais encore sur moi les anti douleurs que j’avais volé dans le laboratoire de la marine, ils étaient d’un effet presque immédiat, une aubaine pour moi, je devais vraiment trouver comment les fabriquer, je me pencherais la dessus un peu plus tard. Mais bon, il y avait des trucs plus importants à gérer en ce moment, comme notre pénurie de berry qui nous emmenait dans le rouge total. Alors que je cherchais une solution à ce problème, Jack arriva à la table un grand sourire aux lèvres, il devait avoir une bonne nouvelle à m’annoncer.

En effet, mon intuition fut la bonne, jack me raconta ce qui lui était arrivé sur la route du retour. Alors qu’il marché pour me retrouver sur la place, il remarque un homme aux allures de mafieux qui grondait sauvagement un jeune enfant qui le suppliait d’arrêter, un comportement indigne d’un homme ! Enfin, je dis ça alors qu’on a massacré la population d’une ile, bref je ne suis pas un exemple à suivre. Il me raconta ensuite qu’il proposa une course au mafieux, le gagnant remporter une grosse somme d’argent, une très bonne idée pour nous permettre de renflouer les caisses ! Enfin, il ne fallait pas perdre car nous ne pourrions jamais leurs donner la somme convenue, mais au pire, on leur éclatera la tronche, nous sommes des pirates après tout ! J’attendis donc que la nuit tombe, et nous nous sommes rendus au port, attendant les autres.


---------------------------------------------------------------------------------


[/justify[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Layme
Bandit
Bandit
avatar
Messages : 16
Points d'activités : 85
Premier Haki : Aucun

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 110
Points de popula' [PP] : 100
Divers:
MessageSujet: Re: Wallis Island Partie 1 : Pirate vs mafieux Mer 24 Juil - 12:13




Remporter une course de vitesse !


L'attente jusqu'à la nuit fut très longue, mais elle m'offrit au moins l'avantage de pouvoir bien réfléchir aux conditions de la course. J'avais imaginé les affronter sur trois épreuves, trois courses de différent type. La première se baserait sur un sprint, la seconde sur l'endurance, et la troisième serait un mélange des deux, un relais au milieu pour séparer la partie vitesse de la partie endurance. Je n'informais pas le Capitaine des détails, et j'observais attentivement la carte de l'île pour voir par quels endroits nous pourrions passer. La course d'endurance devait au moins faire dix kilomètres, et je calculais un itinéraire assez simple dans la ville pour atteindre ces dix kilomètres. La nuit était tombé quand je bouclais le second itinéraire, celui pour le relais. Nous nous rendîmes donc au rendez-vous, chaque équipe au complet, ce qui me fit réaliser une chose : la mafia est très bien fournie en membres. Ils étaient au moins une cinquantaine à être venus, et cela ne devait être qu'une fraction de leur nombre réel. Ils avaient tous l'intention de concourir ?! Si c'était le cas, nos chances de victoires étaient très minces. Leu leader se rapprocha alors de nous, et il éclata de rire en posant une mallette au milieu d'une table que ses acolytes avaient installé. Puis il nous regarda en attendant qu'on sorte l'argent, et voyant que nous ne le faisions pas il eut un sourire machiavélique, qui nous indiquait ce qui se passerait selon lui si l'ont venait à perdre la course.

"Très bien messieurs, voilà les conditions de cette cours : pour la première et seconde épreuve, aucune attaque de quelque sorte. Pour la troisième, tout les coups seront permis."

"Ça nous convient, en quoi consiste les épreuves ?"

"La première sera composé de dix courses de sprint, pour équivaloir la durée de l'épreuve d'endurance. L'équipe qui remportera le plus de sprint gagnera la première manche. La seconde épreuve sera une course d'endurance de dix kilomètres, qui se déroulera ainsi : les deux concurrents partiront d'ici, iront jusqu'aux chantiers navals, repasseront ici en allant au bout du port avant de revenir ici. La troisième épreuve se déroulera dans votre territoire, et elle consistera en un relais, c'est à dire une partie d'endurance avant de finir sur un sprint. Je vous propose de commencer sur le champ, je serais le sprinteur."

"Je serais ton adversaire ! Je suis Grint Malt, le lieutenant de mafia de ce coin !"

"Très bien, alors essaye de suivre ma vitesse !"

