AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

Deux Frères: La Révélation de Kayl ! Eliminons les Gardes !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Deux Frères: La Révélation de Kayl ! Eliminons les Gardes ! Lun 4 Juin - 18:11


~ Royaume de Yuki ~

« Kayl ! Attends-moi ! C’moi qui les dégommes en premier ! »

En dehors de la maison, il y avait un attroupement de soldats avec à côté Kayl qui inspirait et expirait un bon coup. Il y avait eu un blessé, c’était sans doute le Nakama de Zaïmon qui l’avait ainsi frappé. Enfin… couper un bras serait plus exact. C’était qu’il n’y était pas allé de main morte le jeune. Zaïmon ne regrettait en rien de l’avoir prit dans son équipage, loin de là cette idée. Il était plutôt satisfait et content. En plus celui là savait mentir, il avait carrément dit que Zaïmon était un rival des Yonkous et que l’origine de ses pouvoirs était une flèche du démon qu’on lui avait tiré au cœur. Annonce qui avait rigoureusement étonné Zaïmon qui le regardait d’un sourire exagéré. Mais avec cela, il était quand même crédible de par ses actions. Sans plus attendre, il avait usé des dons de son fruit du démon en attaquant de front ses ennemis. Déjà, de nombreuses flèches sortaient de partout en direction des soldats de la cour, les abattants d’une grande agilité et vitesse. Alors Zaïmon, attendant que son nakama ait finit avec son attaque s’écria en lui donnant une grosse tape sur le dos :

« NYAHAHAHAHAHA !!! T’est trop fort bro’!!! Arrête de me faire une telle réputation, tu vas me faire rougir !!! »


Autant dire que Zaïmon savait attirer l’attention sur lui rien qu’en parlant, c’est d’ailleurs ce qui le rendait si spécial et si charismatique en passant. D’ailleurs son look ne faisait qu’en accélérer cette impression aussi audacieuse soit-elle.
Nombre furent les gardes qui affluaient en masse vers les deux jeunes, et, restant à une bonne proximité d’eux, commençaient à parler sur l’individu inconnu au bataillon.


« Ce… ce mec bizarre ? C’est qui ? »

« Il me fout les chocottes ! »

« Moi aussi… c’est le chef de ce morveux qui nous envoie des flèches depuis tout à l’heure ? »

« J’en sais rien, en tout cas il me fait flipper… SIGH ! »

On sentait bien la peur qui animait les soldats face à Zaïmon. Ce n’était pourtant pas comme s’il était déjà une légende, mais l’appréhension était forte tout de même. Et tout cela plaisait beaucoup à Zaïmon qui vit son sourire se dresser et qui se sentait aussi fier qu’un coq.

« NYAHAHAHAHAHAHA !!! Vous ne savez donc pas QUI je SUIS ?! »



« Bande d’impertinents ! Je suis celui qui vient tout droit des enfers ! J’ai battu 115 monstres marins rien qu’avec mon petit doigt !! »

Un silence tomba aussitôt. On entendait plus que le bruissement du vent.
De toute évidence chez l’humain, il y a, pour les êtres censés et normal, une limite de ce qu’ils peuvent croire ou non. Et là cette limite venait d’être franchie chez les soldats, qui regardaient Zaïmon avec une grande impassibilité. Ils avaient deviné que celui-ci les prenait pour des chèvres.


« Il n’est pas très convainquant… »

« Ouais t’as raison… battre 115 monstres des mers, c’est impossible… »



« Au moins l’autre était beaucoup plus crédible… un flèche du démon implantée dans son cœur… quoique… »

« Il nous prend pour des demeurés ou quoi ? »

Zaïmon eut un regard de trahison. Il se sentait bête rien que par le gros mensonge qu’il venait d’inventer et dont personne n’a cru la véracité.

« Bon… je crois que je ne suis pas aussi persuasif que toi, bro’… Nyaha-ha… »

Avait-il dit à son nakama Kayl. Une des choses que Zaïmon ne savait pas vraiment faire c’est mentir, et vous en avez la preuve écrite ici même. Ca ferait presque pitié, tout de même…
Mais soudainement, des soldats décidèrent de tirer directement sur les deux pirates. Zaïmon avait esquivé facilement, mais il n’en était pas de même pour Kayl, qui, touché à la main, se tordait de douleur.

« Kayl !!!!!!!! »

« Je suis vraiment un boulet parfois ... »

Soudainement alors, Zaïmon changea de face. Regardant son nakama, puis ces soldats qui venaient de tirer sur lui. S’il y a bien une chose que Zaïmon détestait, c’est qu’on s’attaque éperdument et qui puis est devant lui des êtres qui lui sont chers. C’était comme ça, il n’y pouvait rien. Son sourire disparaissant, ses sourcils se fronçant, son regard en était plus meurtrier que jamais.

« Vous avez osé tirer sur mon p’tit frère ! Je ne vous le pardonnerai jamais !!! »



Avait-il dit d’une grande colère à ces gardes sans gênes. Ces mêmes gardes avaient joué à un jeu dangereux avec le capitaine pirate en s’attaquant ainsi à son nakama. Depuis tout petit, il défendait tout le monde même les personnes plus grandes que lui, tant qu’il éprouvait de l’attachement pour elles.
Plus bas alors, il dit à son nakama :


« Kayl… j’ai une idée… si tu pourrais diriger mes flammes sur les soldats… si tu peux, prépare-toi ! »

« Vous allez connaître la fureur des Niru No Kaizoku ! Personne ne s’attaque impunément à ses membres sans en payer les conséquences ! »

« Fure Atsu No… »

HRP: T'as compris ce que tu devais faire 'Change Breathin' XD Après intègre dans ton rp l'arrivée d'un général ^^


Dernière édition par Zaïmon le Mer 6 Juin - 13:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Deux Frères: La Révélation de Kayl ! Eliminons les Gardes ! Lun 4 Juin - 20:22

« Kayl… j’ai une idée… si tu pourrais diriger mes flammes sur les soldats… si tu peux, prépare-toi ! »

Aniki avait lui aussi eu une idée de technique! Une différente de la mienne mais il y avait pensé! Il voulait que j'oriente ses flammes ... Quelle technique utiliser? La douleur avait diminué mais toujours présente ... J'eu soudain une idée! Mais Fure Fure no Trajectory seraient parfaitement adapté à cette situation! Je devais juste me préparer et les faire apparaître au bon timing de façon à ce que les ennemis pensent que le souffle bouge de lui même, sans une réelle intervention venant de moi. Cela rajouterais aussi un effet de surprise.

« Fure Atsu No… Change Breathin' »

Aniki inspira et transforma son souffle en une géhenne ardente. J'eu soudain une idée et me mis à courir au coté du jet de feu. Je mis soudain ma main blessé devant la flamme. Bien sur, je fis apparaître un de mes vecteurs mais les marines virent juste que la flamme avait tourné en frappant ma main. Je fis de même une ou deux fois. Ils étaient immobilisé par la peur et se laissaient avoir par la flamme. Trois tombèrent avant que je n'arrête de courir. Je fis signe à Aniki d'arrêter sa flamme. La maintenir plus longtemps serait inutile.

Je me retournais vers tout les gardes qui étaient choqués de ce qui venait de se passer. Je mis ma main valide sous la forme d'un revolver, murmurant « Fure Fure no ... Gun! ». De petites flèches partirent de mes mains et tuèrent trois marines. Je ne pus m'empêcher de penser qu'ils avaient des familles et peut être même des enfants mais ... La marine n'était pas un organisme juste! Leurs membres étaient généralement arrogant et imbu de pouvoir. Je n'aimais pas ça.

« Tsuga! »

D'où venais ce cri? Une espèce de projectile tourbillonnant gris fonça sur moi instantanément. J'eu par chance le réflexe de déposer une plaque sous mes pieds « Fure Fure no Plate ». La plaque s'illumina et me jeta en arrière. La fatigue monta mais resta a un taux respectable. Le projectile se mit à ralentir jusqu'à ce que je puisse voir un homme chien tourner sur lui même pour s'arrêter et tomber au sol. Il était plus jeune que moi mais semblait puissant. Un homme apparu derrière lui. Visiblement plus faible, il avait une tenue vraiment étrange et le genre de ses gens qui se croient supérieur ... Un Tenryuubito! Un dragon céleste était là!


« Bro' tu vois celui en tenu de bourge? Si tu le bas, tu auras une prime énorme sur la tête. En plus, il est vraiment faible! »

« Je vous interdis de parler! Kira, tue les mais amuse moi! »

« Bro', j'te propose un marché. Tu te charge de la marine et du Tenryubito et moi ... Moi j'vais essayer d'me faire le mec en gris. »

Kira n'attendit pas que je vienne vers lui pour m'attaquer. Il prit une forme mi canine mi humain. Il avait un fruit du démon comme je le pensais! J'allais en baver mais cela serait un bon entrainement! Il couru vers moi et tenta de me griffer à de nombreuses reprises. J'avais réussi à presque toute les esquiver. Et si la dernière me toucha c'est afin que je puisse le frapper violemment des deux paumes de la mains. L'adrénaline m'avait fais oublier la douleur et la fatigue. Il eu le souffle coupé quelques secondes mais me ré-attaqua tout de même. Il était rapide. Si rapide qu'il ne faisait pas attention à mes attaques. Malgré que l'un de mes vecteurs le tranche au ventre, il continua comme si de rien était ...

Au début, cela ne me choqua en rien. Le combat continua ainsi pendant quelques minutes. Nous prenions tout les deux en dégâts. Mais une chose me choqua: une personne normale aurait dû ralentir le rythme, se calmer ou encore prendre quelque chose pour la calmer. Mais non. Il allait toujours aussi vite comme s'il lui manquait quelque chose. Quelque chose d'important ... Mais quoi ? Il était humain donc il lui manquait quelque chose que je ressentait en ce moment même ...

La douleur! Le gouvernement de Yuki avait dû supprimer des parties de son cerveau. Notamment celles sécrétant l'information quand au sensation tel la douleur ou le plaisir. C'était ignoble! Il était une expérience, comme moi. De ce fait, je me devais de le libérer de la souffrance. En lui, au plus profond de son coeur devait se cacher un être sans cesse perdu. J'allais le vaincre. Il le fallait.


« Hey le Tenryubito, toi et ta famille, vous lui avez fais quoi? »

« Papa a ordonné qu'on lui fasse plein d'expérience dessus pour qu'il devienne un bon chien. »

« Alors écoute moi bien. Dragon céleste ou pas, tu vas mourir aujourd'hui. »

_____________________________________

[HRP: Aniki, j'te propose un truc: tu bats les marines en un ou plusieurs posts, que je puisse approfondir le combat et tu prendras ma place après. Mais il faudrait que je gère une belle partie de ce combat et que je finisse la mise en page]


Dernière édition par Horvath Kayl le Mar 5 Juin - 18:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Deux Frères: La Révélation de Kayl ! Eliminons les Gardes ! Mar 5 Juin - 17:27


« Fure Atsu No… Change Breathin' ! »

Les deux compagnons allaient pouvoir exécuter pour la première fois un de leur combo les plus puissants. C’était la réunion de deux pouvoir, celui des vecteurs directionnels et celui de de la température. En effet, Zaïmon chauffa ses poumons à une grande température tout en inspirant, ce qui allait embraser l’air dés la sortie de celui enfermé dans ses parties respiratoires, et ainsi déverser un grand jet de flammes pouvant atteindre plusieurs mètres. Le pouvoir de Kayl permettait quand à lui, grâce à des vecteurs, de diriger le jet de flammes vers ses adversaires et d’en augmenter la portée. Cette attaque permit aux deux pirates d’avoir l’avantage sur les soldats plus nombreux, et ainsi de pouvoir en éliminer une bonne partie.