J'allais installer quatre cailloux, a une distance de 100mètres, et je me plaçais entre deux d'entre eux. Grint vint se placer à côté de moi, tandis que l'un des mafieux tira un coup de revolver. Je m’élançais, courant comme un dératé vers la limite fixant la ligne d'arrivée. Mais le chef des mafieux me dépassa au dernier moment, éclatant de rire en passant la ligne. La seconde course se déroula exactement de la même manière, et il me battais encore de peu. Je me rendais compte qu'il était très rapide, et je devais absolument trouver quelque chose sinon je risquais d'être vite dépassé et de ne pas retrouver l'avantage avant la fin de la première partie. J'attendais le coup de feu, et je ne partais pas immédiatement. Je le rattrapait en courant très rapidement, et je le dépassais. Je passais donc la ligne avant lui. Le score était de deux à un en sa faveur, et j'allais le renverser étant donné qu'il n'avait pas compris ma technique. Cinq courses plus tard, je menais 6-2, et il sortit alors son atout sous la colère. Les deux dernières courses ne furent pas une victoire pour moi. Mais j'avais gagné la première épreuve, bien que j'étais absolument à bout de souffle et que je ne sentais plus mes jambes. Je m'asseyais, attendant qu'Alexander fasse son épreuve, pour laquelle je l'encourageait.


Dernière édition par Jack Layme le Jeu 25 Juil - 23:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Corvin
Capitaine pirate
Capitaine pirate
avatar
Messages : 31
Points d'activités : 121
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Age : 20

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 631
Points de popula' [PP] : 622
Divers:
MessageSujet: Re: Wallis Island Partie 1 : Pirate vs mafieux Jeu 25 Juil - 22:07

[justify]





• Endurance..

---------------------------------------------------------------------------------

La nuit tomba assez rapidement sur Wallis Island. La lune était levée illuminant le ciel de sa clarté et nous permettant de voir où on aller. Jack m'avait expliqué plutôt dans la journée qu'il avait convaincu les mafieux de nous retrouver sur le port pour les courses. Jack avait vraiment eu une bonne idée, on peut se faire de l'argent rapidement comme cela, sans vraiment attirer l'attention sur nous, cela reste une simple course après tout, il n'y a rien d'illégal à cela et c'était je pense une bonne chose, avec ce qu'on vient de faire sur Piama, on devait se calmer un peu pour ne pas trop attirer les gros poissons de la marine, l'équipage venait à peine de se former, ce serait triste qu'ils doivent déjà être supprimé par les soldats non ? Bref, nous sommes rapidement arrivés sur le port et là, les mafieux n'avait vraiment pas fait semblant, il y avait une cinquantaine de type habillé en noir avec des chapeaux, de véritable mafieux quoi et nous, nous étions deux, vive l'égalité quoi. Enfin bref, l'égalité est un sujet que je ne traiterais pas aujourd'hui, sinon je vais sans doute exterminer les mafieux afin qu'il n'en reste que deux, une chose qui serait forte regrettable et qui nous mettrait tout le reste de la mafia au cul, ce qui serait une situation désobligeante je dois l'avouer. Avant que Jack nous explique en détail les règles qu'il avait préparées durant toute la journée, je me suis mis à observer tout ce que je pouvais voir au loin, afin de regarder un peu le parcours que j'aurais, je pouvais voir qu'il y avait pas mal de petites rues, peut-être quelque chose à utiliser, je note l'idée.

Après cela, Jack expliqua en détails les règles de la course. La première sera composée de dix courses de sprint, pour équivaloir la durée de l'épreuve d'endurance. L'équipe qui remportera le plus de sprint gagnera la première manche. La seconde épreuve sera une course d'endurance de dix kilomètres, qui se déroulera ainsi : les deux concurrents partiront d'ici, iront jusqu'aux chantiers navals, repasseront ici en allant au bout du port avant de revenir ici. La troisième épreuve se déroulera dans votre territoire, et elle consistera en un relais, c'est à dire une partie d'endurance avant de finir sur un sprint. Bien sûr, Jack serait celui qui allait disputer le sprint, il était beaucoup plus rapide que moi c’était un fait et en terme d’endurance je me débrouillais assez bien, il avait eu une bonne idée là. Après que les autres participants aient choisi leur coureur, un certain Grint Malt qui était un de leur lieutenant, les deux participants se mirent sur la ligne de départ du sprint, Jack devait gagner, si il perdait on n’avait pas vraiment le choix pour payer ces gens, on ne pouvait tout simplement pas ! Enfin, voyant que tous les mafieux observaient la course avec intérêt et surtout avec un léger sourire sur le visage, ils devaient sans doute penser que leur coureur aller gagner rapidement contre cet homme dont ils ne connaissaient rien.