« Attention !! Battez en retraite, il semblerait que ces hommes usent du pouvoir de fruits du démon ! »

« Nous ne pouvons pas nous battre contre des gens qui ont mangé des fruits du démon ! »

Cela arrangeait fortement les Niru No Kaizoku, étant donné que personne ne pouvait leur faire face toutes les troupes allaient venir contre eux, et Satori ainsi que Pegasus pourraient enfin atteindre le palais royal. Mais un évènement fâcheux se préparait contre nos deux compagnons. Pour commencer, ce fut d’abord une sorte de projectile envoyé vers Kayl, qui lui réussi à l’esquiver a temps grâce à son pouvoir. C’était en fait un homme qui, tournoyant sur lui-même, s’était éjecté sur Kayl à une très grande vitesse. Se rétractant, il se présenta aussitôt

« Ridicule… Owarf, Owarf ! »



« Vous croyez vraiment que vous pourriez comme ça, d’un seul coup, détruire le royaume de Yuki ?! OWARFOWARFOWARF ! Je suis Kira, et cette place sera votre tombeau ! Vous allez voir ce qui en coûte de s’attaquer au royaume le plus puissant de North Blue, OWARFOWARFOWARFOWARF ! »

Un homme vraiment bizarre. Une prestance peu commune. Son physique était vraiment particulier : il semblait avoir des canines plus pointues que la normal, un regard légèrement aplati et des mains ressemblant à des pattes à causes des griffes pointues qui trônaient ses ongles. On aurait dit un animal, ou un chien pour être plus précis. En plus de cela, il avait ce rire affreux qui ressemblait plus à un aboiement qu’autre chose.
Kayl décida de prendre la parole pour prévenir son Aniki.


« Bro' tu vois celui en tenu de bourge? Si tu le bas, tu auras une prime énorme sur la tête. En plus, il est vraiment faible! »

« Qui ? Le gars avec la face de buffle derrière ce chien ? »

« QUOI ?! MOI, UNE FACE DE BUFFLE ?! Je vous interdis de parler! Kira, tue les mais amuse moi ! »

Il y avait bien quelqu’un derrière cet homme-chien. Quelqu’un d’affreux, de répugnant et surtout d’horrifique. Non pas qu’il semblait savoir se battre, mais sa tête en elle-même était vraiment bizarre. On ne saurait décrire la vraie laideur de cet homme, elle était tellement singulière qu’elle en était devenue spéciale. En clair, la laideur masculine dans toute sa splendeur. Mais cet homme n’était pas que laid. C’était un être qu’on pourrait dans ce monde croire plus supérieur que les autres : un Tenryuubito. Ce genre de personnes tant laides à l’extérieur qu’à l’intérieur. Tellement orgueilleuses et intolérantes, ces personnalités s’octroyaient un véritable culte du corps et jugeaient utile de ne pas respirer la même air que les autres humains de ce monde. Quiconque s’en approcherait ou mettrait la main dessus sans se prosterner pourrait mourir sur le champ. Face à une telle personne, Kayl et Zaïmon auraient dû s’enfuir le plus loin possible, mais cela leur étaient impossible. Pourquoi ? Parce que c’était des pirates, et ils avaient promis que le règne dynastique de ce royaume toucherai à sa fin aujourd’hui même. Et Kayl l’avait bien compris.
D’ailleurs déterminé, il s’avança de quelques pas en avant, regardant son nouvel adversaire d’un regard noir.


« Bro', j'te propose un marché. Tu te charge de la marine et du Tenryubito et moi ... Moi j'vais essayer d'me faire le mec en gris. »

Zaïmon regarda son nakama ‘petit frère’ d’un regard hésitant. Le combat allait être ardu, il le sentait. Peut-être même que son ami n’était pas à la hauteur face à cet homme chien. Mais là encore, il devait user d’une autre chose consciencieuse qui réunissait « les deux frères » : la confiance. En tant que capitaine pirate, il est censé faire confiance à personne dans ce monde, à part à ses nakamas. Devait-il laisser Kayl affronter cet homme ? La réponse devait être oui. Et puis ça serait même l’occasion pour lui de voir jusqu’ou son « petit frère » pouvait aller. En même temps il ne pourrait jamais dire non à de telles choses. Ainsi, souriant et redressant ses lunettes, il répondit avec fierté à son compagnon :

« Ca marche ! T’as intérêt à en faire de la bouillie, otosan ! »

Après s’être tourné vers la masse de soldats qui étaient là, entassés devant la scène, il leur balança :

« C’est donc de vous que je vais m’occuper maintenant… Craignez le pire, NYAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHHA !!! »


HRP: J'ai pas fait grand chose c'est pour que tu développes ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Deux Frères: La Révélation de Kayl ! Eliminons les Gardes ! Mar 5 Juin - 23:00

« Ca marche ! T’as intérêt à en faire de la bouillie, otosan ! »

Aniki avait confiance en moi! Une puissance naquit en moi. Plein de rage et de fureur contre le royaume de Yuki mais aussi d'honneur de représenter mon équipage, de représenter Aniki, de combattre contre un homme qui comme moi était une expérience! Il était possible qu'il soit issu du même centre que moi. J'avais combattu deux expériences en fuyant: Bastian et Voltie. J'avais raccompagné le premier chez lui et tué le deuxième. J'avais également fait reprendre ses esprits à une sirène à queue d'acier. Je me devait, soit de ramener ce "Kira" à la raison, soit de le vaincre.