Comme je le pensais, Jack courrait très vite, il était très fort en sprint, même si pour les deux premières courses, le truand le doubla au dernier moment, gagnant alors par 2 à 0. Bon, je dois bien avouer qu’à ce moment-là de la course, je commencer à m’inquiéter un petit peu. Le vent était froid sur le port alors que la lune était ronde. A côté de moi, il y avait 50 mafieux prêt à me sauter dessus en cas de coup tordu de ma part, chose qui je dois bien l’admettre était très probable vu l’état d’inquiétude dans lequel je me trouvais en ce moment même. Au moment où j’allais intervenir en brulant tout ce qui bouger et en récupérant tout le fric possible et inimaginable sur mon passage, Jack gagna les deux prochaines courses, revenant alors à un score de parité tandis que mon cœur se calmait enfin et tout en essuyant mon front avec le dos de ma main, je pouvais voir la colére sur le visage des bandits, ils ne devaient pas du tout penser que Jack pourrait gagner une seule course, mais que voulez-vous, la vie est hasardeuse. Les prochains sprints eurent la même issue, c’est-à-dire la victoire de Jack sur le truand, une aubaine pour moi qui reprenais enfin mon calme alors que nos adversaires lançaient des jurons de haine à cause de leur camarade qui je cite : « N’est qu’un escargot pitoyable seulement bon à manger de la m**** avec trois balle dans le crâne. » on sent bien la solidarité là-dedans.

Après tous ses sprints, Jack revint vers moi complétement essoufflé à cause de la course, c’était maintenant à moi de faire mes preuves sur une course de dix kilomètre, j’étais assez bon en endurance, une aubaine pour moi. Je me suis mis sur la ligne de départ, à mes côtés, un homme assez jeune, je ne cherchais même pas à savoir son nom je m’en fichais royalement. Quand le coup de canon résonna dans la nuit, je suis partit aussi vite que j’ai pu, surprenant même mon adversaire à cause de ma vitesse. Bien sûr, il ne tarda pas à me rattraper et ce fut ainsi au coude à coude pendant 5 km. A l’arrivé du 6e, nous devions passez par un chemin à droite, j’ai tout simplement changé le panneau de place avant de passer, mon adversaire passant alors à gauche sans rien remarquer il me suffit donc de faire les derniers kilomètre en marchant et en chantant franchissant la ligne d’arrivée quelques minutes plus tard. Après nos deux victoire, il était convenu de mettre la dernière épreuve le lendemain, une chose idéale vu que j’étais crevé, je suis donc rentré me couché en compagnie de Jack sur notre bateau durement volé.

---------------------------------------------------------------------------------


[/justify[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Layme
Bandit
Bandit
avatar
Messages : 16
Points d'activités : 85
Premier Haki : Aucun

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 110
Points de popula' [PP] : 100
Divers:
MessageSujet: Re: Wallis Island Partie 1 : Pirate vs mafieux Ven 26 Juil - 11:19




Prendre du repos ou presque !


Je n'avais que sommairement suivi la course d'Alexander, apprenant que son adversaire s'était trompé à un tournant et avait donc emprunté le mauvais itinéraire. Alexander avait donc gagné la course avec facilité. J'avais alors vu les mafieux serrer les poings et les dents, se retenant que peu d'attaquer le Capitaine. Je serais perplexe dans le cas où nous nous mettrions la mafia sur le dos, car nous ne savions pas quelle était la puissance de leur chef. Je me doutais qu'il devait être suffisamment puissant pour ne pas être inquiété par la Marine au point d'étendre son trafic sur plusieurs Blues. Nous rentrâmes au bateau, et Alexander s’endormit assez rapidement, mais moi je n'avais aucune envie de dormir, craignant une attaque ou une descente de la mafia pendant la nuit. Je réfléchissais intensément au parcours qu'ils pourraient nous imposer, et aussi au fait qu'ils risqueraient de gagner le lendemain, puisque la course se passait dans leur terrain de jeu. Mais je n'avais pas décidé cela à la légère, j’avais bien calculé mon coup, car si nous gagnions cette course, nous humilierions la mafia toute entière.

Ce n'était pas une chose anodine que nous allions tenter là, surtout en laissant carte blanche pendant toute la durée de la course. Ils étaient d'autant plus remontés par leur défaite de la veille. Je préférais ne pas dormir, sinon quoi je serais submergé par la fatigue le lendemain. J'avais bien fait de surveiller le bord du port, puisque je vis deux personnes rentrer sur le bateau que nous occupions. Je devais m'en débarrasser, sinon nous serions rapidement éliminés. Je descendais discrètement derrière eux, et j'utilisais ma dernière technique, mettant ma main contre le fourreau de mon sabre que j'avais vidé au préalable. Je le remplissais avec de la neige compactée, de façon à obtenir une épée plus tranchante et solide que mon sabre. Je m'approchais du premier homme et je lui ouvrait la gorge en lui bouchant la bouche avec de la neige. Le second ne se rendit pas compte de ma présence car je déposais le cadavre de son ami au sol de façon délicate. Il se retourna au moment où j'enfonçais mon arme dans son œil, lui bouchant également la bouche. Leurs compagnons ne retrouverait jamais traces de leurs collègues.

J'allais prévenir Alexander quand la mouette chargée du courrier se posa devant moi, me mettant une lettre entre les mains. Elle venait de ma soeur, qui me donnait de ses nouvelles. Elle me demandait également si je me plaisais dans mon équipage, et quels étaient à présent nos projets. Elle allait bientôt rallier Grand Line, et elle s'était fait une bonne réputation parmi ses compagnes d'aventures. Je me devais de lui répondre avant toutes choses et je m'y attelais après avoir trouvé une bonne source de lumière. Je lui racontais les évènements sur Piama, et la tension qui régnait à présent sur Wallis Island. Je lui expliquait que nous ne ferions pas de long feu sur cette île, déjà victimes d'une tentative d'assassinat. De plus, la Marine ne devrait pas tarder à se mettre à notre recherche, sûrement déjà informée de la présence d'un de leurs Navires détournés ici. Nous récupérerions notre propre navire avant de nous lancer sur d'autres aventures. C'était notre priorité, et nous attaquerions sûrement le Royaume de Yuki dans peu de temps, si rien ne se passait d'inquiétant ou de compromettant jusque là.

Je terminais ma lettre en lui demandant d'être prudente quand elle serait sur Grand Line, qui était le cimetière des pirates plus ambitieux que capables d'assumer leurs paroles. Je savais que ce n'était pas son genre, mais je préférais néanmoins l'avertir. Je sifflais un coup avec mes deux mains, et l'oiseau revint, peut être pas le même, mais je lui confiais la lettre. Je m'en allais alors réveiller Alexander tandis que le soleil était levé depuis au moins trois heures. Je lui montrait le corps des mafieux et lui demandait de définitivement nous en débarrasser. Je détournait le regard, regardant l'île devant nous, un si grand contraste entre les deux faces de cette terre se ressentait depuis le pont de notre navire. C'était effrayant de voir que le monde était si différent, que de toutes les espèces le peuplant, nous étions celle qui avait été choisie pour régner sur toute les autres. C'était bien et mal à la fois, car là où il y a de la puissance et du pouvoir, l'humain emmène la convoitise et la corruption. C'était quelque chose que je détestait chez nous, et j'étais prêt à tout pour que l'humanité revienne sur une voix honorable.

L'exemple le plus flagrant sur cette île était la différence entre mafieux et artisans, les deux engeances travaillant dur pour devenir riches, mais aucun des deux n'utilisant la même méthode, les uns tuant et dépouillant les gens honorables, les autres les aidant en leur vendant le fruit d'heures de travail réalisés avec amour. Je ne pouvait dire quelle catégorie de personne je préférais, mais je savais que ma propre voie était plus proche de celle de mafieux que de celle d’artisan, sauf si l'on considérait qu'essayer d'appliquer sa justice au monde était une forme d'artisanat. Je ne savais pas quoi faire de ma vie, que décider, mais j'étais encore jeune et ces questions étaient sans doutes normal pour quelqu'un de mon âge. Je devais juste me concentrer sur la course que nous remporterions dans la journée, nous n'avions pas le droit d'échouer, sans quoi nous tomberions dans une bataille que nous ne remporterions peut-être pas, sans compter que la Marine en profiterait sûrement pour faire d'une pierre deux coups. Nous gagnerions, coûte que coûte. Nous descendîmes du bateau, marchant en direction de la zone de rendez-vous.

Nous entrâmes alors dans la zone contrôlée par la mafia, et je marchais fièrement au milieu de ces criminels qui nous regardaient de haut, pensant que nous perdrions sûrement la course d'aujourd'hui, nous laissant entrer dans une bataille sanguinaire avec eux. Ils pensaient nous écraser aujourd'hui avec toute la puissance de la mafia, mais ils nous avaient sous-estimés, ne connaissant pas la nature de nos pouvoirs. Je levais la tête vers le ciel, et j'apercevais un nuage ressemblant à un flocon de neige. J'eus alors un flashback, me rappelant d'un jour où nous avions attrapé un flocon parfait ma sœur et moi. Je devais gagner pour elle aujourd'hui, je ne pouvais pas perdre, je devais tenir la promesse que nous nous reverrions un jour. Nous vîmes alors la table où était placée la mallette, et derrière elle, je vis un homme assit sur un siège, qui ne pourrait qu'être un trône si la personne assise dessus avait été un roi. C'était sûrement le grand chef de la mafia qui était assis là, et il ne m’impressionnait absolument pas, je le défiais du regard, estimant quand même que sa puissance était supérieure à la mienne, mais pas à celle de notre équipage.