Le combat continua. Nous attaquâmes beaucoup avec nos corps durant cette assaut jusqu'à ce qu'il redise « Tsuga! ». Il se remit à tourbillonner sur lui même et repris l'apparence de cette onde grise tournoyante. Il fusa vers moi et je l'esquivais une première fois. Mais hélas, il fit demi-tour et me frappa dans le dos. Je me pris l'attaque de quasi plein fouet car j'avais eu la présence d'esprit de poser un « Fure fure no Trajectory ... » dans mon dos. Une partie du choc fut envoyé vers le ciel mais je pris le reste de l'attaque.

« Tu es une expérience nan? Moi aussi. J'ai été enlevé à ma famille. Mais je me suis rebellé et j'ai fuis. J'ai alors cherché mon frère et je navigue avec lui alors qu'il ne le sait pas. Il ne sait pas qui je suis et j'ai eu peur. Mais c'est fini! Aniki, j'suis ton p'tit frère. J'ai essayé de te le dire mais j'y arrivais pas. Kira, regarde moi droit dans les yeux et détruit tes chaînes ou je te combattrais jusqu'à la mort. »

Des larmes coulèrent sur son visage. Il pleurait car il me comprenait. Il comprenait la douleur que j'avais enduré. Il ne me comprenait que trop bien mais son corps lui interdisait de s'arrêter. Des larmes coulaient aussi sur mon visage car je devais me battre contre l'un de mes semblables. Je pleurais également car Aniki m'avait obligatoirement entendu. Tout me paraissait désormais plus simple et plus complexe. Simple car Aniki savait désormais pour notre parenté mais plus complexe car notre relation évolueraient d'une façon complètement inconnue. J'espérais qu'elle n'exploserait pas. L'avenir me le dirais.

« Expérience n°33, rejoins nous. »

Expérience n°33 ? Qu'est ce que c'était ? J'entendis soudain un grognement sourd suivi de plusieurs aboiement. L'expérience n°33 n'était autre qu'un chien énorme. Son pelage blanc contrastait avec le gris de la tenue de Kira. Lorsqu'il arriva, Kira pleura de plus belle. Visiblement, ils étaient un duo et le fait que 33 combatte avec Kira allait augmenter la difficulté de l'affrontement. Kira monta sur le dos de 33 et après quelques secondes, il se mit debout sur son dos. Ils formaient un duo de violence et rage apparente. Ils se jetèrent sur moi.


Ils étaient synchrones dans leurs mouvements, cette synchronisation faisaient peur en elle même. Si l'un attaquait à gauche, l'autre venait par la droite. Si l'un laissait une ouverture, l'autre se préparer à le défendre. Une minute, deux... Cinq, dix ... Une heure peut-être? Un jour? Une semaine? Je perdais la notion du temps durant les assauts. Je perdais du terrain, cédant des ouvertures à mes adversaires. De nombreuses coupures apparurent de part est d'autre de mon corps. Soudain 33 aboya et Kira me regarda, triste puis dit: "Sokusei no yuugou". Il sortit quatre seringue avec chaque main. Il se piqua avec quatre et piqua 33 avec les quatre autres. Une chose étrange se passa: leurs corps fusionnèrent! Ils fusionnèrent en un énorme chien à deux têtes.


Je compris comment ils purent faire cela: les seringues contenaient certainement un agent permettant de réorganisé les cellules et augmenter leur vitesse de croissance. Et si cette fusion était possible c'était grâce au fruit du démon de Kira. J'interprétais soudain les larmes de la créature énorme: ils allaient mourir. Tout les deux, ils allaient perdre la vie pour cette homme sans coeur ni sans âme ... J'étais dégoûté par cette fatalité. Une peine immense se dégageait de ce corps qui en lui même ne devrait pas exister d'un point de vue physique et biologique.

« Hahahahaha quels abrutis! Ils ont fusionnés et dans tout les cas ils mourront ... »

« Fure fure no Guns »

Il ne finissait pas sa phrase que j'en avais suffisamment entendu pour savoir qu'il devait se taire. Cinq petits vecteurs transpercèrent son corps. Je n'avais pas réussi à le tuer car au dernier moment, il trébucha en arrière et les flèches ne firent que l'érafler. J'espérais que bro' pourrai se battre lui. Je vis un regard plein de reconnaissance dans les yeux de l'être. Avant de m'évanouir, j'allais à coté d'Aniki. Tout mon corps souffrait. La violence de la douleur était terrible. J'approchais Aniki et je mis mes mains sur son épaule.

« Désolé Bro' pour cette révélation ... Et puis j'peux plus me battre en plus. J'suis vraiment inutile ... Désolé ... Voici mon cadeau pour t'aider car là, je pense pas pouvoir continuer sauf en cas d'un ultime soutien. Voici mon aide: Fure Fure no BOOST »

Je venais de faire un ultime effort. Cinq flèches apparurent sur le corps de Zaimon: une sur chaque bras, une sur chaque jambe et une sur la tête. Elles allaient booster toutes ses capacités de façon explosives, qu'elles soient physiques ou sensorielles pendant 3 minutes. Je tombais au sol et je combattais pour ne pas tomber dans les pommes. Je devais voir le combat se préparant.