Ce fut un de ses lieutenants qui nous expliqua le trajet et les conditions de la course, et je remarquais que Malt Grint n'était pas présent, à l'instar de l'adversaire d'Alexander. Ils avaient dû être supprimés car ils avaient jetés la honte sur la mafia. Cela me fit sourire, et certains des autres Lieutenants comprirent à quoi je pensait, je le compris à l'expression de leur visage qui se figea dans un très léger rictus de colère. J'avais bien écouté le trajet, mais cela ne me servait que partiellement, la seule partie intéressante pour moi étant le sprint final. Ils nous proposèrent de manger avec eux en attendant le début de l'épreuve qui se tiendrait à deux heures. Nous acceptâmes, nous mêlant à eux pour seulement quelques instants. Le repas fut bref, du moins pour nous, car je m'isolais avec Alexander pour discuter de la stratégie à laquelle j'avais pensé toute la nuit. Elle était très simple à retenir, mais plus complexe à exécuter. Je devais me placer à l'arrivée une demi-heure avant le début de la course, et m'occuper des endroits les plus dangereux de la partie endurance, et je m'arrangerais pour les neutraliser.

Il devrait ensuite s'occuper des mafieux qui tenteraient de m'attaquer depuis les côtés, sur les cinq-cents mètres de sprint qui étaient nécessaires pour clore la course. Ce serait sûrement long de parcourir ces cinq-cents mètres, d'autant plus que je comptais m'attaquer à mon adversaire pour le neutraliser avant la fin de cette distance à parcourir. Je l'attaquerait depuis l'avant, pour le surprendre, sûrement avec mon épée en neige. Je m'occuperait ensuite de lui pendant qu'Alexander se débrouillerait avec la racaille alentour. Nous devions mettre les plus gros dommage possibles avant le fin de la course, moment où les hostilités prendraient fin. Une fois que j'eus fini, je commençais ma tâche, me débarrassant des endroits où étaient entreposés les barils qui seraient lancés en flammes sur le Capitaine. Personne n'était encore arrivé jusqu'ici, et j'avais le champ libre pur m'occuper de ces pièges qui serait plus de l'ordre de l'anti-jeu que de l'ordre du danger dans cette situation. Je pouvais aller me positionner sur ma ligne de départ pour l'heure fixée, quand j'entendis au loin le coup de feu qui lança Alexander sur la route.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Corvin
Capitaine pirate
Capitaine pirate
avatar
Messages : 31
Points d'activités : 121
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Age : 20

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 631
Points de popula' [PP] : 622
Divers:
MessageSujet: Re: Wallis Island Partie 1 : Pirate vs mafieux Ven 26 Juil - 16:08

[justify]





• Course..

---------------------------------------------------------------------------------

Nous étions donc revenu sur le bateau et à peine arrivé, je suis partit me couché pour le lendemain. Je me suis mis dans la chambre de l’officier et me couchant sur le lit, j’ai commencé à réfléchir tout en fermant les yeux. Ma réflexion était essentiellement basée sur mon équipage. Bien sûr, pour l’instant nous n’étions que deux, mais mon but était de recruter d’autre personne afin d’avoir un équipage vraiment solide, chose essentielle pour s’aventurer sur Grand Line. Enfin, c’était bien beau de faire des projets comme trouver un équipage ou encore aller sur Grand Line, mais il y à un truc à ne pas négliger, nous n’avons pas encore de bateau à nous, et on n’allait pas se trimballer pour toujours sur un bateau de la marine, cela pourrait laisser à confusion cette histoire, c’est pour cela que je cherchais comment faire de ce niveau-là. M’enfin, je pourrais sans doute acheter un bateau avec l’argent qu’on prendre à ces idiots de la mafia.

Ma réflexion fut si poussée, qu’elle m’envoya au bout de quelques minutes seulement dans le pays des rêves pour une longue nuit tranquille et bien méritée après tant d’effort pour tricher lors de la course d’endurance. Ma nuit calme et paisible fut interrompu par mon cher Jack qui m’expliqua que pendant la nuit, deux truand avaient essayé de nous tuer pour nous empêcher de participer à la dernière course afin d’être sûr de gagner, quelle bande de lâche, avant de m’assassiner, qu’ils attendent au moins que je sois debout, je n’ai même pas eu le temps de m’en apercevoir et j’ai même pas pu jouer avec, ce n’est pas juste ! Enfin, je comprenais aussi Jack, il n’allait pas attendre patiemment que je me lève pour tuer ces deux idiots qui sois disant passant n’auraient rien pu faire contre nous et nos pouvoirs de Logia, j’aurais bien voulu voir leurs têtes quand ils se seraient rendues compte qu’ils nous passaient littéralement à travers !

Enfin, comme il devait sans doute se douter que je serais dégouter de ne pas avoir pu jouer avec les deux hommes, il m’avait laissé le soin de me débarrasser définitivement des corps, une attention charmante qui je dois avouer m’allait droit au cœur. Je me suis alors approché des deux cadavres et franchement, Jack n’avait pas fait son boulot à moitié, ils étaient dans un triste état qui bien sûr est entièrement leurs fautes, ils n’auraient jamais dû venir ici pour tenter quelque chose contre nous. J’ai alors remplie littéralement les cadavres de magma que je fis immédiatement durcir avant de balancer les corps à la mer, ils serviront de nourriture pour les petits poissons, le seul truc que je garder, c’était un de leur chapeau que je mis sur ma tête pour me protéger un peu du soleil qui cogné fort aujourd’hui. Après avoir réglé quelques derniers détails pas vraiment important, nous nous sommes partit du navire en direction du lieu de rendez-vous pour la dernière course.

La marche jusqu’au lieu de rendez-vous fut assez tranquille, aucun incident de parcours à déplorer sur la route, une véritable aubaine, j’aurais pensé que cette bande de truand tente quelque chose pour nous empêcher d’arriver mais ils devaient trop compter sur le résultat positif de leur tueur à gage, une belle erreur franchement. Bien sur, quand nous sommes arrivé au lieu de rendez vous, je ne vous dis pas leur surprise quand j’ai posé le chapeau de leur camarade sur la malatte d’argent, tout en destinant un sourire moqueur à l’homme qui était assis sur une sorte de trône, sans doute le chef de la mafia, un homme qui malgré son apparence un peu chétive dégageait une puissante aura de force, on devait vraiment faire attention à lui et à ne pas le froisser, car même si les mafieux sont connu pour le respect de leur promesse, ils sont aussi connu pour leurs susceptibilité.

Après que tous les mafieux se soient regroupés devant nous, un des lieutenants s’avança pour nous expliquer les détails de la course. Pour ma part, je devais courir comme hier 10 kilomètre d’endurance avant de pouvoir passez la main à mon compagnon pour les 500 derniers mètres de sprint. J’ai donc bien mémorisé le parcours tout en sachant qu’aujourd’hui tous les coups était permis, une aubaine pour moi qui n’aimais pas vraiment respecter les règles et tout ce qui vas avec, aujourd’hui, le sang de la mafia aller couler et pas qu’un peu je pense. Après ces quelques petites explication sur le déroulement de la course, nos adversaires nous invitèrent à manger avec eux, autant dire que je n’étais pas vraiment rassuré, j’étais sûr qu’ils avaient empoisonné les plats ! Mais bon, heureusement pour moi et comme d’habitude, j’étais seulement parano, ils n’avaient rien empoisonné du tout, enfin j’espère..

Pour moi ainsi que Jack, le repas fut assez cours, on ne voulait pas trop faire ami-ami avec nos adversaires, surtout qu’on risquait de les tuer dans pas longtemps, ce qui faisait un peu con quand même. Bref, après à peine 30 minute de repas, Jack m’emmena un peu à l’écart, il m’expliqua qu’il allait s’occuper des problèmes durant ma course mais que je devais m’occuper des siens pendant le sprint final, bien sûr c’était équitable et c’est que j’allais faire de toute façon, je ne laisserais personne toucher à mon compagnon durant sa course et en plus, la mallette qui était sur la table est à moi et à personne d’autre ça c’est clair et net. Après la planification de notre stratégie, Jack partit pour commencer à faire sa part du boulot. Moi, je me mis sur la ligne de départ prêt à commencer à courir dès que l’homme au pistolet aller tirer. Quelques seconde après, l’arbitre tira bien un coup de feu, mais directement dans ma tête alors que l’autre commençait déjà à partir en courant.