« Tue les ... Vite ... »


______________________________________________

[HRP: Arrange toi pour buter les marines contre toi. Tu as le droit de combattre un gros toutou! Mon post suivant se déroulera genre deux heures après le combat. Essaye d'intégrer juste mon réveil à la fin de ton post. Si tu peux pas, j'le ferais, y'a pas de soucis!]


Dernière édition par Horvath Kayl le Mer 6 Juin - 21:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Deux Frères: La Révélation de Kayl ! Eliminons les Gardes ! Mer 6 Juin - 21:28


En face de lui une grande troupe de soldats s’entre regardant de manière hagarde et perdue. C’était tout à fait normal, ils ne devaient pas avoir l’habitude d’avoir un tel opposant, qui malgré le fait qu’il soit seul arrivait à avoir l’avantage de par sa simple force. Le regard du pirate se voulait effrayant pour ces soldats qui tremblaient et qui en plus ne savaient que faire. Un sourire exigu, les yeux froncé derrière ses lunettes, un physique imposant malgré le fait qu’il soit dévêtu, une aura intangible et intimidante ainsi qu’un charisme digne des plus grands. C’est ce que voyaient ces soldats, aussi courageux soient-ils. Bientôt, les bras de Zaïmon Aux Poings Rouges se mirent à fumer et à prendre une teinte rouge écarlate inconditionnelle. Il était en train d’augmenter la température de ses bras à plus de 200°C, le nouveau palier de chaleur qu’il avait réussi à atteindre. C’était impressionnant. La neige et la glace mêlée commençait à fondre en dessous de lui, qui finit par se transformer en une gigantesque flaque d’eau révélant le gris des pierres de la chaussée.

« Craignez ma puissante, NYAHAHAHAHAHA !!! Niru Rafale ! »




« Tirez-lui dessus ! Il est seul, il ne peut pas nous avoir comme cela ! Au nom de la suprématie des Nobles de Yuki ! »

Il se dirigea à une grande vitesse vers tous les gardes qui se trouvaient en face de lui et qui lui tiraient dessus, pour mettre à profit sa technique pour le moins ébouillantée. Elle consistait à donner des coups puissants et très chauds à ses adversaires, dans une rafale de coup boostée par la chaleur dégagée du corps de Zaïmon. Il réussit ainsi à en mettre à terre une bonne dizaine qui se trouvait là, puis une autre dizaine de l’autre côté. Après quoi, il se rétracta sur lui.

* Je crois que je ne devrais pas utiliser ma pleine puissance maintenant… Satori m’a certifié que le plus gros m’attendrai au palais…*



« Allez chercher des renforts ! Appelez le QG de la marine ! Appelez la garde l’élite et prévenez Maguno, le chef des élites supérieures ! Il faut qu’ils restent ici, ils ont pour objectif de s’en prendre au palais ! »

Aussitôt, les gardes restants se dispersèrent de part et d’autre des ruelles escarpées dont la plupart des bâtiments ont été détruits par la puissante réunification de l’attaque des deux Nirus.

*Merde, ça commence à se gâter… il faut qu’on trouve un moyen d’en finir vite avant que toute la cavalerie se ramène… où en est Kayl… ?*

Il décida de se tourner vers son nakama, qui lui était en train de combattre cet homme chien depuis un bon moment. Mais la situation semblait ne pas tourner à son avantage. Bien que Kayl soit fort, il n’arrivait pas vraiment à faire face à cet ennemi. Il semblait épuisé et peut-être même moins sûr de lui que tout à l’heure. Jusqu’au moment où, touché par l’une des attaques de cet homme chien, il se retrouva par terre, frappé de plein fouet.

« Kayl ! Tiens le coup ! »

Essaya de dire Zaeth avec l’intention d’encourager son nakama. Il s’était relevé, mais vacillait un peu dans tous les sens avant d’avoir un semblant de stabilité. Il haletait, il transpirait à grosses gouttes. L’atmosphère était devenue plus calme. On n’entendait que les halètements réguliers de Kayl, ainsi que des bruits d’alarmes au loin. Le médecin de l’équipage semblait réfléchir et attendre. Zaïmon se demandait à quoi est-ce qu’il allait encore avoir le droit de la part de ce surprenant compagnon. Il n’avait sans aucun doute découvert toutes les capacités du jeune homme. Et pourtant, c’était tout autre chose qu’il allait découvrir de cet homme. Des révélations qui allaient bouleverser sa vie.

« Tu es une expérience nan? Moi aussi. J'ai été enlevé à ma famille. Mais je me suis rebellé et j'ai fuis. »

*Hein ? *

La première révélation de Kayl eut un effet de surprise chez Zaïmon. Alors comme ça, il s’était fait enlever par sa famille ?

« …J'ai alors cherché mon frère et maintenant, je navigue avec lui alors qu'il ne le sait pas… »

« Mais qu’est-ce que tu racontes à la fin ?! »

De quoi était en train de parler Kayl ? C’était bizarre ce sentiment qu’il éprouvait. Il avait l’impression de savoir de quoi son compagnon allait parler, et pourtant il n’arrivait pas à y penser. C’était comme si, quand Kayl parlait, il lui donnait toutes les clefs pour enfin saisir qui était vraiment Kayl.

« …Il ne sait pas qui je suis et j'ai eu peur. Mais… c'est fini! »

« Que… »

« Aniki, j'suis ton p'tit frère ! »

« J'ai essayé de te le dire mais j'y arrivais pas… »

Zaïmon se figea. Il avait l’impression d’avoir senti la terre tourner sur elle-même, en un petit instant. Il était tétanisé devant cette nouvelle annonce.
Il comprit mieux plusieurs choses. Notamment le lien entre eux et cette ressemblance singulière qui les unissait. C’était bizarre… il l’appelait chaque jour otosan, ce qui signifie « petit frère », alors qu’en fait ils étaient vraiment… des frères quoi… hallucinant ! Ces deux là étaient frères ! Cela d’ailleurs eut pour effet de faire rappeler un évènement lointain à Zaïmon… un souvenir qu’il avait effacé depuis des dizaines d’années…


  • ► Flash Back


~ Tansé, North Blue ~

[…]

« Hey Jii-san ! Pourquoi j’ai pas de frère moi ? »


C’était quand Zaeth n’était qu’un petit enfant âgé d’une dizaine d’années, à l’âge de la raison. Lui qui avait perdu ses parents à deux ans était trop petit pour se souvenir de quoi que ce soit. Son seul parent, c’était son tonton Squallo, un oncle de la famille qui était aussi un ancien explorateur.

« Pourquoi cette question stupide ? T’es encore allé voir Peggy toi ! J’t’avais dit de ne pas traîner avec ce garnement ! »

« J’tai dit que même si tu m’interdis j’vais le voir quand même Bakasan ! *AIE* »

Il s’était prit un coup sur la tête. Le vieux Squallo était un bon parent pour Zaïmon, il n’était pas méchant. C’était juste que ses méthodes fussent un peu trop rigides, même si le garçon s’en fichait pas mal. Zaïmon ne l’oubliera jamais.

« Bon… j’crois que t’es assez grand pour entendre cette vieille histoire… »

« Quelle histoire ? »


« Ne m’interromps pas, insolent ! *BING* C’était quand t’étais encore un p’tiot, ta mère avait accouché d’un autre bébé. Puis elle était venue me voir trois jours plus tard dans la nuit, en pleurant toutes les larmes de son corps car on le lui avait enlevé… »

« Ah bon ?! J’ai un frère moi aussi ?! Il est encore vivant ? »

Si Zaïmon aurait été plus grand et que son oncle aurait attendu plus longtemps pour lui dire, il se serait mit dans une colère noire. Mais là, aveuglé par son esprit enfantin, il gardait une bonne vision des choses.

« Je ne sais pas, je n’ai jamais eu de nouvelles de lui… »

« Alors c’est décidé ! S’il est encore vivant, je partirais à sa recherche quand je serais grand. »

Telle était la promesse que ce petit inconscient s’était fixé. Un gage qu’il espérait accomplir du plus profond de son cœur.

Fin Flash Back ◄

Aujourd’hui, ces paroles s’étaient complètement envolées. C’était la seule promesse et seule chose que Zaïmon n’avait pas accomplie dans sa vie. Il avait même presque oublié qu’il avait eu dans le passé un frère, ce qui était chose horrible. Oublier son frère…
Pendant que lui, d’après son récit, la cherché dans tous les recoins de la North Blue, dans plusieurs îles, plusieurs bâtiments, plusieurs hauts lieux… Zaïmon lui coulait des jours heureux sur Tansé avec son oncle et ses amis. Inimaginable…


Des larmes perlaient les joues salies de Kayl, ce qui émut fortement le pirate aux Poings Rouges. Il n’imaginait pas tout le mal que son petit frère s’était donné pour le trouver. Il devait être vraiment désireux d’avoir un grand-frère… ce devait être une souffrance qui se voulait indescriptible tellement elle est forte.
Et le plus grand acteur de cette souffrance, c’était Zaeth. Kayl aurait dû avoir quelqu’un pour le protéger, ou bien encore qui l’aurait sauvé de cet enlèvement, mais il n’a eu personne.
Zaeth venait de se comporter lui-même en lâche.


« Kira, regarde moi droit dans les yeux et détruit tes chaînes ou je te combattrais jusqu'à la mort. »

Kayl avait aussi une autre qualité : la compassion et la bravoure. Il avait l’audace de dire tout ce qu’il avait dans le cœur même si il avait peur. Et en plus de cela, il se souciait même de son ennemi. Pire même, il compatissait avec ses souffrances. Ce qui l’une des qualités les plus admirable du monde : l’humilité. Il était aussi le mieux placé pour cultiver cette qualité étant donné que lui aussi avait été une expérience.
Mais son adversaire n’était pas très réceptif au message. Lui n’avait sûrement envie que de se battre, et il allait passer à l’action. L’homme derrière lui avait appelé un chien avec un nom composé de chiffres : 33. Exactement comme le nom que donnent les scientifiques à leur machines robotiques.
Puis une étrange manœuvre se poursuivit : les deux, l’homme-chien et le chien fusionnèrent aussitôt pour donner une créature monstrueuse. Zaïmon n’avait pas trop compris qu’est-ce qui s’était réellement passé, mais il avait compris par le biais du Tenryuubito qu’ils allaient sans doute mourir.



Kayl voulait combattre à nouveau, mais il était vraisemblablement faible face à une telle force. Il avait utilisé une technique qui consistait à envoyer des flèches sur l’énorme cerbère à deux têtes. Après quoi, il était venu vers son grand frère pour lui tenir l’épaule.

« Désolé Bro' pour cette révélation ... Et puis j'peux plus me battre en plus. J'suis vraiment inutile ... Désolé ... »

Désolé ? Mais comment peut-il être aussi désolé, alors que c’est lui la victime dans cette histoire ? C’est ce que Zaeth ne comprenait pas. Et il allait beaucoup apprendre de ce petit frère qu’il n’avait pas côtoyé depuis tant d’années.

« Voici mon cadeau pour t'aider car là, je pense pas pouvoir continuer sauf en cas d'un ultime soutien. Voici mon aide: Fure Fure no BOOST »

C’était la même technique que tout à l’heure, qui consistait à augmenter pendant un moment limité l’intensité de ses attaques.
Kayl était tombé au sol, rattrapé par son grand frère par les bras.