Bien sûr, je ne vous dit pas leur surprise quand le trou que j’avais à la place de la tête commença à se refermer grâce à une couche de magma, l’arbitre en fit même tombé son pistolet. Mon adversaire, qui voyais que je me relevais commença alors à courir le plus rapidement possible alors que je le poursuivais avec ardeur, moi-même poursuivis par une bande de mafieux. Réussissant à tuer mon adversaire avec un bon jet de lave, je me suis rapidement retrouvé derrière Jack tout en lui donnant le signal de départ pour son sprint. Quand il commença à partir, suivit par son adversaire, je me suis servi de mes pouvoirs afin de former un couloir de lave de chaque côté de la piste pour éviter que des mafieux vienne faire chier mon camarade. Je me suis ensuite tourné voyant qu’une multitude de mafieux venaient en ma direction et tout en souriant et en faisant craquer les os de ma nuque, je leur ai lancé :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Allez, venez faire mumuse avec moi bande de déchets ! »

---------------------------------------------------------------------------------


[/justify[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Layme
Bandit
Bandit
avatar
Messages : 16
Points d'activités : 85
Premier Haki : Aucun

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 110
Points de popula' [PP] : 100
Divers:
MessageSujet: Re: Wallis Island Partie 1 : Pirate vs mafieux Lun 5 Aoû - 14:36




Sprint de la victoire !


Alexander s'était bien débrouillé sur la partie qui lui était assigné, se débarrassant de son adversaire d'entrée de jeu. Il avait ensuite rapidement atteint ma position, et avait entouré la zone de sprint de lave, formant un couloir ardent. C'était mauvais et bon pour moi à la fois, puisque la chaleur dégagé par la lave me gênait, possédant un corps fait de neige, mais cela empêchait les mafieux de se mêler de ma course. Je commençais à m'élancer, mais mes pas étaient trop lents pour rattraper mon adversaire. Je demandais alors à Alexander de couper son couloir, afin que je ne sois plus pénalisé, chose qu'il fit sans se poser de questions. Je pouvais enfin utiliser mes pouvoirs, chose qui m'était impossible auparavant. Je commençais par rattraper mon adversaire qui avait été surpris par la différence de température soudaine, et j'utilisais une technique de mon répertoire, "White Sword". Je créais une dague à partir d'un fourreau que je remplissais avec de la neige si bien compactée qu'elle en devint tranchante, et je poignardais mon adversaire dans le dos en le dépassant, le laissant s'effondrer sous la douleur que provoquait le froid qui avait transpercé sa chair.

Je dépassais finalement la ligne d'arrivée, quand un flots de mafieux m'entoura. Je ne pouvais pas m'occuper de tant d'ennemis, je serais épuisé bien avant. Mais je décidais néanmoins d'essayer, parce que je faisais parti d'un équipage qui deviendrait grand, parce que l'honneur était une chose importante et que je respectais, parce que j'avais décidé de le faire, et parce que je le ferais. Mais au moment où ils allaient se lancer sur moi, ils s'écartèrent, laissant passer leur chef d'un côté, et Alexander de l'autre. Il se rapprocha de nous, et il se lança alors dans un discours où il nous expliqua que notre valeur au combat et notre valeur morale était très élevé, et que nous serions de très bon pirates. Il expliqua que ses hommes n'auraient jamais pu gagner contre une volonté telle que la nôtre, et qu'il regrettais d'être si vieux et de n'avoir pu concourir contre nous. Il nous donna alors la malette qui nous été du, et que nous avions gagné avec des efforts démesurés, avant de se rapprocher de moi, ayant visiblement une question à me poser. Je le regardait s'approcher, restant stoïque.

"Tu pourrais faire un yakuza magnifique, et je n'ai pas d'héritier direct tu sais. Rejoins-nous, tu auras ainsi une vie de rêve."

"Je suis désolé, mais je ne veut pas suivre cette voie, même si je vous respecte énormément, je ne peut m'y résoudre. Désolé..."

"Je vois, ma voie ne t'a pas inspiré, et bien ainsi tu ne sera pas celui qui me succédera. Allez, partez maintenant !"

Jack Layme n'est pas un nom adapté pour devenir un Yakuza, non, c'est le nom qui obtiendra le titre de supernovae, et qui continuera a augmenter sa renommé au fur et à mesure de ses exploits. C'est le nom du second des Tenbatsu Kaizokudan, un nom qui nous irait si bien, une chose que je devais proposer au Capitaine. Nous nous dirigions à présent vers les chantiers navals, désireux d'obtenir notre premier navire, celui qui aurait la chance de nous accueillir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Corvin
Capitaine pirate
Capitaine pirate
avatar
Messages : 31
Points d'activités : 121
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Age : 20

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 631
Points de popula' [PP] : 622
Divers:
MessageSujet: Re: Wallis Island Partie 1 : Pirate vs mafieux Mer 7 Aoû - 20:28

[justify]





• Victoire..