« Tue les… vite… »

« Tu ne devrais pas t’excuser… tu ne devrais pas non… ce n’est pas toi qui à abandonné ton frère pendant toutes ces années… c’est moi qui devrait m’excuser… »

Disait Zaïmon en versant des larmes sur la veste salie de son petit frère. Il n’avait pu se retenir. Cette annonce faite par Kayl l’avait bouleversée au plus haut point. Jusqu’à maintenant, il croyait qu’il était un homme de parole… et maintenant il avait appris qu’il avait oublié une chose essentielle qui était de tout humanisme une chose qu’il n’aurait pas du oublier.
Avoir un frère.


« Je te demande pardon Kayl… »


Disait-il en pleurant comme un gosse.

« Bon... allez.... fini.... les histoires de cœur... ! Je veux... du combat.... ! Kira, attaque cet homme là ! »


Le Cerbère s’activa aussitôt, courant vers Zaïmon.
Se dernier se releva. Il attendait alors que le cerbère soit suffisamment prêt pour pouvoir passer à l’action, et là, il utilisa une technique de toute puissance.


« First Ground : M A X ! »


Une technique destructrice. S’éloignant un maximum de son frère afin de ne pas le toucher, Zaïmon fit augmenter la température de son corps en entier à plus de 200°C. Sa peau devint aussi écarlate que de la braise et prenait fumée et feu à cause de la grande chaleur. En définitive, il était devenu presque méconnaissable avec un énorme voile de fumée et de flammes l’enveloppant de tout son corps.

« Niru X Kick ! »


Directement, il envoya un coup de pied phénoménal sur le cerbère à deux têtes. Un coup si chaud et puissant, qui d’autant plus était boosté par la technique de soutien de Kayl. Le coup fut si puissant que le cerbère fut éliminé sur le champ, se retrouvant expulsé loin dans les airs par la jambe enflammée de Zaïmon.

« Non Non Non !!! Ce n’est... ce n'est pas possible !!! Tu n’avais pas... tu n'avais pas le droit de tuer mon cerbère, c’était... c'était... lui qui devait te tuer ! »

Le Tenryuubito était fâché. Aussitôt, il prit son arme à feu et la pointa sur Kayl.

« Tu es attaché à celui là hein ? Et bien je vais te délivrer d’un poids, SHOSHOSHOSHOSHOSHO !!! »

Il tira de suite sans demander son reste. Mais s’en était trop pour Zaïmon. Tant de révélations… tant de bouleversements… il ne pouvait tout simplement pas laisser son frère se faire tuer par cet être ignoble.
C’est pourquoi il s’était placé devant l’arme du Tenryuubito et qu’il avait encaissé la balle sur son bras sous un cri d’étouffement.
Il fit tout pour essayer d’oublier la douleur. Non c’était mieux que ça, il essayait, par cette résistance, d’éprouver la même force que celle dont à fait preuve son petit frère jusqu’à maintenant. Depuis le début de ce combat et depuis le moment où il s’est rebellé contre ses ravisseurs, à l’époque où il n’était encore qu’une « expérience »…
Mettant se tenant le bras endolori avec sa main, il dit enfin :


« Longtemps… longtemps cet homme à chercher à connaître son frère égoïste… il à surement traversé des situations pénibles, des temps critiques, des moments où il n’y croyait plus… et maintenant, il l’a trouvé son frère… c’est moi. Un véritable lâche que je suis… »



« Et maintenant que moi j’ai eu la chance de le retrouver, tu veux me l’enlever ?! Saches que plus jamais… plus jamais je dis… plus jamais cet homme se dira une fois de plus que son frère n’est pas là ! Même si ce frère doit mourir s’il le faut ! Oui je t’en fais la promesse otosan, même si j’ai manqué à la première… JE MOURRAIS MÊME POUR TOI !! »

On la retrouvait, enfin. Cette union. Cette union que rien ne peut égaler. On l’appelle ‘amour fraternel’, cet amour qui unit les êtres nés du même sang commun.
Zaïmon s’approcha alors du Tenryuubito le regardant d’un regard noir, malgré sa grande douleur à l'épaule.


« Que fais-tu ?! Tu sais que si tu m’approches tu vas le regretter toute ta vie ?! Bas les pattes être inférieur ! »

Il n’écoutait plus rien. Il ne se fiait qu’à ce que disait son cœur. L’amour fraternel est plus fort que tout, et plus fort que les obstacles aussi grands soit-ils.

« Big Punch ! »

[…]

Le royaume de Yuki était alerté. D’en haut, on voyait des troupes de soldats se rassembler en masse pour se diriger vers le palais, qui était en ascendance de la rue principale.
Dans la place du combat contre le cerbère à deux têtes, qui était aussi un des généraux du royaume, on voyait la dépouille de la bête étalée sur une bonne partie d’un bâtiment.
Plus loin, des soldats étaient attroupés en masse devant le corps inconscient du Tenryuubito (vous comprendrez bien sur qu’il n’a pas été tué) qui n’était autre que le cousin du Dragon Céleste régnant sur ce royaume.


Plus loin, sur la rue, on voyait Zaïmon qui courait avec son nakama et petit frère sur le dos. Si il le portait c’est parce qu’il était inconscient : le combat qu’il avait mené avait été rude. Zaïmon avait eu dans l’idée d’augmenter sa température corporelle pour réchauffer Kayl qui palissait de froid. Le capitaine pirate avait lui aussi morflé durant ce combat, mais pas autant que son frère. Il s’était en quelques sortes « économisé » pour les prochains combats qui allaient avoir lieu.
Les deux hommes se trouvaient maintenant devant les portes du palais où un tapis de gardes inconscients s’étalait devant eux. Cela montrait que Satori et Pegasus avait réussit leur mission. Il ne leur restait plus qu’à entrer et à les rejoindre.
C’est alors qu’il entendit Kayl toussoter.


« Otosan… tu tiens le coup ? »

Il se souvint des paroles qu’avait eut son nakama tout à l’heure… son petit frère… cela apparaissait encore trouble dans son esprit.

« Tu sais… je suis désolé… je suis désolé de ne pas avoir été le grand frère idéal… je ne pensais pas que… tu sais… »

Il se stoppa net. Il aurait voulu s’excuser autant qu’il le pouvait, mais les mots ne sortaient pas. Il ne savait pas quoi dire.

________

Bon 'faut qu'on se concerte avec Pega et Sato maintenant, on crée un autre sujet ou pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Deux Frères: La Révélation de Kayl ! Eliminons les Gardes ! Jeu 7 Juin - 7:43

[...]

« Tu sais… je suis désolé… je suis désolé de ne pas avoir été le grand frère idéal… je ne pensais pas que… tu sais… »

Je venais d'entendre Aniki ... Que c'était il passé? Je me souvenais juste l'avoir vaincre Kira et après le noir. Un noir froid et profond. J'eu sincèrement peur de disparaître alors que j'avais à peine osé parler à Zaimon ... Au réveil, alors que mes yeux étaient troublés, je voyais les yeux rouge de mon frère ... Avait il pleuré? Etait ce ma faute? Lui avais je fais du mal? Je sentis soudain la chaleur qu'il dégageait pour me réchauffer et me tenir dans ce monde. Je me levais soudain, détournant le regard. Qu'allais je lui dire? Qu'allait il me répondre? ... Non! Nous n'avions pas le temps de nous étendre sur le sujet. Nous devions agir! Nous parlerions plus tard, sur le bateau.

« Aniki, je répondrais à tes questions plus tard. Pour l'instant, nous devons rejoindre les autres ... Mais comment savoir où ils sont ... Bref. Je doit te parler d'une de mes aventures avec Shana. »

J'avais parlé naturellement, comme si rien ne s'était passé. Comme si je ne lui avais rien dis. Comme si mon corps allait bien. Comme si je ne mourrais pas d'envie de lui poser des questions sur notre famille. Comme si la vie était belle et que nous ne nous étions pas attaqué à Tenryubito ... Comment commencer cette histoire ... Comment lui expliquer pourquoi nous étions allés là bas avec Shana ... Autant tout raconter!

« Bon ... Tu sais que Shana est moi somme des amis? Et bien un jour, nous avons accosté sur "Mouse Amazone Island". Après un accueil chaleureux, nous avons découvert que les personnes sur place n'étaient autre que des souris combattant dans des armures cyborg ... Oui je sais, c'est dur à croire mais bon. Il y a chez elles trois armures supérieurs: la Gardienne, l'Enfant et l'Eclaireuse. Tout allez bien chez elles mais des marines vinrent les déranger. Elles me demandèrent de les combattre pour elles .. Et j'ai bien sûr accepté! J'ai alors suivi deux entrainements comme on en fait plus et le jour du combat vint finalement. Sur place, je me rendis compte que deux pirates avaient tué les marines. C'étaient des hommes semi robotiques. Après les avoirs tués, j'ai repris la mer avec une information: l'Eclaireuse était à Yuki et Shana pourrait s'en servir. Voilà pourquoi nous aurions dû venir dans tout les cas. »

Que pouvais je bien dire maintenant? J'avais envie de lui dire à quel point j'ai étais heureux de le trouver, ou encore lui parler de Bastian, ce jeune enfant que j'avais sauvé peu avant de le rencontrer ... Je ressentais une euphorie explosive et un calme plat. Mon esprit était la tempête sévissant sur les terres calmes d'un pays inhabité. La douleur se calmait de minute en minute. Et moins j'avais mal plus je voulais lui parler de mon "enfance" ... Je fus interrompu dans mes pensée par ceci:

« ICI SATORI !! Nous hommes venu vous libérer, vous peuples de Yuki, je vous appelles à prendre vos armes et de nous aider. Nous sommes déjà au palais et plus rien ne pourra nous faire changer d'avis, même pas l'arriver d'un amiral. Kayl & Zaïmon, si vous me recevez, rejoignez nous à la salle de communication, le chemin vers la salle vous est grandement ouverte .. »

Ils avaient réussi a passer les murailles! Ils étaient entrés et nous attendait. J'avais trouvé quelque chose à quoi me raccrocher le temps que nous quittions Yuki. Au pire, nous parlerions sur la route ... Je me levais soudain et je souris à mon frère. Je fis quelques mouvements pour vérifier mes muscles. Quelques coups à droite, quelques coups à gauche. Je sautais soudain relativement haut et me retournais « Fure fure no BOOST ». Deux flèches apparurent sur mes bras.


Alors que j'étais juste au dessus du sol, je le frappais à pleine puissance. Un sourire apparut sur mon visage quand je vis les gravats s'envoler. Les rochers soulevé par l'impact volèrent haut et dans tout les directions. C'était un moyen de les prévenir même si ... cela pouvait être mal interprêté ... Tant pis! Je me mis soudain à marcher vers la ville. Je fis un signe à Aniki pour lui dire de me suivre.

« On doit les rejoindre Aniki! Si tu veux on peut parler sur le chemin. »

_____________________________________________________

J'te laisse ouvrir le nouveau Topic! J'vais valider mes points perso ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Deux Frères: La Révélation de Kayl ! Eliminons les Gardes !

Revenir en haut Aller en bas

Deux Frères: La Révélation de Kayl ! Eliminons les Gardes !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: North blue :: Royaume de Yuki-