---------------------------------------------------------------------------------

Mon cher second Jack venait de prendre son élan pour sa partie de la course, un sprint final de 500 mètre qu’il allait sans doute gagner, enfin je l’espère nous avons vraiment besoin de cet argent et en plus, si d’aventure nous perdions, on ne pourrais pas rembourser les mafieux et donc par un enchainement logique, on devrait simplement les buter sans chercher à comprendre, récupérer l’argent et se barrer de cette ile en vitesse et croyez-moi, je n’ai pas vraiment envie de me frotter à toute une organisation criminelle, Jack devait gagner, sinon il vendrait ses charmes pour rembourser la pègre foi d’Alexander ! Je m’étais donc bien débrouiller pour ma partie de l’épreuve, celle d’endurance. Bon, ok j’avais buté mon adversaire mais j’avais gagné c’est le plus important il me semble non ? Enfin je crois, au moins on a une chance de gagner. Bref, je m’étais donc retourné vers les autres mafieux au cas où ils me chercheraient des noises, prêt à me battre comme un lion dans l’arène ! 




Mais bon, avant de commencer à me friter façon barbecue avec les mafieux, mon cher ami Jack me demanda gentiment si je pouvais désactiver mon couloir de lave, je n’avais vraiment pas pensais qu’il était fait de neige, quel idiot ! Bref, je n’ai pas cherché longtemps et je me suis dépêcher de faire disparaitre ce putain de couloir, une chose qui fut une bonne idée puisque mon cher compatriote ne tarda pas à prendre le dessus une fois qu’il put de nouveau utiliser l’ensemble de ses pouvoirs sans être inquiété par la lave en fusion qui était juste à ses côtés.  Bref, je ne pouvais pas regarder mon ami se battre pour remporter la course vu que je m’étais mis face à face avec une dizaine de mafieux, je ne voulais pas qu’ils interviennent et ne nous coute cette précieuse mallette. J’étais donc prêt dans le cas échéant à me battre de toute mes forces pour qu’ils n’essayent rien pour gêner Jack, avec la pègre on ne sait jamais, ils pouvaient détenir des armes en granit marin je devais donc faire attention si un combat s’engageait entre eux et moi, je risquais fort d’avoir beaucoup à faire en cas d’une bataille. 




Mais, à ma plus grande surprise, les mafieux ne tentèrent même pas de stopper Jack ou de tenter quoi que ce soit, je devais les avoirs impressionner avec ma force légendaire et ma puissance ancestrale donné par..  Non en fait je me suis complètement trompé, s’ils ne font rient, c’est parce que leur chef le leur à ordonné, sinon ils ne se serraient pas gêner pour se lancer dans la bataille. Bon, je dois avouer que je suis un peu dégouter là, je croyais que c’était moi qui leurs faisaient peur et en fait non, c’est juste un vieux monsieur tout petit qui en bougeant à peine le petit doigt fait comprendre à des types hyper dangereux qu’ils ne doivent pas bouger, je dois quand même avouer que je trouve une telle emprise sur les autres assez remarquable, il doit être un grand homme et un grand chef pour être autant respecté par ses homes. Bref, en me retournant je pouvais voir que Jack venait de gagner la course, enfin une bonne nouvelle la victoire était pour nous. Le chef me remit donc la mallette et après avoir tenté de recruter Jack, il nous laissa partir. 




L’argent en poche, nous nous sommes directement rendus sur les chantiers navals de l’autre côté de l’ile avec la ferme intention de récupéré un bateau, une tache que l’on devait absolument effectuer avant de partir de l’ile même si sans bateau on ne pouvait pas partir de l’ile donc en fait, c’est une tache vitale tout simplement. Le port était immense avec plein de bateaux à vendre, le paradis. Mon regard s’arrêta sur un drakkar, un superbe bateau sui me tapa dans l’œil et j’avais juste assez pour l’acheter. Une fois la transaction faire, nous sommes montées à bord et larguer les amarres vers de nouvelles aventures ; 


---------------------------------------------------------------------------------


[/justify[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Wallis Island Partie 1 : Pirate vs mafieux

Revenir en haut Aller en bas

Wallis Island Partie 1 : Pirate vs mafieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: North blue :: Wallis Island-